Archives de Tag: écuyère

Mata Hari

.

Icône de l’espionne sensuelle au destin tragique, danseuse de charme enviée par Colette, folle éperdue des jeunes officiers, figure de la Belle époque, courtisane au train de vie majestueux, cavalière assassinée…

Qu’est-ce qui a pu entrainer la fille d’un chapelier hollandais sur les chemins -si fréquemment entremêlés- de la gloire et du scandale ?

L’itinéraire d’une Lionne Ascendant Scorpion, sous la lumière ajoutée des marqueurs de la Danse et du Mystère (Terpsichore, Siva, Quaoar et Circé).

Avec l’empreinte interprétée de sa main droite, réalisée à Paris par le célèbre Cheiro ; les commentaires appréciateurs ou critiques de Colette ; les cartes du Ciel et la lecture astrotypo de ses portraits.

.

Mata Hari - Art Work on PC - fragment

.

(Lien pour l’image complète.)

.

Plan

1. Intro

2. Notes biographiques

3. Le thème de Mata Hari

4. Astrotypo

5. Les Astéroïdes

6. Le jugement de Colette

7. Les lignes de sa main par Cheiro

.

Mata Hari entre les colonnes

.

2.

Mata Hari (ou Margaretha Zelle), née le 7 août 1876 à Leeuwarden aux Pays Bas, et morte le 15 octobre 1917 dans les fossés de la forteresse de Vincennes, fusillée par « la France » pour espionnage.

« Quelle étrange coutume des Français que d’exécuter les gens à l’aube ! » (M. H.)

Fille d’un riche fabricant de chapeaux et de capes néerlandais, destinée à l’existence calme et confortable d’une bourgeoise de l’époque, le sort tourne dès  sa 15ème année quand sa mère décède et que le père fait faillite.

D’abord tentée par l’enseignement [sans doute le fort pôle Lion ainsi que la Cérès Ascendant], elle se marie à 18 ans (via les services d’une agence matrimoniale) avec un officier de la marine néerlandaise [Neptune au Descendant en Taureau + la Lune en V. en Poissons], Rudolf MacLeod, homme violent et alcoolique, avec qui elle part vivre aux Indes néerlandaises.

Le retour en Europe, séparée du mari, l’arrivée à Paris… Sans emploi, ni appuis, ni fortune, commence le temps de l’indépendance et la survie.

Elle décroche un emploi d’écuyère au cirque, avant de  triompher comme danseuse de charme, sous les voiles d’une princesse javanaise, dénommée Mata Hari (L’œil de l’Aurore).

Artiste majeur de la Belle Epoque aux tournées européennes à sensation, courtisane vivant dans le plus grand luxe… la guerre (W.W.I.) et ses sinistres calculs viennent subitement jeter à bas son chatoyant et fragile empire.

Ses amants reconnus se comptent parmi les compositeurs célèbres (Massenet & Puccini), les financiers ou autres magnats, les ministres, les ambassadeurs… Mais surtout:

“J’adore les officiers. Je les ai aimés toute ma vie. Je préfère être la maîtresse d’un officier pauvre  plutôt que celle d’un riche banquier. Mon plaisir le plus vif est de coucher avec eux sans devoir penser à l’argent, et les variations sensibles, les différences marquées d’une nationalité à l’autre ajoutent encore au ravissement. » (M. H.)

Son profil (sa libre circulation en Europe liée à la neutralité hollandaise, sa maîtrise de plusieurs langues, ses contacts intimes dans les sphères diplomatiques et militaires…) retient vite l’attention des services secrets allemands, anglais et français qui s’affrontent sur le ténébreux échiquier.

Sa fortune durement entamée par le vol de sa collection de fourrures (saisie par l’Allemagne), l’âge progressant, la concurrence d’autres femmes plus jeunes qui reprennent le filon, le déclin du succès… et l’amour persistant pour de jeunes officiers, maintenant engagés dans le conflit mondial, et qui l’entrainent en des périples risqués, aux droits de passage de plus en plus difficiles et délicats à négocier, alors que les gouvernements, en chœur, pour justifier l’immense boucherie, instrumentalisent la Trahison à toutes les sauces… Mata Hari se trouve dangereusement à découvert.

.

.

A ce stade, en feuilletant sa bio, on tombe souvent sur les gros titres du genre :

« Mata Hari, victime de sa grand naïveté et de la raison d’état. »

Avant son exécution, la lumière était faite sur le caractère anodin de ses tribulations. Gouvernement, magistrats, vendeurs de papiers l’ont condamnée à mort, la savant innocente.

« La cour a présenté son verdict après moins d’une demi-heure. »

‘Naïveté’ semble être le terme consacré lorsque l’Etat vous assassine.

.

Ciel de Mata Hari

.

3.
Ciel remarquable à plus d’un titre…

– L’amas culminant, en conjonction étroite, en Lion : Soleil, Mercure, Mars, Uranus (l’éclat sur toute l’Europe, la scène, le luxe… jusqu’au scandale)

– L’encadrement de l’Ascendant Scorpion par Cérès & Jupiter (l’écuyère)

– Celui du Descendant par Neptune & Pluton en Taureau (l’engeance venimeuse des espions, la raison d’état, les relations d’argent…)

– Le pôle Poissons & Maison V. avec la conjonction difficile entre la Lune & Saturne, en plus du Dragon (la perte des enfants et la fatalité attachée aux amours).

Aux positions s’ajoutent des aspects de poids…

– La Cuspide de 1. reçoit de nombreux hommages: Soleil, Mars & Mercure par carré; Lune, Vénus & Saturne par trigone; l’opposition de Neptune; le sextile de Lilith… et les conjonction de Cérès & Jupiter.

– L’opposition de Pluton (1er Maître de 1.) à Jupiter, au double carré d’Uranus (autre Maître du Scorpion)

– L’opposition précise de Vénus à Lilith

– les trigones Lune/Vénus, Lune-Saturne/Cérès, Jupiter/NN…

Avec la Réception Mutuelle Filée entre Vénus Cancer, Lune Poissons & Neptune Taureau (sensualité, goût du luxe & romantisme).

.

Mata Hari - mosaïque 01

.

4.

Avec les multiples impacts planétaires bombardant la cuspide de 1., la recherche des concordances astro logiques & physiques de Mata Hari constitue un véritable casse-tête javanais. (Smile)

Les traits correspondant aux signes solaire et Ascendant sont bien en place

– l’influence générale du Lion (éclat, pommettes élargies, œil grand en hauteur, « mufle » du Lion, mâchoire soulignée…);

– La teinte plutonienne du Scorpion vient obscurcir les flamboyances du Lion; le visage est ouvert mais il reste secret.

De façon un peu plus technique, les conjonctions des différents Maîtres de l’Ascendant  (Mars & Uranus, outre Pluton) avec le Soleil & Mercure, favorisent le physique effilé (Mercure), tonique (Mars), lumineux (Soleil) ET sombre (Mars & Pluton). La conjonction Lune Saturne appuyant sur le sombre; et celle de Cérès à l’Ascendant, l’effilé.

Le combiné « doux » (Lune, Neptune, Vénus… tous 3 en lien avec la Pointe de 1.) transparait sur plusieurs clichés; et l’âge viendra appuyer sur la note Neptune-Poissons, comme c’est souvent le cas pour des Lionnes dotées en outre d’un Jupiter influent:

.

Mata Hari en 1915

.

..

'Tulipe Mata Hari' - & Seconde Partie

..

.

.

5. Les Astéroïdes (et quelques étoiles fixes)

.

Mata Hari Sky + Astéroïdes

.

Quaoar, Siva, Terpsichore présentent des reflets tentants pour remonter la piste ‘Danse’ sur le thème de Mata Hari (en plus de Vénus, Junon, Pallas… respectivement avec les idées de grâce, harmonie et coordination physique).

Les dominantes de 1er rang (Lion & Scorpion) semblent déjà résumer le caractère exposé, lascif et mystérieux des danses ensorcelantes de la princesse de Java. De même, le combiné Mercure Mars en Lion, ne rechigne pas aux accomplissements physiques; et Uranus + le Soleil autour, amènent vite  à s’avancer sur la scène.

Le groupe Terpsichore, Junon, Vesta, Pallas, en XII et en Balance, à nouveau, cible bien ces danses dénudées (presque les 1ers ‘strip-tease’ en Europe), se frayant une voie au travers des lois et des tabous, par la grâce des références à l’orient, au sacré, à l’art et au religieux (une astuce très ‘Vesta’ au passage). La XII Balance, avec ses occupants peut sans encombre évoquer la salle de concert privée du musée des études orientales (Musée Guimet), où Mata Hari triomphe la première fois comme danseuse de charme exotique , créant la sensation.

Mais c’est bien Quaoar, la divinité de la Danse, conjointe Vénus,  trigone Lune, Saturne, Cérès & Pointe Ascendant (en plus du sextile avec Neptune), qui apparaît comme son principal supporter ou chorégraphe. Les parages immédiats de Vénus et de la Maison IX. venant en outre illustrer les ressources financières tirées d’une activité artistique pratiquée à l’étranger.

.

Mata Hari - mosaïque 02

.

La nudité ne faisant pas tout, il est temps de questionner sa réputation d’amante irrésistible, son pouvoir sur les hommes comme sur les femmes, les centaines de liaisons soupçonnées… L’astéroïde Circé, culminant, conjoint au Soleil, à Mars et Uranus, en aspect exact à la pointe de 1., évoquant l’ensorceleuse mythique qui transforme les hommes en fauves inoffensifs ou en cochons (c’est selon) tient sur sa carte la place d’honneur.

.

M.H. - Positions planétaires & Etoiles fixes

.

J’ai juste souligné l’alignement de la Lune et  Pluton avec la Tête de l’Hydre et Algol; deux influences inquiétantes, bien en écho avec la fin tragique comme avec son charme quasi hypnotique.

6.

.

Colette à propos de Mata Hari

.

7. Mata Hari & Cheiro à Paris

Cheiro, le célèbre chiromancien aux prédictions réputées (voir Post et Portrait) croise Mata Hari à Paris. Dans ses mémoires, il évoque celle dont le regard sombre et magnétique fait ployer les hommes à sa guise; il réalise l’empreinte de sa main droite:

.

Main & lignes de Mata Hari

.

Le creux de la paume comme le milieu de la Ligne de Cœur (juste sous les doigts) sont malheureusement indistincts.

J’ajoute (en anglais) l’essentiel de l’interprétation par Cheiro:

.

.

.

.

Chirologie de Mata Hari

L’intérêt est qu’il décrit les portions qui ne sont plus visibles. A côté, on remarque un fort pôle Mercure-Cérès autour de l’auriculaire (le doigt, le Mont et la Ligne… Voir billet sur la Ligne de Cérès).

Plus bas, côté tranchant de la main, on arrive à l’important Mont de la Lune, en écho aux voyages, à la Hollande natale, et à la vie de Bohème. Entre les deux, toujours sur le tranchant, le Mont de Mars dit ‘négatif’ (que j’associe volontiers à Pluton), est également remarquable.

– La Ligne de Cœur (la plus haute) apparaît longue, relativement droite et chainée (passions & traverses amoureuses).

– Le fort pôle Jupiter (Index, Mont à sa base) répond  comme Cérès, la Lune et Pluton, à la force de la planète dans le thème.

– Le réseau Solaire (sous l’annulaire) semble aussi très important. Là, il nous faut suivre Cheiro car l’image est « surex » dans cette zone. Le rayonnement associé (et attendu vu l’importance du Lion et du Soleil dans le thème) est rapporté interrompu vers la quarantaine… (Mata Hari est fusillée dans sa 41ème année.)

– Le Mont de Mars, au-dessus du pouce, est très développé. Il forme une bosse notable sur l’empreinte. On pense à la conjonction Soleil Mars Uranus en plus de l’Ascendant « martien ».

– La surprise: c’est l’aspect relativement étroit ou menu du Mont de Vénus (sous le pouce). Même s’il est assez strié (ce qui accentue les manifestations de la Déesse des Amours… mais sur un mode considéré comme moins harmonieux)… Au final, c’est comme si dans son cas, le charme et la libido devaient plus à Mars & Pluton qu’à Vénus.

La main, elle aussi, restitue bien les principaux faisceaux planétaires du thème natal (Cérès-Mercure, Soleil-Mars-Pluton, Lune-Saturne…).

.

Mata Hari au Cinéma

.

Greta Garbo fait un immense succès en 1931 dans le film de Fitzmaurice

..

.

Mata Hari - Agent H21, de Jean-Louis Richard, en 1964, avec Jeanne Moreau

.

Également à la télé (ou en DVD)

Mata Hari, la vraie histoire, un téléfilm français réalisé par Alain Tasma en 2006:

.

Maruschka Detmers -Mata Hari- et Bernard Giraudeau -Le capitaine Bouchardon, le magistrat qui l’interroge-

..

.

Mata Hari - Farewell

.

*

**

*

Tsilikat

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :