Archives de Tag: Théâtre

Visages de Sade

Les traits de Sade demeurent enveloppés de mystère. A part un profil juvénile et gracieux, esquissé par Charles van Loo, seules quelques représentations plus ou moins imaginaires nous donnent une idée de son visage. A ce titre, son cas rappelle celui  de Rimbaud.

Néanmoins, des témoignages et des descriptions existent ; elles rendent compte, par exemple, de la profonde modification du physique du marquis, au long de son interminable incarcération.

Le billet vise à confronter ces différents visages avec le Ciel de naissance de Sade (l’astrotypo). Je m’appuierai sur les marqueurs astrologiques habituels, tout en questionnant les astéroïdes et les étoiles fixes.

Plan:

1. Le portrait par Van Loo, le combiné Mercure-Vénus & le Type Gemini

2. Ciel de Sade & Positions Remarquables

3. Précisions extraites des astéroïdes & des étoiles fixes

4. Le Portrait-robot de Sade

5. Madame de Sade et les mystères du Casting

6. Liens

 

*

 

1. Le portrait par Van Loo – le combiné Mercure-Vénus & le Type Gemini:

 

Portrait du marquis de Sade par Charles van Loo - 1760

*

Donatien Alphonse François de Sade (né le 2 juin 1740 à Paris), écrivain français, philosophe, politicien, libertin… a tout juste 20 ans sur ce portrait (s’il est bien réalisé d’après nature).

Le tracé du profil, éclairé, fin & gracieux pointe bien les influx combinés de Mercure & Vénus; plus bas, nous apprécierons l’importance de ce pôle sur la carte du Ciel. Le front est bien développé, sa ligne légèrement inclinée peut déjà dénoter l’influx de Mars, affiné par Mercure,  rehaussé et élargi respectivement par Uranus & Jupiter. Le nez, puissant, projeté mais harmonieux, rassemble les traits Mercure-Mars-Vénus, au-dessus d’une bouche encore menue et à la moue vénusienne. Le jeune âge tient en retrait les influx de Saturne &  Jupiter (ces deux astres signant plus particulièrement la maturité & la vieillesse), surtout comme ici, lorsque Mercure -corrélé à la jeunesse- est nettement inscrit.

La grande délicatesse  des traits fait porter d’autant l’attention sur l’étage de la mâchoire et du menton: cette partie très prononcée fait contraste; elle dévoile bien plus d’affirmation ou de puissance des instincts, que ce que suggérait jusqu’ici le profil angélique. Nous rechercherons également sur la carte, les positions pouvant rendre compte de cette force manifeste inscrite sur le visage.

Dès ce stade de l’observation, et en connaissance des données natales, il est tentant de reconnaître sur ce portrait les formes & les traits associés à la combinaison Soleil/Gémeaux – Ascendant Scorpion.

 

2. Ciel de Sade & Positions Remarquables:

 

Ciel du Marquis de Sade - pour une naissance à 17 h.

*

Les positions remarquables (assorties du commentaire astrotypo) :

– La conjonction Soleil-Jupiter en Gémeaux

Elle va compter pour la visibilité du Type Gémeaux, tout en soulignant le potentiel intellectuel (curiosité insatiable, acquisition des connaissances, goût pour la littérature…). La conjonction de ces deux astres aimant l’apparat dans le signe joueur des Gémeaux peut aussi rendre compte de l’intérêt prononcé de Sade pour le théâtre (il compose de nombreuses pièces et fait la mise en scène). Cette passion initiée dès l’enfance, alors qu’il étudie chez les jésuites, l’accompagnera toute sa vie…. jusqu’à l’asile de Charenton, dont le directeur, lui-même amateur, entreprend vite l’édification d’un Théâtre… sur les bancs duquel -aussitôt fait-  vient se presser le tout-Paris.

 

Le Blason aux 2 aigles de la famille de Sade - en analogie au Scorpion

Pluton en conjonction de l’Ascendant Scorpion

Outre la dimension passionnelle exacerbée que peut impliquer un tel placement, Pluton vient apposer son voile de mystère, sur la personnalité comme sur les traits.

Pluton tend à occulter, dissimuler…. Sur le plan de la physionomie, sa grande force (en dignité et conjoint à l’Asc.) taille souvent le visage à la serpe (avec l’âge) ; épaissit la peau (vers l’apparence du masque) ; renforce le menton et la mâchoire (comme le fait Mars – spécialement placé comme ici, en Bélier), en plus de rehausser le regard d’un éclat parfois inquiétant.

Avec la pointe de l’Ascendant Scorpion reliée aux Lune/Vierge, Neptune/Cancer & Uranus/Capricorne :

– on peut considérer comme probable l’évolution des traits (du Type Gemini) vers le Type Scorpion. En effet, ces différents influx reformulent une grande part du huitième signe, en mêlant l’aigu à l’Eau, le précis à l’émotion, la détermination à l’intuition, etc.

 

La Bastille

– La conjonction Vénus-Saturne en Cancer

Culminante, conjointe au Dragon, carré à Mars/Bélier, en lien avec Mercure, la Lune…

L’ensemble présente le motif redoublé de deux principes qui s’opposent. Outre le renfort (en plus de Neptune) au signe imaginatif du Cancer (fertilité des idées, fiction, embonpoint…), on peut aussi y lire l’origine aristocratique ; la charge éminente du père ; le retrait maternel (la mère de Sade disparaît tôt au couvent) ; les probables frustrations affectives…

Également, avec Saturne exilé dans le Cancer (un signe souvent en analogie avec un certain retrait), conjoint à Vénus (soit les deux astres maîtrisant sa Maison XII) :

– les risques d’enfermement, de réclusion, de mise hors du monde…

La même configuration peut encore évoquer l’œuvre contestée (Vénus-Saturne/Cancer au carré de Mars), conçue à l’écart du monde (Saturne, Cancer & Maison XII), circulant sous le manteau (la XII & la clandestinité).

Le carré de Mars vient exacerber cette conjonction difficile, et peut compter pour la cruauté et l’insensibilité vis-à-vis de la « basse classe ».

Sur le plan physionomique, cette configuration appuie sur l’Elément Eau (le Cancer, Neptune, la Lune) et sur des formes qui peuvent s’épanouir ; tout en signalant la possibilité de traits plus tourmentés que placides (Mars & Saturne).

Encore une fois, la combinaison peut être vue comme renforçant le profil général du Scorpion, dont le Type s’impose très probablement sur le visage du Sade vieillissant.

Buste de Sade obèse suite à sa longue réclusion - d'après les témoignages d'époque

Mercure & Cérès en Taureau

Ils encadrent le Descendant, résonnent avec les Soleil & Jupiter en Gémeaux, et sont liés par Réception Mutuelle à la Lune/Vierge:

– le pôle général mercurien conserve de la force (la finesse des traits et des dispositions intellectuelles, le détail du « masque » ou petit visage : soit la partie la plus expressive de la tête).

Au physique, l’élargissement du cadre (l’obésité croissante de Sade emprisonné), bien que noyant de chair les contours du visage, préservera la finesse, la réceptivité et l’expression des principaux vestibules du sens (les yeux, le nez, les oreilles et la bouche) : soit un cadre bouffi autour d’un masque expressif -comme ciselé dans les chairs.

On retrouve dans cette configuration, les indices du caractère prolifique, détaillé, logicien ou exquisément taillé de la prose sadienne ; comme l’orientation vigoureusement matérialiste et utilitaire de sa philosophie (le Taureau, la Vierge, Cérès… en plus du trigone d’Uranus/Capricorne).

Portrait (imaginaire?) de Sade plus âgé

3. Précisions extraites des astéroïdes, des étoiles fixes ou d’autres marqueurs astrologiques:

Beaucoup considèrent encore ces opérateurs comme d’intérêt mineur. Pourtant, à la pratique, ils se révèlent utiles à souligner, confirmer ou synthétiser les informations du Ciel les plus pertinentes. Pour ma part ils assaisonnent la lecture du thème:

Les étoiles fixes tels les condiments; les astéroïdes, les épices

(Le Ciel en salade -Smile)

J’ai déjà intégré Cérès (plus haut) au décryptage général du thème. Voyons les astéroïdes:

Sur Junon, conjointe à Vénus & Saturne en Cancer, je ne sais que dire, sinon qu’elle participe sans doute à l’œuvre sadienne sur le plan esthétique, et qu’on peut y retrouver -même si cela apparaît paradoxal dans la lecture la plus commune- le reflet du rôle audacieux et libéré de la femme, faisant jeu égal sinon supérieur avec l’homme; et cela à l’époque où les héroïnes véritablement en puissance sont encore trop rares en littérature.

Pallas (dont j’ai souligné le rapprochement avec le pôle Mercure-Mars dans plusieurs études), est conjointe à Mars fin Bélier:

Ce placement fiévreux restitue, à la manière d’une litote,  la force mentale peu commune de l’auteur, comme sa prose taillée dans le diamant. (Les écrits politiques de Sade, quand il se fait secrétaire à la section des Piques en 1793 pour reculer le trépas, en rendent bien compte.)

Vesta, conjointe à Mercure en Taureau, sextile à Vénus & Saturne… peut aussi souligner la « fureur  » de l’écriture, comme sa coloration sexuelle & politique.

Éris, placée à l’amorce du Sagittaire, juste sous l’Ascendant, est trigone à Vénus: même si le thème n’a guère besoin de cette confirmation pour évoquer le sadisme (avec Pluton, le Scorpion, les carrés liant Mars avec Vénus & Saturne), la note sonne néanmoins très juste.

Éros, au tout début du Taureau, quinconce exactement Éris; conjoint Cérès & Mars fin Bélier: le commentaire est superflu.

Sade dépeint sous les feux de Mercure & Vénus pimentés par Pluton

*

4 étoiles fixes sont remarquables:

Rigel est conjoint étroitement au Soleil de Sade: les différents auteurs s’accordent sur l’idée d’une signature Jupiter-Saturne-Mars pour cette étoile, ce qui formule Pluton. Son action souligne la force de la volonté, avec les succès et les dangers inhérents à une telle tension du désir.

Capella est sur Jupiter, de nature Mercure-Mars, elle redouble les capacités intellectuelles et la curiosité.

Hamal est sur Cérès, de nature Saturne-Mars-Vénus, elle synthétise à elle seule toute une configuration; elle est réputée accompagner une tendance à la violence ou à la cruauté.

Procyon est dans l’alignement de Saturne; de nature Mars-Mercure, elle aiguise l’esprit… jusqu’à le rendre coupant.

Ces 4 étoiles résument presque entièrement le thème en restituant d’une manière ramassée l’esprit de ses principales configurations.

4. Le Portrait-robot de Sade

Portrait-robot du Marquis de Sade

Ce portrait-robot, extrait d’un article paru jadis dans la presse, est une tentative appuyée sur  différents documents qui dépeignent Sade (son portrait par des témoins oculaires), pour remédier à l’absence des représentations originales, évanouies lors des troubles qui suivent la période révolutionnaire.

On y apprend au passage que Sade mesurait environ 1 m 70, avait les cheveux « blond gris » et les yeux bleu clair.

Le portrait combine fortement des influx Vénus-Pluton, mâtinés du Soleil et d’un mélange Saturne-Neptune. Mercure est absent, Uranus le remplace; l’ensemble se rapprochant du mixe Scorpion-Taureau.

5. Madame de Sade et les mystères du Casting

Judi Dench dans "Madame de Sade"

Madame de Sade est une pièce de théâtre (1965) de Yukio Mishima, où six femmes, en évoquant Sade absent, vont camper tour à tour  les différentes postures face à la morale, l’ordre social,  la religion ou la sexualité.

Judi Dench, fameuse mondialement depuis son rôle de « M » dans les derniers James Bond, est surtout reconnue en Angleterre pour sa carrière théâtrale prestigieuse. Choisie pour interpréter la belle-mère de Sade, dans l’adaptation de la pièce de Mishima (mise en scène par Michael Grandage); on ne peut que ciller d’étonnement sous l’intensité de ses traits, qui rappellent curieusement ceux prêtés au Marquis plus âgé.

Son thème oppose une conjonction Soleil-Vénus/Sagittaire aux Soleil-Jupiter/Gémeaux de Sade (l’inversion en miroir des positions du personnage et de l’interprète est courante).

Son Pluton/Cancer, lui aussi en conjonction de l’étoile fixe Procyon, fait pendant à la conjonction Vénus-Saturne du Marquis. De même ses positions dans les signes Vierge, Scorpion, Capricorne & Bélier… Judi Dench tient par exemple une conjonction PallasUranus fin Bélier, là-même où Sade présente une conjonction Mars-Pallas.

[Justine]

« Mme la comtesse de Lorsange était une de ces prêtresses de Vénus dont la fortune est l’ouvrage d’une jolie figure et de beaucoup d’inconduite, et dont les titres, quelque pompeux qu’ils soient, ne se trouvent que dans les archives de Cythère, forgés par l’impertinence qui les prend, et soutenus par la sotte crédulité qui les donne :… »

Visages de Sade

« …brune, une belle taille, des yeux d’une singulière expression ; cette incrédulité de mode, qui, prêtant un sel de plus aux passions, fait rechercher avec plus de soin les femmes en qui on la soupçonne ; un peu méchante, aucun principe, ne croyant de mal à rien, et cependant pas assez de dépravation dans le cœur pour en avoir éteint la sensibilité ; orgueilleuse, libertine : telle était Mme de Lorsange. »

[Justine]
6. Liens

– Carte du Ciel & Data de Sade

Bio détaillée de Sade

Œuvre de Sade en ligne

– Infos étoiles fixes

– Carte du Ciel & Data de Judi Dench

Plus! sur le Marquis:

– Annie Le Brun, Soudain un bloc d’abîme, Sade, Paris, J-J Pauvert, 1986

Salo ou les 120 journées de Sodome : film italien (1975) de Pier Paolo Pasolini

– Yukio Mishima (1925-1970), Madame de Sade, adapté en français par André Pieyre de Mandiargues en 1976 (Théâtre)

Liens CC:

Astrotypo d’Arthur Rimbaud

3 billets sur Casanova

*

**

*

Tsilikat

 

 

 

 

 

Publicités

La Fabrique du Visage

 

*

Réflexion sur l’individu au visage composite à l’heure (& dans l’ère, l'[r], l’air) de la série.

*

Vertige et héritage des masques du théâtre grec antique. Aperçu sur la technologie et les Visages du Futur. Comment échapper au seul modèle caucasien. Dernière version du Type Bélier-Homme. Portrait de Henri Ford, ce promoteur de la Série, dont le montage-Monde s’effrite.

*

L’ensemble des traits distinctifs de la physionomie humaine, tous sexes et continents confondus, se tient, en entier, dans le tracé des figures géométriques de base : rond, ovale, triangle, carré, rectangle…

Ce qui nous distingue  –pour le moins-  physiquement les uns des autres reste objectivement très mince.

Présentés à un alien –doté de yeux, de cuisses et de la faculté de rire, avec quelque chose pour frapper-, nos jugements de Pâris, nos préférences esthético-formelles et autres prises de têtes  venimeusement politiques, le feraient s’exclaffer et frapper très vigoureusement sur les cuisses.

Présentés au même alien, ces politiciens voltigeurs de commerce, qui battent le beurre toujours rance de la question identitaire & raciale, le feraient cette fois pleurer d’écoeurement.

Pour échapper aux étaux-limeurs de la sérialisation comme aux vaines et stupides poussées individualistes autoproclamées élitistes, il s’offre pourtant un chemin de traverse non dénué de valeur, car il implique un regard sur soi, un lever du heaume, un décroché de masque…: l’humour.

*

Plan :

*

1. Secrets soufflés par les masques du théâtre antique grec

2. Face of the Future

3. Portrait de Henri Ford

4. Liens

 

*

*

Depuis les premières mascarades en l’honneur (ou présence) de Dionysos, le Prosôpon (ou masque scénique) devient vite l’accessoire indispensable à toute représentation.

Ce fut Thespis, dit-on, qui imagina les masques à l’image de la physionomie humaine. Eschyle ajouta la polychromie, soit les nuances.

Les masques ensuite deviennent l’expression de types comme par exemple : celui du vieil homme sage, du jeune et vif messager, de la jeune fille courtisée, du Capitan, du flatteur, etc.

Chaque type pouvant « coller » à tous les personnages partageant les mêmes âge, statut social et état d’âme.

Sur scène, les humains se trouvent mêlés aux dieux et à des représentations d’abstractions personnifiées. Le détail des attributs distinctifs devient nécessaire. Après la priorité donnée aux lignes pures, idéales et harmonieuses de la tradition grecque classique, le réalisme des masques progresse.

Tragédie, Satire, Comédie… jusqu’à la Comédie Nouvelle : les masques finissent par devenir des combinaisons « sauvages » (échappant aux canons) des différents traits et caractéristiques essayés jusque là.

Les masques dès lors correspondent plus fidèlement au caractère des personnages.

Un acteur pouvait au choix, user de plusieurs masques, ou bien d’un masque à double expression, en présentant l’autre profil quand il passait à l’autre rôle.

(Le nombre d’acteurs pouvant jouer une pièce était limité par la loi ; l’usage des masques favorisa la multiplication des rôles.)

La fabrication des masques (skeuopoiia) était un art original aux moyens d’expression souvent  conventionnels, s’appuyant essentiellement sur l’accentuation des traits. Ces derniers se rapportaient aux sentiments essentiels, en accord avec la « physiognomonie populaire et naturelle » en cours à  l’époque.

Dans leur création, les fabricants de masques bénéficiaient des conseils des premiers intéressés : les poètes, les auteurs et les comédiens.

*

Pour honorer les Dieux, l’homme les représente. Pour les représenter, il use du masque afin de s’en distinguer… Puis vint Thespis pour rendre aux masques la physionomie humaine. Depuis, l’homme n’en finit plus de se découvrir face à son reflet

Cette quête est et reste « encadrée » attentivement par les autorités, religieuses, politiques. Se voir pour se comprendre est la première des connaissances mais elle est tributaire des conceptions en place.

Profond sillon. Modification du trait. Déplacement des frontières. Nouvelles lectures.

*

Lien:

Le Théâtre dans l’Antiquité

Article Persona – Daremberg et Saglio (1877)… Présenté et éclairé par Octave Navarre.


***

**

*

*

Un site « plateforme » pour transformer en ligne des portraits, ce n’est pas nouveau.

Voyons l’intérêt de ce qui est proposé par le site de  l’Université de St Andrews avec son project Face of the Future :

*

Site Plateforme (gratuit) de téléchargement et de transformation de portraits photographiques.

Notamment : possibilité d’approcher les types Afro-Caribbean, Caucasian, East-Asian, West-Asian… en partant du cliché d’un type caucasien  (et inversement), le tout en tenant compte de l’âge et du sexe, et en pouvant jouer de ces paramètres

*

Pour présenter (et commenter) les possibilités de transformation du visage que propose le site de l’université sur la simple base d’un portrait que l’on télécharge : j’ai choisi de faire le test avec ma toute dernière version du Type Bélier (homme).

*

 

Type Bélier - Homme - Nouvelle Proposition

*

 

Jeune - Adolescent - Vieux

*

On peut naviguer dans le temps. Il y a même la possibilité d’extrapoler le visage du bébé.

*

*

 

Féminisation

*

L’opération inverse, de la femme vers l’homme, est également possible.

*

*

 

Asie, Inde, Afrique & Caraïbes

*

Enfin l’occasion de tester un type à l’échelle du globe.

C’est ce volet qui m’a particulièrement bluffé!

*
Espoir :

*

Se faire enfin une idée (une image en fait) d’un Type planétaire ou zodiacal pour un sujet asiatique, indien, africain, etc. Soit la possibilité d’aider à faire décoller la typologie mythologique du sempiternel socle caucasien.

***

**

*

*

Pour « vérifier » quelque peu la validité du processus de transformation que propose Face of the Future, je dispose de deux portraits de Henri Ford (jeune & vieux).

Je vais vieillir le portrait de Henri Ford (jeune), puis rajeunir le portrait de Henri Ford (vieux), pour pouvoir comparer les visages résultants avec les autres clichés jeune & vieux d’origine.

*

Henri Ford - Jeune -

*

Les portraits d’origine.

*

 

Henri Ford - Vieux -

*

 

Test de pertinence du procédé de vieillisement

*

Le vieillissement « fonctionne » mieux (en haut) que le rajeunissement (en bas).

(J’ai -maladroitement- retouché vite fait, moi-même, la couleur des cheveux, qui n’est pas prise en compte par le programme.)

Suivant les opérations et les clichés de départ, les résultats sont plus ou moins heureux (et agréables à l’œil), mais sur le principe et la logique de transformation, ce n’est pas mal du tout.

***

**

*

J'enchaîne avec le thème de Henri Ford:

*

 

Ciel de Henri Ford

*

Force des signes de Terre, et des signes Fixes, et des planètes de domination comme le Soleil, Mars, Pluton; Saturne, Uranus… pour ce bâtisseur impénitent dont les accomplissements ont modifié profondément le monde.

Au passage, on peut noter Uranus en Gémeaux et le Dragon en Sagittaire chez cet accoucheur d’automobiles.

Pluton Taureau, Mars Vierge, Lune Verseau, Cérès Capricorne… détaillent bien l’univers professionnel.

*

*

– Pourquoi ce portrait de Ford? Un simple jeu de mot en écho au titre de l’article ‘La Fabrique du Visage’?

– Non, bien-sûr, et ce n’est pas non plus pour lui tresser des lauriers. C’est juste pour épingler celui qui a lancé sur les rails (et sur les routes) et  incarné ce capitalisme bulbeux qui enserre maintenant le monde comme une énorme plante grasse recouvrant son pot.

 

*

 

Henri Ford - Plus Vieux -

*

Jeune, avec très peu d’instruction (certains le disaient incapable de lire), il était fasciné par les machines, et il savait compter.

Il sera le premier à transposer chez l’homme*, de manière aussi massive, les principes du cycle Production-Déchet/Engrais-Production, jusqu’alors uniquement appliqués dans l’exploitation du règne végétal.

(*Où le facteur humain est considéré comme une quantité organique,  totalement paramétrable.)

Sans doute peut-on voir ici l’héritage de son enfance passée à la ferme.

 

*

*

[smile]

L’étymologie des termes ‘capital‘; ‘capitalismes‘, ‘capitalistes‘; etc. ramène vite cet aparté vaguement politisant  dans le giron thématique du blog.

(A savoir, les visages).

Capital: « Qui concerne la tête », bien-sûr.

Et…

Tout ce qui touche à la tête, quitte à la couper; du décompte d’une fortune jusqu’au prix d’une épouse… L’évaluation en têtes de bétail;le veau d’or;

Les 7 péchés capitaux, etc.

***

**

En ces temps paradoxaux où l’on ne veut plus guère d’un banquier pour gendre…

*

[Bonne route]

***

**

*

 

* Nouveau "Type Bélier Homme" en mode Manga - Cartoon *

*

 

 

Liens:

*

– Masques & théâtre Grec

*

– St Andrews Transformer

*

– Henri Ford AstrodataBank

*

– Mike Mike and Face of Tomorrow

*

– Nancy Burson, Echafaudages Visage

*

– AstroFaces

***

**

*

Tsilikat

 


%d blogueurs aiment cette page :