Astrologie, Ennéagramme : Transe Positions

 

 

Transe : du latin classique [transire], ‘aller au-delà’ ;

Transposer : de l’ancien français [tresposer], ‘faire passer ailleurs’.

L’astrologie & l’ennéagramme :
Deux approches typologiques opposées & complémentaires

 

Plan :

1. Parallèles & Oppositions
2. Vers les 9 Types :
– 2.1. Lien Ennéagramme (Présentation-Descriptif)
– 2.2. Déterminer son Type (Lien Questionnaire-Test)
3. « Astrologie et Ennéagramme » d’Annie Joly
4. Typologie des Failles & Planètes en Détriment

5. Motivations Secrètes Versus Horizon de Conscience

6. Thème & Portrait de Georges Gurdjieff

7. De Creux & de Bosses

+ Développements en mode « Atelier » dans Les Commentaires

Le Cercle de l'Ennéagramme

1.

L’Ennéagramme présente une Typologie dynamique en 9 points distribués dans le cercle.

Le diagramme résultant indique 9 états de l’être, inter-reliés. La figure produite peut être saisie comme un outil de développement personnel.

Exhumé par Georges Gurdjieff, ses origines restent floues et semblent emprunter au soufisme comme à la numérologie sacrée.

Sa grande pertinence psychologique (à mes yeux du moins) réside dans le fait que chacune des stations de l’être s’érige sur une faiblesse fondamentale.

Faiblesse (manque, déséquilibre, évitement) qui -toujours selon cette théorie- en vient à constituer le socle, la posture, l’adaptation-construction…  l’assise (de fait assez inconfortable car incomplète) de la personnalité.

L’ennéagramme avec son schéma circulaire et sa typologie en 9 points a tôt fait de susciter des essais de transposition avec l’astrologie. Mais de fait, les équivalences rigoureuses sont difficiles à établir; que ce soit avec les 12 signes du zodiaque, les 7 astres du Septénaire ou bien les 10, si on ajoute les trans-saturniennes.

Cependant, les astrophiles qui s’en emparent sont généralement fascinés par le potentiel psychologique dynamique qu’offre la ronde des 9 Types… L’écho de l’ennéagramme avec les finesses de la trame astrologique est fréquemment évoqué.

Les deux pratiques apparaissent fortement complémentaires :

– L’astrologie s’organise autour de l’idée du rayonnement solaire, avec le signe solaire perçu comme une Unité fondamentale, conjuguée, modulée par les variables de la configuration ;

– L’ennéagramme s’appuie sur l’idée d’incomplétude essentielle et met en avant les différents états de l’être comme autant de postures nées d’un manque fondamental.

La première approche comme en relief, et l’autre en creux.


2.

Quand on se frotte la première fois à cette typologie, soit on correspond nettement avec l’un des 9 portraits, et l’on est conquis, s’ouvrant peu à peu à la richesse et l’entrelacement avec les 8 autres types ; soit on « tombe » entre deux types, et l’ensemble peut paraître plus fragile ou moins cohérent.

Mais si on creuse plus avant, le tiercé composé…

1. du Type de base;

2. de « l’Aile » -soit le Type adjacent le plus co-agissant-;

et 3. du point « d’Intégration » ou de « Stress » -soit le Type correspondant au développement harmonieux ou non du Type de base..

… permet rapidement de bâtir un modèle psychologique dynamique souvent très pertinent.

 

Rappel des 9 « évitements-types » de l’ennéagramme :

1. Le Perfectionniste, évitant l’erreur ;

2. L’Altruiste, évitant de reconnaître ses propres besoins ;

3. Le Battant, évitant l’échec ;

4. L’Artiste, évitant la banalité ;

5. L’Observateur, évitant l’envahissement ;

6. Le Loyaliste, évitant l’exclusion ;

7. L’Epicurien, évitant la souffrance ;

8. Le Leader, évitant la faiblesse ;

9. Le Médiateur, évitant le conflit.

(Les appellations de chaque Type peuvent varier.)

 

Tableau des 9 Types extrait de Wikipédia

 

Plutôt que résumer maladroitement les bases de l’ennéagramme,
je propose un crochet à ceux & celles encore peu familiers avec la méthode :

Présentation de l’ennéagramme et descriptif des 9 Types;

Test gratuit & anonyme pour déterminer son Type (questionnaire).

 

3.

Au-delà des questions sans réponse satisfaisante du genre « Pourquoi 9 types ? », « Pourquoi 12 signes ? » ; il peut être fertile de se pencher sur les tentatives de rapprochement, de croisement des deux disciplines.

Et c’est l’occasion de rebondir sur les travaux remarquables d’Annie Joly (« Astrologie et Ennéagramme »).

L’auteur, maitrisant bien les 2 claviers (astrologie & ennéagramme), propose un système de correspondance cohérent entre les astres & les 9 Types, tenant compte des 3 centres (instinctif, mental & émotionnel), en s’appuyant plus particulièrement sur l’analogie avec les aspects astrologiques.

Bien-sûr, il reste possible d’associer autrement les 9 Types avec les différentes planètes, suivant l’approche et la sensibilité propres à chacun dans ces deux domaines.

Notamment pour les Types…

– 1. et 8. (Pluton & Mars)

– 2. et 9. (Neptune & Lune)

– 6. et 3. (Mercure & Vénus)

… Qu’on peut choisir de voir inversés.

Reste que la lecture de son étude enrichit nos connaissances sur les deux tableaux.

En somme, un lien très recommandable sur le sujet !

 

L'Exil de Jupiter en Gémeaux

 

4. Typologie des Failles & Planètes en Détriment

En m’inspirant du travail réalisé par Annie Joly, mais cette fois, en choisissant de privilégier l’analogie des 9 Types avec les planètes en signe (plutôt qu’avec les aspects astrologiques)…

La mise en correspondance des types de l’ennéagramme avec les principes planétaires placés en « délicatesse » (Exil & Chute), pourrait constituer une approche alternative, elle aussi prometteuse :

– Entre les « failles fondatrices », les manques et les évitements présidant à l’établissement des 9 Types de l’ennéagramme…

– Et les planètes en Détriment, qui correspondent astrologiquement à autant de fonctions opérant dans l’inconfort, entrainant souvent des effets de déni ou de surcompensation.

Par exemple :

– Si on conserve l’idée de Jupiter comme matchant très bien le Type 7. (Épicurien, Généraliste, Jouisseur, Optimiste, etc.) ;

– L’idée d’un Jupiter/Gémeaux (ici en Exil) reflète très adéquatement les aspects papillonnement, fuite de la douleur, peur de l’emprisonnement, curiosité… tous propres au 7ème Type.

Bon, il va de soi qu’un seul exemple, aussi ajusté soit-il, ne suffit pas à remplacer tout un système de correspondance équilibré, complet, symétrique et dynamique, tel que celui proposé par Annie Joly.


5. Motivations Secrètes Versus Horizon de Conscience

Pour explorer l’idée selon laquelle l’Ennéalogie ciblerait plus la personnalité sous son aspect ‘Yin’;

Soit les motivations non-conscientes ou mal connues du sujet lui-même;

A la différence de l’Astrologie, plus axée sur nos projections solaires, notre horizon de conscience:

Lien vers une discussion à ce propos, dans les Commentaires.

Portrait de Georges Gurdjieff

6. Thème & Portrait de Georges Gurdjieff

Pour illustrer ce début de réflexion au croisement de l’astrologie et de la figure de l’ennéagramme, redécouvrons le Thème et le Portrait du fondateur de cette dernière.

Comme beaucoup d’éléments de la vie du célèbre maître sufi, sa date de naissance reste sujette à caution. Tentons néanmoins de retrouver ce personnage sur la carte du Ciel dressée d’après les données retenues et présentées par l’Astro-Databank :

 

Carte du Ciel de Georges Gurdjieff - sans l'Ascendant -

 

– Les amas Capricorne & Verseau rendent assez bien justice aux traits les plus marquants du cliché.

(La carte est dressée pour le lever du Soleil; avec une naissance plus tardive, la Lune bascule en Poissons.)

– Neptune, Uranus & Pluton sont, de même, bien en valeur sur la carte comme sur le portrait.

(L’influx de Jupiter/Cancer s’additionnant dans les formes à celles de Neptune.)

– Sur le visage, une co-influence de Vénus (dans le modelé, dans le regard, sur la fossette…) apparait au point d’envisager un lien possible entre Vénus et la cuspide de 1.

Vénus signe par ailleurs un trigone assez précis (118° +) avec Chiron.

(Le placement de Vesta est également remarquable.)

 

En dépit des incertitudes quant aux coordonnées de naissance,
la ‘figure’ du maître Sufi est remarquablement rendue par:

– L’opposition des Soleil-Saturne/Capricorne..

– aux Jupiter-Uranus/Cancer;

– Le tout au carré de Neptune/Bélier;

– Avec Pluton au trigone des Soleil & Saturne. On peut noter que Pluton (puissant par aspects) est placé dans le signe opposé au Scorpion, le plus généralement admis comme son Domicile.

(L’Enneagram Institute de Paris mentionne Gurdjieff comme étant du Type 8.)

 

Ronde-Bosse

7. Creux & Bosses

Combiner les deux Typologies (Ennéa + Astro) apparait très porteur :

– La première (Ennéa) est « en creux », avec le développement de l’être vu comme une construction liée à la peur originelle/dominante (« ce qu’on veut à tout prix éviter »);

– La seconde (Astro) est « en relief »… Ce que met en lumière le Soleil… Soit les Astres dominants, ce qui est saillant : conjoint aux Luminaires, aux angles ou en lien à l’Ascendant (cet « autel personnel » du Soleil Levant).

On retrouve ainsi le procédé Négatif/Positif propre à l’éclosion de l’image (photo, moulage, façonnage, sculpture, ronde-bosse… [*])

Un portrait détaillé relève autant des creux que des bosses, de l’ombre et de la lumière ; ce qui est caché déterminant le visible.

[*] « La ronde-bosse est une technique de sculpture en trois dimensions, qui, contrairement aux haut-reliefs et aux bas-reliefs, n’est pas physiquement attachée à un fond (mais posée sur un socle, en général) et observable sous n’importe quel angle. La sculpture en ronde-bosse est le plus souvent utilisée pour des représentations figuratives. » (Wiki)

En complément de la recherche classique des influx planétaires les plus saillants de la carte du Ciel (la Dominante), il est intéressant de se pencher plus attentivement sur les éléments qui restent dans l’ombre, ces aspects « contournés » du visage comme de la personnalité.

Cette approche n’est pas sans évoquer (un peu) celle de Robert Couteau en Astro-cartographie, avec la mise en évidence de l’impact paradoxal des planètes les moins aspectées.

Le thème forme un « global » où les ‘moins’ participent du rayonnement des ‘plus’. En notant que les composantes les moins développées ouvrent de fait un champ encore plus large à l’évolution (le changement continuel) caractéristique du Vivant.

S’appuyer sur l’analogie entre ces creux sur lesquels se fonde l’ennéa-typologie et les planètes en Détriment, constitue une piste fragile, certes.

Pourtant :

– Quand une planète se trouve en situation difficile (Exil ou Chute), soit dans un Signe ou une Maison où l’expression de ses caractéristiques essentielles est mise à mal ;

– Et si dans le même temps, elle connecte avec le Visible (l’Ascendant, les Luminaires et leurs Maîtres) ;

Elle peut s’imposer comme ‘Dominante’.

 

**

*

**

*

**

Tsilikat

Publicités

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

30 responses to “Astrologie, Ennéagramme : Transe Positions

  • Tsilikat

    Hello

    En précisant tout de même qu’un Type pur n’existe pas, et que chacun, bien entendu, correspond à la combinaison des différents Types, et ce, dans des proportions variables…

    Le « Type émergeant » suffisamment net est cependant courant.

    *

    Et sinon? Gurdjieff…

    – Avec son Pluton exilé en Taureau
    – Aux trigones des Soleil Saturne
    – Aux carrés des Mars Vesta

    … Ennéatype 8 ou 1 ?

    (ou bien encore un autre?)

  • Tsilikat

    Astrothème propose la carte de Gurdjieff avec un Asc. Balance…

    http://www.astrotheme.fr/portraits/xEZX52KJL939.htm

    Les chances que la carte soit exacte sont faibles; mais au passage, goûtons cette valorisation de Vénus qui se retrouve Maître de 1.

    Mars, conjoint plus étroitement à la Lune, et au trigone de l’Asc. se retrouve renforcé;
    Comme l’est Pluton, au quinconce exact à la Pointe de 1.

    L’opposition Saturne-Soleil/Uranus-Jupiter est maintenant verticale, et pourrait bien dépeindre la constitution d’un mouvement spirituel comme l’influence sur une communauté… Surtout en lien, comme elle est avec le fort Neptune angulaire en VII.

  • Tsilikat

    Un autre lien avec une information plus claire et mieux détaillée sur les 9 Types de l’Ennéagramme:

    http://www.promouvoir-enneagramme.com/index.php?rubrique=2986

    (Je l’ai substitué à l’ancien dans le corps de l’article.)

    *
    Nombreux exemples…
    Il est notamment mentionné que Gurdjieff est de Type 8.

  • Lau

    Salut Tsili !!

    J’ai moi même un peu regardé ce que propose l’énéagramme et c’est vrai que c’est assez bluffant .
    On en a parler au cours d’une formation en analyse transactionnelle, on a abordé l’énéagramme, surtout par le biais des « portes d’entrées « , à savoir action, pensées et sentiments, et nous avons disgresser vers l’astro . Le formateur, très favorable à l’astro, nous disait qu’il y avait une façon Taureau d’être sentimental, Taureau de penser, Taureau d’agir, ce qui est bien sur totalement en accord avec l’astro . Aussi, je me suis poser la question si chaque type de l’énéagramme ne pouvait pas avoir une expression par chacun des signes zodiacaux, il y aurait une façon Bélier d’être 1, une façon Bélier d’être 2……
    Car je me suis arraché les cheveux à tenter de faire correspondre l’un avec l’autre, et y’a pas moyen d’arriver à quelque chose de cohérent .
    J4ai d’ailleurs beaucoup de mal avec la théorie d’Annie Joly, Vénus n’a rien à voir avec le type 3 sensé être le gagnant, le requin aux dents longues, le menteur, mais aussi l’enthousiaste, le malin, ce qui correspond plus à un combiné Mercure/Mars, le type 6 correspond parfaitement par contre à Cérès et la Vierge (avec la même dialectique Sage/folle- phobique/contraphobique ), le type 1 comme le type 5 font beaucoup penser à Saturne et au Capricorne (co dominante Solaire pour le 1, Uranienne ou plutonienne pour le 5), de même que le type 2 à quelque chose d’à la fois du Soleil et de la Lune . Enfin le type 4 (le mien en plus !!!!) est absolument inclassable, Uranus pour l’originalité, mais c’est le type le plus intimiste et sentimental, donc ça colle pas, donc Vénus, peut être, mais c’est un type mélancolique, anticonformiste et instable, donc ça colle pas, la Lune à la rigueur …
    Bref, j’ai résolu (provisoirement !) le problème en me disant qu’il s’agit de deux approches complémentaires mais pas franchement superposables.
    Ce qui m’a surtout fait pencher vers ça, c’est que pour l’astro, le thème est déterminé à la naissance, tandis que pour l’énéagramme, le type se détermine au fur et à mesure dans la prime enfance . La « source » n’est donc pas la même . Mais la grande question reste à savoir si un thème peut favoriser l’emergence de tel ou tel type ????

    A bientôt

    Lau

  • Tsilikat

    Creux & Bosses

    J’ai joint ce développement au billet.

    Combiner les deux Typologies (Ennéa + Astro) apparait très porteur :

    – La première (Ennéa) est « en creux », avec le développement de l’être vu comme une construction liée à la peur originelle/dominante (« ce qu’on veut à tout prix éviter »);

    – La seconde (Astro) est « en relief »… Ce que met en lumière le Soleil… Soit les Astres dominants, ce qui est saillant : conjoint aux Luminaires, aux angles ou en lien à l’Ascendant (cet « autel personnel » du Soleil Levant).

    On retrouve ainsi le procédé Négatif/Positif propre à l’éclosion de l’image (photo, moulage, façonnage, sculpture, ronde-bosse… [*])

    Un portrait détaillé relève autant des creux que des bosses, de l’ombre et de la lumière ; ce qui est caché déterminant le visible.

    [*] « La ronde-bosse est une technique de sculpture en trois dimensions, qui, contrairement aux haut-reliefs et aux bas-reliefs, n’est pas physiquement attachée à un fond (mais posée sur un socle, en général) et observable sous n’importe quel angle. La sculpture en ronde-bosse est le plus souvent utilisée pour des représentations figuratives. »
    (Wiki)

    *

    En complément de la recherche classique des influx planétaires les plus saillants de la carte du Ciel (la Dominante), il est intéressant de se pencher plus attentivement sur les éléments qui restent dans l’ombre, ces aspects « contournés » du visage comme de la personnalité.

    *

    Cette approche n’est pas sans évoquer (un peu) celle de Robert Couteau en Astro-cartographie, avec la mise en évidence de l’impact paradoxal des planètes les moins aspectés. (http://www.dominantstar.com/astro02.htm)

    Le thème forme un « global » où les ‘moins’ participent du rayonnement des ‘plus’.
    En notant que les composantes les moins développées ouvrent de fait un champ encore plus large à l’évolution (le changement continuel) caractéristique du Vivant.

    *

    S’appuyer sur l’analogie entre ces creux sur lesquels se fonde la l’ennéa-typologie et les planètes en Détriment, constitue une piste fragile, certes.

    Pourtant..

    – Quand une planète se trouve en situation difficile (Exil ou Chute), soit dans un Signe ou une Maison où ses caractéristiques essentielles sont mises à mal ;

    – Et si dans le même temps, elle connecte avec le Visible (l’Ascendant, les Luminaires et leurs Maîtres) ;

    ..Elle peut s’imposer néanmoins comme Dominante.

  • Tsilikat

    Hello Lau

    J’ai pensé comme toi à propos des Types 6 et 3… Bien vu d’associer le 6 à Cérès (c’est encore plus cohérent que Mercure… J’y voyais un combiné Saturne-Vénus/Maison VI jusqu’ici mais Cérès, t’as raison, le fait parfaitement!).

    Ce qui est remarquable dans le travail d’Annie Joly, c’est sa construction d’un système où elle s’est attachée à inclure le plus possible d’éléments propres aux deux disciplines (les 3 centres, les polarités féminines-masculines, l’idée évolutive du mouvement en spirale, les symétries, etc.).

    Je renâcle également devant son choix d’exclure le Soleil (en le mettant au centre -et finalement hors-jeu), alors que dans une approche typo, le Type solaire peut, par exemple, expliquer et participer du caractère « vaniteux ou volontaire » du Type 3 (que, comme toi je ne sens pas suffisamment vénusien..).

    Mais c’est son travail, par sa qualité d’intégration très poussée, qui a déclenché ma réflexion et ce billet.

    *

    J’ai inclus l’article dans la Catégorie « Studio (Atelier) » car le sujet est complexe et que c’est à plusieurs qu’on peut, peu-à-peu avancer _Smile!

    Merci beaucoup de ton retour!

  • Tsilikat

    Hello back Lau

    A propos du Type 4…

    Le plus capricieux, sensible, multiple et donc complexe…

    A. Joly prend soin de l’associer (par aspect) à Neptune (ce qui colle déjà pas mal);
    Neptune qu’elle place pas loin (en 2.) et à propos duquel on peut aussi s’interroger: le 2 ferait également un bon lunaire, comme le le 9 un bon neptunien (?)

    En intégrant le Soleil et les Maisons… le Type 4 peut aussi se retrouver dans un Soleil/Maison XII.

  • Tsilikat

    Et que penses-tu à propos

    – du Type 1. qu’Anne Joly voit Plutonien
    – et du Type 8., Marsien ??

    J’ai tendance à voir l’inverse (avec le Type 1. Plus Mars-Saturne, assez rigide et pragmatique, et le Type 8. Pluton-Jupiter, en pouvoir et jouisseur .. avec ce dernier -Jupiter- sur son aile en 7. d’ailleurs); mais j’hésite car j’admets sa plus grande maitrise de l’ennéagramme.

    L’exemple du Thème, du visage et de l’EnnéaType de Gurdjieff (Type 8.) nous place au centre de la question; mais sans trancher; Mars et Pluton étant reliés, tous deux très forts et en lien avec l’Asc.

    *

    Image hébergée par servimg.com

    *

    [Portraits de Gurdjieff – de Saturne; Saturne-Pluton; Pluton-Jupiter; à Jupiter-Mars]

    Sur un plan Typo, tel que ci-dessus:
    Je vois Gurdjieff plus Plutonien que Marsien même si Mars est également très fort.
    Les influx Mars-Pluton ont le chic pour fusionner quand ils sont mêlés comme c’est le cas ici avec Neptune…
    D’autant que Jupiter (exalté en Cancer) est aussi très fort dans son thème.. et Jupiter/Cancer s’approche beaucoup de Neptune… Le tout combiné avec Mars/Verseau s’approche tout près de Pluton…

    Du coup, c’est difficile de trancher.

    A ton avis?

    (Au passage la bande des Portraits de Gurdjieff illustre bien la rotation des Dominantes visibles au fur et à mesure de l’âge, surtout comme c’est le cas ici, avec le passage remarquable de la signature saturnienne -plus « resserrée »- à celle plus élargie de Jupiter; avec ces deux pôles planétaires qui s’opposent sur sa carte.)

  • Tsilikat

    Hello back (+ 3… au moins _smile)

    Cette vision typologique « binoculaire » me passionne évidemment;
    Même s’il est difficile, voire impossible de faire coïncider parfaitement les 2 grilles, les deux moires…
    L’exercice est très riche, ne serait-ce que pour mieux comprendre la façon -forcément très personnelle- avec laquelle on empoigne et manie chacune des disciplines.

    *

    Alors comme ça, Lau, tu es ‘4’ _Smile! ça colle bien c’est vrai avec ta nature d’artiste!

    A mes yeux, c’est le Type le plus complexe, au moins dans le sens où c’est le Type le plus éloigné du mien dans sa tendance à se nourrir de la douleur pour en tirer un trésor…

    – Je suis du Type 7, qui je l’accorde.., n’est pas aussi « simple » qu’il tend souvent à vouloir le faire croire.

    *

    Pour l’anecdote, j’ai eu une ex. très fortement caractérisée par l’ennéatype 4…

    – artiste peintre elle aussi, cyclothymique, ultra-sensible, passionnée, dotée d’un goût naturel exquis qu’elle s’emploie encore à raffiner… (Soleil en Lion, avec des Neptune Uranus très forts, une Vénus en Vierge…).
    Tu peux très bien imaginer les points de rencontre, comme l’abîme des incompréhensions entre elle et moi…
    Encore aujourd’hui, bien que les sentiments n’existent plus, son souvenir m’apprend beaucoup… comme si peu à peu je comprenais, sur certains sujets, sa manière de voir.

    Ah! Et puis un truc notable: elle avait quelque chose de remarquable à propos du regard, de la vision (sans doute encore boosté par la combinaison Lion-Neptune)… Elle m’a littéralement aidé à ouvrir les yeux.

    A + _Smile

  • Lau

    hello back Tsili !!

    Oui, j’me disais aussi que le 7 pour toi ça le fait, si tu veux tout savoir, je suis un type 4 avec une aile en 5, une intégration en 1 et une désintégration en 2 !!!!!Comprend qui peut !!!!!!

    Pour le 4, bien vu d’intégrer le Soleil, c’est vrai que le Soleil dans un mode introverti, peut verser dans le côté artiste tourmenté, le spleen, surtout si il y a une co dom Lune ou Neptune . Ou alors un combiné Uranus, Vénus, Lune ???

    Pour le 2 effectivement je le vois très lunaire mais avec une bonne participation solaire, il « irradie  » l’amour, est orgueilleux mais généraux, j’y vois un bon combiné des deux luminaires .

    Pour le 8 et le 1 par contre, je resterais sur MArs pour le 8 car il a ce côté emporté, jouisseur (Mars, deuxième planète de la libido avec Vénus, et dans le type 8 on est vraiment dans une sexualité masculine) mais effectivement avec un bon Jupiter, il y a aussi le côté meneur du troupeau que l’on donne souvent au Bélier, l’innocence, sa vertu est typiquement Bélier aussi . Par contre le 1 est coléreux mais sa colère est culpabilisatrice (la colère est aussi sa phobie), ce qui n’est pas le cas dans le 8, le 1 évite à tout prix de se mettre en colère, et quand il le fait, il faut qu’il trouve d’abord de « bonnes raisons » sinon, il n’est pas « parfait », mon copain est un , et il est Saturno Solaire, ce qui a mon sens rejoint bien le comportement attendu d’un 1 (exigence de perfection, patience dans ses meilleurs jours, élitisme, efficacité), mais on pourrait aussi voire comme tu dit le Mars exalté du Capricorne .

    Le 9 j’y vois en effet Neptune mais avec un combiné Balance « Proserpinien », car le pacifisme c’est quand la même la spécialité du 7ème signe, je crois que la Vierge et Cérès peuvent aussi participer un peu car une tendance du 9 est d’agir compulsivement sur autre chose que le problème pour éviter le conflit (genre s’abrutir de travail pour éviter de prendre parti), mais ça mets surtout en relief le défaut des Poissons et de la Balance : la dépendance !

    Par contre dans l’énéagramme, j’ai du mal à trouver notre Verseau ( un peu de 4-originalité, un peu de 1-exigence, un peu de 5-recherche, un peu de 8-meneur ??? ), notre Taureau (un peu de 4-artiste, envie, un peu de 2- affection, un peu de 9-pacifisme, passivité , un peu de 7-jouissance ?????), notre Scorpion ( un peu de 8 -luxure, meneur, un peu de 4 – artiste maudit, un peu de 1- exigence, binaire, un peu de 5 – profondeur, recherche, peut être même du 6 en contraphobique ?????????)

    Bref, des analogies c’est sur mais une superposition, c’est pas pour demain !!!!

    A bientôt !!

    Lau

  • Tsilikat

    Merci Lau pour ces précisions à propos du Type 1.
    Tu donnes le sentiment de t’être déjà bien imprégné de l’ennéagramme.
    Tu as raison, c’est vrai que la colère sous contrôle du 1 est un argument de poids pour lui préférer Pluton à Mars.

    Très juste aussi: où donc retrouver ce « satané » Verseau? qui a décidément le chic pour échapper aux typages de toutes sortes.

    En effet, le Type 4 semble (avec Uranus) loger le Verseau pour une part (avec Neptune ou la Lune)…
    L’axe Verseau/Lion, tjrs avec les Lune-Neptune, mais aussi avec Vénus « en garniture », pourrait rendre pas mal les caractéristiques de ce Type (le ‘4’) artistique, fantasque, sensible, original (?)

    Par ailleurs, ce que tu dis à propos des Luminaires en combinaison m’évoque le Type Apollon (combinant Soleil & Lune, réceptivité & rayonnement)…

    Pour le ‘2’, je verrais bien aussi un combiné Lune-Vénus… Soit quelque chose d’assez proche du Neptune que pressent A. Joly… mais en plus affectif.

  • as de caro

    Vous connaissez votre type? c’est cool, j’ai jamais réussi à déterminer le mien de manière fiable,
    Je ne m’y connais pas assez en énéagramme pour faire des comparaisons astro:
    pour aider, j’ai quand même identifié mon père, un capri asc capri, avec un amas en capri, dans le type 1, car celà crève les yeux (c’est même une caricature).
    et ma mère dans le type 8: avec amas en bélier, son mars en scorpion carré à Pluton et à la lune,
    peut être une pointe de 7 avec l’asc Gémeaux,….

    bref,
    j’ai du mal à effectuer des corrélations fixes: par exemple, si je te prends Tsili, en exemple, j’aurais plutôt tablé sur quelque chose de Cérésien plutonnien avec l’asc Vierge, l’amas en VIII, bref, plus 6 ou 8 (mars bélier), et tu te retrouves dans le type 7? quid de tout celà?
    (ben oui, le 7, çà table pas non plus avec la conjonction mercure saturne, lune noire…)
    ou c’est moi qui ait rien capté

    ah la la ,cette manie de toujours chercher la ptite bête!

  • as de caro

    sinon, le Verseau, je verrai bien le 7, type assez intellectuel, aimant la variété, détestant la routine et les idées toutes faites, ainsi que les contraintes…liberté est son maître mot…

  • Tsilikat

    Hello As de Caro

    Je te cite:

    « si je te prends Tsili, en exemple, j’aurais plutôt tablé sur quelque chose de Cérésien plutonnien avec l’asc Vierge, l’amas en VIII, bref, plus 6 ou 8 (mars bélier), et tu te retrouves dans le type 7? quid de tout celà?
    (ben oui, le 7, çà table pas non plus avec la conjonction mercure saturne, lune noire…) »

    – C’est vrai que c’est étonnant!
    Mais je me retrouve à fond en fait dans le Type 7 au point que c’en est parfois presque risible ou douloureux _Smile!; et pourtant ce que tu soulignes côté Astro est aussi très juste…

    Remarque, les Types 6 & 8 qui colleraient mieux avec les configs astro que tu as citées encadrent justement le Type 7 (ce sont les fameuses « ailes »).

    C’est cette autre manière d’attraper les fils de la personnalité qui est fascinante avec l’ennéagramme (qd on est plutôt habitué à l’astro).

    C’est ce que j’ai essayé de souligner dans le billet..
    2 Typologies distinctes, qui opèrent presque à l’envers:

    – l’Ennéa qui s’appuie sur la faille autour de laquelle la personnalité se construit en s’adaptant, composant, compensant… fuyant une peur dominante… une sorte de dominante négative, Yin, procédant plus de l’Ombre que de la Lumière;

    – et l’Astro qui s’articule autour de l’idée d’un influx dominant, solaire, visible, saillant… modulé à son tour par tous les autres détails de la configuration.

    En simplifiant grossièrement, l’Ennéagramme ciblerait plus notre pôle non-conscient;
    quand l’astrologie mettrait surtout en lumière nos projections solaires… notre horizon de conscience.

    Aussi, les tentatives de mise en correspondance des 2 systèmes sont coton… D’où l’idée -même si elle est fragile- de l’analogie entre les planètes en Détriment et l’ennéatype de base…
    Surtout qd les planètes en question sont en lien avec l’Asc, les Luminaires et leurs Maîtres -soit avec ce qui est le plus visible.

    Dans mon cas, le Jupiter culminant, exilé en Gémeaux, au carré de Mercure/Poissons -et en RM avec lui-, ainsi qu’au sextile de Cérès/Bélier… Soit en aspect aux deux Maîtres de l’Asc. Vierge.

    Dans le cas traité dans l’article, Gurdjieff (donné pour un Type ‘8’) avec son Pluton fort -connecté Asc., Soleil, Saturne, Mars… placé en Exil en Taureau.

    *

    Dans cette idée de relier l’ennéatype avec des facteurs astro « plus souterrains »: outre les astres en Détriment, les Lunes Noires & le Nœud Sud pourraient aussi se révéler être des pistes intéressantes (?), comme tous les opérateurs astro qui rendent compte de notre part cachée, masquée, mal intégrée consciemment, voire refoulée… et qui possèdent de fait un pouvoir formateur et transformateur d’autant plus puissant sur le processus continu de la formation de notre personnalité.

    – Toujours cette idée de l’ombre et de la lumière, ou des creux & des bosses.

    *

    – Dans l’article, le lien vers le Questionnaire-Test pour déterminer son Type fonctionne plutôt bien, tu peux déjà essayer ça pour une 1ère idée…
    – L’autre lien présente très clairement les 9 Types avec leurs principales variations ainsi que plusieurs exemples pour chacun, ce qui permet déjà de fixer les idées.

    *

    Pour le faisceau Verseau, compris dans le sens large, en rapport avec le Type 7: ça me semble aussi une bonne idée.

    Comme par exemple:

    – Un fort Uranus en signe de feu (ou associé à une Dominante Feu)
    – un Jupiter/Verseau (ou combiné avec une dominante Uranus)
    – Un composé Air & feu avec Uranus ou le Verseau qui interviennent
    ..enfin ce genre de mélange, peut évoquer assez bien le 7ème Type, je trouve aussi.

    Je crois qu’il ne faut pas trop se polariser sur l’idée de faire concorder chaque Type avec une planète ou un signe précis;

    Mais plutôt s’efforcer de traduire chaque Type avec le (ou les) panel astro qui lui corresponde le mieux, et ce, en usant de toute « l’artillerie » (Planète/Signe/Maison… et voire Aspects)…

    Une fois les correspondances –souplement– posées, on peut ensuite chercher à vérifier, par exemple, si l’ennéatype connu d’une personnalité est confirmé dans son thème… et au passage, on voit de quelles manières le Type peut s’astro-confirmer.

    Et j’ai l’impression qu’il faut garder en tête cet aspect Yin de l’Ennéa, en comparaison (et complément) de la Typologie Astro qui serait plus Yang…

    Beaucoup de praticiens de l’Ennéalogie qui sont également astrologues, disent se servir de la première pour tenter de saisir les motifs profonds (les motivations, parfois inconnues, ou mal connues du natif lui-même) « cachés » derrière le programme solaire inscrit en relief sur la carte du Ciel.

    Smile_ ça laisse un peu rêveur, non!?

  • as de caro

    Hello Tsili

    Non, ton questionnaire ne m’aide pas, car il prend les choses en surface, alors que la détermination du Type procède de l’analyse minutieuse et systematique des motivations et ressentis de la personne.

    Ton questionnaire cible surtout sur des comportements, pas les motivations qui les sous tendent: en celà il est incomplet.

    La question n’est pas : « Quoi? » mais « Pourquoi? »
    Je crois qu’il est nécessaire pour determiner son type de descendre au plus profond de sa personnalité
    et de passer au scanner tout comportement pour en détacher le sens, le bénéfice qu’on a voulu en tirer, et la faiblesse qu’on a voulu éviter.
    Cette faiblesse est tellement source de souffrance, qu’on cherche à l’éviter à tout prix,elle cache même son nom, sous divers prétextes et comportements de réassurance,
    donc sa nature même est très dure à identifier…

    la question du type se résoud aisément quand on est d’une nature plutôt monolytique, avec une orientation bien définie.
    Mais quand on est soi même une énigme ambulante, avec des désirs et des impulsions contradictoires, un type seul ne peut résumer l’ensemble de la personnalité, d’ou la difficulté à le déterminer…

    bref l’enneagramme, pour moi, j’ai laissé tomber.
    Je pense que je suis trop complexe pour qu’un seul type puisse rendre compte de l’ensemble de mes motivations.

  • Tsilikat

    Oui As,

    ce questionnaire est très simple; en fait il joue surtout sur les niveaux de réponse (tout-à-fait, pas tout-à-fait, un peu, un peu plus, pas du tout, etc. C’est juste un « jeu de la marguerite »). Pour creuser plus, il existe bien-sûr des tests approfondis… mais il faut acheter ou trouver un bouquin_Smile

    A +

  • Tsilikat

    Quand j’ai cherché au début à déterminer mon Type (j’étais plus jeune, et il faut aussi tenir compte je crois du fait qu’on continue d’évoluer, en bien ou moins bien d’ailleurs _smile);

    Le Type 7 apparaissait déjà (et ça m’avait surpris de me retrouver avec ce Type assez exubérant alors que je me ressentais à l’époque comme plus secret et sensible aux limites posées avec autrui).

    Les différents tests (et c’est vrai que ce n’est pas forcément facile de trouver Le test adapté, surtout quand on est familier du genre, et habile à les déjouer)…
    Les Tests faisaient aussi apparaître avec une certaine force le Type 5…dans lequel je retrouvais plusieurs échos de ma personnalité (le goût de l’étude, la tendance à s’isoler, l’information comme nourriture mais aussi comme écran, paravent derrière lesquels j’avais tendance à me placer…).

    … à l’époque, je me serais plus volontiers vu comme un ‘8‘… mais bon _smile, c’était raté.

    Après j’ai vu que ces 3 Types (8-7-5) étaient reliés de façon significative dans la théorie de l’ennéagramme
    (le 8 comme l’une des ailes du 7; et le 5 comme aboutissement de son intégration).

    Cet embryon de cohérence a commencé à me titiller, mais il est dur de se satisfaire d’une typologie, quelle qu’elle soit, du fait justement que ça vient réduire notre définition identitaire à quelques lignes… C’est désagréable, et finalement assez sain de s’en défendre.

    L’astrologie, bien que présentant une trame plus étendue, laissant place à davantage de réseaux d’interprétation, peut être aussi vue, et est ressentie par beaucoup, comme réduisant, « amputant » la définition de l’individu.

    Croiser les 2 disciplines, par contre, augmente le détail, permet de relativiser les données de l’une à l’autre… Comme le second œil du chasseur-cueilleur, ouvrant l’accès à une vision en profondeur, le contraste pour évaluer les distances, même en sous-bois, l’appréciation plus fine des trajectoires, les couleurs, etc.

  • Tsilikat

    Sur les pouvoirs du décalage,
    ou le trésor -parfois- qu’apporte l’anomalie de symétrie:

    *

    Image hébergée par servimg.com

    *
    [Les 9 hiboux-types… Hé! Hé!]

    *

    Saviez-vous (j’ai lu ça récemment) que le Hibou _ (silly) Smile..

    – un volatile, au passage, très symbolique de la connaissance des zones d’ombre… Capable de vol nocturne…
    (Il est distingué de la simple chouette simplement du fait d’être affublé d’aigrettes qu’on peut confondre avec ses oreilles.)

    ..Ses oreilles en fait sont placées plus bas; invisibles, elles ont comme particularité d’être décalées.
    C’est ce qui donne au hibou la capacité de localiser les proies en pleine nuit, de déterminer leur trajectoire, même sans bouger, en obtenant un « tracé » sonore détaillé, contrasté, et ainsi plus précis (les sons lui parvenant d’un coté puis de l’autre avec un léger délai, lui permettant de trianguler).

  • Annlor

    Dans une discussion parallèle, un lien renvoie vers ton article que j’avais oublié (ou jamais lu ???). Il m’a permis de découvrir les travaux d’Anne Joly qui sont en effet intéressants tant ils ne sont pas à l’emporte pièce…

    J’ai découvert mon « type » en lisant l’un des premiers livres d’Helen Palmer, qui détaille les portraits.
    Mon frère m’avait déjà reconnue dans l’un d’eux et en lisant à mon tour, je n’ai pu hélas que confirmer qu’il disait vrai, et que chacun à notre façon nous incarnions le même. En fait c’était un moment que j’ai aimé parce que souvent j’ai vraiment l’impression que je ne partage presque rien avec lui. Parce que les modalités et les centres d’intérêt sont différents. Mais finalement l’énéagramme souligne que le « style » est proche, que nous sommes le même « genre » de personne. Cela l’astro n’a par exemple jamais pu me le laisser entendre.

    Je n’ai pas du tout le sentiment d’avoir « changé » de type (preuve donc que je n’évolue pas… ou que je suis définitivement monolithique :-P)

    Autant avec l’astrologie – occidentale ou pas – j’ai pu me dire : pff je me reconnais partout dans tous les signes (si l’astro était de l’énéagramme, jamais je ne pourrais dire de quel signe je suis !!!), autant c’était facile avec l’énnéa.

    Quel est mon type ? Allons, les sherlocks j’ai laissé un très gros indice dans le logo de mon site… 😛

  • Tsilikat

    Hello Annlor

    Magnétique cet Ennéagramme!

    Surtout, je trouve, aux yeux des astrologues…

    Je serai moins dur que toi, smile, bon, et même si je trouve qu’on n’arrête pas de changer, c’est vrai que ça peut se faire dans les limites d’un type comme ceux que propose l’ennéagramme, spécialement avec sa structure principalement ternaire, dynamique, circulaire… évolutive.

    Ce qui me fait penser que..
    Rester soi-même, en dépit de tous les changements environnant, malgré l’histoire qui avance, malgré l’âge et la courbe de plus en plus prononcée de notre perspective:
    En fait, rester le même implique beaucoup d’adaptation.

    ..

    Je ne sais pas si c’est un souvenir provenant d’échanges précédents ou d’une lecture sur FB, mais je dirais:

    – le type ‘5’ (??)

  • as de caro

    Hello tous,

    Finalement, j’ai fini par découvrir mon type, sans réellement le chercher, d’ailleurs, (j’avais abandonné l’idée).
    C’était cet été, je voulais m’inscrire à une initiation au parapente, et j’en avais parlé à ma belle mere qui m’avait dit,
    « Ah oui, je me demandais bien qui pouvait avoir envie de pratiquer ce sport de taré, Tu n’as peur de rien, toi… »
    Et là je me suis dit, « Mais non, au contraire, j’ai peur de beaucoup de choses, c’est pour çà que je passe mon temps à anticiper les choses, afin de pouvoir pallier à une faille éventuelle ».

    J’aime bien pouvoir voir les choses clairement, histoire d’apaiser mes doutes et mes hésitations perpétuelles.
    Bref, j’ai fini par me résoudre à appartenir au type 6, une hypothèse que j’avais déjà envisagée, non sans répugnance, car je n’en vois que trop clairement les défauts, sans pour autant en apprécier les qualités.
    J’ai très tôt compris les pièges de l’excès de loyauté au systeme en place (par exemple, lors de périodes historiques comme l’Occupation et le Nazisme) même s’il est mortifère et pourri.

    Je n’aime pas le côté « bon petit soldat » de ce type, et j’ai une relation très ambivalente à l’autorité et au pouvoir, je les trouve nécessaires, tout en combattant leurs abus.
    J’ai un côté « chevalier défenseur des pauvres, mal lotis, etc », et c’est celà qui me répugne dans les systèmes hiérarchiques, c’est qu’ils priviligient les puissants, ou les flatteurs.
    Je respecte l’autorité quand elle est juste, ce qui est rarement le cas.
    Je vis aussi une perpétuelle ambivalence entre le désir de découvrir le monde, de vivre de nouvelles expériences, de profiter de la vie, quoi,
    ce qui met souvent mon besoin de sécurité et de loyauté à rude épreuve.
    J’éprouve aussi l’envie de me retrancher dans mon monde intérieur, et solitaire, et de revenir sur ce que j’ai vécu, afin de l’analyser, et ainsi, de mieux pouvoir l’apprécier. Dans ces périodes, je vois peu de monde, j’observe beaucoup, sans nécessairement éprouver le besoin de participer.
    Je n’aime pas spécialement les groupes, je préfère les relations de un à un, et je compartimente mes amitiés.
    Bref, je vois ici des émanations de mon ASc Vierge hypercritique, et plutôt introverti, mais dévoué et attaché à la notion de service (notion qui est plutôt décriée à notre époque, qui est portée au culte de l’Ego).
    La recherche de Justice aussi, que je relierais à Pluton Soleil Mars en Chute en Balance (le côté « Defender »dans lequel je me reconnais bien).
    Avec une forte aile 5, qui expliquerait mes relations sociales plutôt parcimonieuses (amas Balance comprenant Pluton et carré à Saturne en Cancer), le besoin de retrait et de tranquilité (accent dans l’hemisphère Nord), la nécessité d’analyser et de prendre de la distance avec les émotions (lune gémeaux , asc Vierge, amas en signe d’air) de peur de se laisser envahir (Céres Poissons, Saturne Cancer, Mercure Scorpion, Lune opposée Neptune)…
    L’aile 7, je la relierais à l’amas Balance en II comprenant Vénus, ainsi qu’à la Lune Gémeaux, carrée Jupiter, et au NN en Sagittaire, bref, tout ce qui incite à l’aventure, l’expérimentation sans réel cadre, et aussi à la gloutonnerie, la curiosité, l’attachement à liberté, à la possibilité d’avoir le choix et de multiples options. (C’est pour celà d’ailleurs, que j’ai fait pendant longtemps de l’intérim, et que je répugne à devenir propriétaire de mon logement, je n’ai pas envie de m’attacher).

  • as de caro

    Sinon, te concernant Annlor, je parierai sur le 1.
    Je sais que tu es Bélier, mais je ressens un pôle Saturnien ou Capricorne très fort dans tes écrits.

    Je n’ai pas la carte du ciel, je n’ai pas d’outil objectifs sur lesquels étayer cette impression par une analyse solide
    alors ce n’est qu’une hypothèse à vérifier….

  • Tsilikat

    Hello

    Merci pour ce portrait bien senti du type 6 que je connais encore mal.

    – Est-ce que comme Lau tu le sens marqué par Cérès ou la Vierge?

    ..

    J’y vois aussi -pour le moment- un possible combiné de Cérès (Vierge Maison VI) + le Soleil (ou Apollon, ou même Jupiter/Saturne… ) ..: restituant pas si mal sa tendance légitimiste. (?)

    De prime abord (avant que Lau ne me parle de Cérès) je voyais le ‘6’ un peu comme un mélange d’influx Balance Saturne, Vénus Saturne: une sorte de « Travailleur de l’harmonie » smile…

    Maintenant, je pense que les types de l’ennéagramme peuvent être restitués par de multiples combinaisons Planètes-Signes-Maisons-aspects… et non par une et une seule.

    ..

    Ce jeu de transposition Enné/Astro est passionnant:

    -on pourrait proposer un Type Enné en fonction du thème (avant de vérifier le type Enné de la personnalité en question)

  • as de caro

    oui, bien sur, la Vierge et ses analogies (Céres, la maison VI), sont les données astrologiques qui se rapprochent le plus du type 6 de l’énnéagramme. Après, il existe deux principaux types de 6
    -le type phobique (qui serait plus Vénus Ceres Saturne) qui aura une tendance à privilégier la coopération ou la soumission et la préservation du statu quo
    -le type contrephobique: toujours Ceres ou saturne, mais secondé par Mars Uranus ou Pluton, qui privilégiera l’attaque, la rébellion, la provocation

    Malgré des attitudes paradoxales, les motivations restent les mêmes:
    le but reste de se protéger des dangers extérieurs et de rester fidèle et loyal à ceux que l’on aime, seul change le modus opérandi.

  • Tsilikat

    Super ces précisions sur le 6.

    …on y retrouve même la Vierge et ses deux facettes: celle en prudence et en retenue, et celle plus scorpion et réagissante. Le tout mixé avec la Balance… la fin de l’été & l’automne

  • Annlor

    Ah plein de réponses par là que je découvre seulement maintenant ! 🙂

    As, peut-être que tu es une 6 « contre-phobique » !! Toujours dans le Palmer, j’avais découvert cette « variété » de 6 qui faisait face à sa peur… en fonçant dans le tas !
    Ce n’est pas tout à fait la même affaire que « Vierge folle et Vierge sage », mais il y a quelque chose dans le côté « recto-verso »… Les 6 contre-phobiques sont conscients de leur peur et ne pratiquent pas de « stratégies d’évitement » bien au contraire. Ils sont statistiquement moins nombreux je crois d’où le fait qu’on ne les évoque pas spontanément sur internet …

    C’est comme ça que je sais que bien que fort loyale moi-même (c’est une notion importante de ma géographie personnelle), je ne suis pas 6 et certainement pas « contrephobique » ! Le Bélier aimerait bien pour son image de marque 😀 mais ça n’est pas le cas.

    Je suis épatée que vous ayez pu tous les deux faire des propositions sur mon type ! La réciproque n’est pas possible pour moi.
    Je suis effectivement du 5 : L’observateur (avec un gros oeil), toutefois, j’ai hésité au moment de la détermination avec le 1. Tant que je n’avais pas lu jusqu’au 5e portrait, je me réservais le 1 sous le coude…

    Je suis l’ainée de ma fratrie, j’ai le côté « brave gars », premier de la classe, qui veut tout bien faire, qui suit les règles par conviction et principe… en un mot je suis un peu saturnisée.
    Sauf que le 1 nourrit une colère inconsciente de ne pas être respecté pour ça et que moi je m’en fous. Je le fais parce que le pli est pris, parce que ça me plait de le faire, et d’être ce genre de débile-là… :-D.
    Il est tout le temps en rogne le 1, mais il ne le voit pas.

    J’ai été en colère pratiquement tout le premier trimestre de l’année : à cette occasion j’ai pu constater combien c’était « pas naturel », et finalement une situation « bizarre ». Cela me conforterait dans mon choix de portrait si besoin était.

    Dans mon cas, il me semble que le noyau qui me pose le plus de problèmes n’est pas la colère (à juguler, maitriser, négocier) mais la peur (à juguler, maitriser, négocier).
    Ce n’est pas forcément incompatible avec une nativité marquée par le Feu (Double Bélier, Lune Sagittaire, NS en Lion) puisqu’il est associé au courage. Or qu’est-ce que que le courage sinon la capacité de faire, d’être/se réaliser ou de se projeter en dépit de la peur ?

    Je ne suis pas sur le noyau dur « demande d’amour », bien que le 4 (l’artiste) soit une aile du 5 et que mon métier me rapproche de cela. Mes souhaits de carrière adolescents également (je voulais être écrivain – un de ces « artistes » qui sont tout de même souvent en retrait, l’écriture est un plaisir solitaire, même si l’inspiration ne l’est pas).
    Si j’étais noyautée par la demande d’amour, je pense que je serais devenue dingue du peu d’intérêt général que suscitent mes parutions, de l’absence quasi sidérale de retours, de commentaires, d’impressions…

    Pour comparer, cherchez si vous repérez quelqu’un qui vous invite à aimer sa page, qui SE met des « coeurs » quand il a publié un truc, qui poste une relance si personne ne réagit du style « alors vous en pensez quoi de mon article/lien/image », qui vous fait de la pub alors que vous n’avez rien demandé, qui est triste quand vous refusez l’échange de liens et vous culpabilise en disant d’un air éploré « non je comprends » (alors que vous pouvez être sûr qu’il comprend pas) : vous tenez un 2. 😀 Facile à confondre avec un égoïsme foncier. Mais interviewé vous répondra la bouche en coeur et l’air scandalisé : koa ? mais tout ce que j’ai toujours fait je l’ai fait pour les autres !!!…

    Bigre, je suis trop bavarde…

  • René Cuzin

    Voici une découverte qui pourrait vous intéresser conciliant l’ennéagramme et le zodiaque. You tube : ennéagramme et zodiaque, rené cuzin. https://youtu.be/cYCgzvKtu6M. Elle apporte un nouveau point de vue sur ce symbole peut être mal compris. Gurdjieff ne l’associait pas aux types, d’ailleurs il en comptait au moins 12 types (comme les apôtres).

  • Tsilikat

    Hello René Cuzin

    Je reviens sur les ondes. Et je voulais vous remercier pour vos échanges généreux que j’ai découverts depuis peu.

    Au plaisir d’autres échanges, sourire, et bien à Vous.

  • Lunesoleil

    Très beau billet, j’ai sujet quil mériterait qu’on s’y attardé
    Je partage dans mon groupe …
    Tu prépare un livre Tsilikat ? ?

    • Tsilikat

      Hello Lun So

      ça roule?!

      – un livre sur la cacahouète taoïste tapie dans la cervelle de chacun d’entre-nous?

      Non… mais je dois en lire un pax pour me reu’mettre à la nage, sourire.

      Joli Plintemps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :