Femmes & Cinéma

.

Les Femmes à la naissance du Cinéma
Ce billet, plutôt qu’insister sur les figures souvent débattues des frères Lumières, Méliès, Edison ou Chaplin… va suivre le parcours de deux femmes -avec leur double marque sur le 7e art, comme réalisatrice & comme actrice… :
Alice Guy & Lillian Gish
– la première réalisatrice au monde avec des fictions tournées dès les débuts du Cinéma ;
– et l’une des personnalités les plus marquantes du cinéma muet.

.

.

Plan

1. Intro

2. Historique

3. Alice Guy

4. Lillian Gish

5. Synthèse & Liens

..

.

Neptune Verseau & Uranus Poissons au moment des progrès de Daguerre & de la Photo; Neptune rejoignant Pluton en Gémeaux l'année des 1eres prises de vue caméra...

.

1. Bref historique du pré-cinéma

Photographie & suite dans les idées

La fin du dix-neuvième, les progrès de la photographie (qui naît en 1839 sous l’impulsion de Jacques Daguerre), l’analyse de la locomotion qu’elle permet via les prises de vue répétées (Muybridge), la redécouverte du phénomène de persistance rétinienne favorisant l’illusion du mouvement (la capacité du cerveau de lier entre elles plusieurs images séparées) …

Ribambelle de boites à lumière

Une multitude d’inventions et découvertes rassemble rapidement les différents outils et moyens nécessaires au cinéma : la roue de Faraday (1830), le thaumatrope, le phénakistiscope, le zootrope, le praxinoscope -un système de projection (1853) inspiré de la lanterne magique, le théâtre optique  (d’Émile Reynaud), la pellicule qui permet d’aligner plusieurs images en négatif sur un film transparent (George Eastman), la construction et le brevet d’une caméra avec les 1ères prises de vue (Le Prince, 1888), le film perforé  (William Friese-Greene), le kinétoscope la même année (par Edison &Dickson)…

.

.

Premiers standards

Cette période, aussi appelée Pré-Cinéma, semble concentrer l’attention du monde entier sur l’image animée. Le puzzle nécessaire à la naissance du cinéma se constitue au gré d’inventions concurrentes ou complémentaires intervenant dans de nombreux pays.  Au point que chaque nation ou presque, peut fêter « son » inventeur du Cinéma. En Allemagne, c’est Max von Skladanovsky avec le bioscope, dès1895. A Paris, c’est le cinématographe des frères Lumières, la même année… pendant qu’en Italie, Eugène Promio invente le travelling (à Venise au printemps 1896).

L’éclosion du Cinéma

Le 22 janvier 1898 nait Sergueï Eisenstein, futur et génial créateur de rythmes visuels. Le 15 mai 1902, Georges Méliès présente son Voyage dans la Lune, qui dure 14 minutes et enchaine les effets spéciaux. Le premier film de fiction (en concurrence avec ceux réalisés par Alice Guy).

Rapidement, encore, les technologies les plus avancées s’exportent pour dominer le marché naissant, les studios surgissent, l’industrie du cinéma s’ébranle…

.

.

Intense expérimentation

Dans l’intervalle, la confusion créatrice, la libre exploration, les 1ers rudiments d’une syntaxe cinématographique (la grammaire du cinéma), les effets spéciaux, la transposition en images animée du récit littéraire, les ressources du cadrage et l’alchimie du montage s’épanouissent.

Entre l’époque de la fantaisie, de l’illusion, des jouets optiques, l’univers des cirques & des foires, et celle de l’industrie cinématographique… Le sas s’entrouvre brièvement, et des femmes d’avant-garde se lancent dans l’aventure : souvent, d’abord, comme simples secrétaires (une profession en plein essor), ou bien comme figurantes, avec l’argument culturel de mieux sentir l’image et toute sa fantaisie…

.

Falling Leaves d'Alice Guy - 1912

.

3. Alice Guy

Une réalisatrice française, née le 1er juillet 1873 à Saint-Mandé et morte le 24 mars 1968 à Mahwah, dans le New Jersey.

Elle fut sans doute la première réalisatrice au monde avec des fictions tournées aux débuts du cinéma, films dans lesquels elle associe l’image animée des Frères Lumière et l’art théâtral. Elle est la première femme créatrice d’une société de production cinématographique, la Solax Film Co en 1910. Les historiens ont calculé qu’Alice a travaillé sur plus de 1000 films.

.

Blaché, le nom de son mari, dans le cinéma lui aussi

.

Fille du prospère propriétaire d’une chaîne de librairies au Chili, elle rentre en France à six ans, après la faillite familiale. Après des études de sténographie (une nouveauté à l’époque), elle devient secrétaire pour une société qui produit des vernis. À 21 ans, elle obtient le poste de secrétaire au Comptoir Général de la Photographie, rencontre puis travaille avec L. Gaumont. Son implication s’intensifie lors de l’Exposition universelle de 1900, elle associe l’image animée des Frères Lumière et l’art théâtral dans plusieurs fictions dont : La fée aux choux. Pour Maurice Gianati, historien du cinéma, Alice Guy est bien la première réalisatrice de l’histoire du cinéma.

.

Alice Guy - Portrait 01

.

Elle utilise par exemple les erreurs des techniciens pour créer ses premiers trucages, en usant de caches, des surimpressions, projetant la bande à rebours.

« Sa carrière, qui débuta en 1896, dura jusqu’en 1920, plus longtemps que celle de beaucoup de ses contemporains: les frères Lumière, George Méliès, Edison… Ce qui témoigne de sa capacité d’adaptation aux demandes changeantes de l’industrie.

Quasi la seule responsable de chaque détail qui apparait devant la caméra dans les films qu’elle tournait chez Gaumont, avant la construction du studio en 1905. Les idées pour les films venaient d’elle, elle parcourait sans relâche les régions autour de Paris pour trouver des locations, elle partait elle-même à la recherche des accessoires et de costumes, en fabriquant beaucoup elle-même. Elle poussait ses amis à jouer des rôles, louait des set-designers, et jouait elle-même dans des films. Plus tard, dans sa propre maison de production Solax aux Etats-Unis, elle eut le contrôle total de chaque film, du script à la direction artistique, jusqu’au montage.

.

.

Elle tourne des films de genres divers (westerns, dramatiques, espionnages, fantastiques, policiers, …) avec des acteurs stars de l’époque du muet. Son succès est foudroyant et lui permet d’investir et de créer un studio à Fort Lee (New Jersey), qui devient dans les années 1910 un lieu important du cinéma mondial. La Metro-Goldwyn-Mayer distribue ses réalisations jusqu’en 1918. »

[Synthèse depuis les liens suivant : 1. & 2.]

.

Carte du Ciel d'Alice Guy

.

Alice Guy présente sa conjonction Mercure-Uranus à l’opposition de Saturne/Verseau, le tout au carré de Neptune… et de Mars, second Maître de l’Ascendant Scorpion, placé en XII.

Nous retrouverons souvent chez les gens de Cinéma de tels marqueurs valorisés (notamment Uranus & Neptune: « le tableau animé »; « le rêve électrifié »…).

Ses Soleil/Cancer/Maison IX & Lune/Vierge/Maison XI, en sextile, résument presque à eux-seuls son activité. (Notamment avec la IX insistant sur le Sagittaire & la XI sur le Verseau.)

 Ajoutés à sa conjonction Vénus-Pluton/Taureau, collée sur la pointe de VII et sur la Tête du Dragon, l’ensemble illustre bien la réalisatrice, créatrice d’une société de production cinématographique

.

Alice Guy - Portrait 02

..

.

..

.

.

4. Lillian Gish

Née le 14 octobre 1893* à Springfield, Ohio et morte le 27 février 1993 à New York, est une actrice américaine, une des personnalités les plus marquantes du cinéma muet.

* Although she was already nineteen, she gave her age as 16 to the studio. [Ce qui explique cet écart de 3 ans 1893/1896 souvent rencontré pour sa date de naissance.]

(Cf. : Charles Affron (12 March 2002). Lillian Gish: her legend, her life. University of California Press. )

Issue par sa mère d’une famille anglaise émigrée en Amérique en 1632 et alliée à des immigrants écossais, irlandais et français. Pour alléger la misère, elle suit la voie tracée par sa mère au dam des conventions de l’époque, joue plusieurs années au sein d’une compagnie itinérante, et participe même à une tournée avec Sarah Bernhardt.

.

Lillian Gish - Triplette 01

.

Lillian et Dorothy Gish (sa sœur) débutent au cinéma en 1912, recommandées par Mary Pickford, déjà vedette, à son réalisateur D.W. Griffith. C’est pour Lillian et les autres pionniers du cinéma américain une époque merveilleuse de formation et de création, sans star-system ni contrainte financière excessive.

Bientôt survient le séisme de Naissance d’une nation, le film qui a transformé Hollywood en industrie, où elle est Elsie Stoneman, jeune fille sudiste enlevée par des esclaves affranchis.

C’est elle qui berce le bébé entre chaque épisode du monumental Intolérance, incarnant la mère de l’humanité.  Parmi les chefs-d’œuvre qui suivent, on peut citer Le Lys brisé, À travers l’orage ou Les Deux Orphelines

.

Lillian Gish - Triplette 02

.

Tragédienne juvénile, héroïne pure et courageuse, Lillian devient grâce aux mélodrames flamboyants du maître la Duse de l’écran. En 1955, le grand Charles Laughton, avec La Nuit du chasseur, lui offre un rôle à sa mesure dans un chef-d’œuvre digne de son passé. Elle y joue une femme pure et courageuse.

Elle mène également une carrière théâtrale brillante. A Broadway, entre 1913 et 1976, elle participe à dix-neuf productions. Comédienne exigeante, elle est toujours en recherche de nouveauté. Francis Scott Fitzgerald, par exemple, était l’un de ses plus grands fans. Parmi les pionnières du cinéma, elle est sans conteste une de celles qui lui apportèrent le plus. Elle a aussi beaucoup œuvré pour la conservation des films muets. En 1973 François Truffaut lui dédie (ainsi qu’à sa sœur Dorothy) son film La nuit américaine.

La comédienne dirigera même un film, Remodeling Your Husband (Remodeler son Mari), avec sa sœur Dorothy comme interprète, en 1920.

(Synthèse Wiki & autres.)

.

Lillian Gish

.

Ciel de Lillian Gish - sans l'Asc., calculé pour le 14 octobre 1893, au lever du jour

.

Toutes les deux ont une conjonction Mercure-Uranus, et des Neptune Uranus Vénus Lune très valorisés. Toutes deux vénusiennes: la Balance est soulignée chez l’actrice, le Taureau pour la réalisatrice…

En plus des forts Neptune & Uranus, Lillian Gish présente sa conjonction Lune-Vénus sur l’axe de projection Sagittaire/Gémeaux : la Star féminine.

.

Lillian Gish - Mirrors

..

.

.

5. Synthèse & Liens

L’importance d’Uranus & Neptune (l’électrification du rêve ; l’animation du tableau)

L’axe Gémeaux/Sagittaire…qui lie

– la projection de concepts ou d’images, sur les écrans et au-delà des frontières

(La caméra du Sagittaire) ;

– avec la mise au double, en boite & en cases, même avant que n’interviennent les dialogues

(Le story-board des Gémeaux).

.

Ciel de la projection publique des frères Lumière

.

Ciel de Georges Méliès

.

Ciel de D.W. Griffith

.

Ciel de Sergueï Eisenstein -1898- sans l'Asc.

..

.

L’essence globale & trans-frontière du phénomène Cinéma: avec les influx Lune Neptune Uranus Sagittaire Verseau

Junon & le cadrage; Cérès & le montage

La Lune…avec Soleil & Uranus pour l’éclat…  Avec Neptune & Vénus pour le charme, la plastique. Et tous ensemble pour la magie de l’image.

Mercure pour le ‘jeu’… (souvent souligné par Uranus), dès le muet pour l’expression, et encore autrement, sinon davantage lors du parlant.

.

.

Les Femmes & le Cinéma

Sur un plan général, au sujet de l’accès premier des femmes aux métiers du Cinéma, la passerelle du Technique cérésien uranisé (machines, tâches & rapidité) a tout d’abord ouvert une  petite & bien modeste porte (secrétariat, dactylo, sténo, accessoires, locations, etc.). La nouveauté faisant de l’adaptation une loi, les Cérès Mercure valorisées sont vite devenues des scriptes et des monteuses si efficaces que ces professions, dès lors, sont considérées quasi féminines.

En complément, l’axe Gémeaux/Sagittaire avec Mercure & Jupiter, les Maisons III & IX : la culture, les échanges, les langues, organiser, voir loin, planifier, écrire… semblent favoriser la fiction, le scénario, la direction.

Le 1er réalisateur au monde fut une femme,
Et ce n’est guère connu…

Cela rappelle le cas toujours trop méconnu d’Ada Lovelace, la fille de lord Byron, et qui mérite pourtant d’être célèbre, pour avoir traduit et annoté une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre de l’ordinateur ; ce qui la fait parfois considérer comme « le premier programmeur de l’histoire »… Le langage informatique ‘Ada’ fut nommé en son honneur.

‘Pionnière’ continue d’être un statut exigeant mais efficace pour s’imposer professionnellement en tant que femme.

Avec l’analogie de base entre la Lune, la femme, le reflet, la fantaisie, l’image… ou encore celle associant la combinaison Lune-Uranus, l’image animée & la femme moderne… le Cinéma ne pouvait décemment lui barrer sa porte.

.

.

Quant à faire face-caméra : avec leurs grands yeux, leur belle chevelure, une silhouette, un teint éclatantEnfin, tout ce qui épouse avantageusement la pulpe du film et les lumières sur l’écran: la femme possède tous les atouts.

Avec la prédominance fréquente des faisceaux Lune Vénus Neptune Uranus, qui campent bien la femme drapée dans le celluloïd…

.

..

.

..Liens

Silent Era.com

– Cineartistes.com/fiche Lillian Gish

Sur youtube:

– « L’Émeute sur la Barricade« , 1906, Alice Guy

– « Falling Leaves », Alice Guy, 1912

– D.W. Griffith, An Unseen Enemy, 1911, Lillian & Dorothy Gish


*

Also featuring Wikipedia

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

8 responses to “Femmes & Cinéma

  • Tsilikat

    Le 7e Art

    http://fr.wiktionary.org/wiki/septi%C3%A8me_art

    Hegel, dans son Esthétique (Leçons sur l’esthétique, 1835–8), classe les arts selon une double échelle de matérialité décroissante et d’expressivité croissante. Il distingue ainsi cinq arts : architecture, sculpture, peinture, musique, et poésie.

    *

    L’expression septième art fut forgée par un critique franco-italien, Ricciotto Canudo, qui publia un Manifeste du septième art.

    Canudo y explique que le cinéma est un mélange de matériel et d’esthétisme, l’art le plus consommé puisqu’il intègre les cinq éléments artistiques :
    Le langage, le son, l’image, le mouvement et l’interactivité.
    Canudo considérait les six autres arts comme étant la poésie, la musique, le théâtre, les arts plastiques, l’éloquence et la danse.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricciotto_Canudo

    Il répète, dans L’Intransigeant du 1er avril 1922, que « le cinématographe est un art. Le film est une œuvre d’art. »

    L’écraniste peint avec des pinceaux de lumière, comme l’organiste joue avec les souffles des tuyaux. » .
    [Très Sagittaire, puis Neptune au passage]

    Né sous une conjonction Lune Neptune Cérès en V. (le critique de Cinéma), au trigone d’Uranus et du Soleil…

  • Tsilikat

    L’âge de Lillian Gish & son p’tit air de Vierge sage

    *

    Encore une actrice des années 20 qui improvisait sur son âge. Présentée avec sa sœur cadette (née en 1898) au réalisateur Griffith, elle se rajeunit de 3 ans.
    Cette information assez récente a sans doute fait défaut à l’Astrodatabank, qui propose une carte natale de Gish dotée d’un ascendant Vierge, mais avec l’année 1896 en lieu de 1893.

    http://www.astro.com/astro-databank/Gish,_Lillian

    **
    *
    Image hébergée par servimg.com
    *
    **

    Dans le billet, j’ai usé d’une carte (de 1893) sans l’Ascendant ; mais au vu du physique très Virgo de Lillian, on peut explorer cette possibilité (la carte de 1893 mais avec l’heure incertaine (Rodden Rating C) proposée par l’astrodatabank).

    *

    – Sauvée par le cinéma d’une famille pauvre qui tente d’améliorer le quotidien en osant affronter la mauvaise réputation associée aux gens de théâtre (avec sa mère, elle monte sur les planches dès 5 ans);
    – présentant un visage marqué par Cérès, la Vierge, la Lune & Uranus;
    – vite surnommée The Shy Virgin (la vierge sage… ou timide)…
    – Et avec Cérès encore soulignée par son alignement sur l’étoile fixe Regulus

    *
    Image hébergée par servimg.com

    [La Carte de Lillian Gish, dressée pour le 14 10 1893, Springfield, Ohio, à 03h30}

    *

    – Avec Cérès, en conjonction de Vesta, en Lion, maintenant en Maison XII, et toujours au double carré de l’opposition Vénus/Jupiter : l’astre ne manque pas de relief ni d’affinités symboliques avec sa trajectoire sidérale & professionnelle (la XII et les films muets, La pure flamme de Vesta, le show du Lion, les liens avec l’axe de projection Gémeaux/Sagittaire…).

    – Avec l’ascendant Vierge qui s’ajoute, et auquel répond le signe du Verseau dans la Maison VI (très Cinéma)…

    Malgré la relative incertitude quant à l’heure, la possibilité est tentante.

    *

    «Gish est de ces premières vedettes grâce auxquelles le mot “star” est passé à la langue française. (…) Bien que les héroïnes griffithiennes ne dépassent guère le stéréotype de la vierge en détresse chère au mélodrame victorien, c’est par sa frêle beauté, sa rigueur et son intensité dramatique que Lillian Gish arrache ses personnages à la convention pour en faire des figures tragiques.

    Avec un génie tout particulier du geste, elle charge ses rôles d’une vérité qui effraie même ses metteurs en scène : sa terreur dans Le Lys brisé où, pauvre petite Londonienne martyrisée, elle se réfugie dans le placard pour échapper à la furie meurtrière de son père, laisse Griffith médusé. »

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/lillian-gish/

  • Annlor

    Bonjour Tsili,
    merci (encore) pour ce billet aux sources du cinéma et des femmes qui ont compté.

    Je ne peux m’empêcher de signaler que j’ai été très surprise en découvrant le visuel de Lillian Gish car j’avais le sentiment de reconnaître cette actrice (alors que son nom ne me disait rien). La dernière photo tout particulièrement.

    J’ai fini par retrouver qu’elle m’évoquait vraiment spontanément le personnage de la princesse Mary dans la série « Les Tudors ». L’actrice qui l’incarne s’appelle Sarah Bolger. Même bouche, même yeux, mêmes arcs de sourcils fins…
    Je ne peux pas poster d’image ici mais une double recherche sur Google image permettra de trouver des photos intéressantes pour la comparaison.
    Toi qui as l’habitude des visages, qu’en penses tu ? Ai-je trouvé sa réincarnation ? 😉

  • Tsilikat

    Hello Annlor

    Cool ce jeu Smile

    Je ne connaissais pas Sarah Bolger… et c’est vrai qu’il y a plus qu’un air de ressemblance…

    *
    Image hébergée par servimg.com
    *
    [Lilian Gish, en haut; Sarah Bolger, en bas.]

    Je présente leurs portraits & thèmes…ces derniers sans l’Ascendant… ce qui retire bcp de data, pour pister leurs similitudes astro, vu que c’est tout de même la cuspide de 1 qui tranche souvent pour le physique..
    Il nous reste cependant l’impact sur les Luminaires & leurs Maîtres ainsi que les aspects remarquables..

    Sous les cartes, j’essaie de voir ce qui les rapproche ‘astrotypiquement’…
    Smile: mais on ne peut tout voir (surtout sans se tromper) et ton avis m’intéresse.

    *
    Image hébergée par servimg.com

    ***
    **
    *

    Les deux actrices, avec près d’un siècle d’écart, se présentent toutes deux sous une base Vénus Lune (surtout dans leur jeunesse), encore dopée par Neptune & Jupiter (c’est le pôle doux, qui vient envelopper notamment Saturne..);

    – avec Mercure & Uranus qui aiguisent, animent, et rajeunissent;
    – ainsi qu’un ensemble martial (Mars Pluton Scorpion Bélier) assez soutenu… qui vient assombrir un peu, « piquer » quelque peu sous la douceur, mais sans étouffer le pétillement

    Les deux, malgré un fort pôle Saturne et/ou Capricorne, sont bien épargnées par les rudesses de Chronos, sans doute grâce à la force générale des douces, mais surtout grace à Mercure & Lune et leur effet Jeunesse.

    *

    Dans les deux cas, le sourcil est haut (Lune), bien dessiné (Mercure Vénus), arqué élégamment (Vénus), mobile (Mercure, Uranus), avec un angle marqué (Uranus, Scorpion..) mais sans qu’il le soit trop (avec la Lune qu’affine, élève et arrondit; et Vénus qui rattrape la courbe en douceur)…
    Avec, peut-être, le sourcil de Sarah Bolger un poil plus angulaire que celui de Lillian Gish… sans doute aussi du fait de son Uranus encore plus influent

  • Tsilikat

    On peut aussi remarquer chez chacune, la Cérès au double carré d’une opposition majeure:

    – Vénus Opposé Jupiter chez Gish, avec Vénus Maître du bloc solaire en Balance;
    – & Jupiter opposé Saturne, sur le Dragon, chez Sarah Bolger, avec Jupiter Maître du groupe solaire en Poissons.

  • Annlor

    Oh mon avis ne saurait être pertinent sur ces questions. J’ai été juste frappée parce que dans ton article sur Lilian Gish, sur une ou deux photos, j’ai vu en fait « cette jeune actrice qui joue Marie Tudor ». Dans la bouche fine, et… le regard. Ces deux éléments m’ont fait dire : j’ai déjà vu ce visage il n’y a pas longtemps… où ça ???
    Troublant aussi de voir du coup des visuels de Lillian Gish plus âgée, puisque l’actrice contemporaine semble être toute jeune, et que j’ai eu le sentiment de voir ce qu’elle pourrait devenir en vieillissant…

    Je ne sais pas quelle place prend vraiment l’ascendant dans l’apparence. Même pour un non astrologue il est bien évident que les traits changent avec l’âge. On dirait que la « théorie des âges » se valide aussi sur un visage et que vieillir c’est attraper l’air des planètes de plus en plus lentes ou que celles ci deviennent prioritaires dans l’impact produit, tandis que des plus rapides ajoutent « une touche ». Alors que dans la jeunesse on est surtout dans du Mercure Vénus avec une touche d’autre chose, de planète lente…
    Je ne sais pas si ces deux femmes qui, sur certaines photos du moins, se ressemblent beaucoup, ont de facto très vraisemblablement le même ascendant…

    Cependant toutes les photos disponibles de LG montrent une abondante chevelure épaisse et bouclée, si récurrente qu’elle doit être naturelle (l’emploi systématique du fer à friser sur toutes les photos résiste au bon sens).
    L’effet masse de la crinière peut me laisser supposer que le Soleil ou quelque aspect léonin impacte davantage Lillian. Bien qu’elles se ressemblent énormément, la jeune actrice me paraît plus froide, plus délicate, mais les deux conservent le regard intense et presque étonné à force d’être arqué chez SB.

    La Vierge est-elle la seule à porter ce que tu appelles l’effet virgo, ou l’un ou l’autre des 4 majeurs peut il produire cet effet ?

    Peut-être ont elles seulement l’ascendant encadré toutes deux par Mercure et Vénus, dans des signes dont les éléments sont identiques et que cela suffit pour créer cette sorte de similitude (Mercure en eau + Vénus en feu) ? Je n’ai pas beaucoup d’intuition pour cela contrairement aux autres femmes de ma famille ;-))

  • Tsilikat

    Hello Annlor

    Je trouve tes avis pertinents, Smile.

    Le visage, c’est le spectacle insaisissable de l’évidence. Être frappée par la ressemblance entre deux actrices espacées d’un siècle percute cette évidence. Et à ce stade, les observations, même générales, de quelqu’un d’ouvert sur l’Astro, comptent.

    Ce que tu rappelles à propos des changements qui interviennent sur le visage avec l’âge, et la possible corrélation avec l’impact grandissant des Lentes sur le sujet, est une très intéressante piste de réflexion.
    La fréquence des combinés Mercure Vénus au 1er plan dans la jeunesse.

    L’image est changeante. Le visage est changeant… Aussi, cette question des âges planétaires (la rotation dans l’expression des dominantes suivant l’âge) est centrale quand on veut aborder les rapports entre l’apparence & le thème.

    Sans l’Ascendant, c’est vrai qu’on est bien démuni.
    Outre sa pertinence sur le physique et notre « identité » (selon la tradition, mes essais jusqu’à présent, et ma fragile opinion), sa mention sur la carte précise de fait l’évaluation des forces planétaires d’un thème à l’étude.

    En l’absence d’Ascendant les cartes sont tout de même lisibles en astrotypo:

    – on suit les Luminaires (le Soleil et le secteur qu’il occupe, endossant globalement -cad: moins exactement- le rôle de l’Ascendant manquant).
    Les Luminaires & les signes qu’ils soulignent de leur présence co-participent fortement à l’aspect général d’un individu.

    Soit au passage, les aspects noués avec d’autres planètes, l’occupation des signes qu’ils maitrisent.

    – On peut suivre également, et avec profit, les différents Maîtres des signes occupés par les luminaires (de la même manière qu’on suivrait le Maître d’Ascendant).

    – Avec ou sans Ascendant, ma pratique (discutable mais intensive smile) souligne l’impact des astres s’aspectant de la manière la plus exacte. Les aspects avec de faibles orbes soulignent la visibilité des astres qu’ils relient.
    Cette source d’indications est très utile pour compenser le flou quant à la force des astres, estimée d’après leur rapprochement des angles (inconnus sans l’Asc.).

    – Enfin, pour compenser la perte d’infos liée à l’inconnu sur les Maisons, l’usage des Maisons Solaires, comptées depuis la position du Soleil, placé au lever du jour de naissance, est véritablement un plus.

    Ces différents ponts de singe, en l’absence de l’autoroute Ascendant, outre leur cohérence analogique avec les principes astrologiques généraux (le Soleil & la Lune, leurs Maîtres, à la place de l’Asc. & ses Maîtres), bénéficient d’un soutien majeur:

    – la cohérence générale du thème natal; sa nature holographique, répétant,multipliant l’info dominante..

    ..et qui, entre autres, explique que l’interprétation d’un thème, en ne tenant pas compte des trans-saturniennes, des étoiles fixes ni des astéroïdes, s’élance le plus souvent sur les mêmes lignes que celles révélées par une carte mentionnant tous ces autres facteurs.

    Smile, malgré toutes ces astuces, l’absence d’Ascendant ne permet pas souvent de trancher.
    Comme on l’a déjà ensemble testé, quand on questionnait l’Ascendant alors inconnu d’Assange

    Merci pour ce riche échange

  • Neptune en Taureau « CosmiCaravan

    […] Historique Neptune en Taureau (1874) nous ramène à la période du Pré-Cinéma, aux Impressionnistes exposant chez le photographe Nadar, au travail de la femme et de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :