Archives de Tag: Jupiter en Gémeaux

Visages de Sade

Les traits de Sade demeurent enveloppés de mystère. A part un profil juvénile et gracieux, esquissé par Charles van Loo, seules quelques représentations plus ou moins imaginaires nous donnent une idée de son visage. A ce titre, son cas rappelle celui  de Rimbaud.

Néanmoins, des témoignages et des descriptions existent ; elles rendent compte, par exemple, de la profonde modification du physique du marquis, au long de son interminable incarcération.

Le billet vise à confronter ces différents visages avec le Ciel de naissance de Sade (l’astrotypo). Je m’appuierai sur les marqueurs astrologiques habituels, tout en questionnant les astéroïdes et les étoiles fixes.

Plan:

1. Le portrait par Van Loo, le combiné Mercure-Vénus & le Type Gemini

2. Ciel de Sade & Positions Remarquables

3. Précisions extraites des astéroïdes & des étoiles fixes

4. Le Portrait-robot de Sade

5. Madame de Sade et les mystères du Casting

6. Liens

 

*

 

1. Le portrait par Van Loo – le combiné Mercure-Vénus & le Type Gemini:

 

Portrait du marquis de Sade par Charles van Loo - 1760

*

Donatien Alphonse François de Sade (né le 2 juin 1740 à Paris), écrivain français, philosophe, politicien, libertin… a tout juste 20 ans sur ce portrait (s’il est bien réalisé d’après nature).

Le tracé du profil, éclairé, fin & gracieux pointe bien les influx combinés de Mercure & Vénus; plus bas, nous apprécierons l’importance de ce pôle sur la carte du Ciel. Le front est bien développé, sa ligne légèrement inclinée peut déjà dénoter l’influx de Mars, affiné par Mercure,  rehaussé et élargi respectivement par Uranus & Jupiter. Le nez, puissant, projeté mais harmonieux, rassemble les traits Mercure-Mars-Vénus, au-dessus d’une bouche encore menue et à la moue vénusienne. Le jeune âge tient en retrait les influx de Saturne &  Jupiter (ces deux astres signant plus particulièrement la maturité & la vieillesse), surtout comme ici, lorsque Mercure -corrélé à la jeunesse- est nettement inscrit.

La grande délicatesse  des traits fait porter d’autant l’attention sur l’étage de la mâchoire et du menton: cette partie très prononcée fait contraste; elle dévoile bien plus d’affirmation ou de puissance des instincts, que ce que suggérait jusqu’ici le profil angélique. Nous rechercherons également sur la carte, les positions pouvant rendre compte de cette force manifeste inscrite sur le visage.

Dès ce stade de l’observation, et en connaissance des données natales, il est tentant de reconnaître sur ce portrait les formes & les traits associés à la combinaison Soleil/Gémeaux – Ascendant Scorpion.

 

2. Ciel de Sade & Positions Remarquables:

 

Ciel du Marquis de Sade - pour une naissance à 17 h.

*

Les positions remarquables (assorties du commentaire astrotypo) :

– La conjonction Soleil-Jupiter en Gémeaux

Elle va compter pour la visibilité du Type Gémeaux, tout en soulignant le potentiel intellectuel (curiosité insatiable, acquisition des connaissances, goût pour la littérature…). La conjonction de ces deux astres aimant l’apparat dans le signe joueur des Gémeaux peut aussi rendre compte de l’intérêt prononcé de Sade pour le théâtre (il compose de nombreuses pièces et fait la mise en scène). Cette passion initiée dès l’enfance, alors qu’il étudie chez les jésuites, l’accompagnera toute sa vie…. jusqu’à l’asile de Charenton, dont le directeur, lui-même amateur, entreprend vite l’édification d’un Théâtre… sur les bancs duquel -aussitôt fait-  vient se presser le tout-Paris.

 

Le Blason aux 2 aigles de la famille de Sade - en analogie au Scorpion

Pluton en conjonction de l’Ascendant Scorpion

Outre la dimension passionnelle exacerbée que peut impliquer un tel placement, Pluton vient apposer son voile de mystère, sur la personnalité comme sur les traits.

Pluton tend à occulter, dissimuler…. Sur le plan de la physionomie, sa grande force (en dignité et conjoint à l’Asc.) taille souvent le visage à la serpe (avec l’âge) ; épaissit la peau (vers l’apparence du masque) ; renforce le menton et la mâchoire (comme le fait Mars – spécialement placé comme ici, en Bélier), en plus de rehausser le regard d’un éclat parfois inquiétant.

Avec la pointe de l’Ascendant Scorpion reliée aux Lune/Vierge, Neptune/Cancer & Uranus/Capricorne :

– on peut considérer comme probable l’évolution des traits (du Type Gemini) vers le Type Scorpion. En effet, ces différents influx reformulent une grande part du huitième signe, en mêlant l’aigu à l’Eau, le précis à l’émotion, la détermination à l’intuition, etc.

 

La Bastille

– La conjonction Vénus-Saturne en Cancer

Culminante, conjointe au Dragon, carré à Mars/Bélier, en lien avec Mercure, la Lune…

L’ensemble présente le motif redoublé de deux principes qui s’opposent. Outre le renfort (en plus de Neptune) au signe imaginatif du Cancer (fertilité des idées, fiction, embonpoint…), on peut aussi y lire l’origine aristocratique ; la charge éminente du père ; le retrait maternel (la mère de Sade disparaît tôt au couvent) ; les probables frustrations affectives…

Également, avec Saturne exilé dans le Cancer (un signe souvent en analogie avec un certain retrait), conjoint à Vénus (soit les deux astres maîtrisant sa Maison XII) :

– les risques d’enfermement, de réclusion, de mise hors du monde…

La même configuration peut encore évoquer l’œuvre contestée (Vénus-Saturne/Cancer au carré de Mars), conçue à l’écart du monde (Saturne, Cancer & Maison XII), circulant sous le manteau (la XII & la clandestinité).

Le carré de Mars vient exacerber cette conjonction difficile, et peut compter pour la cruauté et l’insensibilité vis-à-vis de la « basse classe ».

Sur le plan physionomique, cette configuration appuie sur l’Elément Eau (le Cancer, Neptune, la Lune) et sur des formes qui peuvent s’épanouir ; tout en signalant la possibilité de traits plus tourmentés que placides (Mars & Saturne).

Encore une fois, la combinaison peut être vue comme renforçant le profil général du Scorpion, dont le Type s’impose très probablement sur le visage du Sade vieillissant.

Buste de Sade obèse suite à sa longue réclusion - d'après les témoignages d'époque

Mercure & Cérès en Taureau

Ils encadrent le Descendant, résonnent avec les Soleil & Jupiter en Gémeaux, et sont liés par Réception Mutuelle à la Lune/Vierge:

– le pôle général mercurien conserve de la force (la finesse des traits et des dispositions intellectuelles, le détail du « masque » ou petit visage : soit la partie la plus expressive de la tête).

Au physique, l’élargissement du cadre (l’obésité croissante de Sade emprisonné), bien que noyant de chair les contours du visage, préservera la finesse, la réceptivité et l’expression des principaux vestibules du sens (les yeux, le nez, les oreilles et la bouche) : soit un cadre bouffi autour d’un masque expressif -comme ciselé dans les chairs.

On retrouve dans cette configuration, les indices du caractère prolifique, détaillé, logicien ou exquisément taillé de la prose sadienne ; comme l’orientation vigoureusement matérialiste et utilitaire de sa philosophie (le Taureau, la Vierge, Cérès… en plus du trigone d’Uranus/Capricorne).

Portrait (imaginaire?) de Sade plus âgé

3. Précisions extraites des astéroïdes, des étoiles fixes ou d’autres marqueurs astrologiques:

Beaucoup considèrent encore ces opérateurs comme d’intérêt mineur. Pourtant, à la pratique, ils se révèlent utiles à souligner, confirmer ou synthétiser les informations du Ciel les plus pertinentes. Pour ma part ils assaisonnent la lecture du thème:

Les étoiles fixes tels les condiments; les astéroïdes, les épices

(Le Ciel en salade -Smile)

J’ai déjà intégré Cérès (plus haut) au décryptage général du thème. Voyons les astéroïdes:

Sur Junon, conjointe à Vénus & Saturne en Cancer, je ne sais que dire, sinon qu’elle participe sans doute à l’œuvre sadienne sur le plan esthétique, et qu’on peut y retrouver -même si cela apparaît paradoxal dans la lecture la plus commune- le reflet du rôle audacieux et libéré de la femme, faisant jeu égal sinon supérieur avec l’homme; et cela à l’époque où les héroïnes véritablement en puissance sont encore trop rares en littérature.

Pallas (dont j’ai souligné le rapprochement avec le pôle Mercure-Mars dans plusieurs études), est conjointe à Mars fin Bélier:

Ce placement fiévreux restitue, à la manière d’une litote,  la force mentale peu commune de l’auteur, comme sa prose taillée dans le diamant. (Les écrits politiques de Sade, quand il se fait secrétaire à la section des Piques en 1793 pour reculer le trépas, en rendent bien compte.)

Vesta, conjointe à Mercure en Taureau, sextile à Vénus & Saturne… peut aussi souligner la « fureur  » de l’écriture, comme sa coloration sexuelle & politique.

Éris, placée à l’amorce du Sagittaire, juste sous l’Ascendant, est trigone à Vénus: même si le thème n’a guère besoin de cette confirmation pour évoquer le sadisme (avec Pluton, le Scorpion, les carrés liant Mars avec Vénus & Saturne), la note sonne néanmoins très juste.

Éros, au tout début du Taureau, quinconce exactement Éris; conjoint Cérès & Mars fin Bélier: le commentaire est superflu.

Sade dépeint sous les feux de Mercure & Vénus pimentés par Pluton

*

4 étoiles fixes sont remarquables:

Rigel est conjoint étroitement au Soleil de Sade: les différents auteurs s’accordent sur l’idée d’une signature Jupiter-Saturne-Mars pour cette étoile, ce qui formule Pluton. Son action souligne la force de la volonté, avec les succès et les dangers inhérents à une telle tension du désir.

Capella est sur Jupiter, de nature Mercure-Mars, elle redouble les capacités intellectuelles et la curiosité.

Hamal est sur Cérès, de nature Saturne-Mars-Vénus, elle synthétise à elle seule toute une configuration; elle est réputée accompagner une tendance à la violence ou à la cruauté.

Procyon est dans l’alignement de Saturne; de nature Mars-Mercure, elle aiguise l’esprit… jusqu’à le rendre coupant.

Ces 4 étoiles résument presque entièrement le thème en restituant d’une manière ramassée l’esprit de ses principales configurations.

4. Le Portrait-robot de Sade

Portrait-robot du Marquis de Sade

Ce portrait-robot, extrait d’un article paru jadis dans la presse, est une tentative appuyée sur  différents documents qui dépeignent Sade (son portrait par des témoins oculaires), pour remédier à l’absence des représentations originales, évanouies lors des troubles qui suivent la période révolutionnaire.

On y apprend au passage que Sade mesurait environ 1 m 70, avait les cheveux « blond gris » et les yeux bleu clair.

Le portrait combine fortement des influx Vénus-Pluton, mâtinés du Soleil et d’un mélange Saturne-Neptune. Mercure est absent, Uranus le remplace; l’ensemble se rapprochant du mixe Scorpion-Taureau.

5. Madame de Sade et les mystères du Casting

Judi Dench dans "Madame de Sade"

Madame de Sade est une pièce de théâtre (1965) de Yukio Mishima, où six femmes, en évoquant Sade absent, vont camper tour à tour  les différentes postures face à la morale, l’ordre social,  la religion ou la sexualité.

Judi Dench, fameuse mondialement depuis son rôle de « M » dans les derniers James Bond, est surtout reconnue en Angleterre pour sa carrière théâtrale prestigieuse. Choisie pour interpréter la belle-mère de Sade, dans l’adaptation de la pièce de Mishima (mise en scène par Michael Grandage); on ne peut que ciller d’étonnement sous l’intensité de ses traits, qui rappellent curieusement ceux prêtés au Marquis plus âgé.

Son thème oppose une conjonction Soleil-Vénus/Sagittaire aux Soleil-Jupiter/Gémeaux de Sade (l’inversion en miroir des positions du personnage et de l’interprète est courante).

Son Pluton/Cancer, lui aussi en conjonction de l’étoile fixe Procyon, fait pendant à la conjonction Vénus-Saturne du Marquis. De même ses positions dans les signes Vierge, Scorpion, Capricorne & Bélier… Judi Dench tient par exemple une conjonction PallasUranus fin Bélier, là-même où Sade présente une conjonction Mars-Pallas.

[Justine]

« Mme la comtesse de Lorsange était une de ces prêtresses de Vénus dont la fortune est l’ouvrage d’une jolie figure et de beaucoup d’inconduite, et dont les titres, quelque pompeux qu’ils soient, ne se trouvent que dans les archives de Cythère, forgés par l’impertinence qui les prend, et soutenus par la sotte crédulité qui les donne :… »

Visages de Sade

« …brune, une belle taille, des yeux d’une singulière expression ; cette incrédulité de mode, qui, prêtant un sel de plus aux passions, fait rechercher avec plus de soin les femmes en qui on la soupçonne ; un peu méchante, aucun principe, ne croyant de mal à rien, et cependant pas assez de dépravation dans le cœur pour en avoir éteint la sensibilité ; orgueilleuse, libertine : telle était Mme de Lorsange. »

[Justine]
6. Liens

– Carte du Ciel & Data de Sade

Bio détaillée de Sade

Œuvre de Sade en ligne

– Infos étoiles fixes

– Carte du Ciel & Data de Judi Dench

Plus! sur le Marquis:

– Annie Le Brun, Soudain un bloc d’abîme, Sade, Paris, J-J Pauvert, 1986

Salo ou les 120 journées de Sodome : film italien (1975) de Pier Paolo Pasolini

– Yukio Mishima (1925-1970), Madame de Sade, adapté en français par André Pieyre de Mandiargues en 1976 (Théâtre)

Liens CC:

Astrotypo d’Arthur Rimbaud

3 billets sur Casanova

*

**

*

Tsilikat

 

 

 

 

 


Avec Josephine Baker

Josephine Baker par Calder... dansant avec Gemini la Constellation

*

Le Type Gémeaux.

Josephine Baker in Paris

L’expression par la danse.

Une leçon -éclatante- d’humour, de grâce et de courage.

*

De tout cœur avec Josephine Baker!
*

Humour, charme, Talent, grand cœur et engagement… Ponctuant d’un rythme entre bluette et charleston une trajectoire simplement merveilleuse.

Sa personnalité comme son existence sont si riches qu’il est difficile de faire son choix parmi tous les fils possibles lorsqu’on veut tracer son portrait:

Déjà, à ce stade, s’annonce la multiplicité du signe des Gémeaux où elle tient un amas.

*

Soleil – Mercure – Pallas – Jupiter – Pluton – Mars.

*

*
En effet, pour un article, les axes abondent:
*

La femme noire dans les années 20; Le diphtongue visuel & moral France/USA; L’érotisme entre exotisme & racisme; La vie nocturne parisienne; L’Extravagance; De la pauvreté à la gloire; Les amours malheureuses; L’impossible maternité; L’adoption Arc-en-Ciel; Plumes & Strass; Voix de pinson & Chansons éternelles;  Josephine agent secret; Josephine à Cuba; Josephine & la princesse Grace; Josephine et la France Libre; Josephine et Martin Luther King…

*

Ou encore:

*

– Josephine modèle préféré des peintres et artistes de l’art moderne; Jambes musclées & petits seins ou le nouveau genre féminin…

– Josephine décoince, assouplit, dérouille et déniaise l’esprit de Paris!

– Etc.

*

*

Un visage mobile et plein de rondeur… On y décèle facilement les signes de la Lune, Vénus & Mercure.

Pour ne pas me perdre dans les développements possibles comme ceux évoqués au-dessus, je vais m’en tenir à l’étude -un brin rêveuse- des visages, pour éclairer les différentes cartes du Ciel que l’on va parcourir.

*

Ciel de Josephine Baker, née à Saint Louis, le 3 juin 1906, à 11 h.

*

L’amas Géméaux est remarquable, d’autant que l’Ascendant Vierge vient encore souligner l’importance de Mercure, et le placer ainsi au midi de la figure.

*
On note aussi:
*

– L’exil de Jupiter en Gémeaux, cependant conjoint au Soleil

– La conjonction veloutée de Vénus-Neptune en Cancer; à l’opposé d’Uranus

– L’autre conjonction plus musclée  Pluton-Mars en Gémeaux, au trigone de la Lune Balance

– Et ce saturne Poissons, au carré du Soleil.

*

* Gemini Griffe *

*

A propos des traits typiquement mercuriens (et Gémeaux...
les plus connus chez Josephine:

*

Sa souplesse, son attitude, son physique mais aussi son don pour les langues (elle en parle plusieurs et sait jouer des accents), ses multiples mariages (les vrais et les faux), ses voyages (les tournées mondiales), son talent pour la pantomime, son humour, le style visuel caractéristique de ses « pitreries », le jeu, les accessoires… La capacité quelquefois simplement prodigieuse à  retourner une situation pourtant apparemment impossible: l’effet Arlequin en robe léopard.

*

* Baker in Paris *

*

Cela dit, essayons d'interroger les cartes à propos
 du succès immense que Josephine va recueillir en France:

*

*

Née très pauvre, elle s’en sort par la danse. Au sein de différentes troupes, elle apprend les secrets de la balle et parvient à se faire remarquer par Caroline Dudley, « une Américaine qui passait son temps à parcourir le monde », et qui cherchait en 1925  à composer « sa » troupe afin de proposer le spectacle d’une vraie Revue Noire à Paris.

*

Le Théâtre des Champs Elysées, inauguré en 1912, était alors dans une mauvaise passe; Fernand Léger propose à son ami  André Daven (l’administrateur du Théâtre) de présenter un spectacle entièrement exécuté par des Noirs. Le peintre cubiste venait justement de voir l’exposition d’art nègre au Musée des Arts Décoratifs…

*

Josephine est âgée de dix-neuf ans. Elle se joint à la troupe formée de vingt-cinq artistes dont douze musiciens, parmi lesquels Sidney Bechet et huit chorus girls.

Le 16 septembre 1925, le Berengaria, ayant la troupe à bord, appareilla. Il arriva à Cherbourg le 22. La troupe continua par le train pour arriver à la Gare Saint-Lazare à Paris.

*

Lien vers une biographie en français, complète et bien illustrée, où j’ai puisé de nombreux détails: http://jobaker.ifrance.com/

*

La première de la Revue Nègre eut lieu le 2 octobre 1925.

*

Ciel de la Première, la Revue Nègre, avec Josephine Baker, le 02 Octobre 1925, Paris

*

« La salle était pleine à craquer. Le Paris chic n’était plus venu au spectacle en aussi grand nombre depuis les Ballets Russes, avant la guerre. Anciens et nouveaux riches, hommes d’affaires et aristocrates, dandies et débauchés, tous se mêlaient les uns aux autres. »

« On distingua dans l’auditoire Robert Desnos, Picabia, Blaise Cendrars, et Janet Flanner qui s’apprêtait à écrire pour le New Yorker la première de ses « Letters from Paris »…

*

Ciel de Pleine Lune, parfait question ambiance électrique pour une première (on peut imaginer le sort des nerfs des différents artistes de la troupe -et de l’administrateur-,  juste avant le lever de rideau..).

La conjonction Soleil Mercure Mars en Balance, non seulement  illustre mais quasi épèle cette Revue essentiellement dansée sur des rythmes de Jazz.

On peut voir dans Pluton Cancer Culminant (faisant face à Jupiter Capricorne), l’Afrique et ses sortilèges fondant sur Paris.

*

*

Comparons, comparons... Pour Voir:

*

Comparons par exemple le carte du Ciel de Josephine  pour une naissance à Paris (relocalisation) avec celle correspondant avec la République Française (Thème du 22 septenmbe 1792, 09h18′; Observatoire de Paris, équinoxe vrai d’automne.)

*



Thème République Française - 22 09 1792 - Paris - 09h18'

*

Ciel de Josephine Baker "relocalisé" pour une naissance à Paris

*

Au-delà du superposé des Ascendants & Maisons, on peut noter le placement de l’amas Gémeaux de Josephine dans la Maison VIII de la République…

Il est vrai que l’impact sensuel et sexuel de cette Revue Noire avec ses rythmes, ses danses et danseuses endiablés, sur ce Paris de 1925, est difficilement imaginable.

Josephine s’inscrit ici à la fois comme un fantasme et un tabou (Asc. Scorpion, et amas Maison VIII.)

On remarque également le Dragon rigoureusement vertical sur la carte, dans le signe du Lion. Cette culmination pourrait être mise en rapport avec l’élan que va connaître sa carrière.

Quant à la Lune de Josephine, toute fin Balance: elle se superpose au Neptune du thème de la République, près de Jupiter, au-dessus de l’Ascendant

Illustrant depuis la rampe de cette Maison XII :

– et l’existence d’une artiste vedette de Cabaret à Paris;

– et le fantastique écho, l’engouement populaire extraordinaire que Josephine suscita.

*

*

L'immense succès de Josephine en France, à Paris...
Pistes historiques:

*

Paris est une ville traditionnellement associée au signe astrologique de la Vierge.

La capitale doit beaucoup aux femmes qui l’ont littéralement sauvée.

De l’invasion, de la destruction… comme du stérile ennui.

La symbolique du signe de la Vierge (outre la femme) correspond en de nombreux points avec les détails jaillissants et la structure auto-tricotée d’une grande ville qui s’érige, se peuple et s’organise au milieu des campagnes et des aléas de l’Histoire.

*

Au passage, comment ne pas remarquer ce prénom de ‘Joséphine’ (avec ou sans l’accent), à la fois lié au destin de la France et de ses grands hommes, et distinguant ces femmes des îles et ces femmes noires, sachant si bien ravir le cœur de notre capitale pour le faire battre encore plus haut.

*

D’un passage à l’autre, on ne peut tenir plus longtemps sous silence que… de la Vierge à Cérès, Déesse des Moissons  –qu’est-ce qu’une ville sans le blé, sans le pain répètent les historiens ?!-, on frôle à nouveau les plumes fantastiques et le strass de ‘La’ Baker dont les feux viennent dorer la pâte de Paname, autrement, si tristement grise et blanchâtre.

*

"Petit ange pâtissier... Euh, non: Boulanger!"

*

Saviez-Vous que la Reine Margot était Gémeaux?

*

Ciel de la Reine Margot

Pour une naissance un 14 mai * 1553 à Saint Germain-en-Laye. (* Soit avant le passage du calendrier Julien au Grégorien à partir de 1582.)

*

*

* Josephine et Margot *

*

***

**

*

***

**

*

Bon! Heu... Un peu de sérieux moussaillon! Parlons Danse maintenant:

*

Le signe des Gémeaux, sa grâce adolescente, sa souplesse de corps et d’esprit, son goût du jeu, du mime et des facéties… ne déparent pas dans l’univers de la danse (surtout lorsqu’il est question de spectacle plutôt que de la seule rigueur).

La Balance également. Signe d’équilibre (où Josephine tient sa Lune).

D’autre part, on retrouvera souvent une configuration Mercure/Vénus chez les artistes devant allier Grâce & Mouvement.

*

Autre Danseuse Gémeaux très Célèbre:

*

Portrait de Isadora Duncan

*

Ciel d'Isadora Duncan

*

On retrouve à nouveau ce joyeux et tournoyant  amas Gémeaux!

Aussi, ce Saturne Poissons plus glaçant, actif en contrepoint, et sans doute pas étranger à la dimension dramatique de ces célèbres artistes et femmes.

*

Isadora

*

Le drama que parvient à essuyer un sourire quand il est éclatant:

*

*

Avec Josephine Baker, de tout Cœur!

*

Liens:

– AstrodataBank J. Baker

– Pixel Art by Imagician

– Les Portraits de Marguerite de Valois

– Alexandre Calder, Les Années Parisiennes

*

*

*

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :