Archives de Tag: Yod

Mona Lisa Mutabilis

Définition ‘mutabilis’: variable, susceptible de mutation.

De mutabilare : muter, changer (… comme on pouvait s’en douter)

Intro

Portrait le plus célèbre au monde, recelant d’énigmes, tour à tour levées puis reconduites par un aréopage d’experts en tous genres ; synthétisant les techniques picturales les plus minutieuses du XVème siècle ; jamais livré au commanditaire et conservé, tout au long de sa vie, par son créateur quasi légendaire : Léonard de Vinci.

Un bien joli (bien que très classique) motif d’enquête pour CosmiCaravan en cette période de fêtes :

A la lumière du Ciel de Léonard, de celui correspondant au début de la réalisation du portrait, et de celui de son plus probable modèle…

Quel Thème pour la Joconde ?

Plan

1. Le Ciel des premières esquisses

2. Le Thème de Léonard

3. Le Thème de Lisa Maria Gherardini (del Giocondo)

4. Un tableau qui épouse son créateur

5. L’auréole de la Vierge

6. Les dernières découvertes

7. L’empreinte des Signes Mutables (Astrotypo)

8. Pour aller plus loin (liens, sources, références)

 

Ciel à l’époque des 1ères esquisses de la Joconde – autour de 1503 – la position des Lentes

1.

« La Joconde est l’un des rares tableaux attribués de façon certaine à Léonard de Vinci ». Ce qui l’est moins, c’est la date exacte correspondant à sa genèse, comme l’identité du modèle.

Sa réalisation (non forcément complète) aurait pris place entre 1502 et 1506.

Le Ciel dès 1503, avec Pluton empiétant dans le signe pictural du Sagittaire, Uranus placé au cœur du  visuel et très plastique Poissons, peut adéquatement résonner avec l’irruption d’une œuvre qui va rayonner d’une façon incroyable sur les champs de l’art & de la culture. l’opposition Saturne Neptune attire en outre l’attention sur les deux astres, placés en position culminante dans le thème natal de Léonard.

Carte du Ciel de Léonard de Vinci

2.

Un thème rendant justice au génie polymorphe de Léonard:

l’Ascendant Sagittaire équilibrant par son accès visionnaire les qualités réalisatrices du Soleil Taureau et Maison VI (en V selon le système Placidus). La sphère des arts est bien rendue par les positions en Balance, Lion & Poissons. Vénus en Taureau, la conjonction Lune Jupiter Poissons tout comme le sextile Neptune/Balance à Pluton/Lion, témoignant de la créativité prolifique. L’inventivité (l’originalité) est aussi signalée par Uranus/Cancer et le très actif Mars/Verseau.

Le Yod (ou « doigt de Dieu », figure formée de trois planètes dont deux font un sextile, pointant vers la troisième  par deux quinconces)… reliant ici, Neptune & Pluton à la conjonction Lune-Jupiter (en combinant le spectre des signes du Lion, de la Balance & des Poissons), pourrait bien constituer le motif de l’intensité créatrice; l’indice du génie de Léonard de Vinci.

3.

Ciel (sans l'Asc.) de Lisa Gherardini del Giocondo

« Selon l’hypothèse admise depuis Giorgio Vasari, le modèle s’appellerait à l’origine Lisa Del Giocondo, née Lisa Maria Gherardini en juin [le 5 ou le 15 suivant les sources; la carte ci-dessus est dressée pour le 15] 1479 à Florence (Toscane). Issue d’une famille modeste, elle épousa à 16 ans le fils d’un marchand de soie, Francesco di Bartolomeo di Zanobi del Giocondo. Le nom du tableau viendrait de Madonna (Ma dame, en français), abrégé en Monna, et Lisa, premier prénom du modèle.

Cette hypothèse semble confirmée par une découverte récente. Dans une édition de l’œuvre de Cicéron, datant de 1503, son propriétaire Agustino Vespucci, ami de Léonard de Vinci a annoté une page de l’ouvrage, indiquant que De Vinci avait trois peintures en cours cette année-là, dont un portrait de Mona Lisa del Giocondo. En 1503, Francesco del Giocondo emménage dans une demeure plus grande, via della Stufa, et cherche un peintre pour réaliser le portrait de son épouse (qui vient de mettre au monde un nouvel enfant). Il se tourne vers Léonard de Vinci. Lisa Gherardini était âgée de 24 ans, et Léonard de 51 ans au moment où il commença son tableau. » (Wikipédia)

Malgré l’imprécision affectant les données pour une naissance remontant si loin, goûtons cette carte (où les signes de Mercure se trouvent tant soulignés)… en regard du portrait:

 

La Joconde - détail - 01

4.

La synthèse actuelle des différentes expertises converge pour attester que Lisa del Giocondo est bien le modèle de La Joconde. De nombreuses autres hypothèses ont fusé cependant: ce serait un autoportrait déguisé de Léonard lui-même; ce serait le portrait (réalisé de mémoire) de la mère du peintre; ou encore, celui de Catherine Sforza, princesse de Forlì… (cette dernière hypothèse est peu convaincante au regard des traits affirmés et bien connus de l’ardente et intrépide princesse).

Dans l’état des avancées menées pour résoudre l’énigme, force est de constater que le Ciel de Lisa répond en miroir à celui de Léonard (l’amas Gémeaux de la première face à l’Ascendant du second; en plus du Pluton fin Vierge de Lisa pointant les MC & Neptune de Vinci). La possibilité que les traits de la modeste florentine rappellent ceux de la mère de l’artiste reste envisageable… et pourrait participer de l’explication du fait que l’auteur conserva le tableau au fil des années et des pérégrinations.

Remarque à propos de la dénomination de l’œuvre

Le titre du tableau vient probablement du patronyme du sujet — « del Giocondo » — mais peut également être attribué à l’attitude de la femme représentée. Il vient du latin « Iucundus » qui signifie « plaisant », « agréable », de « Ioca », « plaisanterie », « jeux ». (Wikipédia)

Ces considérations font parfaitement lien -astrologiquement- avec l’amas Gémeaux de Lisa (qui comprend en outre la conjonction Mercure-Vénus).

5.

 

La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne, (1502-1513), musée du Louvre, Paris.
La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne – détail

Comme l’atteste la similarité des traits de La Joconde avec ceux de la Sainte Vierge, à laquelle travaillait Vinci dans la même période (1502) : en plus des Gémeaux, il faut compter sur l’importance du signe de la Vierge. Encore une fois, le ciel de Lisa del Giocondo, avec son amas puissant & délicat occupant le 6ème signe, vient défendre l’hypothèse avancée selon laquelle Lisa serait bien le modèle de la célèbre toile.

6.


La toile, peinte à l’huile, sur panneau de bois de peuplier (77 cm x 53 cm), exposée au regard inquisiteur des techniques les plus sophistiquées (scan digital & laser) a daigné livrer quelques secrets:

– Mona Lisa, à l’origine (et avant que les coutumes ne changent) portait cils & sourcils, inscrits de façon bien plus prononcée. Lien (en anglais)

– La nature de son énigmatique sourire, si commenté, disparaissant et réapparaissant, suivant la position de l’observateur (« clignotant » comme certaines de ces étoiles lointaines), tiendrait au caractère élusif de l’image placée en zone de basses fréquences. Le sourire apparait ainsi quand on use de la vision périphérique mais disparait lorsqu’on fixe les lèvres. (la bande du regard est, elle aussi, placée dans une telle zone). Lien (en anglais)

La difficile traçabilité de l’œuvre, ses variations au cours du temps, la mention répétée des signes de la Vierge & des Gémeaux (pour le modèle surtout), comme du Sagittaire & des Poissons (pour Léonard, cette fois), conduisent à s’intéresser (sur le mode Astrotypo) de plus près à la piste des Signes Mutables:

7.

 

Mona Lisa - détail - 02

Le souligné prononcé des paupières inférieures (indice sûr de la force du pôle mercurien), ajouté à l’impression de douceur sereine dégagée par les traits & l’expression, amènent à considérer la probable combinaison des signes de Mercure (Gémeaux & Vierge) avec le pôle planétaire et zodiacal plus suave, constitué par l’importance de la Lune, Vénus & Neptune (ainsi que leurs signes associés).

 

Mona Lisa - détail - 03

La finesse et la délicatesse de la bouche pointent encore vers la probable signature du signe de la Vierge. Le très léger remonté des commissures n’excluant pas la co-influence des Gémeaux. Au final, une bouche délicatement ourlée, petite, discrète, quasi enfantine, où Vénus & la Lune (les astres en correspondance directe avec cette portion de l’anatomie) sont effilées par le rayon de Mercure (comprenant la Vierge, les Gémeaux, Mercure & Cérès).

En contraste, le carré relativement marqué de la mâchoire, en bas de laquelle le menton vient cependant pointer (en plus de l’importance relative du nez, lui-aussi, au-dessus), amène à considérer, cette fois, la force probable du faisceau de Jupiter (avec le Sagittaire & les Poissons).

Le bas du visage laisse ainsi transparaître l’ensemble des signes mutables (Gémeaux, Vierge, Sagittaire & Poissons). La combinaison du cadre assez large et potelé avec des « vestibules » sensoriels affinés… Ce motif en triangle élargi résonne plus particulièrement avec l’axe Gémeaux/Sagittaire (voir le post autour de Mickey Rourke – Improbables Jumeaux« ). Le renforcé du menton, venant en outre, signaler un probable Mars  (ou Uranus) en puissance.

8.

Pistes, sources et références

Astrodata de Léonard de Vinci

Lisa Gherardini Wikipédia

La Joconde à la loupe, Musée du Louvre

Portrait morphopsychologique de La Joconde

DeviantMona by Sattish

Liens CC

Cérès Ecuyère (pour les profils Vierge-Cérès)

Gemini Virgo (pour les profils Vierge Gémeaux, différences & combinaisons)

–  Autour de Mickey Rourke (pour l’expression du combiné Gémeaux-Vierge/Sagittaire sur le cadre et le bas du visage)

 

V. ou VI. ??

 

Lien vers un commentaire détaillé (et illustré) sur la question du placement du Soleil de Vinci en Maison V. ou VI., bien en écho avec ses illustres accomplissements dans les Arts & les Sciences, comme avec la force respective dans son thème du Soleil et de Cérès.

*

**

*

Tsilikat


L’Astéroïde 21 Lutèce et Paris

L’Astéroïde 21 Lutèce & la ville de Paris

*

Comme il est bien difficile de dater précisément la fondation d’une Cité si ancienne,

l’actualité astronomique autour de l’astéroïde 21 Lutetia,

donne l’occasion de vérifier les échos possibles avec la Ville-Lumière.

**

Tiberi, Verlaine, Vierge, Yod, Zola

*

Intro: [mode Bunny Doc]

L’astrologie, le zodiaque, les pays & les villes

La France est Lion dit-on (comme l’Italie) ; et Paris serait Vierge (comme l’est la Suisse horlogère & numérotée ; ou encore le Brésil des esclaves affranchis –ce Nouveau Monde  ouvert en face du Portugal des Poissons…).

Vision & facettes

Lorsqu’on esquisse le profil d’un nouvel objet, il n’est pas rare de succomber aux travers d’une vision limitée par l’angle de l’évidence ou de nos seules préoccupations.

Qu’est-ce que Paris ?! Son image ne déborde-t-elle pas sur la France ; et les Provinces qui l’entourent ne forment-elles pas le corps sans lequel elle  ne serait point.

Lointaines perspectives

Il faut, dit-on encore, voyager, s’exiler, prendre assez de champ, pour cueillir les plus fines impressions de son pays natal… Le rayonnement de la capitale se mesure chez nos voisins (parfois lointains) : c’est à l’étranger que sont frappés ses principaux symboles (avec l’accent souvent; jusqu’au cliché sans doute) ; et de si loin, il ne faut pas se froisser d’un usage appuyé de la synecdoque (la partie pour le tout ; la ville pour le pays). Nous procédons ainsi nous-mêmes pour embrasser d’autres nations… au creux du cou de leur capitale.

Repères & garde-fous

L’importance du signe de la Vierge, de Mercure et de Cérès, dans le faisceau d’identification de Paris (et plus vastement, dans celui de la France), est confirmée par l’étude des thèmes d’événements marquants, d’illustres personnalités ou de réalisations en lien direct avec le sujet qui nous préoccupe. (Ils seront présentés dans le cours du billet.)

La présente étude (un galop d’essai – un galure de sel, probablement entachés d’inexactitudes et d’hypothèses fragiles) s’attachera à relier ces facteurs astrologiques à l’astéroïde Lutèce, pour mieux cerner les liens symboliques ou factuels avec la ville de Paris.

Plan :

1. Infos astronomiques sur 21 Lutèce

2. Le Ciel de Découverte de 21 Lutèce (suivi du Yod de Lutèce)

3. Le Thème de la Prise de la Bastille

4. Remarque sur les cartes de la République française

5. 27 vignettes de Lutèce très explicites

6. 21 autres positions de Lutèce & Cérès, succinctement détaillées

7. Liens

(Suivi d’un essai prévisionnell’astéroïde Lutèce peut-il constituer un outil fiable, dans sa relation supposée  à la ville de Paris, pour anticiper des événements marquant la capitale? – Dans Les Commentaires… en plus d’un éclairage des événements de 68… à la lumière de Lutèce, bien entendu, chapeau pointu..)

L’astéroïde 21 Lutèce photographié par la sonde Rosetta

Lutétia est un astéroïde de la Ceinture principale (entre Mars et Jupiter) qui mesure plus de 100 km de diamètre.

« Son année dure 3,8 de nos ans, sa journée, 8 heures seulement. »

(Lien)

Découvert le 15 novembre 1852 par l’astronome amateur Hermann Mayer Salomon Goldschmidt (un homme de lettres converti à l’astronomie) depuis le balcon de son domicile, rue de l’Ancienne-Comédie à Paris… Le nom Lutétia vient du nom latin de Paris.

On peut également l’appeler 21 Lutèce. (Lutèce vient d’être survolée et photographiée par la sonde Rosetta, ce 10 juillet 2010.)

L’orbite de Lutèce

(Lien)

*

Comme Cérès -cheffe du fil astéroïdal complet de la grande ceinture, le placement de Lutèce entre Mars & Jupiter, offre un raccourci saisissant de l’esprit de la capitale, et de l’image (stéréotypée, si l’on veut) de ces français gai-lurons, bouillonnants & potaches…

(Avec Cérès qui se serait lâchée sur le sel, dans le cas particulier et souvent débattu du parisien.)

**

*

Le Ciel de Découverte de l’Astéroïde 21 Lutèce:

Thème de Découverte de 21 Lutèce – 15 novembre 1852, Paris, en soirée…

*

La découverte s’est faite en soirée (lien); l’Ascendant pour 22h sur cette carte tombe au centre du Lion; mais cela peut varier de la fin Cancer jusqu’au début de la Vierge (soit les signes en résonance avec la cité ou bien la France. Il est intéressant à ce propos de se plonger dans l’étude de A. Barbault sur la République Française).

Émouvante, non?! cette carte du Ciel de Lutèce…

1852: Louis-Napoléon Bonaparte est prince-président (sic), depuis le Coup ‎d’État du 2 décembre 1851, et il manœuvre pour obtenir l’approbation du peuple français. Il quitte l’Élysée, s’installe aux ‎Tuileries et prépare le Second Empire (Lien chronologie de l’an 1852).

– La Lune Capricorne, le fort amas Taureau  au MC (où Lutèce est nichée), en face du Soleil Scorpion (Maître de l’Asc. Lion) en conjonction sur deux signes à Jupiter/Sagittaire, rendent bien la tentation impériale.

– L’aspect esthétique, le goût du beau, les travaux d’aiguilles, le savoir-faire des artisans comme les arts en général… sont bien restitués par la conjonction Vénus-Cérès-Pallas en Balance… au sextile de Mercure & Mars/Sagittaire (pour cet esprit français, célébré & moqué si justement à l’étranger).

– L’occupation des signes de Vénus est très forte (Taureau, Balance, Poissons).

– Neptune/Poissons, au sextile de l’amas Taureau, et carré aux Mercure-Mars Sagittaire, outre la ferveur & l’émotion populaires,  peut résonner avec l’instrumentalisation religieuse ourdie en vue de modeler l’opinion du peuple ( le 3 janvier 1852, Le Panthéon de Paris est rendu au culte catholique…).

– De façon remarquable, l’astéroïde 21 Lutèce est pointé au pinacle.

*

Le Yod de Lutèce:

Le Yod de 21 Lutèce

*

Remarque sur la figure enrichie du Yod de Lutèce

(le dessin planétaire reliant 2 points en sextile à un 3ème par double quinconce)

*

La figure triangulaire est centrale, verticale… de plus, enrichie, doublée (Lutèce et Saturne en apex, reliés aux deux pieds Vénus-Cérès/Balance & Mercure-Mars/Sagittaire).

L’interprétation d’un dessin reste multiple par essence; cependant la combinaison d’aspects le constituant forme une base plus stable pour s’essayer à quelques commentaires.

J’ai opté pour  l’angle socio-économique :

*

– A l’image des insurrections du 22 février 1358 (conduite par Étienne Marcel… en réaction à la levée des impôts dans un contexte de pauvreté aggravée)…

– et de celle du 22 juin 1848 (suite à la suppression des Ateliers Nationaux, soit  l’équivalent du chômage pour l’époque; jugé honteux et trop couteux par les possédants, alors que ça ne représentait qu’1 pour cent des dépenses); toutes deux réprimées dans un bain de sang, n’épargnant ni femmes ni enfants, et débouchant sur le bagne et l’emprisonnement pour des milliers d’ouvriers déjà affamés, misérables…

L’amas Taureau (comptant en plus Uranus, Lilith & Pluton) placé au midi du Ciel, peut clairement illustrer la classe possédante aux manettes de la riche cité; la conjonction Saturne-Lutèce précise au passage les intérêts immobiliers… (Saturne en Taureau, ça fait assez gestion à l’ancienne, non ? )

la base du Yod, qui, selon la synthèse actuelle des interprétations de ce dessin planétaire, participe des origines & solutions du défi harmonique,  constitué par cette figure hautement énergétique… Formant un ‘Y’  (inversé -un peu tour Eiffel) voulant dire qu’il ouvre grand ses poumons (smile), il relie les signes Balance & Sagittaire (tous deux épris d’équité, de culture et d’engagements mutuellement profitables).

le sextile en base, regroupant Vénus-Cérès et Mercure-Mars constitue l’origine des richesses (la créativité, la vitalité, l’enthousiasme et le savoir-faire… C’est la poule aux œufs d’or de Paris (et de la France par extension)… c’en est le coq aussi.

Ce Yod, sur la carte de découverte de l’astéroïde 21 Lutèce, juste avant le Second Empire et que ne commencent les grands travaux du baron Haussmann, visant à embellir… et pacifier la capitale (travaux qui ont donné jour à de juteuses spéculations immobilières, comme Zola par exemple, l’a parfaitement mis en lumière dans son roman La curée – 1871).

La configuration pourrait ainsi faire écho avec cette question sensible et centrale dans l’histoire socio-économique de Paris et de la France, touchant à l’équitable répartition des richesses, produites par un peuple doué (Cérès-Vénus/Balance), en quête des libéralités essentielles pour son moral (Mercure-Mars/Sagittaire); en vis-à-vis (c’est à dire en quinconce) avec la classe possédante au pouvoir (l’amas taureau, Pluton, le gouvernement, les banques et la finance).

(Sur la carte, Neptune/Poissons semble tirer sur les cordes du Yod comme d’une lyre…)

Bon, d’accord! Tout cela n’est qu’une paille de la botte.

Au passage, la Cosette des « Misérables » de Victor Hugo, elle fait très cérésienne, non?!

*

Remontons plus loin… avec le thème de la Prise de la Bastille:

Le Ciel de la Prise de la Bastille – 14 Juillet 1789

*

Lutèce, sous Jupiter, occupe le signe du Lion; opposant précisément Pluton Verseau (6 minutes d’orbe seulement ! )

**

*

Juste un œil. sur le Ciel de la 1ère République..

République Française -Thème du 22 septembre 1792 – 09h18 – Observatoire de Paris

*

Lutèce occupe encore le sommet

L’opposition d’Uranus/Lion à Pluton/Verseau à elle seule, rend déjà très bien les bouleversements

qui ont entraîné et suivi la bascule de l’état monarchique vers cette première république…

*

*

27 vignettes de Lutèce… très explicites:

Pour avancer plus avant sur les corrélations entre 21 Lutèce, Paris, la France et son esprit, de manière concrète mais relativement digeste; voici la loupe sur 27 positions « resserrées » de l’astéroïde, en vue d’épingler son éventuelle pertinence.

Plus bas, j’enchainerai avec 21 autres positions détaillées de personnalités ou d’événements en fort écho avec la ville-lumière ou l’esprit français.

3 maires de Paris – Bailly, Tiberi & Delanoë

*

Jean Sylvain Bailly, 1er maire du Paris républicain, homme de lettres et de Théâtre…

Décapité suite à son soutien de Marie-Antoinette (et suite son ordre de faire feu sur les insurgés.)

*

-Plus bas, je détaille l’exemple de Jacques Chirac-

*

Le « père » du Metro parisien: Fulgence Bienvenue; et… Haussmann

*

*

Les photographes fétiches de la capitale: Doisneau, Atget & Ronis

*

Les dispositions respectives de l’art de chacun des photographes sont étonnamment bien rendues, compte tenu des limites de l’alphabet

(autour de Lutèce, de l’Asc. ou du MC) :

– Jupiter Sagittaire épingle le style family qui reste bon genre chez Doisneau

– Uranus MC au côté de Lutèce en Gémeaux dépeint très bien Atget qui, s’étant fait archiviste, devient l’ intermédiaire des peintres via ses clichés de Paris

– Lutèce avec Vénus & Neptune en visière, dans le signe du Cancer, en secteur solaire XII… restitue (en aquarelle presque) les images saisies par Willy Ronis à Menilmontant.

Les Poètes: Hugo, Verlaine & Rimbaud

*

Cette Lutèce conjointe à Saturne flatte l’œil (silly) chez Verlaine, en Verseau et secteur IV, entre Neptune & Vesta…

On pense de suite aux Poèmes Saturniens

*

(L’exemple de Baudelaire est détaillé plus bas.)

*

*

**

Femmes de Paris: Edith Piaf, Josephine Baker & Brigitte Bardot

*

Quel raccourci encore dans cette Lutèce en équipe avec Junon, comme foulard & broche, autour de l’Ascendant Scorpion d’Édith Piaf.

*

**

Sarah Bernhardt & Jeanne Moreau

*

**

Les formes de Lutèce

*

**

Paris Music Hall: Maurice Chevalier & Yves Montand

*

**

Chanson: Serge Gainsbourg et Jacques Dutronc

*

(Brel est évoqué plus bas.)

*

**

Réalisateurs: Jean Renoir & Claude Lelouch

*

Forte proximité des positions pour ces deux réalisateurs aux travaux en écho.

*

**

Acteurs: Belmondo, Luchini… et Jack Lang (de la culture, non?!)

*

Junon en addition de Lutèce, semble convoquer les flashs, et tendre le micro.

La proximité de Vesta pourrait contribuer à la charge d’émotion attachée à la relation entre la personnalité ou l’événement, et Paris ou son image.

*

**

Intellectuels… Foucault & Lacan

*

La Lune Verseau et Maison VI rend bien l’idée de l’école française (ou parisienne) de psychanalyse de Lacan.

21 autres positions de 21 Lutèce & de 1 Cérès, succinctement détaillées:

 

Libération de Paris (25 août 1944), 21 Lutèce à 22° Cancer, conjointe Tête du Dragon, au sextile de Mercure en Vierge en plus de Vénus, Chiron, Lilith.

Cérès (en Vierge également) conjoint précisément le Soleil, avec Jupiter à côté.

Johnny Hallyday (15 juin 1943, Paris, 13h), Cérès fin Poissons, opposée précisément Neptune fin Vierge (sous l’Asc.) ; au sextile de Mercure et de Cérès (conjoints au MC), et trigone à Jupiter (Cancer).

Jean-Pierre Léaud (25 août 1944, Paris, 16h 15, Paris… voir Libération de Paris) : 21 Lutèce est en Cancer, au trigone précis de Mercure dignifié en Vierge (ce dernier en conjonction du bloc Vénus, Chiron, Lilith, Mars et Neptune, fin Vierge et début Balance, situé en haut du Ciel de Léaud ; avec la conjonction Cérès-Soleil-Jupiter début Vierge au MC (Jupiter est en outre Maître de l’Asc. Sagittaire).

Jean Gabin (17 mai 1904, Paris, 02h) : 21 Lutèce est rétrograde à 14° 50’ Balance, trigone à Lune-Pluton/Gémeaux au FC ; et opposé à Jupiter/Bélier (2nd Maître de l’Asc. Poissons).

Jacques Chirac (29 novembre 1932, Paris, 12H) : 21 Lutèce rétrograde est à 10°58’ Gémeaux, opposé à son Soleil Sagittaire au MC ; et carré à sa conjonction Neptune-mars/Vierge. On peut aussi noter la conjonction Cérès-Saturne, tout début Verseau, opposé à Pluton.

Jacques Brel (8 avril 1929, 03h, à Schaerbeek, Belgique) : 21-Lutèce à 5° 53’ Gémeaux, en Maison V, trigone Pointe de 1 Verseau ; au sextile de Mercure & Uranus. Cérès est en conjonction du Soleil/Bélier.

Gustave Eiffel (15 décembre 1832, Dijon, 20h) : Lutèce à 13° Capricorne, en Maison VI, en conjonction à Mercure rétrograde, au côté du Dragon, et au double carré de l’opposition Lune/Balance & Pluton/Bélier. Cérès, début Taureau est conjointe au MC.

Inauguration de la Tour Eiffel (31 mars 1889… Paris) : 21 Lutèce oppose Vénus/Taureau ; et forme un grand Triangle d’Eau par trigones à Mercure/Poissons et Cérès/Cancer (en plus de la Tête du Dragon).

Inauguration Bibliothèque Nationale de France (30 mars 1995, Paris) : 21 Lutèce rétrograde est à 0° 35’ Balance, à l’opposition du Soleil et de la Lune ; au trigone d’Uranus… Cérès est conjoint Mars en Lion et forme un grand Triangle avec Jupiter/Sagittaire & Soleil/Bélier… à l’opposition de la conjonction Uranus-Neptune toute fin Capricorne.

Honoré de Balzac (20 mai 1799, 11h, Tours), avec Lutèce à 28°22’ Bélier, au trigone de la Cuspide de 1 en Lion, et au sextile de la conjonction Cérès-Pluton au Descendant.

Henry Miller (26 décembre 1891, Manhattan) : Lutèce est à 5° 24’ Vierge, au trigone de Soleil-Mercure-MC en Capricorne. Cérès est conjointe à Junon en Poissons et Maison XII, encadrée par la Part de Fortune & Jupiter (soit en face de 21 Lutèce).

Henri de Toulouse-Lautrec (24 novembre 1864, Albi, 06h) : Lutèce rétrograde est à 0° 57’ du Lion, au trigone du Soleil/Sagittaire & de Neptune Bélier. Cérès est conjoint Neptune à l’opposé de la Lune/Balance.

Giaccomo Casanova (2 avril 1725 à Venise) : Lutèce rétrograde est 8° Vierge ; au trigone du Dragon ; sextile à Uranus/scorpion ; et opposé à Jupiter/Poissons. Cérès est conjointe Junon & Saturne fin Taureau, au sextile de Mercure & au trigone de Pluton.

Emile Zola (2 avril 1840, Paris, 23h) : Lutèce est en conjonction large à Cérès en Capricorne, dans les limites de la Maison III ; au carré précis du Soleil, et plus largement du reste de l’amas Bélier (Lune, Pluton, Mars, Mercure). Lutèce sextile également Vénus/Poissons (précisément).

Extension de Paris de 12 à 20 arrondissements (1er janvier 1860) : Lutèce, après l’opposition de Saturne, et avant le carré à Uranus, pénètre tout juste dans le signe des Poissons, pour y retrouver Cérès & Neptune.

La Commune de Paris (26 mars 1871) : Lutèce est à 10° 44’ Poissons, et oppose Cérès & Mars en Vierge.

Colette (28 janvier 1873, 22h, près d’Auxerre) : Lutèce rétrograde est à 2° Vierge, sextile à Mars/Scorpion et conjointe à Jupiter fin Lion. Cérès est conjointe aux Soleil-Lune/Verseaux et oppose Uranus.

Charles Baudelaire (9 avril 1821, Paris, 15h) : avec Lutèce à 14° 36’ Capricorne, en Maison V, non loin de la conjonction Uranus-Neptune ; au carré du Soleil & de saturne/Bélier ; et au trigone de la Cuspide de 1. Cérès est conjointe à Pallas & Fortuna sur la pointe de IV, au trigone de Vénus & Jupiter/Bélier.

André Malraux (3 novembre 1901, Paris, 16h) : avec Lutèce à 26° 45’ Verseaux ; sextile à Vénus/Sagittaire ; trigone à Neptune/Cancer… et sextile à la Pointe de l’Asc. Bélier, elle-même conjointe à Cérès.

La Crue de Paris en 1910 (le 28 janvier) : avec Lutèce à 11° 38’ Taureau, au carré du Soleil et de Mercure Verseau (soit sur la Pointe de IV, en secteurs solaires et Maisons Egales).

L’événement est surtout indiqué par l’opposition Uranus-Capricorne/Neptune-Cancer, au carré de l’opposition Jupiter-Balance/Saturne-Bélier (un grand Carré). Le Soleil, Mercure & Cérès dans le signe du Verseau restituent bien la symbolique des flots débordants. Lutèce au carré du précédent, depuis le Taureau, est au cou de Mars en chute.

– 1910, c’est aussi l’inauguration du grand palace parisien, où ont défilé, sinon vécu, la plupart des personnalités évoquées dans cet article : le Lutétia, à Saint-Germain des Près.

L’Hôtel Lutetia…

*

Liens:

Astro dataBank (pour l’essentiel des cartes du ciel discutées dans ce billet)

Astro.com (pour les position de 21 Lutèce)

Info astronomique et pistes vers l’astéroïde 21 Lutèce

André Barbault et les thèmes de la république française

Avec Josephine Baker

Où se trouve 21 Lutèce aujourd’hui? Essai prévisionnel sur d’éventuels événements à Paris… Lutèce va-t-elle se révéler comme un outil prévisionnel fiable en relation à Paris? … ( La Carte dans Les Commentaires.)

21 Lutèce dans le Ciel des événements de 68… à Paris

Télé Lutèce 21 (où Lutèce  apparaît de façon particulièrement saillante sur les cartes des personnages du petit écran…)

– Détail des Positions de l’astéroïde 3317 Paris (suite au commentaire de L’œil d’Horos)… Pâris, qui semble lui aussi bien répondre pour la capitale, l’esprit français ou l’image de la France

21 Lutèce et Paris

*

**

*

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :