Archives de Tag: Poissons

Ulysse et l’Intégration de Neptune

..

.

L’ébauche du portrait planétaire d’Ulysse l’avait laissé aux prises avec Saturne et ses marques redoublées, la vieillesse (dans le billet L’horoscope d’Ulysse).

.

..

Ulysse Vieillissant

.

Triste Tableau pour en finir avec le héros.

..Vite, arrangeons ça :

.

Marqué en ordre décroissant par les Types Mercure (Cérès), Mars (Pluton), Soleil et SaturneOdysseus est privé des joies et de l’épanouissement propres à l’âge jupitérien (la cinquantaine fleurie, jouisseuse et paisible, vécue dans son propre fief).

La guerre (Mars) l’éloigne (Neptune) avant de le fixer (Saturne) pour 10 ans au pied des murailles de Troie…

Le retour prend 10 ans lui aussi ; c’est qu’Ulysse a offensé Neptune en aveuglant Polyphème le cyclope, l’un des rejetons du Dieu Palmé…

Pallas va aider Ulysse de toutes ses pointes. Pour se plier aux décrets de Jupiter, survivre, anticiper, vaincre et finalement regagner sa patrie, sa femme, son île, son royaume d’Ithaque… son âme ( ?!)

C’est que cette longue aventure du héros, ballotté par les mers, les vents et les Dieux, quand elle touche à sa fin, n’en constitue pas moins l’essentiel de l’expérience d’Ulysse, le sens de sa vie.

L’Odyssée est sans doute le 1er et le plus grand des « romans de formation »… avec boucle du Tartare, amours magiciennes, charades divines, Monde des Morts ou d’ Illusions (Pluton & Neptune).

Bourlinguant jusqu’aux limites de l’univers connu, Ulysse se cherche.

Dans l’obscurité et le trouble, la chouette et Pallas vont le guider.

.

Pallas Athéna

.

On retrouve chez Ulysse les qualités que Pallas manie au suprême degré, celles du combiné Mercure-Mars –la coordination mentale et physique…

Mais la Déesse, à la différence du héros, depuis son point de vue supérieur, synthétique, saisissant le lien entre les différents « mécanismes » et l’objectif final, global (les parties et le tout… Voir billets sur Pallas)…

Pallas jamais ne faillira aux règles du grand Logos, celles proclamées (ou suspendues un instant) par son père Jupiter.

Ulysse, lui, reste surtout doué pour le mensonge (les rapports heurtés de Mercure/Neptune ou Vierge/Poissons : inventivité et… canular).

Un supplément d’âme ne lui ferait aucun mal, pour définitivement chasser une tendance à l’envie, la cruauté (Pluton-Mars-Mercure) ; calmer l’agitation permanente de l’esprit (Mercure Mars) et l’ouvrir au subtil plus gratuit, l’épanouissement, la sagesse… le bonheur.

C’est justement ce que permettrait l’intégration de Neptune –le grand Ennemi d’Ulysse, c’est-à-dire le Principe qui lui est essentiel bien que contraire, avec lequel il doit apprendre à composer pour enfin toucher au doux rivage.
Voyons, grâce au personnage d’Ulysse, comment les principes, les planètes et les signes opposés, s’affrontent avant de se compléter.

Comment se mêle Neptune avec Mercure, Mars & le Soleil… avant que ne s’abatte le terme de Saturne

.

Le Monde selon Homère

.

Nota :

Le rapprochement avec Chiron, la blessure, l’initiation, la cinquantaine, les limites de l’esprit et de l’action (Mercure & Mars), la nécessité du Cœur : Soleil & Chiron, se glissant au banquet à la faveur de Neptune, souvent en contrepartie de Jupiter quand il est négligé… par l’Histoire.

.

Plan

1. Intro

2. Les Formes-Planètes d’Ulysse

3. L’intégration de Neptune

4. Homère… Neptunien ?

5. Liens

**

*

2. Les Formes-Planètes d’Ulysse

.

L'échiquier planétaire d'Ulysse

.

1. Mercure (Hermès… plus ‘Gemini’);

2. Type Virgo

3. Mixe Virgo/Mars;

4. Pluton/Scorpion;

5. Apollon (Soleil);

6. Saturne…

Rappel des combinaisons

.

Exemples des combinés Mars-Apollon et Saturne-Mercure

..

.

"Neptunisation" du Virgo d'Ulysse... avant la crampe de Saturne

..

.

Ulysse entre Pluton & Saturne... de l'espace pour Neptune!

.

Le portrait central correspond aux traits imaginaires d’Ulysse… s’il était rentré en Ithaque plus tôt, s’il avait développé Jupiter (sur sa base Mercure-Mars-Saturne… fortement teintée par Pluton).

Neptune lui siéra sans aucun doute beaucoup mieux… la base Mercure-Pluton, plus rétractée, est loin  d’être idéale pour développer Jupiter.

.

3. L’intégration de Neptune

.

De Mercure à Neptune (via Gemini et Virgo) - Rappel (Smile)

.

Ulysse a loupé les moissons généreuses de Jupiter, les entraves vengeresses répétées de Poséidon les ont englouties, et le sablier de Saturne s’est déjà bien évidé. Mais avec son Aura solaire de héros, et s’il écoute les sages conseils prodigués par Pallas, il n’est pas si mal placé pour arranger le coup avec Neptune, l’intégrer… et couler enfin les jours heureux auxquels il aspirait tant, au loin, quand il était prisonnier de Calypso.

.

Neptune diluant Pluton

.

Neptune possède la souplesse nécessaire pour se glisser dans les failles acérées de Mercure & Pluton.

.

"Apollonisation" d'Ulysse - La touche rehaussante du Soleil

.

La touche solaire (via Apollon) vient l’aider à surmonter les noirceurs conjuguées de Saturne & Pluton.

Dans cette course du Rayonnement contre le Temps qui bascule le soleil à l’horizon, après une vie d’aventures, l’exil au loin des siens (toujours avec les notions d’éloignement neptunien, et de frustration des joies familiales jupitériennes)… la touche solaire du héros, dont l’expression est encouragée et facilitée par Pallas, est un gage de bonheur tardif mais de gloire éternelle.

24.540 …When Odysseus tried to pursue the fleeing men of Ithaka (Ithaca), Zeus hurled a lightning bolt in front of him and Athene (Athena)

24.541 …Athene (Athena) tells Odysseus to hold back his anger lest he enrage Zeus

24.545 …Odysseus obeyed Athene (Athena) and stopped his attack on the fleeing men of Ithaka (Ithaca)

24.547 …Pallas Athene (Athena), in the guise of Mentor, accepted the pledges of Odysseus and the men Ithaka (Ithaca) and settled their differences

Stewart, Michael. « Athene », Greek Mythology: From the Iliad to the Fall of the Last Tyrant. http://www.messagenet.com/myths/bios/athene.html (November 14, 2005)

.

Neptune s'immisçant sous Saturne

.

23.234 …When she recognized Odysseus, Penelope felt like a sailor who had finally reached shore after Poseidon had smashed his ship at sea

23.277 …Odysseus tells Penelope that Poseidon’s anger towards him will eventually end

Stewart, Michael. « Poseidon », Greek Mythology: From the Iliad to the Fall of the Last Tyrant. http://www.messagenet.com/myths/bios/poseidon.html (November 14, 2005)

.

When Ulysses Loves Neptune

.

Le descendant d’Hermès qui finit par épouser Neptune pour mettre fin à l’exil et réjouir son cœur… Un nouvel exemple (bien ancien smile) de la complémentarité des opposés illustrée de façon éblouissante par le Zodiaque.

..

.

4. Homère… Neptunien ?

.

Bustes d'Homère

.

Comme Shakespeare, c’est un autre mystère… mais il y a fort à parier, qui que fut Homère, qu’il y ait beaucoup de lui dans Ulysse…

.

.          .

.

.

Liens

– Billet ‘base’ L’horoscope d’Ulysse

Neptune sur Kosmogen.com

– Ébauche du Type Pallas d’après le Ciel de Découverte

Le Distinct – L’indistinct – L’invisible… Mercure – Neptune – Pluton : Double Monocle

Le Type Chiron chez l’Homme Mûr (très proche de l’Ulysse neptunisé)

Cérès chez L’Homme (le détail des combinaisons ‘Virgo’ avec les autres planètes sur le visage des hommes.)

.

..

Théophile Bra - Ulysse dans l'île de Calypso (1822) - Compiègne

.

*

**

*

Tsilikat



Mona Lisa Mutabilis

Définition ‘mutabilis’: variable, susceptible de mutation.

De mutabilare : muter, changer (… comme on pouvait s’en douter)

Intro

Portrait le plus célèbre au monde, recelant d’énigmes, tour à tour levées puis reconduites par un aréopage d’experts en tous genres ; synthétisant les techniques picturales les plus minutieuses du XVème siècle ; jamais livré au commanditaire et conservé, tout au long de sa vie, par son créateur quasi légendaire : Léonard de Vinci.

Un bien joli (bien que très classique) motif d’enquête pour CosmiCaravan en cette période de fêtes :

A la lumière du Ciel de Léonard, de celui correspondant au début de la réalisation du portrait, et de celui de son plus probable modèle…

Quel Thème pour la Joconde ?

Plan

1. Le Ciel des premières esquisses

2. Le Thème de Léonard

3. Le Thème de Lisa Maria Gherardini (del Giocondo)

4. Un tableau qui épouse son créateur

5. L’auréole de la Vierge

6. Les dernières découvertes

7. L’empreinte des Signes Mutables (Astrotypo)

8. Pour aller plus loin (liens, sources, références)

 

Ciel à l’époque des 1ères esquisses de la Joconde – autour de 1503 – la position des Lentes

1.

« La Joconde est l’un des rares tableaux attribués de façon certaine à Léonard de Vinci ». Ce qui l’est moins, c’est la date exacte correspondant à sa genèse, comme l’identité du modèle.

Sa réalisation (non forcément complète) aurait pris place entre 1502 et 1506.

Le Ciel dès 1503, avec Pluton empiétant dans le signe pictural du Sagittaire, Uranus placé au cœur du  visuel et très plastique Poissons, peut adéquatement résonner avec l’irruption d’une œuvre qui va rayonner d’une façon incroyable sur les champs de l’art & de la culture. l’opposition Saturne Neptune attire en outre l’attention sur les deux astres, placés en position culminante dans le thème natal de Léonard.

Carte du Ciel de Léonard de Vinci

2.

Un thème rendant justice au génie polymorphe de Léonard:

l’Ascendant Sagittaire équilibrant par son accès visionnaire les qualités réalisatrices du Soleil Taureau et Maison VI (en V selon le système Placidus). La sphère des arts est bien rendue par les positions en Balance, Lion & Poissons. Vénus en Taureau, la conjonction Lune Jupiter Poissons tout comme le sextile Neptune/Balance à Pluton/Lion, témoignant de la créativité prolifique. L’inventivité (l’originalité) est aussi signalée par Uranus/Cancer et le très actif Mars/Verseau.

Le Yod (ou « doigt de Dieu », figure formée de trois planètes dont deux font un sextile, pointant vers la troisième  par deux quinconces)… reliant ici, Neptune & Pluton à la conjonction Lune-Jupiter (en combinant le spectre des signes du Lion, de la Balance & des Poissons), pourrait bien constituer le motif de l’intensité créatrice; l’indice du génie de Léonard de Vinci.

3.

Ciel (sans l'Asc.) de Lisa Gherardini del Giocondo

« Selon l’hypothèse admise depuis Giorgio Vasari, le modèle s’appellerait à l’origine Lisa Del Giocondo, née Lisa Maria Gherardini en juin [le 5 ou le 15 suivant les sources; la carte ci-dessus est dressée pour le 15] 1479 à Florence (Toscane). Issue d’une famille modeste, elle épousa à 16 ans le fils d’un marchand de soie, Francesco di Bartolomeo di Zanobi del Giocondo. Le nom du tableau viendrait de Madonna (Ma dame, en français), abrégé en Monna, et Lisa, premier prénom du modèle.

Cette hypothèse semble confirmée par une découverte récente. Dans une édition de l’œuvre de Cicéron, datant de 1503, son propriétaire Agustino Vespucci, ami de Léonard de Vinci a annoté une page de l’ouvrage, indiquant que De Vinci avait trois peintures en cours cette année-là, dont un portrait de Mona Lisa del Giocondo. En 1503, Francesco del Giocondo emménage dans une demeure plus grande, via della Stufa, et cherche un peintre pour réaliser le portrait de son épouse (qui vient de mettre au monde un nouvel enfant). Il se tourne vers Léonard de Vinci. Lisa Gherardini était âgée de 24 ans, et Léonard de 51 ans au moment où il commença son tableau. » (Wikipédia)

Malgré l’imprécision affectant les données pour une naissance remontant si loin, goûtons cette carte (où les signes de Mercure se trouvent tant soulignés)… en regard du portrait:

 

La Joconde - détail - 01

4.

La synthèse actuelle des différentes expertises converge pour attester que Lisa del Giocondo est bien le modèle de La Joconde. De nombreuses autres hypothèses ont fusé cependant: ce serait un autoportrait déguisé de Léonard lui-même; ce serait le portrait (réalisé de mémoire) de la mère du peintre; ou encore, celui de Catherine Sforza, princesse de Forlì… (cette dernière hypothèse est peu convaincante au regard des traits affirmés et bien connus de l’ardente et intrépide princesse).

Dans l’état des avancées menées pour résoudre l’énigme, force est de constater que le Ciel de Lisa répond en miroir à celui de Léonard (l’amas Gémeaux de la première face à l’Ascendant du second; en plus du Pluton fin Vierge de Lisa pointant les MC & Neptune de Vinci). La possibilité que les traits de la modeste florentine rappellent ceux de la mère de l’artiste reste envisageable… et pourrait participer de l’explication du fait que l’auteur conserva le tableau au fil des années et des pérégrinations.

Remarque à propos de la dénomination de l’œuvre

Le titre du tableau vient probablement du patronyme du sujet — « del Giocondo » — mais peut également être attribué à l’attitude de la femme représentée. Il vient du latin « Iucundus » qui signifie « plaisant », « agréable », de « Ioca », « plaisanterie », « jeux ». (Wikipédia)

Ces considérations font parfaitement lien -astrologiquement- avec l’amas Gémeaux de Lisa (qui comprend en outre la conjonction Mercure-Vénus).

5.

 

La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne, (1502-1513), musée du Louvre, Paris.
La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne – détail

Comme l’atteste la similarité des traits de La Joconde avec ceux de la Sainte Vierge, à laquelle travaillait Vinci dans la même période (1502) : en plus des Gémeaux, il faut compter sur l’importance du signe de la Vierge. Encore une fois, le ciel de Lisa del Giocondo, avec son amas puissant & délicat occupant le 6ème signe, vient défendre l’hypothèse avancée selon laquelle Lisa serait bien le modèle de la célèbre toile.

6.


La toile, peinte à l’huile, sur panneau de bois de peuplier (77 cm x 53 cm), exposée au regard inquisiteur des techniques les plus sophistiquées (scan digital & laser) a daigné livrer quelques secrets:

– Mona Lisa, à l’origine (et avant que les coutumes ne changent) portait cils & sourcils, inscrits de façon bien plus prononcée. Lien (en anglais)

– La nature de son énigmatique sourire, si commenté, disparaissant et réapparaissant, suivant la position de l’observateur (« clignotant » comme certaines de ces étoiles lointaines), tiendrait au caractère élusif de l’image placée en zone de basses fréquences. Le sourire apparait ainsi quand on use de la vision périphérique mais disparait lorsqu’on fixe les lèvres. (la bande du regard est, elle aussi, placée dans une telle zone). Lien (en anglais)

La difficile traçabilité de l’œuvre, ses variations au cours du temps, la mention répétée des signes de la Vierge & des Gémeaux (pour le modèle surtout), comme du Sagittaire & des Poissons (pour Léonard, cette fois), conduisent à s’intéresser (sur le mode Astrotypo) de plus près à la piste des Signes Mutables:

7.

 

Mona Lisa - détail - 02

Le souligné prononcé des paupières inférieures (indice sûr de la force du pôle mercurien), ajouté à l’impression de douceur sereine dégagée par les traits & l’expression, amènent à considérer la probable combinaison des signes de Mercure (Gémeaux & Vierge) avec le pôle planétaire et zodiacal plus suave, constitué par l’importance de la Lune, Vénus & Neptune (ainsi que leurs signes associés).

 

Mona Lisa - détail - 03

La finesse et la délicatesse de la bouche pointent encore vers la probable signature du signe de la Vierge. Le très léger remonté des commissures n’excluant pas la co-influence des Gémeaux. Au final, une bouche délicatement ourlée, petite, discrète, quasi enfantine, où Vénus & la Lune (les astres en correspondance directe avec cette portion de l’anatomie) sont effilées par le rayon de Mercure (comprenant la Vierge, les Gémeaux, Mercure & Cérès).

En contraste, le carré relativement marqué de la mâchoire, en bas de laquelle le menton vient cependant pointer (en plus de l’importance relative du nez, lui-aussi, au-dessus), amène à considérer, cette fois, la force probable du faisceau de Jupiter (avec le Sagittaire & les Poissons).

Le bas du visage laisse ainsi transparaître l’ensemble des signes mutables (Gémeaux, Vierge, Sagittaire & Poissons). La combinaison du cadre assez large et potelé avec des « vestibules » sensoriels affinés… Ce motif en triangle élargi résonne plus particulièrement avec l’axe Gémeaux/Sagittaire (voir le post autour de Mickey Rourke – Improbables Jumeaux« ). Le renforcé du menton, venant en outre, signaler un probable Mars  (ou Uranus) en puissance.

8.

Pistes, sources et références

Astrodata de Léonard de Vinci

Lisa Gherardini Wikipédia

La Joconde à la loupe, Musée du Louvre

Portrait morphopsychologique de La Joconde

DeviantMona by Sattish

Liens CC

Cérès Ecuyère (pour les profils Vierge-Cérès)

Gemini Virgo (pour les profils Vierge Gémeaux, différences & combinaisons)

–  Autour de Mickey Rourke (pour l’expression du combiné Gémeaux-Vierge/Sagittaire sur le cadre et le bas du visage)

 

V. ou VI. ??

 

Lien vers un commentaire détaillé (et illustré) sur la question du placement du Soleil de Vinci en Maison V. ou VI., bien en écho avec ses illustres accomplissements dans les Arts & les Sciences, comme avec la force respective dans son thème du Soleil et de Cérès.

*

**

*

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :