Archives mensuelles : mai 2012

De Mannix aux Experts – la subornation du Héros

.

L’invasion ripoline des figures d’autorité maculant les écrans: flic, juge, chirurgien, agent spécial, etc. L’extinction des rebelles.
L’avilissement et la récupération du Héros.
Ce n’est pas nouveau mais ces dernières années –particulièrement fétides & sécuritaires-  ont accentué le phénomène : les écrans dégoulinent de flics, d’agents spéciaux, de juges et autres tristes sires.
Où sont passés les rebelles, les âmes épineuses mais généreuses, se sacrifiant au bénéfice de la communauté, détricotant les barbelés du Pouvoir -toujours sclérosant voire mutilant pour la liberté du quidam lambda…Vous & moi.

Maintenant, tous sont encartés, ont leur plaque, leur képi, les menottes, les seringues… L’arsenal fatal & réglementaire. C’est le grand débauchage des héros, qui mangent dans la main de la C.I.A. et consorts,  jusqu’à pleurnicher à propos des horaires, des veilles imposées ruinant leurs week-end… et les nôtres.

La symbolique héroïque est « retournée » comme un doigt moulé dans un gant de latex. Et quand on redresse la perspective : nos Experts et autres Special Agents tiennent bien davantage du Sheriff de Nottingham que de Robin des bois.

 .

Neptune, Pluton, Uranus [dans ce contexte: mensonge, menace & technologie]… l’Agence, le modèle des James Bond et autres Chuck : les « dangereux sympathiques sous contrat », bravant le danger et l’aventure au quotidien, au service de la « sécurité » de la nation…

Pouvant être amené jusqu’à tuer « par devoir », mais présenté bien cadré, par un système de valeurs « civico-militaires » et de relais techniques & hiérarchiques: l’agent spécial n’est au final qu’un employé qualifié, l’exécuteur de tâches excitantes certes, mais qu’il ne doit jamais discuter.

En résumé, tout en prétendant la défendre, il est payé pour enfreindre la Loi (notamment celles préservant la liberté d’autrui) au profit de son employeur -une Agence quelconque, occultement financée par les ponctions faites aux populations mêmes que l’agent doit mettre au pas sinon dans la tombe.

L’inversion culmine dans la plainte implicite du 00…, dont les succès et les faits d’arme diversement glorieux ne doivent jamais filtrer : ça doit rester secret ; ce qui est parfois frustrant mais toujours très pratique.

– « Oui mais, le terrorisme ?! »  me direz-vous Et bien, justement, n’a-t-il pas le dos si large qu’on peut sous ce prétexte nous larder à foison !?

En deux mots, j’en ai marre des Experts, de leurs cotons-tiges et de leurs pelles à tartes… tartinant bien épais une morale sous-jacente du pire acabit ; je préfère l’esprit des Indiens, des Pirates, fussent-ils stellaires, de Zorro, Robin Hood, la Tulipe noire, Arsène Lupin… Un pompier héroïque ? A la bonne heure ! S’il ne se prend pas pour un flic.

Un héros aux ordres ; mais qu’est-ce que c’est ?!… sinon une faute lourde de fiction, un mythe émasculé, un idéal à genoux ramassant son enveloppe.

 .

Alan Rickman, alias George – Sheriff of Nottingham: une belle tête de héros, smile

.

[..je vous épargne Robin en collant vert..]

.

 Rien de tel qu’une cascade verbeuse et ronflante pour réussir à embrayer quand le printemps bégaie [le festival de Cannes 2012 sous les trombes d’eau]. Dans ce billet d’humeur ‘télé-visée’, je souhaite brosser les cuivres et la notion de ‘Héros’. Mais le sujet est vaste, et je ne l’aborderai qu’au détour d’une poignée de personnages, ceux rabâchés en série, par décades, sur les écrans du monde.
En amorce & antithèse viendra Achille, le « prototype-héros », suivi –laborieusement- par les agents de sécurité :

 

Plan

1. Élancement

2. Achille, Prototype-Héros

3. Mannix ou le début de la feinte

4. Leroy Jethro Gibbs du N.C.I.S.

5. Gil Grissom des « Experts »

..

.

Achille, le meilleur des Achéens – Illustration 01

.

2. Achille, Prototype-Héros

Avant de s’attacher à la figure modèle et générique du héros dans la culture occidentale, un point sur le terme:

« Un héros (ou, au féminin, une héroïne) est un personnage réel ou fictif de l’Histoire, de la mythologie humaine ou des arts, dont les haut faits valent qu’on chante sa geste. »

Selon les cultures, un héros est un demi-dieu, un personnage légendaire, un idéal, un surhomme ou simplement une personne courageuse, faisant preuve d’abnégation.

Le rôle du héros se situe entre l’aspiration métaphysique, presque religieuse, de dépasser la condition humaine, notamment d’un point de vue physique et entre l’aspiration plus réaliste d’œuvrer pour le bien de la communauté, d’un point de vue moral.

Un troisième rôle [celui que ce billet pointe de façon critique], peut être aussi celui de propagande pour une idéologie politique ou religieuse… ou banalement commerciale.

Par extension, le terme « héros » désigne le personnage principal d’une œuvre de fiction, quelles que soient les qualités dont il fait preuve.


Et s’il déroge au modèle sur le plan physique ou moral, on parle alors d’antihéros.

A ce propos, la nomenclature habituelle distingue quatre types principaux d’antihéros:

– le personnage « sans qualités », l’être ordinaire vivant une vie ordinaire dans un cadre ordinaire [par exemple: le protagoniste d’un roman français des années 60, le simple citoyen sous la lorgnette…];

– le héros négatif, comme par exemple Fantomas, porteur de qualités héroïques, mais au service du mal ;

– le héros déceptif, un personnage ayant potentiellement des qualités héroïques mais qui n’en fait pas usage ou les utilise mal [Hulk par exemple];

– le héros « décalé », un personnage ordinaire, sans qualités, qui par les circonstances se trouve plongé dans une situation extraordinaire. [La grande vogue du héros ordinaire dont l’acteur Tom Hanks, par exemple, s’est fait une spécialité.]

A l’époque médiévale, la fonction du Héros évolue:

Il devient le modèle exemplaire du vassal au service de la gloire du suzerain. Le héros  se devant de défendre & rehausser la légitimité du seigneur [avec quelques accrocs savoureux cependant, tel Lancelot faisant cocu son roi]. Chevalier, Samouraï, Shérif, Officier, Cadre, etc.

La liste est longue et constamment réachalandée, nous rappelant au passage la persistance et la « contamination » du modèle féodal, particulièrement dans le domaine professionnel et commercial. Une « nouvelle ligne » transformant le maton en héros, faisant gloire et devoir de la délation, prônant le courage utile au maître, dans les bornes de l’obéissance aveugle et servile…

[Liens Wiki Héros & Antihéros]

.

Briséis prise de force à Achille sur ordre d’Agamemnon

.

Achille

Héros légendaire de la guerre de Troie, célébré par Homère dans l’Iliade, sa mère le plonge dans le Styx, l’un des fleuves des Enfers, pour qu’il devienne invulnérable ; son talon, par lequel le tient Thétis, n’est pas trempé dans le fleuve et reste donc mortel. Il est éduqué par le centaure Chiron qui lui apprend les arts de la guerre, la musique et la médecine. Alors qu’il est encore adolescent, il choisit une vie courte, mais glorieuse, plutôt qu’une existence longue mais sans éclat…

[L’invulnérabilité, le bain dans le Styx, le rayonnement quasi divin, la brièveté de l’existence, la bravoure et l’humeur indomptable… évoquent tour à tour, Pluton, le Soleil, le Lion, le Bélier et Mars. L’illustration 01, plus haut, rend admirablement ce mixe Soleil/Apollon avec Pluton.]

Lors de la dixième année du conflit, une querelle avec Agamemnon (à propos de Briséis, la belle captive, « butin » d’Achille, soufflée par Agamemnon) le pousse à quitter le combat : c’est la « colère d’Achille » chantée par le poète. La mort de Patrocle, son fidèle compagnon, le pousse à reprendre les armes pour affronter Hector, le meilleur des Troyens. Achille trouve la mort peu après l’avoir tué, atteint à la cheville par une flèche de Pâris guidée par le dieu Apollon.

Achille est honoré comme un héros, voire comme un dieu par le monde grec. Beau, valeureux, champion d’une morale orgueilleuse de l’honneur, il incarne « l’idéal moral du parfait chevalier homérique. »

[Wiki Achille]

.

Brad Pitt, alias Achille, dans le film Troie (2004)… L’acteur restitue bien le Mixe solaire plutonisé du personnage héroïque et mythique qu’il interprète. Même si le modelé est plus vénusien et onctueux (sa conjonction Lune Vénus au natal).

.

Ciel de Brad Pitt. Les cercles colorés surlignent les zones solaires (en jaune) et plutoniennes (en violet), toutes deux en puissance dans son thème.

.

Si le héros antique sort bien de l’ordinaire par ses pouvoirs et qualités rares, ce n’est pas un ange ni un modèle d’obéissance; la passion le dévore, l’orgueil et le sentiment d’un destin contraire le tourmentent. Faire du héros une sorte de chien d’arrêt qui ne se déchaîne que sur commande, gomme précisément l’écartèlement tragique entre le désir humain et ses obstacles insurmontables, et dont la résolution -héroïque dans le meilleur des cas- vient justement produire la geste du héros, sublimant la petitesse du désir individuel entravé, dans la bravoure, la grandeur, la générosité, jusqu’au sacrifice.

Ces données renvoient clairement aux valeurs solaires (Bélier, Lion, Sagittaire) mises au défi par Pluton: le véritable héros se dresse quand la lumière l’emporte sur les ténèbres, par delà la tombe.

Approchons maintenant le profil des héros assermentés, au service d’une « agence », qui pullulent sur les écrans depuis plusieurs décades:

..

.

Mannix -interprété par Mike Connors- est une série télévisée américaine en 194 épisodes de 50 minutes, diffusée entre 1967 et 1975 sur le réseau CBS; puis quasi dans le monde entier.

..

.

3. Mannix ou le début de la feinte

« Cette série met en scène les enquêtes de Joe Mannix, tout d’abord pour la société de sécurité et de renseignements Intertect, puis à son compte, comme détective privé, à Los Angeles. Cette série connut un grand succès, renouvelant le genre en proposant un personnage de détective au grand cœur. »

[Wiki Mannix]

La dérive du personnage héroïque vers l’agent, le flic, le privé, l’espion, le « special agent »… ne date pas d’hier. Cette transition inversant les valeurs et présentant des hommes aux fonctions somme toute peu recommandables (épier, tuer, voler, mentir, faire chanter, torturer, etc.) n’a pu se mettre en place sans modifier la donne « astrotypique » associée: l’espion (et ses émules) est davantage neptuno-plutonien que solaire. L’agent n’agit pas à découvert car, pour progresser, il bafoue la loi plus souvent qu’à son tour.

D’autre part, la dimension « employé armé » ou »fonctionnaire de justice & assimilé » va de pair avec des marqueurs de l’Ordre plus soulignés: de plus forts Saturne & Jupiter, ainsi qu’un bloc Vierge souvent plus étoffé (la Loi, la Justice, le contrôle, les limites, les contraintes…). S’ajoutant au déjà fort pôle Pluton-Scorpion, la mixture est bien moins franche ou lumineuse:

.

Mike Connors, alias Mannix, présente un bon exemple du mixe planétaire Saturne Neptune Pluton: l’agent… Le Lion,Vénus et Mars le rehaussent, accentuant son charisme; au bout du compte, il est proche du modèle du genre incarné par Sean Connery dans James Bond.

.

Ciel de Mike Connors, alias Joe Mannix… où l’on peut suivre le rapport de force entre l’influx lumineux et solaire (en jaune) et les marqueurs de la procédure, de l’enquête et du secret (en bleu).

.

Dans l’absolu -et c’est la norme dans le mythe et la fiction-, comment un employé (un homme ployé) peut-il apparaître héroïque?

-En intercédant auprès de sa hiérarchie pour soulager la veuve et l’orphelin; en n’abusant pas de son pouvoir; en prenant des coups, des risques, des balles… Le tout pour un salaire dérisoire.

Et voilà! Nous y sommes: c’est héroïque que d’être humble salarié. La fonction suffirait donc pour s’épanouir, le salaire ne compte pas. Smile!

.

Chuck, l’agent spécial par accident, vendeur chez Buy More dans la vraie vie, plombé d’un salaire misérable, mais exalté par son « service civil et secret » au côté de sa plantureuse garde du corps…

..

.

..

Mark Harmon, alias Leroy Jethro Gibbs dans la série N.C.I.S… Des traits épurés, harmonieux -très Vierge Balance (ou Cérès Vénus), mêlés sans fausse note au mixe Jupiter Neptune Uranus. Un visage de mannequin qui tournerait photographe de mode.

..

.

4. Leroy Jethro Gibbs du N.C.I.S.

Curieux de rencontrer un si beau gosse en justicier patenté des marins de la Navy assassinés; mais c’est sans doute le pouvoir des tempes argentées encadrant un beau regard bleu acier (?)

.

Ciel de Mark Harmon, alias Jethro Gibbs dans N.C.I.S.

.

Le fort bloc solaire Virgo encore souligné par le Dragon et l’opposition de Cérès, vient ici associer « la Mission » et la réalisation personnelle: son personnage sacrifie tout à son métier… et compte beaucoup, avec son charme (Vénus conjointe Soleil) dans le succès de la série.

En notant que la touche « Marines – Navy » vient ici davantage en écho des forts Neptune Poissons Maison XII, qu’en rapport avec les tactiques louches de l’espionnage: le pôle solaire s’en trouve préservé; le héros sous contrat est investi d’une mission plus cadrée et digne… Bon, smile, disons que ça arrive. Quant au fort pôle technique ou technologique (Vierge Uranus), il est bien illustré par les équipements divers comme par les spécialités des autres membres de l’équipe.

..

.

William Petersen, alias Gil Grissom dans Les Experts…. c’est lui qui aurait pu jouer l’Amiral, avec ses forts Neptune, Jupiter & Poissons!

.

5. Gil Grissom des « Experts »

Ces différentes séries hantent nos téléviseurs et il n’est que peu utile de les présenter. Ce sont les Experts qui ont lancé la vogue de la « preuve absolue » par l’A.D.N. Avec Grissom, on bascule dans la police médicale, la justice prophylactique adoubée par la science… Avec son physique aux allures de Captain du Titanic, il s’avance drapé dans la blouse du laborantin.

Le personnage Gil Grissom se distingue également par une nature introvertie, une hyper compétence… et des talents d’entomologiste –

[Cette branche de la zoologie qui étudie les insectes, lui permettant de préciser, par exemple, l’heure du décès d’une victime par la connaissance des cycles de développement de larves et autres gracieusetés.]

.

Ciel de William Petersen, alias Gil Grissom dans la série Les Experts

.

Grissom se montre assez irréprochable (d’autres personnages, ses collègues et employés, par contre, illustrent la plupart des tentations auxquelles succombent ceux et celles qui pensent détenir la vérité absolue…). Il existe un grand nombre de forum où une foule d’internautes s’extasient encore sur cette série. Il faut dire qu’elle réalise l’hybridation puissante entre la vérité, la science et la police: un cocktail trop facilement monstrueux, mais ce n’est que mon avis.

On retrouve sur son thème les marqueurs soulignés de l’ordre (Jupiter Saturne en tête); le pôle Neptune Poissons est proéminent… Mais curieusement, c’est le faisceau psycho lié à la conjonction Lune Cérès Gémeaux (l’entomologie, ainsi que l’attitude relativement immature du personnage dans ses relations affectives) qui, à la façon d’un contrepoint à son aspect physique, est le plus mis en avant pour le caractériser.

Au bout du compte, un « héros laborantin » (sic), qui ne rechigne pas à travailler sur le terrain, et qui se dévoue pour ses collègues, transmettant généreusement son savoir, très humblement, sans la ramener (Cérès encore).

[..je dois admettre, le faisceau Cérès/Neptune ou Vierge/Poissons, englobant les qualités de soin, d’abnégation et de sacrifice, peut être considéré comme une composante de « l’héroïsme tranquille », quasi fonctionnaire, que son personnage véhicule.]

..

Force et Tempérance avec six héros antiques

[Lien]

.

Pour conclure…

Le sujet est vaste et me dépasse. Ma ligne en somme, est que les héros sont passés à l’ennemi; c’est triste pour les générations futures mais non irrémédiable car on finit par s’ennuyer de tout, surtout des séries, smile.

Je n’ai pas abordé ici l’Héroïne, la question étant plus complexe : la femme devant déjà lutter  -souvent héroïquement- pour se hisser au niveau de base dans une société encore bien machiste… Smile : mais des exemples existent à foison.

Cette dimension héroïque sera à nouveau visitée par la CosmiCaravan quand je présenterai le Type Mars.

Dans le mouvement, j’accuse les pools de scénaristes sous contrat de brader des rêves qui ne leur appartiennent pas, de pervertir l’idéal du héros ou de l’antihéros, de façonner de mornes Golems à la solde des vendeurs d’armes et des apôtres de la peur. A ce régime, ils seront bientôt sommés de nous fourguer des personnages de banquiers & d’assureurs héroïques…

Dans un élan de naïveté moqueuse, vu l’ennui kilométrique dévidé par ces recettes aussi tristes que poussiéreuses, j’espère un sursaut créatif et salvateur… Et en attendant, ça soulage, smile.

..

.

Quelques liens?

Toujours sur le sentier télé ou ciné…

L’astro-typologie des films d’horreur (en 4 parties!) par Lau;

– Une étude CC sur la série True Blood (les vampires, loups-garous, etc.).

Les 2 versions de base de l’héroïsme, la force & le courage ou la grandeur généreuse : Héraclès Vs Apollon

..

.

Tsilikat

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :