Archives de Tag: Liberté

Harmonica, Zodiaque & Astres

wahouwahou

+

Une étude astrologique de l’harmonica. L’harmonica sur la carte du Ciel: le repérage des marqueurs astrologiques de l’harmonica inscrits dans les thèmes de personnalités associées à l’instrument.

HaRmo-Jalon-01.jpg

I. Pistes Historiques & Caractéristiques

Ce premier volet, chargé de présenter ce qu’est un harmonica et son histoire, consiste surtout, en s’appuyant sur des détails caractéristiques, à établir les correspondances astrologiques de l’instrument.

+
L’harmonica est un instrument à vent, à hanche libre. Des languettes métalliques fixées par une extrémité, placées sous un capot, d’un côté et de l’autre, vibrent sous la pression de l’air aspiré ou soufflé. Les anches vibrent ainsi selon la respiration du joueur, et il n’est pas nécessaire de boucher les trous.
L’harmonica tel qu’on le connaît est un instrument assez récent qu’on peut dater du XIXe siècle. Mais on relève déjà des traces d’instruments avec le même principe de fonctionnement, donc à anche libre, il y a 3 mille ans en Extrême Orient, avec par exemple le Sheng.

HaRmo-Jalon-02

L’origine exacte de l’harmonica moderne connu de nos jours est assez vague. Certains citent Friedrich Buschmann en tant qu’inventeur, bien qu’ayant organisé les notes différemment. Toujours est-il que l’harmonica commença à se vendre en Europe vers 1820, rapidement importé aux États-Unis par les immigrants.
A la même époque Richter eut l’idée de placer deux anches côte à côte permettant de jouer deux notes voisines par trou, obtenues soit en aspirant, soit en soufflant, à l’analogue de l’accordéon diatonique. Richter perfectionne l’instrument avec un nouvel accordage, permettant d’obtenir aisément les accords de tierce en soufflant sur plusieurs trous voisins à la fois. Cet accordage dit accordage Richter est le plus répandu de nos jours.
Ainsi naquit l’harmonica diatonique simple sous sa forme moderne. [Lien Wikipédia]

+

Harmonica-Languettes.jpg

Harmonica – Languettes

+

Maintenant qu’on a fait le point sur les origines connues et les principales caractéristiques de l’instrument, et avant d’étudier des cartes du Ciel exemplaires, nous pouvons déjà, en brassant nos neurones, s’essayer à relier l’harmonica avec des mots clefs qui faciliteront l’établissement des correspondances astrologiques.

+
L’harmonica a à voir avec la bouche & les mains. Les signes du Taureau & Gémeaux, ainsi que Vénus & Mercure, leur planète associée, s’affichent en première ligne. Il faut y ajouter Chiron, qui signifie ‘main’ et qui est de surcroit relié à la musique. Longtemps considéré comme un jouet, son aspect ludique en ajoute encore pour évoquer les Gémeaux.
L’instrument est de petite taille, ingénieux mais simple à pratiquer, peu couteux, sa réputation elle-même reste modeste. La discrétion de l’objet, ainsi que le fréquent retrait de l’harmoniciste sur scène en comparaison d’autres instrumentistes… Ici pointent timidement mais de façon suffisamment nette, la Vierge & Cérès.
HaRmo-Jalon-02
L’accessibilité, la facilité de jeu, la respiration naturelle, le système de tablatures simplifiées associées à cet instrument dès les débuts et permettant de jouer sans savoir lire la musique, la réalisation « automatique » des accords, l’aspect franc des sonorités, l’immédiateté et la forte incitation à improviser, etc. nous dirigent cette fois vers la primarité caractéristique du signe du Bélier. D’autant que les éléments mécaniques métalliques, et l’aspect un brin « pistolet sonore » évoquaient déjà Mars.
Avec l’aspect légèreté, aérien, mobile et libre (en addition de la mention de la ‘anche libre’, si caractéristique de cet instrument à vent), outre les Gémeaux, on est amené à considérer le signe du Verseau et la planète Uranus. Les commodités de l’harmonica offrent en effet beaucoup de libertés, et son usage continue d’apparaitre original.

+

Harmo-en-Bouche

+

Ces différents facteurs (Bélier, Taureau, Gémeaux, Vierge, Verseau, Vénus, Mercure, Mars, Cérès, Uranus, Maisons I, II, III, VI & XI, Chiron…) seront bien-sûr à ausculter en combinaison avec les marqueurs astrologiques plus connus, déjà en lien avec la Musique en général.

+

Tels, par exemple, Neptune, la XII & les Poissons; les signes Lion, Cancer, Balance, la Maison V; l’étoile fixe Véga de la constellation de la Lyre (à mi-signe du Capricorne en tropical); les astéroïdes Apollon, Hermès, Pallas, Harmonie, etc. Voir à ce propos l’étude précédente autour de la guitare.

+

Sebastopol-OneManBand

+

II. Cartes du Ciel de Personnalités emblématiques de l’Harmonica

+

L’harmonica se propage au tournant du 20ième siècle, il accompagne les migrants en route vers l’Amérique, et à l’époque où surgit le Blues, les noirs lui donnent ses lettres de noblesse.

Harmonica-Blues

D’abord en élargissant la palette sonore de l’instrument à coups d’altération (modification du flux d’air) dans le but d’exprimer les fameuses ‘blue notes‘; puis en l’adaptant les premiers à l’amplification, avec en outre l’invention et la pratique de la distorsion électronique du son…
La plupart des artistes pris en exemple et qui vont suivre sont également chanteur & guitariste. L’Ascendant est rarement disponible, et parmi les marqueurs à suivre, plus spécifiques de l’harmonica blues par des afro-américains, Pluton (que le mythe d’Orphée nous découvre mélomane) viendra s’ajouter fréquemment à Neptune & Uranus.
John-Lee-Curtis-Williamson-.jpg

Portrait de John Lee Curtis Williamson – Sonny Boy

+

John Lee Curtis Williamson (né le 30 mars 1914 près de Jackson dans le Tennessee) est un harmoniciste américain de blues, le premier à avoir utilisé le nom de Sonny Boy Williamson. C’est à l’âge de onze ans qu’il reçoit un harmonica en cadeau de Noël de la part de sa mère.
Son premier enregistrement Good Morning, School Girl est un succès en 1937. John Lee est vite très célèbre dans tout le sud-est des États-Unis au point de devenir le synonyme de l’harmonica blues pendant la décennie suivante. Son style inspire alors de nombreux bluesmen comme par exemple le jeune Muddy Waters. [Lien Wikipédia]

+

JLC-Williamson-Sunny-Map

Ciel de John Lee Curtis Williamson  -sans l’Asc.-

+

L’occupation des signes Bélier – Taureau – Gémeaux est remarquable. Mais on peut se demander ce qui est le plus scotchant: la triplette Cérès Uranus Jupiter en Verseau & Secteur Solaire XI; ou bien l’autre triplette Chiron Tête du Dragon Mercure en Poissons et Secteur Solaire XII, de surcroit au trigone de Mars (Maître du signe Solaire) en Cancer…
On peut également noter La valorisation de l’étoile fixe Achernar (la bouche du fleuve) en Poissons, alignée avec Chiron, Mercure et le Dragon, en rappelant qu’elle est elle-même en rapport de sextile avec une autre étoile fixe associée à la musique, Véga, sise mi-Capricorne.

+

Jimmy-Reed-Portrait

Jimmy Reed – Portrait

+

Jimmy Reed, bluesman américain, chanteur, harmoniciste, guitariste, compositeur… est né le 6 septembre 1925, à Dunleith, Mississippi. Un joueur majeur de blues électrique. Il influença de façon décisive des artistes Rock ou autres aussi importants qu’Elvis Presley, Eric Clapton, Billy Gibbons, Hank Williams, Jr, Stevie Ray Vaughan, Jerry Garcia ou les Rolling Stones. [Lien Wikipédia]

+

Jimmy-Reed-Harmo-Map

Ciel de Jimmy Reed  -Sans l’Asc.-

+

Vénus (la bouche) est en Dignité. Cérès est proche de la Tête du Dragon, et le Soleil Vierge vient encore la renforcer; de même que la conjonction Soleil Mars vient booster le Bélier où séjourne déjà Chiron, proche de la Lune Dignifiée, début TaureauPluton est sur l’étoile fixe Canopus, soit en face de Véga, déjà trigonée par la conjonction Soleil Mars.
Uranus Poissons semble répondre à la conjonction remarquable de Mercure & Neptune placée en Secteur Solaire XII.
On peut en outre distinguer Pallas (la coordination) Culminante en Gémeaux, pour un Soleil placé au lever. Chiron, Cérès & Mercure sont en aspect précis. Et on retrouve à nouveau beaucoup de sextiles & bisextiles, sans doute également favorables à la pratique de l’harmonica.

+

Little-Walter---Portrait

Little Walter – Portrait

+

Little Walter, est un chanteur, harmoniciste et guitariste de blues américain, né à Marksville, Louisiane, le 1er mai 1930. (J’ai conservé cette date même si des spécialistes soupçonnent qu’il pourrait être né plus tôt, car la carte du Ciel résultante est un festival quant aux différents marqueurs poursuivis jusqu’ici.)
Révolutionnant les techniques existantes de l’harmonica blues, utilisant le microphone comme caisse de résonance externe à son instrument, il est surtout réputé pour sa technicité et sa virtuosité qui fascinait dit-on les saxophonistes de jazz.
Little Walter utilise l’amplification pour explorer et développer de nouveaux timbres radicaux et des effets sonores auparavant inconnus d’un harmonica ou de tout autre instrument. [Lien Wikipédia]

+

Little-Walter---Harmo-Map

Ciel de Little Walter – sans l’Asc.

+

L’occupation des signes de Printemps (Bélier, Taureau & Gémeaux) est à nouveau fantastique. Le bloc Taureau avec la Tête du Dragon, le Soleil, Chiron & Pallas forme déjà un gros morceau. Les conjonctions Mercure Vénus & Lune Jupiter en Gémeaux, & Mars Uranus en Bélier ne sont pas en reste. Cérès fin Gémeaux sextile même Neptune début Vierge! La force de l’Uranus Bélier et Secteur Solaire XII peut être reliée à son intense expérimentation autour de l’amplification électrique du son… On songe à Hendrix.

+

Bob-Dylan-Portrait

Bob Dylan – Portrait

+

Les cartes du Ciel de Bob Dylan, Brian Jones, Neil Young, Stevie Wonder, Charlie Musselwhite, Juke Boy Bonner, Lee Oscar, Toots Thielemans… répondent également très bien, quant à la force, l’intrication et la valorisation des marqueurs spécifiques à l’harmonica, tels qu’on les a observés jusqu’ici.

Je ne veux pas faire trop long. Je pourrai toutefois en présenter certains dans les Commentaires. De même, si j’obtiens les données natales de femmes harmonicistes, il sera très intéressant d’étudier et de présenter leur carte.

Deux dernières cartes commentées pour finir cette étude légère de l’harmonica, sous le reflet des étoiles: celle de l’un des co-créateurs connus de l’harmonica moderne, Ludwig Buschmann; et celle de l’harmoniciste français le plus connu, Jean-Jacques Milteau, sourire.

+

Ludwig-Buschmann-Map

Ciel de Ludwig Buschmann – érigé pour le Soleil à midi

+

Christian Friedrich Ludwig Buschmann, né le 17 juin 1805 à Friedrichroda, est un fabricant d’instruments de musique allemand, souvent crédité de l’invention de l’harmonica (et parfois même de l’accordéon). [Lien Wikipédia]
Belle valorisation des signes Taureau & Gémeaux. Le Mars Vierge au trigone précis de la conjonction Mercure Cérès Taureau, compense le signe vide du Bélier. La conjonction Tête du Dragon Chiron est remarquable. Quant aux conjonctions Saturne Uranus Balance & Jupiter Neptune Scorpion, elles rendent admirablement l’inventeur et facteur d’instruments.

+

Jean-Jacques-Milteau---Port

Jean-Jacques Milteau – Portrait

+

Jean-Jacques Milteau est un harmoniciste français, né à Paris le 17 avril 1950. Instrumentiste accompagnateur, jouant pour les plus grands artistes français. Sa virtuosité lui permet d’aborder des styles différents, allant du blues au jazz… [Lien Wikipédia]

+

Jean-Jacques-Milteau-Map

Ciel de Jean-Jacques Milteau – sans l’Asc.

+

La conjonction Cérès Chiron Sagittaire est particulièrement remarquable; d’autant qu’elle forme avec Pluton Lion en Secteur Solaire V, et avec les Soleil Lune Bélier, un grand Triangle de Feu. Mercure Taureau trigone l’étoile fixe Véga, ainsi que les astres en Vierge. Neptune Balance co-signe un beau bisextile. Uranus Cancer & Vénus Exaltée Poissons, de même.

+

Harmonica-Classics

+

++

III. Quelques Liens à hanche libre

+

L’Harmonica Machine Free: un site gratuit et ingénieux permettant de s’exercer à l’harmonica diatonique en Do.
L’harmonica – Jean Duperrex: un document en ligne, décrivant clairement cet instrument.
Apollon 1862 – Lyre, Cordes & Guitare: une étude CC autour de la guitare, présentant beaucoup des marqueurs astrologiques en écho avec la Musique.
Na Cadencia Bonita do Samba:  (dans la cadence exquise de la Samba)… Une étude CC sur la Samba, dont les marqueurs spécifiques ont beaucoup à voir avec ceux du Blues.

++

+

Harmo-Tsili-Paraf

Publicités

Albert Londres

.

En France, c’est l’entre-deux tours de la présidentielle, le moral & la morale sont au plus bas ; l’intolérance profite ‘acidement’ de la crise ; les balles perdues frappent à chaque fois dans le dos ou en pleine tête… Plutôt qu’huiler davantage ce brasier : un billet sur la figure modèle du Journalisme –cette école du civisme ou de l’humanisme, quand il est exercé avec l’intelligence, la dignité & le courage requis :

Le vrai courage est généreux. Il enfante la Liberté.

.

Albert Londres - Portrait 00

.

Plan :

1. Éléments Biographiques

2. Esquisse Astrologique

3. Astrotypo

4. Liens

.

Albert Londres - Portrait 01

.

 

1. Éléments Biographiques

 

Albert Londres est né le 1er novembre 1884 à Vichy ; il meurt le 16 mai 1932 dans l’océan Indien. Journaliste et écrivain français, fils d’un chaudronnier, d’origine gasconne, petit-fils d’un colporteur.

(Le patronyme de Londres aurait d’abord été Loundrès, terme gascon désignant des zones humides ou marécages, puis Londrès.)

Son 1er job en tant que comptable sur Lyon après ses études, puis Paris (1903) avec la publication d’un recueil de poèmes (1904), et vite, des premiers écrits pour les journaux de sa région.

Réformé pour raison de santé en 1914, il devient correspondant militaire.

« Il désire partir en Orient mais la rédaction du Matin refuse. Commencent alors les reportages à l’étranger pour un autre quotidien, l’un des plus lus en France : Le Petit Journal. Errant sur les fronts, il voit, regarde et transmet. À son retour, il couvre la fin de la guerre en France. En 1919, pour ses reportages sur l’Italie, Albert Londres est licencié du Petit Journal sur ordre direct de Clemenceau. »

Les années 20 le voient en Russie soviétique où il parvient à pénétrer, décrire le régime bolchevik naissant (les portraits de Lénine et de Trotski) et raconter les souffrances du peuple russe. L’Asie ensuite, le quotidien du Japon et la folie de la Chine (La Chine en folie) ; les actions de Nehru, de Gandhi et de Tagore en Inde…

Sa notoriété ne cesse de grandir et ses reportages commencent à être publiés sous forme de livres.  Il s’attaque aux bagnes de Guyane, décrivant l’horreur: « son reportage suscite de vives réactions »… Des écrits amenant par leur impact sur l’opinion reforme et fermeture de nombre de ces établissements indignes.

Il s’intéresse aussi au Tour de France (Les Forçats de la route et Tour de France, tour de souffrance), ainsi qu’à la condition faite aux fous dans les asiles insalubres & inhumains (Chez les fous).

Suivent la traite des blanches en Argentine, les vies sacrifiées au Sénégal et au Congo dans la construction des voies ferrées ou les intolérables exploitations forestières… Alors que l’antisémitisme est au plus haut, considéré comme allant de soi, il prend parti dès 1929 pour la création d’un état israélien (Le Juif errant est arrivé).

Il meurt dans l’incendie du Georges Philippar, le paquebot qui le ramenait de Chine en France. Il semblait avoir découvert un grand scandale…

[Le paquebot brûle dans la nuit du 16 au 17 mai 1932, puis fait naufrage. Quatre-vingt-dix passagers, dont le célèbre journaliste Albert Londres, ne pouvant s’échapper, meurent brûlés vifs ou asphyxiés. L’enquête conclura que l’incendie avait pour origine un court-circuit ; toutefois, l’enquête n’éteindra pas les rumeurs à propos d’origines criminelles…]

« Homme curieux et rétif qui observe le monde et transmet ses impressions comme par devoir. Tous ses reportages interrogent les marges du monde, les zones d’ombre. Il dialogue avec les petits, les médiocres, les infâmes. Il investit le quotidien, peint des portraits et des tableaux. Albert Londres lutte au travers de ses écrits contre les injustices, les absurdités et les incohérences du pouvoir ; contre le silence en questionnant et en informant, n’hésitant pas à puiser dans l’Histoire pour expliquer l’actualité… »

[J’ai puisé l’essentiel des data biographiques dans le Wiki ‘Albert Londres’.]

.

Carte du Ciel d'Albert Londres

.

2. Esquisse Astrologique

 

A/ Force des marqueurs du Mental et de la Communication

– Conjonction Soleil Mercure en Scorpion placée au midi

– Bloc Vierge (Jupiter, Pallas, Cérès, Vénus)

– Souligné de l’axe Gémeaux/Sagittaire

– Puissante Maison IX (selon le système égal) : avec Vénus, Uranus, Junon & Nœud Nord.

B/ Humanisme

– Ascendant Verseau avec Uranus en Balance conjoint Vénus

– Neptune « trigoné » par Vénus, Cérès & Uranus

C/ Courage

– Soleil Mercure en Scorpion au sommet du Ciel

– Lune Bélier sur le Dragon

– Jupiter au double carré de l’opposition Mars/Pluton

On peut noter que le combiné Soleil Scorpion (surtout conjoint Mercure) et Ascendant Verseau, colle très bien avec la profession de grand reporter : l’ensemble mêle en effet l’ouverture, l’intuition et la ténacité.

La Force de la Maison IX (recueillant en Egales, l’Uranus Maître de 1., en plus de la Tête du Dragon), encore soulignée par l’opposition Mars/Pluton sur l’axe Gémeaux/Sagittaire, vient parfaitement illustrer le combat d’une vie pour la Vie, par l’information, l’humanisme, la dénonciation des oppressions, fussent-elles lointaines ou ciblées sur d’autres communautés.

Le combat Scorpion vient défendre ‘bec & plume’ les valeurs Sagittaire & Verseau.

On remarque également l’étoile fixe Becrux (ou Mimosa : de ‘mimique’), alignée sur le Soleil Scorpion d’Albert Londres. Réputée pour donner le sens de l’investigation, l’intuition, l’endurance… Elle accorderait également l’esprit philosophique et religieux, sans pour autant préserver des accidents. A nouveau, on peut constater la capacité des étoiles fixes notables, à synthétiser d’un trait l’essence du Thème natal.

.

Albert Londres - Portrait 02

.

3. Astrotypo

Dans la lecture des différents influx astraux prêtés aux traits du visage, au moyen de la simple analogie, et en suivant le cap d’une tradition déjà bien ancienne; on constate que bien que le Ciel dans sa totalité marque la physionomie, seuls les influx redoublés parviennent à s’inscrire avec assez de netteté. De même, au fil des portraits et du temps, on remarque que si les Dominantes restent peu ou prou les mêmes, le « podium » qu’elles constituent ne cesse de varier (adolescence, âge adulte, maturité, vieillesse).

Sur les 1ers portraits [portraits ’00’ & ’01’], Albert Londres apparait principalement typé par les faisceaux contrastés Saturne-Uranus & Neptune-Lune. Cet ensemble allonge le visage mais le nimbe également, rendant à la fois « sérieux & rêveur ».

Le cadre est nettement saturnien mais Uranus & le Verseau évasent le front. Saturne & Lune en combinaison encavent quelque peu l’œil; Saturne dessine les sourcils de façon rectiligne et légèrement tombante.

La chevelure comme la barbe doivent beaucoup aux Neptune Uranus cette fois: à la fois foisonnantes & aérées, en fouillis mais orientées.

La bouche est petite, aux lèvres bien dessinées: à la fois réservée et néanmoins « en pulpe »… Elle semble traduire la Vénus encadrée par Cérès & Uranus (Maître de 1.). Une bouche Mercure Vénus encore « pulpée » par Neptune mais détaillée par Cérès…

Sur le portrait ’02’, des années ont passé, la tristesse semble l’avoir emporté sur l’innocence… Saturne est plus net encore (par exemple à la lèvre inférieure déversée, très loin de la bouche en bouton de jeunesse); Mars ou Pluton sont maintenant plus visibles: un écart s’inscrit entre l’étage du regard -encore bien lunaire ou neptunien- et le bas du visage plus rigide et affirmé. Malgré la vue de face, on perçoit maintenant davantage le nez d’oiseau de proie, caractéristique du type Scorpion (et spécialement l’indice du combiné Saturne Pluton).

.

Albert Londres - Portrait 03

.

Sur ce dernier portrait [03], datant sans doute des dernières années, la vue de profil aide à repérer ou confirmer certaines tendances:

Jupiter & Neptune ont enflé le volume.

L’évasement du front reste très Verseau; tout comme l’incliné et le dessin des oreilles.

L’œil demeure celui d’un idéaliste mais on peut mieux voir le « tombé » saturnien & réaliste (voire pessimiste) du sourcil.

Le reliquat de la chevelure semble paraphraser la combinaison planétaire Saturne (calvitie), Neptune (mousse dense et informe) et Uranus (son ressort incongru) Smile.

On retrouve la bouche aux commissures tombantes (le poids accru de Saturne, gagnant définitivement sur l’air plus enjoué des Mercure-Vénus de jeunesse).

Bien que masquée par la barbe, on perçoit la force du menton (Saturne Mars Pluton…).

Le plus remarquable est le nez: bien qu’étroitement cintré par Saturne, sa courbe et son piqué sont de Pluton, du Scorpion et de Mars.

C’est presque hypnotique de voir et suivre comment l’idéal, la douceur et la force.. l’inspiration, la douleur et la volonté se répartissent au fil des années…

..

.

Citation d’A. L. :

« Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ».

[Albert Londres, Terre d’ébène (La Traite des Noirs), récit, Paris, Albin Michel, 1929.]

Encore modèle idéal & référence pour de nombreux journalistes français. Un prix, depuis 1933 (le Prix Albert Londres) récompense les meilleurs journalistes francophones.

.

.

4. Liens

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Londres

http://www.astrotheme.fr/astrologie/Albert_Londres

Une biographie sur le site internet du prix Albert Londres

Au bagne d’Albert Londres, en version intégrale et gratuite

Albert Londres en terre d’ébène photographies prises par Albert Londres lors de son reportage sur l’Afrique coloniale et commentées par Didier Folléas

– Le journalisme d’enquête, ou journalisme d’investigation

L’incendie et le naufrage du paquebot où Albert Londres disparait. [Photographies]

– L’étoile fixe Becrux [conjointe au Soleil d’Albert Londres]

.

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :