Archives de Tag: Vénus

Harmonica, Zodiaque & Astres

wahouwahou

+

Une étude astrologique de l’harmonica. L’harmonica sur la carte du Ciel: le repérage des marqueurs astrologiques de l’harmonica inscrits dans les thèmes de personnalités associées à l’instrument.

HaRmo-Jalon-01.jpg

I. Pistes Historiques & Caractéristiques

Ce premier volet, chargé de présenter ce qu’est un harmonica et son histoire, consiste surtout, en s’appuyant sur des détails caractéristiques, à établir les correspondances astrologiques de l’instrument.

+
L’harmonica est un instrument à vent, à hanche libre. Des languettes métalliques fixées par une extrémité, placées sous un capot, d’un côté et de l’autre, vibrent sous la pression de l’air aspiré ou soufflé. Les anches vibrent ainsi selon la respiration du joueur, et il n’est pas nécessaire de boucher les trous.
L’harmonica tel qu’on le connaît est un instrument assez récent qu’on peut dater du XIXe siècle. Mais on relève déjà des traces d’instruments avec le même principe de fonctionnement, donc à anche libre, il y a 3 mille ans en Extrême Orient, avec par exemple le Sheng.

HaRmo-Jalon-02

L’origine exacte de l’harmonica moderne connu de nos jours est assez vague. Certains citent Friedrich Buschmann en tant qu’inventeur, bien qu’ayant organisé les notes différemment. Toujours est-il que l’harmonica commença à se vendre en Europe vers 1820, rapidement importé aux États-Unis par les immigrants.
A la même époque Richter eut l’idée de placer deux anches côte à côte permettant de jouer deux notes voisines par trou, obtenues soit en aspirant, soit en soufflant, à l’analogue de l’accordéon diatonique. Richter perfectionne l’instrument avec un nouvel accordage, permettant d’obtenir aisément les accords de tierce en soufflant sur plusieurs trous voisins à la fois. Cet accordage dit accordage Richter est le plus répandu de nos jours.
Ainsi naquit l’harmonica diatonique simple sous sa forme moderne. [Lien Wikipédia]

+

Harmonica-Languettes.jpg

Harmonica – Languettes

+

Maintenant qu’on a fait le point sur les origines connues et les principales caractéristiques de l’instrument, et avant d’étudier des cartes du Ciel exemplaires, nous pouvons déjà, en brassant nos neurones, s’essayer à relier l’harmonica avec des mots clefs qui faciliteront l’établissement des correspondances astrologiques.

+
L’harmonica a à voir avec la bouche & les mains. Les signes du Taureau & Gémeaux, ainsi que Vénus & Mercure, leur planète associée, s’affichent en première ligne. Il faut y ajouter Chiron, qui signifie ‘main’ et qui est de surcroit relié à la musique. Longtemps considéré comme un jouet, son aspect ludique en ajoute encore pour évoquer les Gémeaux.
L’instrument est de petite taille, ingénieux mais simple à pratiquer, peu couteux, sa réputation elle-même reste modeste. La discrétion de l’objet, ainsi que le fréquent retrait de l’harmoniciste sur scène en comparaison d’autres instrumentistes… Ici pointent timidement mais de façon suffisamment nette, la Vierge & Cérès.
HaRmo-Jalon-02
L’accessibilité, la facilité de jeu, la respiration naturelle, le système de tablatures simplifiées associées à cet instrument dès les débuts et permettant de jouer sans savoir lire la musique, la réalisation « automatique » des accords, l’aspect franc des sonorités, l’immédiateté et la forte incitation à improviser, etc. nous dirigent cette fois vers la primarité caractéristique du signe du Bélier. D’autant que les éléments mécaniques métalliques, et l’aspect un brin « pistolet sonore » évoquaient déjà Mars.
Avec l’aspect légèreté, aérien, mobile et libre (en addition de la mention de la ‘anche libre’, si caractéristique de cet instrument à vent), outre les Gémeaux, on est amené à considérer le signe du Verseau et la planète Uranus. Les commodités de l’harmonica offrent en effet beaucoup de libertés, et son usage continue d’apparaitre original.

+

Harmo-en-Bouche

+

Ces différents facteurs (Bélier, Taureau, Gémeaux, Vierge, Verseau, Vénus, Mercure, Mars, Cérès, Uranus, Maisons I, II, III, VI & XI, Chiron…) seront bien-sûr à ausculter en combinaison avec les marqueurs astrologiques plus connus, déjà en lien avec la Musique en général.

+

Tels, par exemple, Neptune, la XII & les Poissons; les signes Lion, Cancer, Balance, la Maison V; l’étoile fixe Véga de la constellation de la Lyre (à mi-signe du Capricorne en tropical); les astéroïdes Apollon, Hermès, Pallas, Harmonie, etc. Voir à ce propos l’étude précédente autour de la guitare.

+

Sebastopol-OneManBand

+

II. Cartes du Ciel de Personnalités emblématiques de l’Harmonica

+

L’harmonica se propage au tournant du 20ième siècle, il accompagne les migrants en route vers l’Amérique, et à l’époque où surgit le Blues, les noirs lui donnent ses lettres de noblesse.

Harmonica-Blues

D’abord en élargissant la palette sonore de l’instrument à coups d’altération (modification du flux d’air) dans le but d’exprimer les fameuses ‘blue notes‘; puis en l’adaptant les premiers à l’amplification, avec en outre l’invention et la pratique de la distorsion électronique du son…
La plupart des artistes pris en exemple et qui vont suivre sont également chanteur & guitariste. L’Ascendant est rarement disponible, et parmi les marqueurs à suivre, plus spécifiques de l’harmonica blues par des afro-américains, Pluton (que le mythe d’Orphée nous découvre mélomane) viendra s’ajouter fréquemment à Neptune & Uranus.
John-Lee-Curtis-Williamson-.jpg

Portrait de John Lee Curtis Williamson – Sonny Boy

+

John Lee Curtis Williamson (né le 30 mars 1914 près de Jackson dans le Tennessee) est un harmoniciste américain de blues, le premier à avoir utilisé le nom de Sonny Boy Williamson. C’est à l’âge de onze ans qu’il reçoit un harmonica en cadeau de Noël de la part de sa mère.
Son premier enregistrement Good Morning, School Girl est un succès en 1937. John Lee est vite très célèbre dans tout le sud-est des États-Unis au point de devenir le synonyme de l’harmonica blues pendant la décennie suivante. Son style inspire alors de nombreux bluesmen comme par exemple le jeune Muddy Waters. [Lien Wikipédia]

+

JLC-Williamson-Sunny-Map

Ciel de John Lee Curtis Williamson  -sans l’Asc.-

+

L’occupation des signes Bélier – Taureau – Gémeaux est remarquable. Mais on peut se demander ce qui est le plus scotchant: la triplette Cérès Uranus Jupiter en Verseau & Secteur Solaire XI; ou bien l’autre triplette Chiron Tête du Dragon Mercure en Poissons et Secteur Solaire XII, de surcroit au trigone de Mars (Maître du signe Solaire) en Cancer…
On peut également noter La valorisation de l’étoile fixe Achernar (la bouche du fleuve) en Poissons, alignée avec Chiron, Mercure et le Dragon, en rappelant qu’elle est elle-même en rapport de sextile avec une autre étoile fixe associée à la musique, Véga, sise mi-Capricorne.

+

Jimmy-Reed-Portrait

Jimmy Reed – Portrait

+

Jimmy Reed, bluesman américain, chanteur, harmoniciste, guitariste, compositeur… est né le 6 septembre 1925, à Dunleith, Mississippi. Un joueur majeur de blues électrique. Il influença de façon décisive des artistes Rock ou autres aussi importants qu’Elvis Presley, Eric Clapton, Billy Gibbons, Hank Williams, Jr, Stevie Ray Vaughan, Jerry Garcia ou les Rolling Stones. [Lien Wikipédia]

+

Jimmy-Reed-Harmo-Map

Ciel de Jimmy Reed  -Sans l’Asc.-

+

Vénus (la bouche) est en Dignité. Cérès est proche de la Tête du Dragon, et le Soleil Vierge vient encore la renforcer; de même que la conjonction Soleil Mars vient booster le Bélier où séjourne déjà Chiron, proche de la Lune Dignifiée, début TaureauPluton est sur l’étoile fixe Canopus, soit en face de Véga, déjà trigonée par la conjonction Soleil Mars.
Uranus Poissons semble répondre à la conjonction remarquable de Mercure & Neptune placée en Secteur Solaire XII.
On peut en outre distinguer Pallas (la coordination) Culminante en Gémeaux, pour un Soleil placé au lever. Chiron, Cérès & Mercure sont en aspect précis. Et on retrouve à nouveau beaucoup de sextiles & bisextiles, sans doute également favorables à la pratique de l’harmonica.

+

Little-Walter---Portrait

Little Walter – Portrait

+

Little Walter, est un chanteur, harmoniciste et guitariste de blues américain, né à Marksville, Louisiane, le 1er mai 1930. (J’ai conservé cette date même si des spécialistes soupçonnent qu’il pourrait être né plus tôt, car la carte du Ciel résultante est un festival quant aux différents marqueurs poursuivis jusqu’ici.)
Révolutionnant les techniques existantes de l’harmonica blues, utilisant le microphone comme caisse de résonance externe à son instrument, il est surtout réputé pour sa technicité et sa virtuosité qui fascinait dit-on les saxophonistes de jazz.
Little Walter utilise l’amplification pour explorer et développer de nouveaux timbres radicaux et des effets sonores auparavant inconnus d’un harmonica ou de tout autre instrument. [Lien Wikipédia]

+

Little-Walter---Harmo-Map

Ciel de Little Walter – sans l’Asc.

+

L’occupation des signes de Printemps (Bélier, Taureau & Gémeaux) est à nouveau fantastique. Le bloc Taureau avec la Tête du Dragon, le Soleil, Chiron & Pallas forme déjà un gros morceau. Les conjonctions Mercure Vénus & Lune Jupiter en Gémeaux, & Mars Uranus en Bélier ne sont pas en reste. Cérès fin Gémeaux sextile même Neptune début Vierge! La force de l’Uranus Bélier et Secteur Solaire XII peut être reliée à son intense expérimentation autour de l’amplification électrique du son… On songe à Hendrix.

+

Bob-Dylan-Portrait

Bob Dylan – Portrait

+

Les cartes du Ciel de Bob Dylan, Brian Jones, Neil Young, Stevie Wonder, Charlie Musselwhite, Juke Boy Bonner, Lee Oscar, Toots Thielemans… répondent également très bien, quant à la force, l’intrication et la valorisation des marqueurs spécifiques à l’harmonica, tels qu’on les a observés jusqu’ici.

Je ne veux pas faire trop long. Je pourrai toutefois en présenter certains dans les Commentaires. De même, si j’obtiens les données natales de femmes harmonicistes, il sera très intéressant d’étudier et de présenter leur carte.

Deux dernières cartes commentées pour finir cette étude légère de l’harmonica, sous le reflet des étoiles: celle de l’un des co-créateurs connus de l’harmonica moderne, Ludwig Buschmann; et celle de l’harmoniciste français le plus connu, Jean-Jacques Milteau, sourire.

+

Ludwig-Buschmann-Map

Ciel de Ludwig Buschmann – érigé pour le Soleil à midi

+

Christian Friedrich Ludwig Buschmann, né le 17 juin 1805 à Friedrichroda, est un fabricant d’instruments de musique allemand, souvent crédité de l’invention de l’harmonica (et parfois même de l’accordéon). [Lien Wikipédia]
Belle valorisation des signes Taureau & Gémeaux. Le Mars Vierge au trigone précis de la conjonction Mercure Cérès Taureau, compense le signe vide du Bélier. La conjonction Tête du Dragon Chiron est remarquable. Quant aux conjonctions Saturne Uranus Balance & Jupiter Neptune Scorpion, elles rendent admirablement l’inventeur et facteur d’instruments.

+

Jean-Jacques-Milteau---Port

Jean-Jacques Milteau – Portrait

+

Jean-Jacques Milteau est un harmoniciste français, né à Paris le 17 avril 1950. Instrumentiste accompagnateur, jouant pour les plus grands artistes français. Sa virtuosité lui permet d’aborder des styles différents, allant du blues au jazz… [Lien Wikipédia]

+

Jean-Jacques-Milteau-Map

Ciel de Jean-Jacques Milteau – sans l’Asc.

+

La conjonction Cérès Chiron Sagittaire est particulièrement remarquable; d’autant qu’elle forme avec Pluton Lion en Secteur Solaire V, et avec les Soleil Lune Bélier, un grand Triangle de Feu. Mercure Taureau trigone l’étoile fixe Véga, ainsi que les astres en Vierge. Neptune Balance co-signe un beau bisextile. Uranus Cancer & Vénus Exaltée Poissons, de même.

+

Harmonica-Classics

+

++

III. Quelques Liens à hanche libre

+

L’Harmonica Machine Free: un site gratuit et ingénieux permettant de s’exercer à l’harmonica diatonique en Do.
L’harmonica – Jean Duperrex: un document en ligne, décrivant clairement cet instrument.
Apollon 1862 – Lyre, Cordes & Guitare: une étude CC autour de la guitare, présentant beaucoup des marqueurs astrologiques en écho avec la Musique.
Na Cadencia Bonita do Samba:  (dans la cadence exquise de la Samba)… Une étude CC sur la Samba, dont les marqueurs spécifiques ont beaucoup à voir avec ceux du Blues.

++

+

Harmo-Tsili-Paraf


Le Mythe & La Raison

 

Olympe-00.jpg

Olympe – 01

°°

°

L’Astrologie Occidentale comme l’Astrophysique, semblent puiser à même Homère, qu’il s’agisse de nommer un astre, ou bien d’étudier une carte du Ciel. Et la famille des Dieux grecs nous est certainement plus familière que la liste des présidents de la troisième République.

Olypienne.jpg

Dans cet article où j’approche les travaux d’un illustre helléniste inconnu: Louis-Nicolas Ménard, je vais tenter de restituer l’impact de son œuvre sur ma pratique astrologique.

Olympien.jpg

Plan :

  1. Introduction

  2. Le Polythéisme Grec (flash)

  3. Portrait de Louis-Nicolas Ménard (LNM)

  4. Le Polythéisme Grec selon LNM

  5. L’Hellénisme ou le Socle de l’Astrologie Occidentale

°°°°°

°

Olympe-03.jpg

Olympe – 02

°

2. Le Polythéisme Grec (flash)

Le Polythéisme Grec, bien que considéré comme la forme aboutie du Polythéisme en général, est le plus souvent présenté comme un système religieux archaïque et dépassé.
Dépassé, bien-sûr, par la modernité des Monothéismes, et particulièrement dans la culture Occidentale, par celle du monothéisme chrétien. L’argument avancé le plus commun est fade et creux : l’avantage du monothéisme résiderait dans le passage du Multiple à l’Un.
Le mot ‘religion’ était inconnu des grecs anciens. Le terme demeure un fourre-tout où cohabitent des systèmes sociétaux constitués de catégories fort distinctes (par ex. : telle ‘religion’ englobera la vie administrative & politique, alors qu’une autre se bornera à des offrandes & des rituels…). Cela-dit, en simplifiant, considérons ‘l’Hellénisme’ comme la religion des grecs anciens, et révisons ensemble (sourire) ses traits connus les plus marquants.

Olypienne.jpg

Cet Hellénisme d’avant les philosophes, est une religion sans dogme qui imprègne toute la vie grecque ; mais la société grecque n’est pas une théocratie, le clergé n’y tient aucun rôle politique. Avant de souligner les valeurs & principes essentiels, passons rapidement sur les éléments les plus connus :
Les Dieux Grecs sont à l’image des humains. Ils sont organisés en famille. Ils incarnent des principes qui sont rappelés par leur apparence, leurs attributs, leur caractère, leurs péripéties et leurs symboles. (C’est précisément ce qui permet d’exercer l’astrotypo : les Dieux grecs sont des types humains, des caractères illustrant des principes.)

°

L’Hellénisme ignore la notion de péché et encore plus celle de « péché originel » : les païens helléniques ne recherchent ni rédemption ni salut. Les préoccupations sur l’après-mort occupent peu de place en général. Par contre, ils connaissent la notion de miasma, souillure matérielle et morale dont il faut se purifier.
L’hybris est le principal vice. Il consiste en une audace irraisonnée qui fait oublier à l’homme ses limites, sa condition, outrageant les Dieux par manque de respect. L’homme se heurte ici au destin dont certains estiment que Zeus est le maître, mais que d’autres, à la suite d’Homère, placent au-dessus de la volonté même du Père des Dieux et des hommes.
C’est pourquoi une conduite raisonnable et rationnelle est valorisée. Raison et religion ne s’opposent pas parce que la philosophie, ou amour de la sagesse, est fille du culte delphique, le premier centre de sagesse en Grèce ancienne.
Le culte du beau, fondamental dans cette religion, car manifestation de l’harmonie du monde dont les Dieux sont le foyer et leur culte le garant, conduit à la valorisation du corps et de la vie sexuelle, libérée des tabous chrétiens, amputant l’expression de la nature humaine.
[Lien Wikipédia]

°°

Louis-Nicolas-Ménard---Port.jpg

Portrait de Louis-Nicolas Ménard

°

3. Portrait de Louis-Nicolas Ménard (LNM)

Les initiales de Louis-Nicolas Ménard (‘LNM’) épellent adéquatement l’Hellénisme dont il fut le phare.
Louis-Nicolas Ménard nait le 19 octobre 1822 à Paris. Contemporain de Baudelaire, c’est lui par exemple qui l’initie au cannabis (la fameuse confiture verte) dans le grenier de l’appartement familial des Ménard.
Il sera tour à tour ou à la fois, poète, philosophe, chimiste et découvreur (du collodion), peintre (dans la mouvance de l’Ecole de Barbizon), révolutionnaire exilé (en Belgique & en Angleterre), professeur, écrivain… Et surtout, l’un des plus grands esprits et chantres francophones de l’Hellénisme.
Ses opinions politiques profondément démocratiques et sociales, ainsi que sa critique lucide du Monothéisme, ajoutées à son esprit libre et généreux, l’ont fait écarter précocement des allées les plus courues de la renommée.

°

Louis-Nicolas-Ménard-Map.jpg

Carte du Ciel de Louis-Nicolas Ménard – 19 octobre 1822, Paris

°

Découvrons son thème natal (sans l’Ascendant, et orienté pour le lever du Soleil) :

Les Soleil et Vénus en Balance signalent l’artiste. Le signe de l’équinoxe d’automne ainsi habité, sied parfaitement à cet homme passionné d’antiquités grecques, d’arts, d’équilibre et de justice sociale. Junon au sommet du Ciel (pour un Soleil au lever) vient encore confirmer le précédent.
L’occupation du signe du Sagittaire appuie sur l’intérêt philosophique, spirituel et humaniste ; Mars et la Lune (opposée au Jupiter en Exil) y dévoilent en outre la passion pour la peinture, ainsi que l’aspect cosmopolite de ses vues et de son existence.

Olympien.jpg

Saturne Taureau, au trigone de la triplette Neptune Uranus Vesta, début Capricorne, viennent ensemble cette fois, signer les capacités scientifiques… Que Mercure Scorpion, Pallas et Cérès Verseau vont encore aiguiser.
On remarque pile sur Uranus Capricorne et dans la Maison Solaire III, l’étoile fixe Kaus Borealis (lambda Sagittarii). Dite de nature ‘Mercure Mars’ (soit d’un effet redoublant l’audace intellectuelle d’Uranus), elle favoriserait le goût et le talent pour exprimer et défendre l’idéal, la liberté et la justice.
Le Grand Triangle formé des Jupiter GémeauxVénus BalancePallas Verseau (un beau triangle encore intensifié par ses aspects à la Lune Sagittaire) synthétise les hautes valeurs intellectuelles, morales, artistiques et scientifiques de notre personnage.
Olympe-02.jpg

Olympe – 03

3. Le Polythéisme Grec selon LNM

 

Selon Louis-Nicolas Ménard : le Panthéisme correspond au système des castes, le Monothéisme à la monarchie, le Polythéisme à la république. Seul le Polythéisme est compatible avec la république.
« Le monothéisme est la religion des esclaves, le polythéisme celle des hommes libres. »
Louis Ménard estime ainsi, comme Renan, que la Grèce est la vraie Terre sainte pour ceux dont la civilisation et la beauté sont le culte. La conception religieuse de la Grèce est inséparable de son génie. Sa notion propre est l’idée de la loi, c’est-à-dire de l’ordre universel, de l’harmonie. Les divinités helléniques sont des lois vivantes, dans la société comme dans la nature : l’univers est une symphonie éternelle.
« Dans l’alternance régulière des saisons, dans l’éternelle symphonie du cosmos, les Grecs trouvèrent la révélation de la loi. Les Olympiens ne sont pas les lumières du ciel, comme les dieux védiques, ils sont les lois d’ordre, de proportion et d’harmonie qui se révèlent à nos sens par la beauté, à notre esprit par la justice » (Simboliqe [sic] religieuse, 1898).
La mythologie est donc la clef de la civilisation grecque ; elle est « la langue naturelle des religions » et le principe de la symbolique est un fait acquis : les religions sont des ensembles de symboles, des idées exprimées par des images. Les conceptions antiques renferment une notion plus juste de la vie universelle que toutes nos abstractions mortes et ont, de plus, l’avantage de fournir des types à la peinture et à la statuaire. Chaque statue grecque étant la traduction d’une pensée collective…

Olypienne.jpg

Beaucoup de ces lignes, inspirées par la lecture de l’œuvre de L. N. Ménard, sont de la plume  de Véronique Dumas, l’auteur d’une notice consacrée à notre personnage, et docteur en histoire de l’art.
[Lien Inha – Véronique Dumas]
J’ai surtout voulu transmettre le message, et pour le faire, j’ai préféré la prose de femmes audacieuses, compétentes et inspirées, à mes habituelles paraphrases alambiquées. Vous pouvez ainsi, également consulter un article paru dans le Monde, « L’antiquité et les monothéismes », de l’académicienne Danièle Sallenave, qui avec élégance et concision, détaille et salue ces mêmes vertus, puisées dans l’œuvre de Louis-Nicolas Ménard.

Olympien.jpg

« Le Polythéisme est cependant différent du Panthéisme. Pour ce dernier, les êtres ne sont que des attributs de la substance unique. D’où l’impossibilité de fonder une individualité. Mais alors que le Monothéisme fait place à l’individu, il le soumet au contrôle de l’Un. Pour Ménard, diversité et pluralité constituent le fond du réel. La nature est un ensemble de forces mais ces forces sont indépendantes, elles s’équilibrent mais ne se réduisent pas l’une à l’autre, dans l’immense panthéon grec, il y a de la place pour tous les dieux.
L’affrontement des contraires créé l’harmonie, un principe ne pouvant jamais absorber tous les autres. L’homme et son esprit font partie de la nature. La coupure ontologique du monothéisme avec son Dieu transcendant et créateur n’existe pas.
Les divinités helléniques ne sont pas seulement, comme celles des autres nations, des Forces, des Puissances, des Causes, ce sont des Lois vivantes. Et à cette religion de la Loi correspondent la morale du droit appliquée dans la cité républicaine, et le culte de la beauté manifesté dans l’art. »
[Lien Le Monde – Danièle Sallenave]

°

L.N.Ménard-Livre.jpg

Les Dieux ou Lois de L’Univers.

°°

°

5.L’Hellénisme ou le Socle de l’Astrologie Occidentale

 « Les anciens Grecs, dit Hérodote, ne savaient pas les noms des Dieux; ils les appelaient simplement les Lois, à cause de l’ordre qui règne dans l’univers. »
 Cette vision grecque de l’ordonnancement du monde, distribuée en lois et en autant de Dieux qu’il est nécessaire pour en porter les principes… Oui, ce culte de l’Ordre et de l’Harmonie permet d’élucider pour une part, le fait que l’Astrologie fonctionne.
Parmi tous ses délicieux mystères, je m’interrogeais souvent sur le fait qu’un astrologue pratiquant le grand Art avec assez de réussite, le faisait à l’aide de positions astronomiques d’astres baptisés par des scientifiques, du nom des divinités du Panthéon gréco-romain… ?!

Olympien.jpg

Jusqu’à nos jours, la part métaphysique inhérente à l’Astrologie ne permet pas de produire de preuve. Telle une religion, l’Astrologie n’est toujours pas scientifiquement vérifiable. Aussi, pour un praticien parfois anxieux qu’on reconnaisse la beauté et la part de vérité encloses dans ce doux violon d’Ingres, il est savoureux de constater que la religion grecque antique, l’Hellénisme, et pour une grande part, les principes illustrés dans la Mythologie Grecque, constituent une sorte de religion de l’Ordre Universel… Une Ode à la Raison.

°

Olympe-01.jpg

Olympe – 04

°°

°

Tsilikat

%d blogueurs aiment cette page :