Archives de Tag: Correspondances Zodiacales

Astrologie, Ennéagramme : Transe Positions

 

 

Transe : du latin classique [transire], ‘aller au-delà’ ;

Transposer : de l’ancien français [tresposer], ‘faire passer ailleurs’.

L’astrologie & l’ennéagramme :
Deux approches typologiques opposées & complémentaires

 

Plan :

1. Parallèles & Oppositions
2. Vers les 9 Types :
– 2.1. Lien Ennéagramme (Présentation-Descriptif)
– 2.2. Déterminer son Type (Lien Questionnaire-Test)
3. « Astrologie et Ennéagramme » d’Annie Joly
4. Typologie des Failles & Planètes en Détriment

5. Motivations Secrètes Versus Horizon de Conscience

6. Thème & Portrait de Georges Gurdjieff

7. De Creux & de Bosses

+ Développements en mode « Atelier » dans Les Commentaires

Le Cercle de l'Ennéagramme

1.

L’Ennéagramme présente une Typologie dynamique en 9 points distribués dans le cercle.

Le diagramme résultant indique 9 états de l’être, inter-reliés. La figure produite peut être saisie comme un outil de développement personnel.

Exhumé par Georges Gurdjieff, ses origines restent floues et semblent emprunter au soufisme comme à la numérologie sacrée.

Sa grande pertinence psychologique (à mes yeux du moins) réside dans le fait que chacune des stations de l’être s’érige sur une faiblesse fondamentale.

Faiblesse (manque, déséquilibre, évitement) qui -toujours selon cette théorie- en vient à constituer le socle, la posture, l’adaptation-construction…  l’assise (de fait assez inconfortable car incomplète) de la personnalité.

L’ennéagramme avec son schéma circulaire et sa typologie en 9 points a tôt fait de susciter des essais de transposition avec l’astrologie. Mais de fait, les équivalences rigoureuses sont difficiles à établir; que ce soit avec les 12 signes du zodiaque, les 7 astres du Septénaire ou bien les 10, si on ajoute les trans-saturniennes.

Cependant, les astrophiles qui s’en emparent sont généralement fascinés par le potentiel psychologique dynamique qu’offre la ronde des 9 Types… L’écho de l’ennéagramme avec les finesses de la trame astrologique est fréquemment évoqué.

Les deux pratiques apparaissent fortement complémentaires :

– L’astrologie s’organise autour de l’idée du rayonnement solaire, avec le signe solaire perçu comme une Unité fondamentale, conjuguée, modulée par les variables de la configuration ;

– L’ennéagramme s’appuie sur l’idée d’incomplétude essentielle et met en avant les différents états de l’être comme autant de postures nées d’un manque fondamental.

La première approche comme en relief, et l’autre en creux.


2.

Quand on se frotte la première fois à cette typologie, soit on correspond nettement avec l’un des 9 portraits, et l’on est conquis, s’ouvrant peu à peu à la richesse et l’entrelacement avec les 8 autres types ; soit on « tombe » entre deux types, et l’ensemble peut paraître plus fragile ou moins cohérent.

Mais si on creuse plus avant, le tiercé composé…

1. du Type de base;

2. de « l’Aile » -soit le Type adjacent le plus co-agissant-;

et 3. du point « d’Intégration » ou de « Stress » -soit le Type correspondant au développement harmonieux ou non du Type de base..

… permet rapidement de bâtir un modèle psychologique dynamique souvent très pertinent.

 

Rappel des 9 « évitements-types » de l’ennéagramme :

1. Le Perfectionniste, évitant l’erreur ;

2. L’Altruiste, évitant de reconnaître ses propres besoins ;

3. Le Battant, évitant l’échec ;

4. L’Artiste, évitant la banalité ;

5. L’Observateur, évitant l’envahissement ;

6. Le Loyaliste, évitant l’exclusion ;

7. L’Epicurien, évitant la souffrance ;

8. Le Leader, évitant la faiblesse ;

9. Le Médiateur, évitant le conflit.

(Les appellations de chaque Type peuvent varier.)

 

Tableau des 9 Types extrait de Wikipédia

 

Plutôt que résumer maladroitement les bases de l’ennéagramme,
je propose un crochet à ceux & celles encore peu familiers avec la méthode :

Présentation de l’ennéagramme et descriptif des 9 Types;

Test gratuit & anonyme pour déterminer son Type (questionnaire).

 

3.

Au-delà des questions sans réponse satisfaisante du genre « Pourquoi 9 types ? », « Pourquoi 12 signes ? » ; il peut être fertile de se pencher sur les tentatives de rapprochement, de croisement des deux disciplines.

Et c’est l’occasion de rebondir sur les travaux remarquables d’Annie Joly (« Astrologie et Ennéagramme »).

L’auteur, maitrisant bien les 2 claviers (astrologie & ennéagramme), propose un système de correspondance cohérent entre les astres & les 9 Types, tenant compte des 3 centres (instinctif, mental & émotionnel), en s’appuyant plus particulièrement sur l’analogie avec les aspects astrologiques.

Bien-sûr, il reste possible d’associer autrement les 9 Types avec les différentes planètes, suivant l’approche et la sensibilité propres à chacun dans ces deux domaines.

Notamment pour les Types…

– 1. et 8. (Pluton & Mars)

– 2. et 9. (Neptune & Lune)

– 6. et 3. (Mercure & Vénus)

… Qu’on peut choisir de voir inversés.

Reste que la lecture de son étude enrichit nos connaissances sur les deux tableaux.

En somme, un lien très recommandable sur le sujet !

 

L'Exil de Jupiter en Gémeaux

 

4. Typologie des Failles & Planètes en Détriment

En m’inspirant du travail réalisé par Annie Joly, mais cette fois, en choisissant de privilégier l’analogie des 9 Types avec les planètes en signe (plutôt qu’avec les aspects astrologiques)…

La mise en correspondance des types de l’ennéagramme avec les principes planétaires placés en « délicatesse » (Exil & Chute), pourrait constituer une approche alternative, elle aussi prometteuse :

– Entre les « failles fondatrices », les manques et les évitements présidant à l’établissement des 9 Types de l’ennéagramme…

– Et les planètes en Détriment, qui correspondent astrologiquement à autant de fonctions opérant dans l’inconfort, entrainant souvent des effets de déni ou de surcompensation.

Par exemple :

– Si on conserve l’idée de Jupiter comme matchant très bien le Type 7. (Épicurien, Généraliste, Jouisseur, Optimiste, etc.) ;

– L’idée d’un Jupiter/Gémeaux (ici en Exil) reflète très adéquatement les aspects papillonnement, fuite de la douleur, peur de l’emprisonnement, curiosité… tous propres au 7ème Type.

Bon, il va de soi qu’un seul exemple, aussi ajusté soit-il, ne suffit pas à remplacer tout un système de correspondance équilibré, complet, symétrique et dynamique, tel que celui proposé par Annie Joly.


5. Motivations Secrètes Versus Horizon de Conscience

Pour explorer l’idée selon laquelle l’Ennéalogie ciblerait plus la personnalité sous son aspect ‘Yin’;

Soit les motivations non-conscientes ou mal connues du sujet lui-même;

A la différence de l’Astrologie, plus axée sur nos projections solaires, notre horizon de conscience:

Lien vers une discussion à ce propos, dans les Commentaires.

Portrait de Georges Gurdjieff

6. Thème & Portrait de Georges Gurdjieff

Pour illustrer ce début de réflexion au croisement de l’astrologie et de la figure de l’ennéagramme, redécouvrons le Thème et le Portrait du fondateur de cette dernière.

Comme beaucoup d’éléments de la vie du célèbre maître sufi, sa date de naissance reste sujette à caution. Tentons néanmoins de retrouver ce personnage sur la carte du Ciel dressée d’après les données retenues et présentées par l’Astro-Databank :

 

Carte du Ciel de Georges Gurdjieff - sans l'Ascendant -

 

– Les amas Capricorne & Verseau rendent assez bien justice aux traits les plus marquants du cliché.

(La carte est dressée pour le lever du Soleil; avec une naissance plus tardive, la Lune bascule en Poissons.)

– Neptune, Uranus & Pluton sont, de même, bien en valeur sur la carte comme sur le portrait.

(L’influx de Jupiter/Cancer s’additionnant dans les formes à celles de Neptune.)

– Sur le visage, une co-influence de Vénus (dans le modelé, dans le regard, sur la fossette…) apparait au point d’envisager un lien possible entre Vénus et la cuspide de 1.

Vénus signe par ailleurs un trigone assez précis (118° +) avec Chiron.

(Le placement de Vesta est également remarquable.)

 

En dépit des incertitudes quant aux coordonnées de naissance,
la ‘figure’ du maître Sufi est remarquablement rendue par:

– L’opposition des Soleil-Saturne/Capricorne..

– aux Jupiter-Uranus/Cancer;

– Le tout au carré de Neptune/Bélier;

– Avec Pluton au trigone des Soleil & Saturne. On peut noter que Pluton (puissant par aspects) est placé dans le signe opposé au Scorpion, le plus généralement admis comme son Domicile.

(L’Enneagram Institute de Paris mentionne Gurdjieff comme étant du Type 8.)

 

Ronde-Bosse

7. Creux & Bosses

Combiner les deux Typologies (Ennéa + Astro) apparait très porteur :

– La première (Ennéa) est « en creux », avec le développement de l’être vu comme une construction liée à la peur originelle/dominante (« ce qu’on veut à tout prix éviter »);

– La seconde (Astro) est « en relief »… Ce que met en lumière le Soleil… Soit les Astres dominants, ce qui est saillant : conjoint aux Luminaires, aux angles ou en lien à l’Ascendant (cet « autel personnel » du Soleil Levant).

On retrouve ainsi le procédé Négatif/Positif propre à l’éclosion de l’image (photo, moulage, façonnage, sculpture, ronde-bosse… [*])

Un portrait détaillé relève autant des creux que des bosses, de l’ombre et de la lumière ; ce qui est caché déterminant le visible.

[*] « La ronde-bosse est une technique de sculpture en trois dimensions, qui, contrairement aux haut-reliefs et aux bas-reliefs, n’est pas physiquement attachée à un fond (mais posée sur un socle, en général) et observable sous n’importe quel angle. La sculpture en ronde-bosse est le plus souvent utilisée pour des représentations figuratives. » (Wiki)

En complément de la recherche classique des influx planétaires les plus saillants de la carte du Ciel (la Dominante), il est intéressant de se pencher plus attentivement sur les éléments qui restent dans l’ombre, ces aspects « contournés » du visage comme de la personnalité.

Cette approche n’est pas sans évoquer (un peu) celle de Robert Couteau en Astro-cartographie, avec la mise en évidence de l’impact paradoxal des planètes les moins aspectées.

Le thème forme un « global » où les ‘moins’ participent du rayonnement des ‘plus’. En notant que les composantes les moins développées ouvrent de fait un champ encore plus large à l’évolution (le changement continuel) caractéristique du Vivant.

S’appuyer sur l’analogie entre ces creux sur lesquels se fonde l’ennéa-typologie et les planètes en Détriment, constitue une piste fragile, certes.

Pourtant :

– Quand une planète se trouve en situation difficile (Exil ou Chute), soit dans un Signe ou une Maison où l’expression de ses caractéristiques essentielles est mise à mal ;

– Et si dans le même temps, elle connecte avec le Visible (l’Ascendant, les Luminaires et leurs Maîtres) ;

Elle peut s’imposer comme ‘Dominante’.

 

**

*

**

*

**

Tsilikat


Les Quatre Eléments dans l’ordre

Quatre Éléments, d’accord… Mais dans quel ordre?

 

La théorie des 4 éléments constitue l’un des piliers de l’astrologie comme de la typologie; pourtant sa grille analogique demeure confuse,  suscitant de nombreuses tentatives de mise en correspondance -pas toujours convaincantes; au point que cet outil,  telle une  lame  damasquinée, reste tristement dans sa gaine… On l’évoque plus qu’on ne s’en sert.

Suite aux travaux d’un spécialiste de la médecine traditionnelle médiévale européenne, de nouvelles lumières jaillissent et éclaircissent la question. Le billet présente cette nouvelle donne et tente de faire le point sur ses implications.

Plan :

1. Utilité des 4 Éléments

2. Un mode d’emploi bien confus

3. Les couches successives d’une même Théorie

4. Superpositions hasardeuses

5. Les Quatre Éléments mais dans quel ordre ?

6. Une nouvelle grille analogique

7. Essai de correspondance zodiacale

8. Conséquences du point de vue astrologique & typologique

9. Note à propos du Dr Jan Polak

10. liens


Utilité des 4 Éléments

Les 4 Éléments (Eau – Feu – Air – Terre) : une approche essentielle comme un outil précieux en Astrotypo.

Leur appréhension (même générale) sur un visage, en éclairant aussitôt les Dominantes en présence, permet de s’orienter plus sûrement entre les différents Types Planétaires possibles.

Un mode d’emploi bien confus

Bien que médecins & astrologues se soient échinés à dériver leurs correspondances selon un mode analogique pertinent ; force est de constater que la grille reste floue et son maniement malaisé.

Par exemple : où donc classer Vénus & Jupiter ? Sont-ils Air & Feu ? Dans l’affirmative, qu’en est-il du Taureau ou des Poissons, eux-mêmes placés sous la gouvernance de ces planètes ?

Le schéma des 4 Éléments transmis par la tradition n’aurait-il pas souffert de l’incompréhension des copistes ?

Les couches successives d’une même Théorie

La Théorie des 4 Éléments est d’abord imaginée par Empédocle pour expliquer l’univers ; combattue par Démocrite et sa vision atomiste ; enrichie par Platon (des formes géométriques), et par Aristote (des Qualités actives –le Froid & le Chaud- et passives –le Sec & L’Humide-).

Elle se dédouble ensuite avec la théorie hippocratique des humeurs (les biles jaune & noire, le phlegme & le sang), que Galien va systématiser, avec l’idée de complexion et de caractère en accord avec la prédominance d’une humeur…

Ces couches successives ont pu favoriser erreurs & contresens, d’autant que les extensions se multiplient : Alchimie, Géographie, Médecine, Astrologie, Diététique, Calendrier des Saisons, Âges de la vie…

(Dans ce billet, je n’aborderai pas la typologie jungienne, ni les développements théoriques approfondis de l’astrologie conditionnaliste, qui pourraient encore enrichir l’étude du sujet.)

Superpositions hasardeuses

Le Temps qui aplatit les perspectives et fige le mouvement peut aussi nous entraîner vers des associations naturelles mais fautives, comme celles liant le nom des Éléments avec la signification des mots courants :

– L’Elément ‘Eau’ n’est pas simplement de l’eau mais bien ce principe de croissance et de vie ;

– L’Elément ‘Air’ n’est pas juste de l’air mais plutôt ce principe dynamique, le Mouvement, et que l’on pourrait plus justement rebaptiser ‘Vent’…

De même il est erroné, par exemple, de superposer le Chaud & le Feu :

– Le Chaud (Qualité active) correspond à une ‘Tendance’ (dynamique), qui conjointement aux autres variables, vient moduler un « état » (en quelque sorte le climat d’un Terrain );

– Le Feu (Élément), de Qualité Chaud & Sec, constitue l’une des 4 ‘Stations’, rendant compte de « l’état » (ou Terrain ).

Les Quatre Éléments mais dans quel ordre ?

En ligne avec les idées précédentes, le Traité de Médecine Traditionnelle Européenne du Dr Jan Polak constitue en lui-même la cure tant espérée des astrologues et autres typologues – le plus souvent en pleine confusion autour de cette piquante question Élémentaire.

Même si son redressement de la Théorie des 4 Éléments va s’opposer aux habitudes acquises et ne pas plaire à tous, ce praticien et chercheur très expérimenté, postule une nouvelle approche limpide et comme déglacée du schéma traditionnel –victime selon lui d’une transmission fautive.

Pour ma part, j’ai trouvé ses propositions convaincantes.

Selon une perspective médicale :

– Son approche thérapeutique et clinique lui fait considérer « l’Humeur » avant tout comme une fonction ; et non simplement cette substance produite par le corps.

Par exemple : l’Humeur Bile correspond à la fonction digestive ; son insuffisance, à la faiblesse de ses feux -avec les soucis digestifs et d’énergie à la clef.

– Son correctif le plus essentiel est la mise en correspondance du Sang (qui est liquide) avec l’Elément Eau (a contrario des documents hérités de la tradition, qui l’associent à l’Elément Air).

L’humeur Sang traite ainsi très logiquement de l’assimilation, la dissolution des substances, de l’alimentation des tissus et de l’élimination des toxines.

L’humeur Vent (à l’opposé  -en écho à l’automne, à l’Air, au soir et au début de la vieillesse) correspond (encore une fois très logiquement) au Mouvement, aux contractions musculaires et à la circulation du sang.

L’humeur Flegme, à la Fixation de l’utile (l’entretien et la préservation des tissus) et de l’inutile (le stockage des toxines).

Ramené en termes plus généraux, les Éléments en quelques mots :

– L’Air correspond au Gaz

– L’Eau, aux Liquides corporels

– La Terre, aux Structures denses (comme les os, cheveux…)

– Le Feu, à la Température

 

Une nouvelle grille analogique

 

 

Les 4 Éléments - Schéma Traditionnel

*

**

 

Les 4 Éléments - Nouveau schéma analogique - par le Dr Jan Polak

 

La nouvelle donne analogique :

Eau-Sang-Aube-Printemps / Air-Vent-Soir-Automne

Feu-Bile-Midi-Eté / Terre-Flegme-Minuit-Hiver

Avec :

– Le Chaud placé entre Eau & Feu (entre Printemps & Eté)

(Non plus entre Feu & Air)

– Le Sec placé entre Feu & Air (entre Eté & Automne)

(Non plus entre Terre & Eau !)

– Le Froid placé entre Air & Terre (entre Automne & Hiver)

(Non plus entre Eau & Terre)

– L’Humide placé entre Terre & Eau (entre Hiver & Printemps)

(Non plus entre Air & Eau)

 

Concevoir analogiquement…

– la prime enfance comme le mouvement (en insistant sur la nécessité d’une lecture dynamique) partant du Minuit hivernal vers l’Aube printanière

– La jeunesse, comme la période Humide s’échauffant peu à peu

– la maturité, comme la période passant du Chaud au Sec

– la vieillesse, comme le passage du Sec au Froid

… Apparaît effectivement plus cohérent.

Les correspondances zodiacales

Les quartes saisonnières indiquées sur le nouveau schéma suivent bien la progression du zodiaque. Avec le risque d’un placage trop mécanique, tentons tout de même un 1er essai de mise en correspondance :

 

Nouveau schéma analogique des 4 Eléments - avec Constellations

*

Le cycle saisonnier est respecté; de même l’alignement avec les constellations du Zodiaque;

Mais les signes se succèdent dans le sens contraire à  celui observé sur la carte du Ciel  (astrologique) classique.


 

– Rencontrer le Bélier juste après la pointe de l’Humide peut surprendre, mais c’est bien l’amorce du Printemps. Il reste du chemin à faire avant le plein été.

– Retrouver le Sagittaire après celle du Soir & du Vent, peut s’expliquer par la nécessité de raviver les braises, après les temps déjà obscurcis du Scorpion, juste avant les rigueurs glacées du Capricorne.

Conséquences du point de vue astrologique & typologique

Reprenons les exemples du début : Vénus & Jupiter, le Sagittaire & les Poissons ; interrogeons également le Taureau, le Cancer, la Balance, le Verseau… enfin, tous ces facteurs astrologiques que la grille élémentaire traditionnelle plaçait en délicatesse ; et voyons si leurs nouveaux quartiers analogiques (chaque signe en regard de ses planètes maîtresses) gagnent en confort & cohérence :

– Le Taureau, signe de Terre Fixe, qu’on imagine humide & fertile, est bien placé dans l’Elément qui lui convient sous ce rapport (dans la quarte d’Eau, correspondant au Sang nourricier et au jeune Printemps maintenant élancé).

Il ne faudrait surtout pas vouloir enclore tous les signes de Terre au sein de la même saison, en hiver, sous prétexte que c’est celle de L’Elément du même nom.

Le tempérament (sanguin-Lymphatique) est également très bien rendu par ce nouveau placement.

– La Balance, signe d’Air Cardinal, se trouve au pignon de la saison sèche et venteuse ; elle articule bien le passage des pleines lumières de l’été finissant, à l’obscurité croissante de l’automne.

Vénus, en lien de maîtrise avec les deux signes précédents, se retrouve ainsi corrélée aux notions élémentaires du Sang et du Vent ; ce qui restitue très bien ses principales caractéristiques : la sensualité & l’harmonie.

On remarque en outre que la Lune (liée au Cancer & au Taureau) voit ses deux signes placés en zone Humide.

De même, Saturne (en lien avec la Balance, le Capricorne & le Verseau) tient ses différents domiciles entre le début de l’automne et la fin de l’hiver.

– Quant à Jupiter, sans doute le facteur astrologique le plus délicat à loger sans qu’il soit lésé, du fait de sa Maîtrise sur 3 signes aux caractéristiques apparemment fort distinctes (le Sagittaire, le Cancer & les Poissons)…

 

Le voilà loti de 3 domaines bien en lien avec l’idée de croissance ou de diffusion :

– le Cancer, placé à l’extrémité de l’Humide et au début du Chaud ;

– le Sagittaire, à l’extrémité de l’Air, juste avant le Froid ;

– et les Poissons, à l’extrémité de la Terre Froide, au seuil de l’Humide.

Au passage, on peut ajouter que le caractère hybride de son signe principal (le Sagittaire) se trouve assez bien rendu par ses emplacements « frontières ».

Remarque à propos du distinguo entre le Mercure/Gémeaux et la Cérès/Vierge :

– Les Gémeaux se trouvent entre l’Eau & le Chaud : l’image du Sang qui pétille avant l’été restitue bien l’énergie du signe comme celle de sa planète maîtresse feu-follet (Mercure).

– La Vierge est sise à la fin du Feu, de l’Humeur Bile qui dissout les déchets et les particules étrangères,  juste à l’entrée du Sec : la position du signe renvoie bien aux caractéristiques analytiques, discriminantes & digestive. De même pour le tempérament nerveux, maintenu sous contrôle.

 

Note sur Jan Polak :

(Son Traité de Médecine Traditionnelle Européenne est publié aux Editions Quintessence )

« Le Dr Jan POLAK enseigne depuis 20 ans aux professionnels de la santé l’usage pratique de la MTE qu’il a pu réhabiliter grâce à ses connaissances en médecine Ayurvédique indienne, en médecine traditionnelle chinoise (MTC), et en médecine Occidentale moderne. »

 

Schéma des 4 Éléments - avec le Zodiaque orienté

 

 

On note ainsi plus facilement encore l’inversion du sens des signes, en comparaison d’une carte du Ciel classique.

(Pour rappel  des limites de la correspondance.)

 

 

Liens:

Le livre de Jan Polak

– Somme d’informations complètes et limpides sur La théorie des quatre éléments

*

**

*

Tsilikat

 

 


%d blogueurs aiment cette page :