Archives de Tag: Bela Lugosi

True Blood Study

.

.

Piquons une tête dans la Série ,True Blood, adaptée de l’œuvre de Charlaine Harris (sa saga La Communauté du Sud) par Alan Ball… Un billet d’Automne carmin pointant la Troisième Quarte du Zodiaque (de la Vierge au Sagittaire), et les liens tissés entre le Signe de la Balance (faisant le pont de la Vierge au Scorpion), la Chute du Soleil, la soif de jouvence, le Sang (Mars & Jupiter), le crépuscule & les Vampires…

.

Plan

1. Intro

2. Vampire: Évolution du Personnage

3. Entre Vierge & Scorpion : Le Signe de la Balance & les Vampires

4. True Blood: En-cas croisés & Possession Réciproque

5. Liens

 .

.

2. Vampire: Évolution du Personnage

Du Vampire Taureau/Scorpion Possession & Souillure, au Vampire Balance/Bélier Romantisme & Régénération

Les deux axes font crisser l’étoffe vénérienne de Vénus sous les crocs martiens dès que s’abattent les ténèbres plutoniennes.

De Max Schreck/Nosferatu, en passant par Bela Lugosi, Christopher Lee pour Dracula… jusqu’à la nouvelle vague : Sarah Michelle Gellar de Buffy contre les Vampires… à Anna Paquin dans True Blood…

Max Schreck, l’interprète de l’inquiétant & doublement silencieux Nosferatu tient un amas en Taureau (avec Pluton, Mars, lune, Lunes Noires, Chiron & Neptune), en aspect des Soleil Vierge & Jupiter Poissons.

.

.

– Avec le transylvanien et charismatique Bela Lugosi, les morsures semblent déjà plus désirées : on retrouve l’axe Scorpion/Taureau très chargé… mais le Soleil de Dracula est situé fin Balance.

– Tendance confirmée par le rayonnant Christopher Lee : avec Vénus conjoint Pluton au MC, et un amas en Balance (Tête du Dragon, Jupiter, Saturne, Ascendant)… au trigone des Soleil Lune Gémeaux… L’élégance gagne nettement du terrain sur l’effroi.

.

Portrait d'Anne Rice - l'auteure des "Vampire Chronicles"

.

– Cette inflexion, toute de séduction et frisant la romance, qui marque peu à peu la manière dont est traité le personnage de vampire, est portée à son comble par l’auteur Anne Rice qui situe ses fameuses Vampire Chronicles en plein dix-huitième siècle:

« La principale caractéristique des vampires d’Anne Rice est leur personnalité sensible, émotive et sensuelle, souvent la proie de passions. Ils sont en général très beaux, étant donné que les anciens évitent de créer des novices avec des humains laids ou âgés. Ils se servent de leur beauté pour attirer leurs proies potentielles. » (Wikipédia)

.

Ciel d'Anne Rice - sans l'Ascendant

.

C’est sans surprise que l’on retrouve dans son thème un Pluton fort influent ainsi qu’un axe Taureau/Scorpion bien étayé; mais la romancière est du signe de la Balance, avec la Lune et Mars faisant face au Soleil depuis le Bélier.


– La dimension très combattante de Buffy (de la très populaire série Buffy contre les vampires) est bien inscrite dans son thème (celui de l’actrice Sarah Michelle Gellar) avec le Soleil Bélier et la conjonction Lune Mars. Cette fois  le scénario se retourne et c’est la frêle créature blonde qui extermine gaiment les plus sombres démons à coup de pieu en plein cœur. On retrouve le couple Vénus/Pluton, en opposition cette fois… et à nouveau cet axe Bélier/Balance.

Nota:

Dans le passage précédent -un préambule à l’étude des  motifs astrologiques faisant lien dans la série True Blood avec le sang, les vampires… et l’irruption curieuse du Signe de la Balance-; tout en indiquant les principales configurations en ligne avec le sujet traité, j’ai volontairement réduit le nombre de cartes présentées. En précisant également que la plupart des thèmes de ce billet n’indiquent pas l’Ascendant.

.

.

3. Entre Vierge & Scorpion : Le Signe de la Balance & les Vampires

Cette approche sanguinolente du signe de la Balance semble s’écarter résolument du tronc commun et faire rupture avec les idées d’équilibre, d’harmonie, de beauté et d’humanité, qui lui sont le plus généralement associées.

Pourtant, à l’image des rapports humains évoluant de la pure et  simple Possession de la femme par l’homme (axes Taureau/Scorpion & Maisons II/VIII)… vers la Relation (axes Bélier/Balance & Maisons I/VII) ; le septième signe, articulant de son fameux balancier les deux moitiés du zodiaque, se retrouve bien au centre de la question.

La Balance & les Vampires?

Mais que fabrique donc la plus raffinée du Zodiaque dans cette galère?!

C’est vrai qu’à force de concilier, on en vient à frayer; qu’au diplomate signant les traités, il arrive d’avoir les mains sales; et que la reine de beauté qui trône sur les podiums, se trouve prise, plus souvent qu’à son tour, d’une frénésie de lotions, de crèmes et autres artifices de jouvence…

.


.

Revenons sur les grandes lignes décrivant le septième signe…

Chaque signe peut être grandement défini par sa position dans le zodiaque :

– la Balance oppose le Bélier, rappelant le mythique couple Vénus/Mars, en inscrivant la ligne qui départage soi & autrui ;

– elle est au mi point harmonique des Gémeaux ludiques et du Verseau abstrait ;

– elle carre les signes du clan et de structure les moins « personnels » (Cancer & Capricorne) ;

– tout en faisant le pont, des limites de la Vierge jusqu’aux extrêmes du Scorpion.

Ces différents traits nous rappellent à quel point elle occupe un poste privilégié pour juger des conditions de l’échange et de la relation… Une position ouvrant sur un spectacle captivant, paralysant même… Car ce n’est pas sans fascination qu’on détecte la variation des conséquences suivant l’arrangement établi.

Outre cet aspect relationnel & « rapports de force » traditionnellement associé au signe, la Balance contacte le mythe des Vampires plus directement :

Signe de Chute du Soleil (qui s’exalte à l’opposé en Bélier), signe de l’équinoxe d’automne, signe de la baisse des feux et de l’énergie vitale… Signe du coucher du Soleil et de l’été « peau rouge », quand la chlorophylle se teinte d’hémoglobine… jusqu’à la rouille du fer, présageant la poussière à venir, la mort.

Face à ce déficit annoncé de lumière et de vie… Comment la Balance va-t-elle régler l’affaire ?

– en soulignant les limites et en faisant des réserves comme la Vierge ?

– en plongeant dans l’abîme jusqu’à « solariser » la plaque tel le Scorpion ?

– … ou bien, face à Mars la rouge, de fer & de sang, en épousant l’autre camp de ses creux… En transfusant ??

.


.

Le Signe de la Balance, avec son duo très contrasté de dominantes (Vénus & Saturne) fait aussi lien avec le Romantisme dans son acception la plus populaire c’est-à-dire ressentie : le gouffre vertigineux séparant les êtres et la grandeur fatale accompagnant les efforts pour le combler…

Cette dimension est de plus en plus mise en avant dans les films de Vampires… où le glamour ruisselant de sang frais réussit l’exploit d’accrocher l’intérêt de spectateurs hommes & femmes.

Un signe de la Balance (entre la  Vierge Sainte-Nitouche & la Vamp Scorpion) que nous allons retrouver particulièrement valorisé sur les principales cartes du Ciel de la Série True Blood.

.

.

4. True Blood: En-cas croisés & Possession Réciproque

Je ne peux pas, bien-sûr, présenter tous les personnages. J’ai privilégié les principaux et particulièrement les vampires. J’ai écarté les loups garous (smile) et autres métamorphes  fauves ou canins… Cette dernière piste est riche cependant (et pourrait faire lien avec le billet précédent Mercure entre Chien & Loup) mais elle m’éloignait trop des gammes de la Balance: le vampire reste un prince comparé aux loups & autres garous.

Je n’ai pas -non plus- cherché à remonter la piste de l’allégorie du mouvement pour les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, que la Série semble pourtant maintes fois illustrer; le parallèle a déjà été abondamment commenté, et encore une fois, j’ai préféré m’en tenir à un billet de saison autour du signe de la Balance. Mais j’y ferai tout de même allusion quand j’aborderai le Ciel du talentueux réalisateur Alan Ball.

Et pour celles & ceux ne connaissant pas encore la série: un Lien permettant de télécharger gratuitement ses épisodes. Smile

.

.

Liste des Cartes du Ciel & Portraits présentés:

4.1.  Charlaine Harris (l’auteur)

4.2. Lancement de la série True Blood

4.3. Anna Paquin [Sookie Stackhouse]

4.4. Stephen Moyer [Bill Compton]

4.5. Alexander Skarsgård [Eric Northman]

4.6. Deborah Ann Woll [Jessica Hamby]

4.7. Alan Ball (le créateur et producteur de la série)

..

.

4.1. Charlaine Harris - l'auteur de la saga dont s'inspire fortement True Blood

.

.

Carte du Ciel de Charlaine Harris

.

Même sans disposer de l’Ascendant, il est toujours très intéressant de débuter avec la carte du créateur à l’origine du phénomène. Carte qui reste inépuisable… mais en ajustant la focale sur les champs discutés jusqu’ici, on est d’abord frappé par l’amas conséquent en Balance; le Pluton proéminent; le Jupiter fougueux en Bélier (opposé Mars) répondant au signe solaire du Sagittaire et à l’influent Uranus.

L’ensemble correspond bien avec le physique -tout de feu & de dilatation- de l’auteur qui pourrait avec grand naturel prendre place parmi les personnages de la série; comme avec le projet de dépeindre -avec souffle, passion & humour grinçant- les affres du Sud de l’Amérique, entre communautés en mal de reconnaissance, superstitions & croyances, et quête de l’éternelle jouvence… Un projet que son œuvre a pleinement accompli.

On peut aussi noter sur la carte la valorisation des délicates Cérès & Junon, en contrepoint de la grosse batterie des marqueurs de la passion et de l’excès… et qu’on retrouvera tout au long cette équipée dans les ténèbres écarlates.

.

4.2. Carte du Ciel correspondant au Lancement de la Série True Blood - le 7 septembre 2008 - dressée symboliquement pour le coucher du Soleil, à Los Angeles.

.

L’angularité de Saturne au couchant, combinée avec sa conjonction au Soleil, tout en matchant précisément la tonalité souvent lugubre & tragiquement romantique de l’histoire, fait écho avec l’accueil mitigé de la série à son début, les incertitudes consécutives quant à sa reconduction… sa poussée régulière mais lente  vers le succès. Uranus & Pluton, également angulaires, précisent l’univers en question et son intensité. Neptune en XII, aligné sur le Dragon et au côté de Chiron, en Verseau, restitue à la fois l’aspect magique entre sorcellerie et contes de fées… comme les allusions créatives et à peine voilées à la nécessité d’une intégration des minorités, des hors-castes… de tous ceux & celles souffrant du refus de leurs différences.

Outre Cérès & Junon à nouveau bien placées, on va peu à peu s’habituer à constater la valorisation et les liens fréquents entre Jupiter & Mars… Entre beaucoup d’autres choses mais plus spécifiquement sur cette ligne: le sang par les globules rouges de Mars, et via les artères et le foie de Jupiter. (Avec Vénus dédiée aux veines, et Uranus en plus du Verseau en opérateurs de la circulation.)

Autres signes & liaisons fréquemment dans le viseur: Vénus & Mars; Vénus & Pluton; la Balance; le Sagittaire, la Vierge et le Scorpion…

.

.

4.3. Anna Paquin, alias Sookie Stackhouse, l'héroïne de la série

.

Carte du Ciel d'Anna Paquin alias Sookie dans True Blood

.

Souvent des Lionnes pour tenir le 1er rôle… Encore un sérieux amas en Balance (avec notamment Mars & Pluton au contact avec Jupiter). Un léger air à la Buffy mais en moins frontal, et plus subtil… C’est que le personnage de Sookie requiert une palette complexe et variée: il lui faut rendre à la fois la force et la pureté. Amourachée d’un beau ténébreux, vampire comme le second qui est aussi blond que le premier est brun et pour lequel elle va également craquer; c’est-à-dire s’envoyer en l’air en transfusant le plasma selon toutes les combinaisons possibles. Sookie craque pour les bad boys qui le lui rendent bien car en elle circule le sang des fées…

.

.

Sa touche virginnienne avec le Mercure conjoint Soleil et la Lune Virgo, ajoutés au fort Uranus, en réception mutuelle avec Jupiter et au trigone des Soleil Mercure, parviennent ensemble à lui prêter cette note angélique, si nécessaire pour restituer le large spectre physique et psychologique de son personnage… entre Vierge & Scorpion.

.

Stephen Moyer, alias Bill Compton dans True Blood

.

Carte du Ciel de Stephen Moyer, Bill dans True Blood

.

On retrouve les liens Jupiter Mars, Vénus Pluton; le fort amas Balance; le contrepoint suave et pur de la Vierge encore affiné par les influents Uranus & Cérès. Ici, le faisceau du Capricorne se distingue (souligné par l’exaltation de Mars au trigone de Saturne). Bill Compton est un vampire sérieux  dont on accepterait presque de faire son gendre ou son mari… Exactement ce qu’exigeait le rôle. Smile

.

Alexander Skarsgard, alias Eric Northman dans True Blood

.

Carte du Ciel d'Alexander Skarsgard, Eric Northman dans True Blood

.

La similitude des thèmes de Bill & d’Eric est flagrante: même conjonction soli-lunaire, même amas en Balance avec du monde en Vierge, même liens entre Jupiter & les luminaires… On comprend mieux le trouble qui a saisi la gourmande, vertueuse mais coquine Sookie.

Là où Bill est plus Saturne Capricorne, Eric est davantage Uranus Verseau: La sorte d’exaltation d’Uranus en Scorpion d’Eric, encore soulignée par la conjonction à la Tête du Dragon, reliés par multiples sextiles au Soleil & à la Lune, le tout chevauchant l’amas planétaire en Vierge & Balance… répondent à l’exaltation de Mars en Capricorne, au trigone de Saturne et au carré du groupe Soleil Lune Jupiter chez Bill… En simplifiant, les deux couleurs: le brun Capricorne et le blond Verseau.

Tous deux avec Junon en conjonction de Mars et en signe de Saturne... quand celle de Sookie est conjointe à Neptune au sextile de Pluton.

« Eric le blond » tient également Apollon (n°1862) en Vierge, juste entre ses Soleil-Lune & Vénus.

.

4.6. Deborah Ann Woll, alias Jessica Hamby dans true Blood

.

Carte du Ciel de Deborah Ann Woll, alias Jessica Hamby dans True Blood

.

Déborah, en incarnant le rôle de la jeune Vampire dont le ténébreux mais si net Bill doit s’occuper, n’était tout d’abord qu’une invitée au sort éphémère dans la série… Mais c’était sans compter sa conjonction Vesta Pluton en Scorpion, redoublant les feux des Vénus Mars en Bélier: de la graine de sexe symbole.

On retrouve les motifs habituels (la Vierge soulignée par la Lune & Cérès: la pureté et l’innocence,; Jupiter en lien avec Mars, Pluton et Vénus: le sang de la passion…). Mais cette fois, l’axe Taureau/Scorpion -ici corrélé avec la possession et la consommation- l’emporte sur le relationnel concerté de la Balance, qui n’a que Junon comme soutien… face aux exigences inopposables des planètes sensuelles en Bélier. L’ensemble dépeint très bien la situation du personnage, devant lutter pour endiguer les émois conjugués de l’adolescence et de sa transformation toute fraîche en vampire.

.

.

.

4.7. Portrait d'Alan Ball, créateur & producteur de la Série True Blood

.

Carte du Ciel d'Alan Ball

.

Avant True Blood, Alan a gagné ses galons de scénariste avec American Beauty en 1999 et Six Feet Under dès 2001. Sa carte privilégie nettement l’axe Taureau/Scorpion, avec les amas dans chaque signe, et la Pleine Lune alignée sur le Dragon… Cette configuration, en prise avec le double carré au Pluton Lion (extrêmes pression & contraste) nous ramène cependant au même type de motif: le rapport à l’autre, les différences, la fascination, l’échange ou la possession…

En effet, l’opposition Soleil/Lune, à sa façon, « re-conjugue » le vis-à-vis jusqu’ici observé sur l’axe Bélier/Balance. D’autant que l’entrelacement de la Pleine Lune au Dragon signale une naissance en période d’éclipse, soit à nouveau: les affres de la dégénérescence, la lutte contre la lumière faiblissante ou la Chute du Soleil que symbolise la Balance.

Pour l’anecdote, et dans la continuité de l’histoire familiale d’une entreprise de pompes funèbres à Los Angeles, contée dans sa série précédente Six pieds sous terre; Wikipédia nous apprend qu’il travaille actuellement sur l’adaptation littéraire du pilote d’une série tirée du livre de Charlie Huston « L’art mystique d’effacer tous les signes de la mort ».

A ce sursaut volontaire & créatif face aux forces de mort, correspond également le détriment de ses Mars & Jupiter respectivement en Cancer & Vierge (… précisément les astres reliés dans la ligne de ce billet avec le sang, la vigueur & les plaisirs de la vie). Astres en  détriment mais magnifiquement connectés dans son thème (Jupiter au trigone du Soleil et de la Tête du Dragon; et Mars au trigone de Neptune et en réception mutuelle avec la Lune).

.

.

.

5. Liens

5.1. La page Wiki sur True Blood avec de nombreux liens

5.2. Le rappel du Lien pour télécharger librement tous les épisodes de la série True Blood

.

.

Le sang, entre l'humide du Printemps & le Chaud de l'été; face au Vent, entre le sec de l'automne et le Froid de l'hiver

.

5.3. Les Quatre Éléments dans l’Ordre avec…

La mise en correspondance du Sang (qui est liquide) avec l’Elément Eau (a contrario des documents hérités de la tradition, qui l’associent à l’Elément Air).

L’humeur Sang traite ainsi très logiquement de l’assimilation, la dissolution des substances, de l’alimentation des tissus et de l’élimination des toxines.

L’humeur Vent (à l’opposé  -en écho à l’automne, à l’Air, au soir et au début de la vieillesse) correspond (encore une fois très logiquement) au Mouvement, aux contractions musculaires et à la circulation du sang.

Eau-Sang-Aube-Printemps / Air-Vent-Soir-Automne… Le billet détaille cette « nouvelle » donne élémentaire. Smile

.

.

5.4. Astrotypo d’Arthur Rimbaud… le Poète avec le Soleil, la Lune, l’Ascendant, Junon & Vénus en Balance!

5.5.Vers Les Commentaires & la poursuite de l’exploration astrologique d’autres Personnages de True BloodAvec notamment un superbe développement sous la plume inspirée de Lau

.

..

.

Tsilikat


Percer les Années Plomb comme Clara Bow

**

*

1930/2010 : l’histoire tousse…

Où sont passées nos twenties ?!

**

*

La crise, Pluton Capricorne, l’opposition Saturne Uranus, la limaille qui plombe l’atmosphère…

C’est l’occasion d’évoquer une actrice éblouissante, surgie d’un puits de misère, qui parvint à soulever la lourde trappe du succès.

Modèle des flappers et de Betty Boop, elle offre à l’Amérique son premier véritable sexe symbole, tout pétillant de malice et de liberté.  Suivent des années folles & vives, jusqu’à ce que l’étau se resserre, sous les morsures de la crise, qui comprime les esprits chagrins au-delà du mesquin; et que la High Society l’éjecte, telle une indésirable… Pensez donc, une bonniche de Brooklyn, reine à Hollywood!

*

Plan :

*

1. Parallèle 1930/2010

2. Clara Bow, un destin à la Nana

3. Un thème natal extraordinaire

4. Astrotypo de Clara Bow

5. Liens

*

**

**

Carte du Ciel 1930

*

*

Parallèle 1930/2010 :

*

Nous revivons les années 30… sans avoir joui des 20.

(Mince !) Même s’il est vrai que les guerres mondiales –qui les tenaient en sandwich- nous ont jusqu’ici épargnés.

L’idéal serait de corriger la copie, et d’extirper un bout des twenties de ces années 30 qu’on nous sert réchauffées.

La configuration cosmique majeure du moment (opposition Saturne/Uranus carré ‘T’ Pluton) reformule celle de l’époque de 29 (opposition Saturne/Pluton carré ‘T’ Uranus).

Avec Pluton, passant du Cancer au Capricorne, qui remplace Uranus au double carré… l’affaire se présente drapée dans une tenue bien lugubre. Des retentissements profonds et durables sont à prévoir.

La crise, comme on le voit déjà, c’est aussi le retour des mornes triomphes : la délation gonflable, l’immolation des moutons noirs (ou bien verts, c’est selon), la basse morale, le bon sens unique, les lois intéressées (sécurité, moralité, sécurité… et autres joyeuses taies).

Mais laissons tremper là ces tristes considérations et avançons sur la piste caillouteuse de Saturne & Pluton, en essayant d’attraper les éclats du Soleil… avec nos baguettes.

*

Pour réagir, un thème natal extraordinaire, une existence, une flamme et une femme intenses !

*

*

**


**

Des chevilles souples également…

*

*

Éléments biographiques (renversés):

*

Clara Bow… une actrice américaine née le 29 juillet 1905 à New York (Brooklyn). Une Lionne au Ciel de quartz tranchant sur la suie des faubourgs… Météore radieux des années 20… blackboulé dès 1930.

Prototype des garçonnes (les flappers)… de l’avis même de Fitzgerald comme du réalisateur Frank Lloyd (Mutiny on the Bounty… 1935) quand il déclare à la presse qu’elle en est l’incarnation : malicieuse, charmante, agressive, spontanée et profondément sentimentale.

Également modèle original (pour partie… la meilleure) de Betty Boop… avec ses mèches ébouriffées, sa bouche dessinée en arc de Cupidon, au point de redoubler son nom ; ses joues pommelées et ses mensurations ; son regard et ses mines, rendant les dialogues secondaires sinon superflus.

*

**

**

*

Parmi d’innombrables flirts avec des acteurs, réalisateurs, etc., alors que la toute nouvelle presse à scandale annonce en saccade ses prochaines fiançailles -plutôt qu’un mariage auquel le public ne croit plus-, citons John Wayne, Victor Fleming (le futur réalisateur d’Autant en emporte le vent), Gary Cooper encore tout jeune premier…

Quant au célèbre et ténébreux Bela Lugosi : des hululements nous soufflent qu’il conservait son portrait nu, longtemps encore passé leur rupture.

*

**

Gary & Clara

**

*

Premier véritable sexe symbole américain (ne devant plus à la vieille Europe ni aux exotiques colonies), et dont l’empire éclatant bien qu’éphémère, chevauche le passage agité du muet au parlant.

Comédienne sans formation, elle impose par l’intensité de son expression, un charme qui doit au naturel et à beaucoup de liberté. De son vivant, sa manière d’être et de jouer crée un nouveau standard ; on demande aux actrices de l’imiter ; les femmes se jettent sur le henné… (Brunette, Clara s’affichait rousse.)

Pour séduire, il faut « jouer nature ».

*

**

**

*

Sale coup pour les Sophistiqués… « Patience ! » marmonnent-t-ils. Se tenir en embuscade, attendre que s’appesantissent les jours maussades : la rigueur est toujours favorable aux stylistes. Montrer une noble, longue et triste mine ; jouir en cachette de ces gueux qui n’entendent rien au luxe… et lapider celles qui osent aimer et rire avec ce « naturel » de cantinière.

*

**

**

*

Mais le temps passe… 1930 déjà, Clara a 25 ans, l’atmosphère tourne acide ; jouer n’est plus ce plaisir virevoltant, et l’angoisse la rattrape.

Elle se case auprès d’un cow-boy en vue, genre beau gosse, et vit des années retirée dans un ranch, avant de s’éteindre, le cœur fatigué… devant un film où s’active Gary Grant.

Le mythe à venir de Marilyn laissera une marque d’autant plus profonde… qu’elle suivra des lèvres le tracé imprimé avant elle par Clara sur l’austère tunique US… En affriolant Petit Poucet.

*

**


**

*

*
Biographie (suite):
*

Père alcoolique; mère schizophrène, qui tente au fort d’une crise de l’égorger dans son lit… La pauvreté profonde du  Brooklyn 1900… Insomnie indéfectible à la clef pour la jeune Clara.

Suite au sourire du destin le plus improbable -même dans le scénario couturé d’une comédie new yorkaise… comme celles où elle va bientôt rayonner-, Clara gagne, en tentant le sort dans un concours de magazine, le droit le plus convoité : celui de participer au tournage d’un film.

Les scènes où elle apparaît sont coupées au montage ; c’est dur mais elle a touché son rêve. Elle hante après cela les studios, et malgré ses tenues misérables et son accent populaire, son charme et cette intensité proprement imparable lui frayent peu à peu la voie.

En un peu plus de 5 ans, elle tourne 50 films.

Tirant profit d’une insomnie maladive, elle vit de folles nuits, tourne la journée, alimente les pages à scandales… multipliant ce qui peut l’être.

*

**

**

*

Les années 20 défilent, les années 30 s’enclenchent… L’aristocratie des Studios la sacrifie avec délice et sainte perversité; ses frasques (soit une sexualité franche) et son accent de Brooklyn n’ont plus droit de cité.

Elle a fait la fortune des Studios ; qu’importe !

Elle ne coutait pas cher, on l’exploitait cyniquement; tant pis !

Les temps nouveaux exigent leur lot d’héroïnes virginales et glacées, qui jouissent en grimaçant, avec des mines constipées.

C’est la crise, l’immobilier vacille, les riches sont inquiets ; les pauvres doivent s’amender. Rien n’est davantage logique.

*

**

**

*

*

Puisque l’histoire se répète, quittons ce living étouffant, optons pour la terrasse…

Et plongeons dans les étoiles du Ciel de Clara Bow :

*

*

**

Ciel de Clara Bow

**

*

*

Survol général :

*

– Un Soleil/Lion en Secteur VI pour cette Star rescapée des bas-fonds qui joue les vendeuses dégourdies, les petites ouvrières…

Avec l’Ascendant Poissons lesté étroitement d’un Saturne hérissé d’aspects conflictuels; le Mars Scorpion culminant au trigone précis de Cérès (en Poissons elle aussi)… Autant d’indices des origines modestes ou de l’enfance difficile.

*

– La Lune en Cancer est conjointe à Neptune (le Maître d’Ascendant de la baby face américaine); Jupiter (le second Maître) est en exil début Gémeaux, sur la pointe de 4, au double carré de Saturne & Mercure, de l’Ascendant et du Dragon.

Les deux Maîtres de l’Ascendant mènent droit aux influx Lune & Mercure que présente  en premier plan le visage de Clara. Ces derniers sont soutenus par l’amas Gémeaux, l’angularité comme la dignité de Mercure en Vierge, d’une part; et de l’autre par la dignité de la Lune en Cancer, encore amplifiée par la conjonction de Neptune.

*

– Un peu en dessous de Mars, on remarque Uranus: il noue de bonnes relations avec l’Ascendant,  le Dragon, Saturne et Mercure…  Uranus se tient aussi dans l’orbe de l’opposition à la Lune… et Neptune; soit les astres de l’image animée ou du Cinéma.

*

– La conjonction Vénus-Pluton en Gémeaux est également remarquable, d’autant qu’elle est très précise (7 secondes d’orbe seulement!). Elle attire l’attention sur le sextile échangé avec la Lune Noire Bélier, ainsi que sur la proximité de Junon (elle même au trigone de la Cuspide de 1).

Cet ensemble ajouté au Mars Scorpion Culminant souligne la libido, donne du chien… La baby face fut d’abord  garçon manqué, avant de changer pour séductrice volcanique…

*

**

**

*

*

Le Ciel de Clara Bow est remarquable à plus d’un titre:

*

Outre la dignité des deux Luminaires, en plus de Mercure (en Vierge) et de Mars (en Scorpion); de l’angularité précise de Jupiter, Saturne, du Dragon et Mercure; le thème fourmille d’aspects d’une extrême précision (les conjonctions Lune-Neptune, Vénus-Pluton; le trigone Mars-Cérès; l’opposition Mercure-Saturne; le sextile Saturne-Ascendant-Uranus…). Clara ne pouvait laisser grand monde indifférent.

(J’ajoute la mention du sextile Soleil-Jupiter, du Lion aux Gémeaux, qui, bien que moins précis, dépeint  la veine et les éclats de l’actrice au sommet de la gloire.)

*

**

**

*

*

Astrotypo de Clara Bow:

*

Les combinaisons où interviennent Neptune, la Lune et Mercure correspondent à des visages très changeants, mobiles, fortement expressifs, passant d’un caractère à l’autre… L’idéal pour une actrice devant incarner différents rôles, et rendre palpables les états d’âme les plus variés. Le visage de Clara Bow est de cette sorte… et n’est pas le plus facile à astrotyper.

Le profil (au-dessus) rend bien la base Gémeaux au niveau du nez; le Cancer (avec Lune Neptune) dans les yeux; Saturne ou le Capricorne dans le tracé des sourcils, dans le surplomb des arcades, et l’abrupt du menton (avec Mars & Uranus en renfort pour ce dernier point). ce cliché donne l’impression générale du Scorpion & des Gémeaux;  ou  de Neptune/Lune mêlé à Mars & Mercure…

*

**

**

*

*

Ce portrait remarquable (au-dessus) donne l’occasion de revenir sur les principales configurations du thème :

*

– Le cadre est légèrement façonné par Uranus même si l’on sent Neptune prêt à le déborder par la suite.

– Le front est masqué. Le modelé général est nappé (Lune + Neptune + Vénus) et recouvre les arrêtes plus aiguës dues à Mars, Uranus, Saturne ou Pluton.

– L’arc des sourcils rend très bien le Saturne/Poissons/Ascendant: le tracé rectiligne descendant saturnien est quelque peu arrondi, comme suspendu… par Neptune, la Lune ou les Poissons.

– L’œil mêle surtout  Lune/Neptune & Mars/Pluton.

– Le nez aussi est lunaire, affiné par Mercure, avec déjà Vénus, plus onctueuse, qui l’adoucit.

– La bouche est fantastique! Clara Bow fut célèbre pour ses lèvres en arc de Cupidon, auxquelles renvoyait son nom: cette « pièce » de choix est due à la conjonction exacte de Vénus & Pluton en Gémeaux.

– Enfin, sur un menton profilé par le Scorpion (aidé d’Uranus), adouci par la ligne des joues, redevable aux influx plus cléments (Eau + Vénus), une superbe fossette délicatement poinçonnée vient apporter la dernière touche.

Comme j’ai tenté de l’expliquer dans une étude sur la fossette mentonnière; c’est à mon sens le résultat d’une forte inter-relation des pôles Mars-Pluton, Vénus et Mercure-Uranus… (Avec l’aspect poinçonné dû  plus particulièrement aux deux très forts Saturne & Mars.) La forte occupation des Gémeaux et l’influence d’Uranus permettent à la fossette de s’imprimer nettement (surtout dans la jeunesse) malgré l’importance des « combleurs » (Jupiter, Neptune, Saturne & Lune), qui , avec l’embonpoint qui menace, tendent à la faire disparaitre…

*

**

**

*

Aidé par Jupiter (en sextile au Soleil), le visage de la Lionne apparaît quelque peu ici.

*

*

*

**

**

*

Malgré Saturne, Mercure & Uranus -plutôt favorables à la ligne, Clara dut lutter toute sa vie contre une tendance à l’embonpoint.

Sa conjonction Lune-Neptune en Cancer, ajoutée au Jupiter angulaire en 4 la prédisposaient à s’épanouir.

*

*

*

**

Clara Bow dans "It" -Le coup de foudre- 1927

**

*

Un peu « Poissons« …  et polissonne dans ce film qui  fit d’elle une star.

Au comptoir d’un grand magasin, elle  campe une malicieuse petite vendeuse  qui sait s’y prendre…  pour se faire remarquer.

*

*

** * **

*

**

Un sourire pour finir... à regret

**

*

*

Liens:

*

Astro Data de Clara Bow

Wiki Clara

1, 2, 3, Fossettes!

Pluton en Capricorne – The System Enemy

Lubitsch Stars – Pola Negri

Kay Francis – Étoile des Années 30

Portraits de Louise Brooks

*

**

*

**

*

Tsilikat


%d blogueurs aiment cette page :