Archives mensuelles : juillet 2009

Eisenstein. Plus qu’une attraction

* Que Viva Mexico! *

* Que Viva Mexico! *

L’occasion de revenir sur la compression temporale d’Uranus et la forme cacahouète de Neptune…

(Il ne faudrait pas rater ça![silly])

Plan :

1. Présentation

2. Uranus & le signe du Verseau (distinguo)

3. Jupiter & Saturne (les tréteaux)

4. Uranus & Neptune (le Cinéma)

– Avec les portraits astrotypés d’Eisenstein

– Avec les planches Uranus, Saturne, Jupiter, Neptune (et leurs combinaisons)

– Curiosité! Les Ciels parallèles de Kessel & d’Eisenstein

 

* Eisenstein - Portrait n° 1 *

* Eisenstein - Portrait n° 1 *

*

Le toupet uranien (dopé par Neptune).

Le haut front (très haut avec Saturne en plus).

Le souligné des paupières inférieures (Mercure).

Les oreilles de mutant-sylphide angélique.

(Soit beaucoup d’indices Verseau!)

Le menton plus lourd (saturnisé).

L’aspect du modelé, comme légèrement gonflé à l’hélium.

(Gaz assez Neptune-Uranus, effet des combinés Lune-Vénus et Neptune-Jupiter sur le cadre Uranus-Saturne.)

Les mouvements contradictoires caractéristiques:

– Barre descendante des sourcils sur les yeux bien ouverts.

– Bouche fine aux lèvres pincées dont les commissures remontent.

Beaucoup d’influx planétaires en présence mais grande visibilité des traits du verseau.

*

 

Figure colossale du Cinéma, pirate spasmodique du montage, théoricien subtil et puissant …

J’aimerais compléter ici le portrait de Serguei Eisenstein avec l’étude astrotypo de son visage détonnant.

Vous pouvez parcourir ou consulter le billet précédent qui fait lien directement :

Soit une courte étude astro/biographique d’Eisenstein, sur le forum du très recommandable site Autour de la Lune, où j’encourage tous les astrophiles à se rendre (s’ils ne le connaissent pas déjà), car la qualité y côtoie la gratuité et l’absence de pub.

On y trouve des études convenant au débutant comme au confirmé, et cerise sur le gâteau : Une atmosphère intimiste et chaleureuse.

– Le Site d’Astrologie

http ://WWW.autourdelalune.com

– L’article astro/biographique sur Eisenstein, sur le forum du même site

http ://www.autourdelalune.com/index.php?option=com_joomlaboard&Itemid=146&func=view&catid=534&id=11335#msg11335

*

 

Je cherchais en parcourant la carte du ciel, à conforter ce que j’avais d’abord discerné d’après les traits de son visage…

Mais je suis bien attrapé, car c’est le dessin, la figure planétaire majeure de son thème natal, qui évoque et présente Eisenstein le plus « radicalement ».

Sans doute est-ce normal de la part d’un fils d’architecte, lui-même dessinateur perpétuel, ou encore Designer majuscule.

 

* Ciel d'Eisenstein *

* Ciel d'Eisenstein *

*

 

Rappel: la carte est domifiée en "solaire", l'heure de naissance m'est inconnue, le signe solaire compte pour la I.

Le grand Triangle d’Air

Reliant (les signes d’air et)  Jupiter, Soleil, Lune, Neptune, Pluton

Prolongé en cerf-volant par les sextiles à Uranus-Saturne en Sagittaire (à 11 h.)

Soit une structure volante – même si l’on peut choisir aussi d’y reconnaître un diamant-

Dont la colonne centrale s’étire, opposant Neptune-Pluton à Uranus-Saturne

Sur l’axe « projectionniste » des Gémeaux / Sagittaire

Le tout déployé  grâce aux ailes formées par Jupiter (Balance) & Soleil-Lune (Verseau)

A la rencontre de l’œuvre et de l’homme, en prenant garde aux pièges anachroniques variés qu’a suscité cet esprit tendu à se jouer de l’espace et du temps;

Sans se forcer, tout au spectacle du tracé, on peut facilement  imaginer ce qui suit :

Un dispositif aérien (aéroporté / porteur) capable de soulever les foules, articulant les concepts les plus novateurs, croisant, tissant les brins multiples, pour projeter & viser les Lumières…

…non ?!

Parler d’Eisenstein sans effusion ne présente pas d’intérêt.

Lui-même déclare: « Je suis prêt à payer le charme de l’excessif »

*

 

* De toutes ses dents *

* De toutes ses dents *

*

 

Avant le "2"... sur Uranus,  je relis – en zébrant, les ouvrages suivants :

– Claire Santagostini, Initiation à l’Astrologie Globale, Editions Traditionnelles, 1984.

En plus de nombreuses pépites, une passionnante revue des travaux de Maurice Munziger sur l’astro et la physionomie (ses schémas) avec de jolies planches – jolies et précises!

– Dr Jean-Pierre Kauffmann, et son manuel de morpho astro, Editions de Vecchi, 1986.

Grande précision dans la description des Types Planétaires!

– Dr Léon Vannier, la Typologie, Editions Boiron, 1989.

Une bible pour apprendre à combiner les types de base en « méta-types ». Belle ouverture sur le « façonnage » du visage des astéroïdes.

– Jean-Pierre Nicola, Neptune, Editions Sand, 1987.

Richesse informative inouïe. (Car Neptune détient les clefs de la Forme.)

*

 



* Logo Saturne *

* Logo Saturne *

*
 
2. Uranus & le signe du Verseau (distinguo)

Nuances se voulant utiles pour mieux « apprécier » les portraits.

Eisenstein est très Verseau (les deux luminaires dans le signe), et très « Uranus » également.

Son Soleil sextile fortement Uranus, et la Lune l’y encourage… Il sera difficile d’échapper à l’amalgame dans ma tentative pour l’astrotyper.

 

Cependant, comme on le sait, la planète Uranus et le signe du Verseau diffèrent.

Avant la découverte faite par Herschel (en 1781), et pendant un bon moment après elle, les astrologues les plus fameux accordaient à Saturne le Verseau comme domicile aérien.

 

* Logo Uranus *

* Logo Uranus *

*

 

Curieuse image pour les modernes! Telle la chute interminable et menaçante d’un aérolithe.

Si Uranus est le Dieu brusque du Ciel, le signe du Verseau correspond (sous nos latitudes) à la période où l’hiver redevient lumineux, où l’air acquiert une finesse incomparable, sous l’effet encore biseauté de la lumière solaire.

Se rappeler de la lumière et de sa finesse aide à distinguer le Verseau d’Uranus.

Autrement dit, le signe du Verseau pourrait correspondre à l’humanisation (adoucissement et finesse) du principe sauvage, éruptif ou divin d’Uranus.

L’intervalle prométhéen séparant ou reliant les deux notions (l’Homme & le Dieu) se trouve bien rendu par les poncifs à propos du génie et de la folie, des savants fous et autres personnages de type excentrique et inspiré (récoltant le feu et les lumières) mais souffrant du trop proche contact des dieux.

*

 

* Vignette Uranus 01 *

* Vignette Uranus 01 *

*

 

 

Sur le plan physionomique, un fort Uranus peut durcir les traits, le type peut se situer entre Saturne et Mars.

(Forme losangée, ou pentagone, en diamant allongé, large front, compression temporale, puis triangle pointe en bas, mais élargie à la mâchoire.)

Si on ajoute Jupiter, le type s’épate, se dilate (« à la Kessel » comme nous le verrons plus bas).

Si c’est Mercure qu’on ajoute, il s’affine, et l’on n’est plus très loin du type Verseau cette fois.

Et si on ajoute Neptune à Uranus (ou un combiné Lune/Vénus à la place de Neptune), on obtient comme un effet « hélium », le visage apparaît gonflé tel un ballon.

La compression uranienne (au niveau des tempes) persiste et entraîne souvent la forme cacahouète.

(Ou bien celle du germe -plus allongé- que peut présenter à lui seul, parfois, le type Neptune).

 

* Logo Neptune *

* Logo Neptune *

*

 

Dans le cas d’Eisenstein, Saturne fort, en allongeant les traits, restreint la dilatation, mais sur certains clichés, l’effet d’Air et de lymphe gonflant les tissus est caractéristique.

Ces différentes nuances vont permettre de mieux apprécier les variantes du visage d’Eisenstein sur les différents clichés réunis dans cet article.

Par ordre d’importance (et selon notre œil qui bien-sûr n’est pas l’Unique compas):

Son visage présente les types Uranus, Jupiter/Saturne, Neptune.

Les traits du signe du Verseau sont aussi bien marqués.

Mercure et la Lune se dévoilent quelquefois.

Vénus met sa pâte mais reste discrète.

Remarque:

– La conjonction Mercure Mars en Capricorne (du thème) « aide » sans doute l’influx mercuro-martien à se fondre (formellement) dans celui d’Uranus.

*

 

* Eisenstein - portrait n° 2 *

* Eisenstein - portrait n° 2 *

*

Le haut front Uranus-Saturne (la chevelure soutenue par Neptune)

Les joues fuselées, les plis du nez au menton: Uranus, Pluton et Saturne.

L’air mi-naïf, mi-angélique, entre l’idiot et le génie: Neptune/Uranus.

Un peu de Lune dans Neptune.

 

*

 

* Eisenstein - portrait n° 3 *

* Eisenstein - portrait n° 3 *

*

Large paume et doigts fuselés.

Nez très Lune Verseau…

Sourire entendu, et chevelure d’aviateur-navigateur (Uranus-Neptune).

 

*

 

* Eisenstein - portrait n° 4 *

* Eisenstein - portrait n° 4 *

Aspect jeune premier du profil Verseau:

Finesse des traits (l’oreille d’ange), coiffure envolée, aspect concentré (différent du pétillement diffus des Gémeaux). Importance du front.

*

potemkin*

 

 

3. Jupiter & Saturne (les tréteaux)

Uranus & Neptune, quelle merveilleuse combinaison pour l’inspiration. L’imagination est littéralement électrifiée.

Dans notre court billet astro-biographique sur le forum d’autour de la Lune, ou en faisant un saut sur wikipédia, on peut se remettre en tête le bouquet lumineux des différentes facettes du talent, du génie d’Eisenstein.

Même s’il a laissé plusieurs films et projets inachevés (surtout du fait d’une mort prématurée), ce n’était pas qu’un rêveur, et face à des obstacles majeurs (Staline par ex.), il sût rassembler, construire et parachever plusieurs de ses vastes et très originales conceptions.

 

* Roll Jupiter - Saturne *

* Roll Jupiter - Saturne *

*

 

* Eisenstein - portrait n° 5 *

* Eisenstein - portrait n° 5 *

*

 

Les types Jupiter et Saturne apparaissent nettement sur son visage (encore plus avec l’âge), et sont étroitement combinés.

Avec ces deux influx plus pratiques et réalistes on peut évoquer l’image des tréteaux soutenant le plan de travail où il s’adonne au montage d' »Uranus & Neptune ».

 

* Logo Jupiter *

* Logo Jupiter *

*

 

Remarques:

– La conjonction Neptune-Pluton-Lilith (en Gémeaux) restitue bien la recherche et le goût (la fascination) pour les images très fortes:

« Je ne fais pas de films témoins, vus par un impassible œil de verre, je flanque des coups de poing dans l’œil du public. »

– L’autre conjonction, en face, Saturne-Uranus (avec Chiron non loin), traduit bien l’esprit de systématisation au service de ses vues dans la projection et la communication des idées:

« La force du montage : le plus haut degré possible d’approximation dans la transmission visuelle des perceptions et des intentions de l’auteur dans leur plénitude. »

*

 

* Roll Uranus - Jupiter - saturne *

* Roll Uranus - Jupiter - saturne *

*

 

 

4. Uranus & Neptune (le Cinéma)

Un réalisateur doit être bien dégourdi!

Il doit savoir tout faire, même ce qu’il ne sait pas.

Comme le romancier, il doit inventer un monde et lui prêter l’apparence, et parfois, jusqu’au souffle de vie, pour animer sa création.

Le réalisateur doit s’engager physiquement bien au-delà du romancier, et l’on vient de voir que le couple Jupiter Saturne dans les premiers rangs des dominantes planétaires est un pré-requis bien utile car efficace.

Mais c’est bien le couple Uranus Neptune qui fonde le Cinéma. (Et la photographie.)

Juste à l’œil, et de mémoire, des réalisateurs tels que Kubrick, Woody Allen, Fellini, Orson Welles, Hitchcock, Almodovar, Lynch… présentent Uranus & Neptune fortement inscrits sur leur visage.

Bon, attention, cette double signature ne suffit pas toujours pour camper une grande figure du 7ème art, un radiologue comme un technicien météo peuvent tout autant l’incarner.

Je reviendrai sur les planètes & visages des grands réalisateurs.

*


Ce billet est encore à compléter, mais j’ajoute de suite les thème & visage de Kessel, vous allez comprendre pourquoi:

* Kessel - portrait n° 1 *

* Kessel - portrait n° 1 *

*

 

* Ciel de Kessel *

* Ciel de Kessel *

*

 

* Farewell Eisenstein *

* Farewell Eisenstein *

*

 

 

Eisenstein:

«Savez-vous que le meilleur moyen de dissimuler, c’est de dévoiler jusqu’au bout?»
[Extrait de ses Mémoires]

*

Articles liés:

Lubitsch’s Taouch

Eco-graphie d’Umberto

Planches Neptune Poissons & Jupiter Sagittaire

La curieuse éminence de l’homme chauve

Tsilikat

Publicités

Zodiac Eyes Studio

12Eyes-Vignette

*

Les Zieux du Zodiaque

(atelier)

*

Les yeux colorés se distribuent-ils selon le rythme et les Signes du Zodiaque ?

– Non

– Et pourtant, un Scorpion aux yeux vert, un Taureau aux yeux caramel, un Cancer aux yeux bleu clair, une Vierge aux yeux gris pailleté ou encore un Verseau aux yeux bleu grisé…

Ça vous dit quelque chose ?!

*

Les planètes (astrologie) sont liées à des couleurs précises, dérivant des premières observations , ce qui loin d’être simplement naïf ou primitif, au vu des possibilités optiques modernes, peut convoyer (comme les contes ou les mythes) de nombreuses finesses, des profondeurs cachées… qu’il n’est pas abscons d’explorer.

*

Les Signes du Zodiaque sont dits gouvernés par des planètes spécifiques.

*

Y a-t-il un lien entre la couleur des yeux qu’on leur trouve et celles de leurs planètes maîtresses ?

*

Élargissons de la couleur à la forme, jusqu’à l’expression du regard :

Les sourcils, la forme de l’œil, des paupières, la longueur des cils, l’intensité, la mobilité, l’éclat, la fixité… Et même la vue ou les soucis de la vision (lunettes, corrections, etc.).

Également,

bienvenue aux objections, constructives

Aux explications sur la couleur, sur les yeux, etc.

Par exemple :

le type asiatique a rarement les yeux bleu.

Fut-il Lion, Verseau, Balance ou Sagittaire…

( … Nous ne nous sommes pas assez mélangés.)

Mais il y a la forme et l’expression pour aider à distinguer les signes… il n’y a pas que la couleur.

*

Via les commentaires, on peut échanger les avis, les visions…
de la couleur des yeux..

(avec la forme & l’expression donc)

..à propos des Signes du Zodiaque.

*

On peut (à vrai dire, on doit) tenir compte de plusieurs signes, de plusieurs planètes, de l’ascendant… comme des configurations majeures pour se faire la plus petite idée sur la couleur d’un seul œil…

Cependant, des motifs reviennent: la force des éléments (Eau, Terre, Feu, Air), la conjugaison des « rayons  » planétaires de teinte rapprochée, la sensibilité (des diodes) du point Ascendant comme de celle des luminaires…

(Le  Soleil & la Lune sont analogiquement reliés chacun à un œil.)

*

Dans les exemples plus bas, Neptune fait des merveilles, mais il n’est pas tout seul…

*

GPOeil

*

Pour élancer les choses,  je propose quelques paires de mirettes!

(Toujours les mêmes, c’est vrai..)

Avec les cartes du Ciel correspondantes…

..mais peut-être dans le désordre, sinon, c’est trop facile.

*

* Eyes 01 *

* Eyes 01 *

*

* Eyes 02 *

* Eyes 02 *

*

Il faut deviner qui est qui (mais à qui sont ces yeux là ?)…

Bon, ce n’est vraiment pas difficile.

C’est l’occasion de chercher « l’origine des pigments » sur la palette astrale:

*

* Ciel -A- *

* Ciel -A- *

*

* Ciel -B- *

* Ciel -B- *

*

De nouveau, les mirettes:

Lavande-Indigo

*

**

Small-Double

**

*

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :