Sappho : la Force Sensible

*

Portrait de la déesse Sappho en 10ème Muse. Usons du plectre sapphique sur les cartes du Ciel.

L’astéroïde (80) Sappho. Ciel de découverte. Situation de Sappho sur la carte de Louise Brooks. L’Inspiration Favorable & Renée Vivien.

*

Plan :

*

– Portrait de la Déesse en Xème Muse

– L’astéroïde (80) Sappho

– Ciel de découverte

– Situation de Sappho (80) sur la carte de Louise Brooks

– L’Inspiration Favorable & Renée Vivien

– Liens

*

*

Le nom de la déesse grecque nous ramène au VIème siècle avant J.C., sur l’île de Lesbos où, la poétesse fort célèbre et appréciée dans l’antiquité,  préside une académie pour les jeunes femmes, dédiée aux Arts, à Aphrodite, comme à la Poésie.

Platon la qualifiait de « dixième Muse ».

*

*

L’astéroïde (80) Sappho a été découvert par Norman Robert Pogson le 2 mai 1864 (depuis l’observatoire de Madras).

Situé dans la Ceinture Principale, il prend environ 3,5 ans pour orbiter.

*

Lien: pour plus d’informations sur l’astéroïde.

*

(80) Sappho - Orbite

*

Les premières interprétations de ce facteur astrologique parlent d’un faisceau Vénus/Neptune.

De la propriété de transmutation du désir et de la sensualité, sous l’effet de l’émotion extrême, en capacité supérieure pour la poésie.

Raffinement esthétique. Hypersensibilité artistique et émotionnelle.

*

Le désir efface les limites :

*

– l’amitié, l’émulation et le soutien peuvent, sans heurt, conduire à l’amour du même sexe ; soit la boucle de l’empathie: aimer l’autre comme soi même. C’est ce qu’illustre le glyphe avec ses deux ‘Vénus’ emmêlées.

– la distance à l’être aimé et  la solitude, baignées du fluide des émotions et des évocations, laissent émerger l’Inspiration Heureuse. Cette dernière venant à son tour, peupler ou combler l’absence…

*

Le glyphe de Sappho: Une paire de glyphes de Vénus

*

Côté technique poétique, nous lui devons un mètre saphhique,  une métrique  particulière,  s’appuyant sur la durée plus ou moins grande des phonèmes, dans une recherche d’intensité à même l’écrit, à même le plat !

Avec sa poésie, la dixième Muse veut également nous entraîner vers la Musique et l’Intense.

*

On lui attribue l’invention du plectre (ou médiator), cette sorte de griffe permettant de pincer ou gratter les cordes de l’instrument, mieux, ou plus puissamment qu’avec l’aide du seul ongle. Encore cette idée du rythme et de l’intensité pour atteindre l’extrémité du sensible.

*

Avec Sappho, le sensible est source de force.

***

**

*

Ciel de Découverte de l'astéroïde (80) Sappho

*

L’astéroïde (80) Sappho a été découvert par Norman Robert Pogson le 2 mai 1864

(depuis l’observatoire de Madras).

Situé dans la Ceinture Principale, il prend environ 3,5 ans pour orbiter…

*

Quelques observations:

*

Conjonction Soleil Pluton en Taureau

Jupiter & Dragon en Scorpion

Conjonction Mars Pallas en Poissons.

Voilà un 1er volet sensuel, volontaire et créateur !

En notant que la Lune & Chiron Poissons en contact par Trigone au Jupiter Scorpion, signent des canaux sensibles d’une belle profondeur.

La conjonction Neptune Cérès en Bélier – très curieuse combinaison -, peut évoquer des ressources spirituelles propres à « recycler » les sentiments de sa  limitation ; C’est une combinaison qu’on imagine être à la fois fertile,  pour les mathématiques et pour la poésie.

Le Sextile reliant Vénus Bélier à Uranus Gémeaux semble vouloir illustrer la sexualité qu’on prête à la Déesse.

On note Mercure en Gémeaux, venant accentuer le précédent; et faire le lien avec l’étude, la littérature, l’écriture, l’académie de jeunes filles…

Saturne Balance comme Junon Sagittaire rappellent l’importance de la danse, du rythme, de la métrique… l’ordonnancement de la forme, la recherche de l’équilibre, la quête esthétique… Le tout renvoyant au dessein d’un ordre social, artistique, et même, moral.

L’amas Poissons signe bien l’intérêt possible pour la musique, la poésie ; ou encore, la grande sensibilité, l’émotion, l’empathie.

Signalons, pour finir ce très bref lever de rideau sur l’astéroïde Sappho, que placé au tout début du Sagittaire sur la carte du ciel de sa propre découverte, il se retrouve au Sextile précis de la position qu’il occupe dans le Ciel de Louise Brooks (dont l’article: Les portraits de Louise Brooks est lié avec celui-ci).

***

**

*

Ciel de Louise Brooks

*

L’astéroïde (80) Sappho, dans le Ciel de Louise Brooks, participe au grand triangle d’Air, reliant Cérès & Pluton Gémeaux, avec Lune & Junon Balance… jusqu’au signe du Verseau, accueillant Chiron en plus de Sappho.

(Le thème natal de Louise Brooks est détaillé dans Les portraits de Louise Brooks.)

*

Que pourrait donc bien valoir l’Art, s’il ne procurait la liberté, ou du moins, l’évasion ?!!

***

* Pin's LB *

**

*

* L'Inspiration Favorable *

*

La poésie, l’inspiration, la Muse… Le raffinement esthétique, l’émotion; les nobles coulées.

Observons Sappho sur la carte du Ciel d’une vibrante poétesse, ayant mené une existence intense, avant de s’éteindre dans sa toute jeune trentaine:

*

Ciel de Renée Vivien

*

*

Renée Vivien est née le 11 juin 1877 à Londres. Surnommée « Sapho 1900 », elle fut une poétesse britannique de langue française du courant parnassien de la Belle Époque.

Voyageuse au long-cours, partant six mois sur douze ; elle découvre, par exemple, le Japon en 1906. Vivien meurt à Paris, le 18 novembre 1909.

*

Pour s’en tenir essentiellement à la position que l’astéroïde Sappho occupe dans son thème; en nous détournant de ce bel amas Gémeaux, comprenant les Luminaires & Mercure; il est tout de même remarquable de constater que, depuis le signe de la Vierge,  (80) Sappho:

– oppose Mars;

– carre Mercure;

– trigone Jupiter, Neptune & Chiron!

Une configuration propre à stimuler l’écriture, la curiosité, l’émotion, les ressentis, comme l’inspiration. Non?!?

Ce thème présente d’ailleurs, beaucoup de ressemblance avec le Ciel de découverte de l’astéroïde.

*

Lien wikipedia: sur Renée Vivien.

*

*

Renée Vivien - Portrait n° 1

*

Son visage dégage une impression de force et de finesse: nous parcourons bien les claviers de Sappho.

Le pôle aigu et d’esprit: Vierge/Mercure/ Cérès/Pallas/Gémeaux , est contrebalancé et adouci par celui:  Lune/Vénus Cancer/ Neptune/ Poissons.

Uranus, Jupiter & Mars sont vifs.

Saturne est redoutable, depuis les Poissons, au carré du Soleil et de la Lune…

Mais il participe de cette émotion romantique, avec la solitude, les bouleversements, la profondeur de sentiments… pourtant éphémères.

Comme la vie.

Mais pour abolir le temps: souveraine, demeure  la poésie.

*

*

Renée Vivien – Portrait n° 2

***

**

*

* Sappho écrit un poème *

*

J’ai fait un peu de collage.

Je trouve que… cette représentation de Sappho (le portrait) rend très bien le combiné des influx Poissons/Neptune, mâtinés de Mars & pluton; fibrés par les Gémeaux/Mercure/Uranus, et adoucis par Vénus & la Lune.

*

***

**

*

Etude & Planches Astro Physionomiques en lien direct avec cet article

*

*

Article: "Les Portraits de Louise Brooks"

*

1. Vers « Portraits de Louise Brooks » :

– Ciel de naissance de Loulou

– Portrait Astrotypo

– La conjonction Mercure Vénus en Sagittaire

– Perséphone, Sappho & Terpsichore dans son thème

– Court Extrait de sa filmographie

– Portrait croisé avec la star lusophone des années folles: Beatriz Costa

– Liens

*

Etude du Type Gémeaux Féminin: "Gemini Minettes"

*

2. Vers « Gemini Minettes » :

– Galerie  des visages Gémeaux – Femme, avec la co-influence de Vénus

– les Planches détaillées du type Vénus Mercure pour la femme

– Exemples célèbres (dont Louise Brooks) présentant la conjonction Vénus Mercure

Palette & Planètes : Astuces Astrotypo pour démêler les formes planétaires

– Liens

*

*


*

*

Tsilikat

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

42 responses to “Sappho : la Force Sensible

  • Gemini Minettes « CosmiCaravan

    […] * 2. Vers  Sappho : La Force du Sensible […]

  • Portraits de Louise Brooks « CosmiCaravan

    […] 2. Vers l’article Sappho: la Force Sensible: […]

  • Vesta à l’œil nu « CosmiCaravan

    […] L’univers me rappelle beaucoup celui de l’astéroïde (80) Sappho,  que j’ai croisé dans l’article intitulé  Sappho: la Force Sensible […]

  • BB, Eros, Amor, Cupidon, la Fossette « CosmiCaravan

    […] Liens vers deux billets CC : Sappho la Force Sensible, et Proserpine, Perséphone… Infernale […]

  • as de caro

    la force sensible ok, la poésie, la créativité d’accord, mais je vois pas trop le rapport avec la sexualité…

  • Tsilikat

    Hello Caro

    Je trouvais au contraire que (80) Sappho est à la hauteur de sa réputation: à la fois poétique, hypersensible.. et inflammable par tous les sens; celui de l’imagination venant encore souffler sur les flammes (smile)…

    – avec son orbite allongée mais gourmande (coupant celle de Mars, et passant au large de celle de Vénus… sans oublier les politesses à Jupiter);

    – avec Pluton conjoint Soleil et l’Ascendant Taureau;

    – en pensant aussi à la Vénus en Bélier, intriquée dans un motif avec la Lune et Vesta.. cette dernière conjointe Uranus.. ou encore le Jupiter conjoint Dragon en Scorpion.. il commence à faire chaud et humide dans cette pièce (Smile).

    Sappho, placée en Sagittaire sur sa Carte de découve, à l’opposition de Mercure en trône, est très mentale certes; mais l’ensemble peut suggérer que l’esprit vient ici attiser la passions, comme les sens stimuler l’esprit.. une spirale bien dans le style de Sappho (?!)

    *

    Les exemples de Brooks et Vivien, multipliant les inter-relations valorisées avec plusieurs marqueurs (Vénus, Mars, Proserpine, Perséphone, Vesta, Pluton, etc.) semblent adéquatement accueillir Sappho parmi les composantes d’un motif du Sensuel, englobant le sexe strict, mais le débordant avec d’autres « inventions ».

    .. mais j’ai eu peu de retour sur cet objet subtil, intense et délicat..
    Tes avis m’aident à tenter de le préciser Smile!

  • fifi

    merci, c’est très intéressant et très bien expliqué en plus. j’ai bien compris et je l’ai bien situé en moi-même… j’ai sappho conjoint au noeud nord… dites-moi, quelle est l’orbe pour un astéroïde ?? j’aimerais bien savoir…

  • Tsilikat

    Hello Fifi

    Merci pour votre commentaire.
    La question des orbes est tjrs délicate.

    Pour les astéroïdes (qui échappent déjà à la « partie  » jouée plus classiquement… on peut dire qu’ils sont faibles.. disons 2°.

    ..mais on peut aussi avoir une idée (surtout sur son propre thème) de l’éventuel effet de l’astéroïde quand les caractéristiques de celui-ci sont suffisamment connues.

    En tenant également compte de la position dans le thème de cette conjonction..
    Si le NN + L’astéro sont angulaires, ou reliés à d’autres facteurs, valorisés, etc., la question de l’orbe devient alors moins cruciale car, même, disons, avec 5° d’orbe, l’antenne Nœud Nord se retrouvera conjuguée avec l’astéroïde et en résonance avec tous les facteurs auxquels ils sont ensemble en aspect, précis ou large.

    Peut-être pouvez-vous me dire si vous « retrouvez » l’influx spécifique de Sappho en lien avec votre NN Smile?

  • fifi

    merci pour la réponse!
    2 degrés d’orbe ? pourquoi si peu ? mais j’ai lu qu’on n’est pas encore sûr de la fiabilité des astéroïdes, enfin moi je suis sûre qu’ils nous influent mais si les astrologues, eux, ne sont pas sûrs, ils ne peuvent pas être sûr de l’orbe non ?
    alors, les astres placés sur le noeud nord, de toute façon, sont pas facile a vivre… les astres sur le noeud nord rendent un peu décalés de la réalité, puisque le noeud nord c’est ce qu’on n’a pas encore acquis. donc on développe pas mal d’illusions. et ils nous font alors nous isoler, seul, pour réfléchir, méditer, etc. le noeud nord est une antenne du thème qui est stressante et nous coupe un peu des autres et de la vie extérieure. les astres sur le noeud nord donnent une force instinctive. et on a conscience de cet astre en nous, qui « remonte » a la surface de la conscience.
    heureusement dans mon theme y a aucune planète conjointe ou en bon aspect au noeud nord, j’ai que sappho et sûrement d’autres astéroïdes que je connais pas encore, tellement il en existe.
    hier après avoir lu votre atricle, j’ai été obsédée par ce sappho, j’ai bien réfléchi, compris par moi-même, et j’ai retrouvé « l’influx » de la conjonction sappho noeud nord en moi (qui est vraiment très précise, cette conjonction, sans orbe). des magnétiseurs m’ont déjà dit que j’avais pas les pieds sur Terre, je pense que ça doit venir de là (en plus c’est en maison 6)… sappho nous branche, connecte, a tout ce qui nous entoure, notre environnement, auquel on est réceptif.
    sinon pour les aspects, dans mon thème sappho est en carrés a mon opposition lune avec pluton.
    voila, je vais continuer a lire l’article que j’avais pas lu en entier, et les autres commentaires.

  • fifi

    sinon j’ai du mal à expliquer ce que ça fait la conjonction sappho noeud nord, en moi…
    sappho c’est comme la première source en nous d’où jaillissent les émotions, la vie, l’amour, l’inspiration…
    c’est très beau.

  • Tsilikat

    Hello Fifi

    Votre définition de Sappho (juste au-dessus smile) me va tout à fait!

    *

    Question de ‘fiabilité’… c’est là que tout se complique.. suivant les perspectives et l’ampleur du champ observé.

    Certains ne vont pas même encaisser l’idée du Dragon avec sa queue ramenant au Passé ou ce genre de trucs, pendant que d’autres (parfois les mêmes) s’écartent résolument des astéroïdes ou de tout nouveau facteur venant compliquer la lecture d’une carte, les moyens de la synthèse.. ce qui bouscule les habitudes et peut fausser un « calage » qui peut fonctionner en effet très bien sans.

    En pensant également aux choix et essais fondamentaux en astro que présente la palette des différents systèmes de maîtrise ou de Domification où il faut bien piocher… Tout cela venant très fortement retentir sur l’interprétation finale de la « photo ».

    *

    Pour revenir sur la question de l’orbe

    – Les orbes qualifient les aspects entre deux termes, leur faiblesse correspond à l’intensité de la relation, un aspect très précis prenant bcp de relief (plus d’effet quel qu’il soit)..

    – On peut considérer (bien que cela reste à établir) qu’un astéroïde possède un spectre (d’effets encore smile) moins large que celui d’une planète.. mais les choses se compliquent avec Cérès qui n’est pas manchote.

    A mon goût (qui reste discutable) moins de 2° font un orbe faible pour la plupart des conjonctions..
    – Certains systèmes astrologiques ne fonctionnent convenablement qu’avec des orbes de moins de 20′ (l’astro-chronobiologie par ex.), alors que d’autres s’accommodent d’écarts juste inférieurs au signe entier (en astro antique par ex.)..

    la tolérance des orbes la plus adéquate dépend du système global utilisé.

    Pour ma part, c’est juste la dernière touche dans le réglage de la netteté.

    Le fiable en Astro comme ailleurs reste une histoire de conviction et d’expérimentation personnelles.. je crois Smile

    *

    De façon plus pratique:

    Quant un astéroïde forme une figure majeure en se combinant avec des astres importants sur la carte (dans votre ex. Sappho au carré ‘T’ de l’oppoze Lune/Pluton), et si la figure existe réellement (cad si les orbes -en effet- ne sont pas démesurément lâches ou trop fantaisistes):
    objet mineur ou pas, l’astéro se pose bien là et la carte semble nous le pointer du doigt.

    L’interprétation de ce nouveau facteur obéit aux mêmes règles mais c’est plus difficile car il n’est pas encore intégré au système de correspondances connues de l’astrologie (maîtrises, caractéristiques précises, retours centenaires ou millénaires par des praticiens et des études sur l’objet, etc.).

    *

    A ce stade, chacun y va de ses petites recettes, je crains bien Smile!

    Je vous livre la mienne qui n’est pas la meilleure mais celle avec laquelle je fonctionne depuis que, comme vous, je m’attache à ces petites bêtes:

    Je considère simplement que si l’astéroïde (suffisamment « pointé du doigt » et remarquable sur la carte) détient un message d’importance pour le natif, le thème « sec » formule déjà la problématique ou l’énergie en question.

    En gros le thème classique avec une ou plusieurs configurations éclairent et définissent le rôle de l’astéro étudié..
    ..et ce dernier vient justement pointer à l’observateur le rôle et l’effet de cette configuration (qui aurait pu autrement rester parfois indétectable car non recherchée)…

    Le plus souvent l’astéroïde vient juste reformuler (en le précisant*) ce que les planètes susurrent depuis le début (smile)

    * cette précision ajoutée grâce à l’astéro constitue toute la saveur de ce champ de recherche… c’est un peu comme dire que l’étude des astéroïdes permet d’avancer vers une connaissance plus subtile des planètes.. smile et ce n’est pas du luxe.

  • as de caro

    hello tsili

    merci pour ta réponse, je vais relire tout, pour essayer de ressentir cet archétype, qui m’échappe encore…

  • Tsilikat

    Hello Caro

    ça boum?! (de mon côté, ça commence à être la pagaille, les trucs en retard, l’urgence inconfortable.. smile)

    Autour de Sappho, les pistes peuvent conduire vers:

    – Vesta (même temps de révolution et nature « cousine », à la fois inflammable et capable de contrôle sur les passions);

    Le billet sur Vesta:
    https://cosmicaravan.wordpress.com/2011/01/11/vesta-a-l%E2%80%99oeil-nu/

    – Perséphone (au ciel de découverte avec bcp d’échos, notamment la nature à la fois sensuelle et mentale, artistique et sensible, énergique et rêveuse…)

    La carte de Découve de 399 Perséphone:
    https://cosmicaravan.wordpress.com/2010/11/16/proserpine-persephone%E2%80%A6-infernale-douceur/decouverte_persephone-399_m/

    Dans mes quelques recherches, ces 3 facteurs s’alignent souvent de concert, se renforçant l’un l’autre (en plus de Vénus, Mars, Cérès, Pluton, etc.) sur les cartes illustrant une nativité sensuelle, créative et cérébrale.. C’est fragile, je te l’accorde.. Smile, et ça reste à creuser.

  • fifi

    merci tsilikat. et croyez vous alors que amor à 5 degré de la lune noire (ou de priape), compte pour une conjonction ?

  • Tsilikat

    Hello Fifi

    C’est bien entendu discutable (smile)… ma simple opinion est que si l’on place le focus sur ces deux facteurs (par exemple en interrogeant la question des affects et la délicate ouverture du Cœur, la confiance, les étapes de l’intimité, etc.)… la conjonction fonctionne.
    La proximité des deux marqueurs combine leurs caractéristiques respectives.

    – Si par ailleurs le reste du thème (avec une configuration en écho… par exemple un lien entre Pluton, Vénus & Saturne… mais ce n’est qu’un exemple)

    – ou/et des aspects liant cette conjonction à d’autres astres ou points importants du thème…

    .. ce duo Lilith-Eros peut même constituer un « nodus » crucial pour la compréhension de cette dimension sentimentale et amoureuse relativement cryptée.

    Sinon, pour ma part, sans du tout rejeter les informations livrées par l’axe Lilith/Priape, je suis encore en questionnement, en recherche. je n’ai pas encore réussi à bien « sentir » cette énergie (ni à proposer un « type » qui traduirait Lilith par exemple)…

    Aussi, n’hésitez pas à développer si le cœur vous en dit (smile!), vos trouvailles, vos idées, vos intuitions… m’intéressent!

  • L'Oeil d'Horos

    P’têt parce que Lilitû était un démon sumérien…
    P’têt aussi que tu trouverais plus facile de travailler sur un astéroïde dense s’appelant Lilith (1181) plutôt que sur un point focal vide…

    Mon avis est que la Lune Noire n’aurait jamais dû être associée à l’archétype lilithéen (ke-wahhh, elle critique Joëlle ???). La force de l’adhésion remportée et le refus arc-bouté de l’appeler autrement est pourtant le signe de la vigueur de cet archétype qui tire et tire sur sa laisse au sein des inconscients aux murs griffés… Certains l’utilisent comme une fonction psychique répertoriée (vidée de tout contenu folklorique), c’est du reste une ligne fort répandue baptisée… astropsychologie qui revient à la nommer « Manque, Désir, Rejet ». Pourquoi mettre du Lilith là dedans si à aucun moment le parcours de cet ange rebelle ne lui prête sa douleur et ses névroses ordinaires ?😀

    J’ai au chaud un bouquin de Demetra George sur l’archétype féminin de la « nouvelle lune » (le moment où y a pas de Lune dans le ciel, qui parfois est désignée comme Black Moon / Dark Moon / Dead Moon…), mais cette période est reliée au symbolisme du cycle de la Lune, et potentiellement à différents stades ou âges de la femme… Un jour, je mettrai le nez dedans…

    J’ai personnellement toujours pensé qu’un monde se satisfaisant de 2 pauvres archétypes féminins (Lune et Vénus) et trouvant « compliqué » d’en rechercher d’autres, ne peut véritablement prétendre à la modernité d’un 21e siècle ou à la subtilité d’une civilisation hautement avancée ;-))…

    Imaginez un monde où les hommes soient éternellement coincés entre deux modes d’êtres… le reproducteur familial concentrateur et le disséminateur séducteur, façon pollen au vent…😛

    C’est vrai que ça donne pas envie… hein ?

  • Tsilikat

    Horos Eye Hello

    Un grand Merci pour ton intervention.

    Oui, c’est vrai et je le dis, la Lune Noire reste encore assez floue pour moi. J’ai lu quelques livres, fait quelques synthèses… observé souvent ses transits et autres positions remarquables sur mon propre thème… et jusqu’ici, je n’ai pas (smile) vu la lumière.
    Je mets généralement ça sur le compte qu’elle est noyée au natal dans mon bloc Maison VIII.

    Ce que tu rappelles très justement à propos du cycle lunaire me parle bien.
    L’axe qu’elle forme avec Priape, par exemple, me semble quelque chose de plus consistant que l’espèce de fixette qu’on retrouve parfois à propos de ses nombreuses caractéristiques très typées… qui sont difficilement « appréhendables ».. sans parler de vérifiables (au moins dans mon cas).

    Mais encore une fois, vu l’écho fantastique qu’elle génère, j’ai pensé qu’avec le temps, j’arriverais moi aussi, un jour, comme les autres, à mieux la sentir, percevoir et comprendre. (Il me faut parfois du temps.)

    Et avec elle, pas moyen de se situer grâce à son Ciel de découverte.

    Du coup, j’ai regardé l’objet 1181 Lilith… Au natal, il est pile sur ma Lune Cancer (.. de ce côté je suis lilithien dans l’âme.. mon logis et ma mère avec!).

    Les infos sur cet astre précisent que ce nom lui a été finalement donné en l’honneur d’une musicienne prodige et sans rapport volontaire avec le personnage de Lilith (bon.. reste que ce nom de baptême n’est pas sans impact.. on sait cela quand on cuisine les astéros Smile)

    J’ai regardé le ciel de découverte de l’objet 1181 (pour le 11 février 1927 -année ou la « Silent era » au Cinéma a cessé alors que surgissait le parlant-, depuis Alger…).

    j’ai dressé la carte pour 22h avec une Lilith bien en haut du Ciel à 7°r Lion:

    .
    Image hébergée par servimg.com
    .
    [1181 Lilith Découverte]

    – elle forme un grand Triangle de feu avec Saturne, Cérès et Junon
    – Elle carre Vesta Scorpion
    – et n’est pas loin du quinconce à la conjonction Vénus-Jupiter Poissons

    … la carte rend des effets de sensible, de profondeur, de culture, de mental… plutôt comme un mixe entre le Ciel de la musicienne et celui de la Déesse de la Nuit.

    Le Glyphe de 1181 Lilith:

    Image hébergée par servimg.com

    Une main retournée… qui fait un peu râteau… pas loin des doigts sur le clavier du piano… Également pas mal ‘antenne’.

    Vite fait, j’ai vu que l’interprétation tournait autour « d’une sexualité réprimée, d’une énergie qui peine à se lâcher en lien avec un grand besoin de contrôle »..???..
    Mais j’ai bien peur que ce ne soit que des sornettes tirées du chapeau, des enfilades sur le thème hyper bateau de la méchante sorcière de la Nuit…
    Car le Ciel de Découverte ne me fait pas spécialement cet effet… Et j’aime bcp l’info qu’on peut extraire de ces fameux Ciels de Découve.
    A creuser!

    *

    La musicienne prodige s’appelle Lili Boulanger; issue d’une famille de musiciens, elle a dans son plus jeune âge, Gabriel Fauré lui-même, tout émerveillé par sa précocité, pour lui donner ses premiers cours de piano.

    Première femme à remporter le premier grand prix de Rome de composition musicale, son œuvre commence à se développer alors qu’éclate la 1ère guerre mondiale, qui écourte sa première tournée… Elle succombe à l’âge de 24 ans des suites d’une tuberculose intestinale.

    « Le diagnostic précoce de sa maladie semble avoir accru sa créativité et ses nombreuses œuvres, d’inspiration biblique ou mystique, semblent marquées par sa tragique destinée. Beaucoup sont restées inachevées ou sont perdues. » (Wikipédia)

    La carte de Lili Boulanger (sans l’Ascendant)… avec 1181 Lilith à 29° Balance, au sextile précis du Soleil et au quinconce ajusté à Jupiter:
    .
    Image hébergée par servimg.com
    .

    Les deux cartes (celles de Lili et de Lilith 1181) présentent une certaine résonance, un certaine ressemblance… L’importance de Neptune et Pluton et même Jupiter, avec en contrepoint le souligné des planètes mentales et des influx les plus fins: Cérès, Mercure, Vénus, Junon.. en plus de la Lune… comme un petit quelque chose de cousin.

    [Au passage, on peut penser que cette conjonction Neptune Pluton en Gémeaux fait écho aux différentes pandémies, les attaques pulmonaires notamment -en écho aux Gémeaux, à l’infection avec Neptune et au fatal avec pluton-… entre la tuberculose et les salves de grippe, des millions de morts…]
    *

    .
    Image hébergée par servimg.com
    .
    [Lili Boulanger]

    – P’t’être bien un petit quelque chose de la « Lune Noire » Smile ?!

    Et si finalement Lilith aidait pour la musique ??!

  • L'Oeil d'Horos

    Bonjour Tsili,
    oh il est mignon le glyphe de Lilith, on dirait un peigne avec un manche hyper mal foutu !😀

    C’est très intéressant dans ta carte : Lilith le caillou et les différents « points » Lune Noire ne sont pas amalgamés (comme chez moi). Tu as une vraie chance de faire une différence.😀

    La carte que tu présentes pour la découverte de l’astéroïde me paraît résonner avec ce que je connais des mythes mythiques (hors contenu psycho) de Lilith.

    La position de l’astéroïde avec le soleil de découverte dans l’axe Lion Verseau ramène sur le devant le créateur et la créature. Le « statut » de Lilith n’est pas clair, elle serait un ange, mais fabriqué avec de la pâte humaine. Une sorte de premier prototype d’avant Adam qui est une créature encore différente (et avec lequel elle aura du mal à s’entendre), lui préférant finalement quelques autres anges de mauvaise réputation mais plus créatifs et plus séduisants.

    Les deux faucilles ensemble (Saturne + Cérès) résonnent également avec son mythe : elle a dû accepter de sacrifier des centaines de ses enfants (démons). Son image plane sur les morts de nourrissons. Elle l’a accepté et le sacrifice de ses enfants et le mauvais rôle qu’elle tient (trigone).

    L’insertion de Junon au trigone est drôle. Sauf si on considère bien sûr Junon systématiquement comme une épouse acariâtre… En tant qu’épouse elle n’était pas une réussite, le concept ne lui convenait pas dans la mesure où il impliquait une certaine soumission (de sa part). C’est toujours Demetra qui a proposé que Lilith, Junon et Psyché constituent trois étapes fondamentales de la relation de couple… j’en ai déjà parlé plein de fois alors je n’insiste pas (on va dire que je radote)…

    Carré de Vesta en Scorpion c’est très intéressant. Lilith est souvent récupérée par les tenantes du Girl Power, exprimant une sexualité sans tabou de quelque nature qu’elle soit, confortable avec le fait de l’exprimer ou de ne pas le faire… Certains ont dit d’elle qu’elle était très… « érotisée » et avait je cite « le sexe dans la tête ». Cela peut dérouter certains hommes… qui du coup… ne cherchent pas au bon endroit (et s’avèrent de fait « décevants »).
    Je vois Lilith dans son mythe comme un mix physique et mental, mais qui a un problème fort avec l’émotionnel, l’attachement, le relationnel…

    C’est un peu la fille aînée de Dieu à qui elle aurait dit « merde », à lui et à son paradis, et qui se serait cassée à dos de moto avec un tatoué mal famé nommé Samael… A qui doit-on le mythe des « filles qui flashent sur les bad boys » ?

    Lilith est un personnage fort, fascinant, plein de personnalité, avec une vie pleine de drames, d’aventures… une épopée bourrée de nombreuses réincarnations. Effectivement, je l’imagine bien avoir pu se glisser une fois ou deux dans la peau d’une sorcière. La sorcière est cette femme que l’homme ne comprend pas du tout. Et elle a tellement l’habitude de ça !!! C’est une ligne de moindre résistance facile pour elle…

    Quinconce à Vénus-Jupiter Poissons ? Ah c’est donc bien qu’il y en a cachés là quelque part des trésors de générosité, et cette volonté de ne faire qu’un de coeur (Vénus) de tête (Mercure) et d’âme (Jupiter). Mais c’est toi qui m’as dit que tu pensais que le quinconce était un aspect puissant… Au point de voir qu’elle représente aujourd’hui pour beaucoup tout le contraire ? l’isolée, la solitaire, le refus systématique plutôt que l’abandon et l’acceptation ?

    Comment comprendre cela sans une histoire ? :-)) Vocation de conteur ratée ! ;-))

  • Tsilikat

    Whahou:-) ! Quel beau morceau smile! Tu es inspirée et je plonge dans cette très prenante dimension: tu viens de me présenter Lilith.

    [Beaucoup de ce que tu as dit brosse le portrait d’une véritable artiste… qui en plus serait femme.]

    Encore une fois.. smile.. il y a matière à un article.

  • L'Oeil d'Horos

    Et bien avec une conjonction Lune-Lilith, je me doutais qu’il y avait moyen de faire en sorte que ça te parle ;-)) pour peu qu’elle soit une flamboyante tragédienne.

    Oserai-je te demander si tu as lu les deux articles centraux du Bulletin n°34 « D’où viens-tu Lilith » paru en août 2006 ? Ils comportent des éléments de référence bibliques et sumériens qui pourraient t’aider à construire un profil moins en creux…🙂

    Depuis que j’ai lu l’intro du livre de M. Bériault, j’ai su ce cette Lilith-ci avait bien du charme. J’ai essayé de le restituer sur la couverture qui est un (Luis) Royo (dessinateur bien trop sulfureux pour figurer dans mes sources…) que j’ai légèrement retouchée (cachez ce sein que je ne saurais voir). A elle seule, elle est souvent TRES inspirante pour le public masculin qui m’en fait des compliments…😀😀 Un joli dessin vaut parfois plus hélas qu’un long discours…😛

  • Tsilikat

    Luis Royo a bien fait quelques Lilith qui savent se tenir, non?!🙂 :

    .

    Image hébergée par servimg.com
    .
    qui ne sont pas loin d’Hécate, Perséphone ou Proserpine

    *

    1181 Lilith

    – avec son temps de révolution juste au-dessus des 4 ans, l’amenant à croiser, presque majestueusement, au large de la planète rouge, le dominant au passage, par la situation sinon par la taille (Mars fait deux tours et des soupirs avant qu’elle boucle)

    … me rappelle l’une des figures ou configurations inscrites sur son Ciel de Découverte:

    – l’opposition Pallas-Scorpion/ Mars-Taureau;
    au double carré de l’oppoz Soleil/Neptune sur l’axe Verseau/Lion

    Et si on englobe dans la photo l’encadrement du Pluton-Cancer Culminant, par la Lune et Lilith… et comme nourri au sein par les Vénus Jupiter Poissons (non sans soubresauts.. avec les Mercure Uranus dans le même signe):

    – l’univers « Black Disco Trash » proposé par la plupart des artistes qui se sont penchés sur elle, correspond bien avec la partition planétaire (Smile).

    ..

    Bon.. p’t’êt’ temps de me replonger dans le Bulletin n°34 smile

  • Tsilikat

    … de fil en lacets, ça me rappelle un post sur la diva du disco, Capricorne jusqu’à l’émail: Donna Summer

    .
    Image hébergée par servimg.com
    .

    Lien: https://cosmicaravan.wordpress.com/2010/06/26/carnet-de-bal-du-capricorne/

    .

    ..Curieux que j’étais de son positionnement lilithien [Dilution: 1181]

    – sa Map:

    .
    Image hébergée par servimg.com
    .
    – Placée juste sous l’Ascendant, elle entraine le tchou-tchou des enfers (avec Saturne, Cérès & Pluton qui font les wagonnets qui défilent au quai n°1.

    – Elle trigone Mercure, carre Vénus et demi-sextile précisément Pluton…

    – Une particularité de plus: elle est à l’opposition de la Lilith Moyenne.

  • as de caro

    tiens, c’est marrant, moi c’est le contraire… Je me sens très concernée par la signification lune noire, de manque, de coupure, et de désir ardent paradoxalement, accompagné d’ un certain détachement lucide… j’étais donc contente d’avoir aussi l’archétype lilith associé (avec dans le package, l’autonomie, la rébellion suivie d’une libération, le magnétisme sexuel, la fécondité, la créativité, etc, )
    apparemment ce ne serait pas le cas?

    Je ressens la lune noire comme une difficulté initiale, à laquelle lilith apporterait une compensation;
    en effet, la symbolique lune noire a quelque chose de très cérébral, mental, désingarné, alors que lilith est infiment charnelle, même si de nature divine.

    Quand par honnêteté intellectuelle, j’essayer vraiment de séparer la lune noire de lilith, je ressens une vive sensation de malaise, non pas intellectuel, (après tout cette théorie en vaut une autre), mais émotionnel…
    Comme si on m’empêchait d’appliquer un pansement sur une blessure à vif, ou que l’on m’enlevait quelque chose d’essentiel…

    Parceque ma lune noire est dominante en Poissons au DS, et que lilith se trouve en lion en XII, bref, dans les choux, comme stargazer, perséphone, et autres. Donc théoriquement, l’archétype lilith ne devrait pas trop faire sens pour moi, et pourtant, je sens que j’en ai besoin, qu’il correspond à quelque chose de très important pour moi.
    .., donc voilà comment je vois les choses.

  • as de caro

    sinon, moi, c’est sappho que je n’arrive pas à appréhender, même en tournant et en retournant la chose dans tous les sens…

  • Tsilikat

    Hello Caro

    Mince! Nous v’la pris en flag, en train (d’essayer) de blanchir la Lune Noire Smile

    Le faisceau de significations qui lui est attaché m’intéresse aussi; c’est surtout la difficulté à remarquer, évaluer, -sentir en fait- son effet au gré des transits et conjonctions, pour ma part, qui pose problème.

    Ses déplacements ne semblent pas correspondre avec un effet notable… c’est troublant?!
    (Le Dragon, par ex. – un axe fictif lui aussi- ne me pose pas ce problème, ses transits sont plus nettement sensibles.)

    Puisqu’elle correspond avec un point fictif (l’espace vide et en miroir du second centre de l’ellipse), cela peut faire sens qu’on ne la sente que difficilement en transit… mais du coup, ça n’aide pas à l’appréhender, d’autant qu’elle est déjà à prendre ou à laisser, sans les data que procure un Ciel de découverte.

    D’autre part, et même si c’est laborieusement expliqué un peu partout maintenant, son maniement est encore flouté par le fait que deux marqueurs existent & rivalisent (les positions Vraie & Moyenne) et qu’ils ne sont que très indistinctement différenciés (et bien davantage par les grâces d’un discours psycho que de façon astro logique).

    Au bout du compte, à part sa position au natal, avec les schémas interprétatifs proposés (essentiellement psychologiques, et tournant autour de:

    la nécessité d’être authentiquement soi-même, même si on ne se connaît pas, ou qu’on refuse ou peine à véritablement se connaître; le tout pouvant conduire jusqu’au mal-être (dans la plupart des cas vu le challenge) ou à l’intensité individuelle & assumée (quand on y arrive)… hum: super, smile

    Ok, c’est mystérieux, circulaire et sans aucun doute profond mais je reste sur ma faim.

    Bon, je tiens à préciser: je suis plus dans le questionnement que dans le rejet ou le déni.

    *

    Cet échange autour des 3 Lilith pousse à ausculter les cartes en écarquillant grand les yeux:

    Sur ta carte, (1181) Lilith est en Lion et Maison XII en effet.. Smile: dans les choux c’est vrai..

    – mais au sextile du Soleil & de Mars, enjambant l’Ascendant (le sextile à Mars est encore plus précis: 15°26′ pour 15°14′!)..
    C’est déjà une solide valorisation.

    – Elle est en outre dans l’orbe du sextile/trigone à l’Axe du Dragon.

    Au final, en contactant ces différents marqueurs essentiels, elle se fait plutôt remarquer je trouve (?)

    (Elle oppose aussi la Lune noire moyenne, placée à 16°18′ Verseau, avec moins d’un ° d’orbe… Notable même si c’est coton à expliquer – smile.)

    Même si la conjonction de la LN vraie avec Cérès (en résonance avec ton Ascendant Vierge) justifie amplement tes analyses & ressentis, ta Lilith (1181) pourrait sans doute être plus facile à « tracer & reconnaître » que ta Lune Noire Vraie qui, même si elle est angulaire, se trouve amalgamée à Junon et Jupiter en plus de Cérès (?)

    *

    Mais ce n’est que par de tels échanges et de nombreux essais qu’on peut avancer sur ce sujet miné, vu que la figure pourchassée est par essence fugitive et nocturne, et qu’on se l’approprie surtout au travers de son propre thème, avec son ressenti.

    Plus loin… je vais creuser autour d’un couple, assez « dark glamour intense », possiblement lilithien: Isabelle Adjani & Daniel Day Lewis
    (Smile)

  • L'Oeil d'Horos

    Bonjour As
    non rassure toi, rien n’est fixé sur la Lune Noire / Lilith l’astéroïde. Nous discutons simplement. C’est difficile de trouver quelqu’un que ça intéresse.

    J’ai une conjonction entre les deux mais je pense pourtant qu’elles devraient être séparées en signification (ce qui défie toute logique) puisque souvent conjonction signifie fusion.

    J’apprécie par ailleurs beaucoup l’image rebelle de Lilith mythologique, sa vie et son combat, mais par exemple absolument pas tout le folklore qu’on y met autour (dark, goth, sexe, vampire et compagnie), pourtant ça fait partie du package quand tu fais des recherches.
    Mais en ce qui me concerne et alors même que je l’ai proche d’un angle, cela ne constitue aucunement un facteur désirable d’identification. Je trouve ça plutôt repoussant, impatientant, comme des enfantillages de mauvais goût… (il est toujours délicat de revendiquer son ressenti sans vexer par la même occasion, ceux qui n’ont pas le même…).

    Par ailleurs, s’il y a une chose qui me choque légèrement dans ton propos c’est que tu utilises « dans les choux » pour dire la maison XII !!
    Quand donc les astrologues arrêteront-ils de se couper d’une partie d’eux mêmes (et de leurs consultants) aussi essentielle que celle du contact avec leur Etre profond ? De dire que le thème est « le reflet d’une totalité psychique » tout en n’utilisant bien sur que 11 maisons, la 12e ne servant notoirement à rien ??? Grr.

    Comme tu vois Priape en XII milite pour la réhabilitation de cette maison :-))

    Pourrais-tu envisager de changer ton regard négatif et nihiliste sur la XII et te mettre en quête de sens à ce niveau ?
    Les reconnections et guérisons dont parle Chiron résident ici : réintégrer toutes les parties de soi qu’on tient à l’écart et qu’on laisse à la porte. Healing is wholing (guérir c’est refaire un tout) C’est Rudhyar qui le dit.

    PS : j’ai un gros dossier sur Sappho par J. L. Lehman (à traduire), sans compter la vision de Julie Demboski (qu’elle m’a obligée à retirer des Bulletins parce que ce que fais est du vol, qu’on se le dise).
    C’est différent de ce que propose Tsili qui est plus… poétique.

    Lehman procède à une longue introduction de ce qu’est la libido sur le plan énergétique avant d’entamer l’étude de Sappho. Cela rapproche à mon sens beaucoup Sappho des aspects médicaux de Vesta. Sauf que Sappho est selon elle plus orientée sur l’exercice de la sexualité physique (elle se permet de le dire je suppose parce qu’elle a étudié en parallèle Eros, Amor, Junon et qu’elle a trouvé son « créneau » spécifique à chacun pour les choses de l’amour).
    Une opinion que ne partage pas du tout Demboski pour qui Sappho est un astéroïde donnant simplement un indice du fait que l’on aime travailler avec son conjoint ou son amant… (c’est si particulier et si précis qu’elle a bien dû se fader des thèmes pour vérifier ça…).

    C’est en projet depuis un bail pour le mettre en Bulletin mais j’ai le temps de rien…😀 Patience, ça viendra bien un jour, on a une chance, je viens de refuser de tenir une chronique sur les astéroïdes qui m’aurait obligée à fermer mon site et mon blog… faute de plus pouvoir les alimenter…

  • Tsilikat

    Isabelle Adjani & Daniel Day Lewis

    (je sais, ce n’est plus de la dernière actu)

    Image hébergée par servimg.com

    *

    … ou quand deux Lilith (1181) se tendent la perche:

    *

    [J’indique avec les bulles sur les cartes, la position de Lilith 1181 ainsi que les planètes avec lesquelles elle est principalement reliée -ses aspects majeurs.]

    Image hébergée par servimg.com

    *

    Image hébergée par servimg.com

    *

    Image hébergée par servimg.com

    *
    L’objet Lilith (1181) est bien valorisé sur les deux cartes; il est aussi dans les deux cas en forte relation avec Mars (Opposition pour Adjani, et conjonction pour Lewis).

    – Le détail des aspects à Lilith dans le thème de Lewis peuvent mettre sur la voie d’un type féminin en écho: conjonction Mars + Sextile Lune + trigone Neptune + sextile Pluton…

    – Soit quelque chose approchant le Ciel d’Adjani..: avec son Ascendant Bélier; son Neptune arrosant par trigone Mercure, Vénus et le Soleil, et Pluton, placé au milieu…

    *

    – A son tour, les relations de la Lilith (tjrs 1181) d’Adjani, pourraient presque peindre à grands traits, le profil masculin le plus en résonance (avec la conjonction à Cérès, le signe du Capricorne encore renforcé par le sextile à Saturne, et l’opposition à Mars.. et Uranus)…

    – Et en effet, Lewis s’en rapproche: avec sa conj. Lilith Mars; son très fort Uranus (au double carré de l’oppoze Soleil-Lune/Neptune +…), son Saturne aux multiples carrés; sa conjonction Mercure-Cérès sous l’Asc. et les luminaires…

    Sand doute est-on loin d’une relation facile (le couple a eu le temps de faire un enfant)… et peut-être se sont-ils beaucoup appris -notamment, à mieux se saisir et se comprendre en s’éclairant mutuellement sur leur part d’ombre réciproque -la perception par l’échange en reflet.. des fameux angles morts; ce que les autres sentent et voient mais qui nous échappe, bien qu’à la racine de notre être (?!?)

    *

    Image hébergée par servimg.com

  • as de caro

    hello tsili,
    belle analyse du couple Adjani- DDay-Lewis, l’astéroide lilith t’inspire! C’est vrai que les concordances, sont frappantes.
    Concernant l’attirance de DD Lewis pour les femmes de type Marsien, elle est renforcée, je crois par la conjonction junon pallas en Bélier…
    Pour Adjani, quelle belle Vestale!
    elle pourrait figurer dans le billet cet astéroide, avec la conjonction à Mars, maître del’asc, Uranus et Jupiter (parfaite incarnation du feu sacré qui consume…)

    A « l’oeil d’horos »
    Bonjour,

    ce qui m’attire surtout dans le mythe de lilith c la possibilité d’être créatif et de transgresser les tabous, ou refuser l’asservissement sans pourtant être puni (cf par exemple le mythe d’astrée), la possibilité d’une troisième voie par rapport aux conventions et au systeme.
    Lilith épouse de Dieu m’a aussi beaucoup plu, (on marche ici sur un pied d’égalité) ainsi, que la lilith ailée, qui serait un anti-chérubin (anti pour dire « le contraire de »).
    Un genre de Déesse Démone en quelque sorte.
    Tu as écrit: « Je vois Lilith dans son mythe comme un mix physique et mental, mais qui a un problème fort avec l’émotionnel, l’attachement, le relationnel… » c’est tout moi, çà.
    Je ne suis pas gothique, mais attirée par les univers sombres et tortueux (post apocalyptiques, par exemple),…

    Concernant les astéroides, je considère qu’ils sont vraiment influents, s’ils sont valorisés (en maison angulaire, ou alors conjoints ou en aspects serré à un angle , à un luminaire, au maître de l’asc, ou a une planète dominante) sinon, je n’en tiens pas trop compte…
    D’où mon expression « dans les choux » concernant les astéroides en maison XII, (ils auraient pu être en maison V ou XI, çà aurait été le même topo)…

    A part celà, je n’ai pas de problème avec la maison XII, dont l’énergie m’est familière, avec mon opposition lune neptune angulaire, le signe des poissons bien habité et mon soleil qui est maître de ladite maison XII.
    Me retirer en compagnie de mes Niebelungen intimes et privés, est une de mes activités préférées.
    Juste que je peine à matérialiser mon inspiration en quelque chose de concret, à donner forme et matière à mes rêves éveillés. C’est mon grand problème en ce moment.

    A +

  • L'Oeil d'Horos

    Tsili…
    et si tu faisais un billet sur Lilith ?🙂
    C’est un sujet qui intéresse toujours beaucoup et tu pourrais exploser tes stats avec😀

    Pendant ce temps, je fouille sur Internet pour trouver des trucs sur Sappho. C’est décidément un modèle qui ne me plait pas !! (sorry)😀
    Pourtant j’ai taquiné longtemps du sonnet dans ma jeunesse : une poétesse au pinacle ça aurait logiquement dû m’intéresser sauf que… pof pof.

    J’ai fouillé sur le forum de chez Kim (Falconner), chez Mystic Medusa (qui considère que les noms d’astéroïdes sont donnés totalement au pif et n’en est que plus surprise quand ils tombent pile…), et j’ai même trouvé des allumés de l’astrologie boursière qui considèrent que Sappho est un astéroïde « financier » (comme Sedna ?!!! du reste) et qu’ils rendent responsable du Crack boursier de 2009… En tous cas j’ai bien ri !😀 Ou pas.

    J’étais donc en train de me dire que Sappho, heumpff, et je me suis mise alors à penser à Hypathie. « Voilà plutôt une antiquité de femme savante, qu’elle est bien mieux !!! » que je me suis dit. Hein ? « Je parie que j’ai l’astéroïde Hypatia super mieux placé que cette ridicule poétesse… et je le vérifie tout de s… »

    AAAAAAAARGH !

    Sappho : début Vierge
    Hypathia : fin Lion
    Orbe : 4°

    Maudits cailloux !!!!😀

  • Tsilikat

    Hello

    Ces différents reflets féminins (Vesta, Sappho, Lilith, Perséphone, Proserpine…) même s’ils restent encore assez cryptés, ont le mérite d’ouvrir le cadre sur des représentations qui échappent au rôle plus nunuche communiqué par les marqueurs plus classiques (telles Lune & Vénus.. ou même Cérès & Junon).

    Les différentes déesses précédemment citées ont d’ailleurs de nombreux points communs… notamment une sexualité -vue comme un pôle d’énergies dédiées- plus indépendante des exigences culturelles & sociales, dans lesquelles sont encore trop souvent cantonnées les femmes.

    Du coup, ces mêmes déesses pâtissent d’une mauvaise réputation (sorcellerie, vénalité, cruauté, rejet, etc.) et ramassent tous les défauts de la Terre…

    C’est cette tendance, relayée par des interprétations psycho-astro toutes du même tonneau, qui me dérange.

    Alors que de façon générale, les ciels de Découverte correspondant à chacun des objets, reflètent surtout du courage, de la finesse (de l’Esprit), de l’indépendance, de la créativité, de l’énergie…

    C’est vrai, également, qu’on y retrouve souvent marquées des difficultés d’insertion tranquille (dans les unions, les contrats… avec un placement de Vénus souvent délicat).. Mais c’est le lot de tous ceux et celles avec un Uranus qui rebique.. et je ne vois pas de grandeur ni de vérité dans leur perpétuelle lapidation… d’autant qu’elles me plaisent bien: je leur trouve de la classe, du courage, de la sensibilité.. le tout enveloppé de mystère… et ça me va très bien Smile!

    *

    Image hébergée par servimg.com

    *

    – Un billet de fond sur Lilith (1181) ?

    J’y viendrai… mais avant j’ai besoin d’étudier ses transits sur une assez confortable période (sur mon propre thème et au quotidien) de façon à préciser mes impressions.
    Et vu l’intensité habituelle des réactions au sujet de la Lune Noire en général, je ne suis pas pressé…

    Si Lilith (1181) finit par s’imposer comme un marqueur pertinent et plus maniable de l’énergie correspondant symboliquement avec la face cachée de la Femme, la Lune et de notre âme (ce que j’ai tendance à croire)… Inutile de se hâter (smile)… Il vaut mieux, au lieu de ça, bien creuser le sujet, multiplier les observations, les exemples éclairants, réfléchir…

    D’ailleurs, c’est surtout en France que l’astéroïde Lilith est peu connu… et vu qu’il existe, il suffit de prendre le temps de l’observer pour mieux le connaître… C’est ce que je vais faire.

  • Tsilikat

    … Mais l’espace des « Commentaires » (ici même ou ailleurs) est l’endroit parfait.. moins exposé, & plus clairement perceptible comme lieu de réflexion, questionnement, échanges et recherches…

    .. Mieux qu’un billet qui tend, lui, à poser un bilan, une opinion calibrée, un stade plus arrêté de la réflexion… et, smile, on en n’est pas encore là.

    Aussi: j’espère, grâce à nos échanges à venir, avancer avec vous pour « croiser doucement les doigts avec ceux de Lilith ».

    Smile

  • fifi

    wah, je vois que y a eu de la discuss sur la Lune Noire ! je vais lire tout ça, je m’y intéresse justement en ce moment… moi j’ai pluton sur ma lune noire donc ça m’aiderait a comprendre.
    a plus,
    fifi

  • Tsilikat

    Un Lien vers le « Gravier Cosmique » où les différentes Lilith (ou autres Lunes Noires) sont présentées, avec les nuances qui les distinguent subtilement:

    http://cosmicgravel.blogspot.com/2011/05/tout-ou-rien-pan-et-lilith.html

  • L'Oeil d'Horos

    Bonjour fifi,

    et si Pluton sur la Lune Noire te proposait de regarder un peu ce que tu voudrais conserver ou pas du « problème » qu’elle représente ?
    Pluton est toujours un appel à la transformation, au changement d’état. La Lune Noire pointe un sujet sur lequel nous sommes d’une certaine intransigeance, pas toujours bien consciente. Un lieu où on ne transige pas, on ne discute pas, soit que l’on s’en sente incapable, soit que l’on soit persuadé que c’est impossible, soit que cela nous fasse désespérément peur…

    Je crois que le transit de Pluton sur la Lune Noire pourrait être l’un des plus puissants leviers qui soient car Pluton épure ce dont notre Ame n’a plus besoin. C’est une chance, une opportunité qui va durer quelques années. Pluton ne nous prend jamais de court, à la manière d’un Uranus. Ses changements sont radicaux, difficilement réversibles, certes, mais sans autre facteur « accélérant », il n’est pas tellement rapide, ou brutal… on a le temps de voir venir, mais pas de se mettre la tête dans le sable, autrement gare !

    Tout transit de planète considéré – dans une certaine incompréhension – comme « dur », n’est difficile que dans la mesure où nous sommes fermés à ce qu’il représente.

    Par rapport à la « compréhension », je voudrais recommander la prudence (enfin de ne pas trop en attendre). Il est vrai qu’avec la Lune Noire, il n’est pas toujours possible de « comprendre » : l’impératrice du tacite se fiche de toute argumentation !…
    J’imagine que ce serait parce que la sphère d’action du mental se trouve être au delà de celle où la Lune Noire s’épanouit : elle plonge ses racines profondément dans l’inconscient, dans l’instinct, dans l’émotion, où elle est reine.
    Dans Lune Noire, il y a Lune.😀 Nous ne souffrons pas avec notre mental. Le mental n’a pas peur, le mental n’a pas honte.

    Donc à moins d’être un quelqu’un d’hyper-intellectualisé dont les émotions sont entièrement « encadrées » par un mental fort et une volonté puissante, il me semble que l’apport « compréhensif » restera toujours un peu en deça de ce qu’on en espère.

    Au mieux, cela permet de considérer la Problématique d’un oeil plus « froid » comme si elle n’était pas nôtre, et lorsqu’il ne s’agit pas de nous, on trouve miraculeusement toutes les solutions les plus évidentes… :-)) Mais notre sensibilité sera-t-elle capable d’écouter ? et de consentir ?… …

  • val75019

    Merci pour toutes ces infos si riches.
    Cela m’a permis de constater que sappho est sur mon NS en saggitaire 1
    Je suis portée vers les voyages mais peu sur la poésie littéraire.

  • Tsilikat

    Hello Val

    Merci pour votre commentaire.

    Dans le billet sur Sappho, j’ai surtout tenté de présenter le Type de la Déesse, qui apparaît en effet surtout sensible, originale, affûtée et mentale, mais j’ai peu exploré ses combinaisons avec d’autres Dominantes planétaires.

    Ce facteur pris isolément ne suffit sans doute pas à déterminer une tendance forte à l’encontre du reste du thème natal… mais on peut tout de même noter que sur la carte de Découverte de Sappho, les marqueurs du Voyage sont nettement soulignés:

    – placée en Sagittaire (comme dans votre natal)
    – non loin de Jupiter, lui-même en conj. du Nœud Nord
    – avec plusieurs planètes en Maison XII dont Neptune et Vénus Maîtresse de l’Asc.
    – et avec Mercure & Uranus en Gémeaux…

    Outre l’aspect inspiré et poétique, on peut imaginer que la Déesse soit en effet favorable aux voyages…

    Sa Lune Poissons en plus des Chiron, Mars & Pallas dans le même signe peuvent aussi défendre cette idée.

  • L'Oeil d'Horos

    Bonjour Val,

    et à tout hasard, est-ce que tu n’aimerais pas particulièrement voyager en compagnie d’un(e) ami(e) proche ? (par rapport à en solitaire ?)
    Chez un autre auteur, Sappho est associée à l’amitié.

  • val75019

    Bonjour Oeil et Tsilikat,

    En lien avec la conjonction au NS, j’aime voyager, cependant généralement je voyage avec mes amoureux. Jupiter en N situé en gémeau 7 sur le NN
    Je partage : qu’on y retrouve souvent marquées des difficultés d’insertion tranquille (dans les unions, les contrats… avec un placement de Vénus souvent délicat).. ==> cependant ma venus 8 cancer est bien aspectée.

  • Lunesoleil

    Bonjour Tsilikat à tous(tes)
    Je m’intéresse également à Sappho depuis le 15/09 en conjonction à Eros/Nœud sud en Gémeaux à 13° sur la cuspide du FC dans ma RS2010 et que j’avais relaté dans l’un de mes articles sur le Post mettant en scène une X affaire de DSK .
    Ce que je remarque dans le thème de découverte de Sappho est en phase rétro, donc on peut supposer en progression Sappho reviendrais en Scorpion et si c’était le cas en conjonction Jupiter/Nœud nord ? , ce Jupiter lors de la découverte de Sappho se trouve aussi sur mon Sappho natal  . Ce passage en mondial de Sappho au Nœud sud été la sortie d’un article sur le Gravier Cosmique et sur CosmiCaravan Sappho était dans quel signe lorsque l’article a été rédigé ?
    Ce qui est surprenant dans mon thème en progression converse (un jour avant la naissance=1an) Sappho se trouve en conjonction à mon Soleil orbe 1° et en progression secondaire en conjonction a mon news cycle soli-lunaire progressé et dans l’orbe de la conjonction avec Mars +4°, donc la conjonction qui a eu lieu est antérieure puisque dans le natal Sappho est à +7° de Mars et a été réactivé par la RS2010 et qui ma valut de nombreuse mise en lumière d’astéroïdes qui m’étais inconnue ou que je n’avais as encore levé le voile et d’autre que j’ai approfondi comme les quatre Déesses (Cérès, Pallas, Junon et Vesta)
    Je suis d’accord pour que la compréhension d’un astéroïde en accord avec un secteur particulier, il faut aussi qu’il soit reconnu dans le thème de naissance ou que l’approfondissement s’active naturellement suite à un enchainement de faits d’une reconnaissance d’un astéroïde en synergie. Et c’est bien l’inverse qui s’est produit dans mon cas par la découverte de l’encadrement de la nouvelle lune avant la naissance après le défilé des astéroïdes étudiés Un encadrement mettant en scène une énergie en correspondance à une famille d’astéroïdes, formant un tout et plus encore […]….
    Et là je découvre le thème de découverte de Sappho, si elle a un lien avec la poésie … effectivement j’ai beaucoup écrit dans ce périple guidée par Sappho …. Dans la RS/2009 Sappho était conjoint Vénus sur les pas de Mercure en Balance… ensuite normal avec le passage de Sappho au nœud sud en mondial la résurgence du passé qui retient mon mental dans le filet du pêcheur…. Sappho est aussi au mi-point de l’axe des nœuds lunaire et normal que ce passage au Nœud sud me rende prisonnière d’un enchevêtrement inextricable ou difficilement identifiable puisque inaccessible au commun des mortel.
    Si Sappho a la porte du Nœud nord lors de sa découverte témoigne d’un processus d’exploration d’une nature captive et non sans danger (Vénus/Neptune sous l’axe d’opposition Saturne) évoque une fragilité soutenu par le quinconce Mars/Saturne , Soleil au Nœud sud/Taureau , JupiterR/Scorpion renvois à des prises de conscience sur le plan des désirs , des possessions qui sont source de souffrance…
    Lune/Mars/Poissons c’est l’intensité des émotions qui enchaine le physique englouti corps et âme par les sens … Neptune encadré par Lune/Vénus donne à la sublimation idéale d’un archétype spiritualisé à souhait ? Je ne sais pas si Sappho a un lien avec les finances, ce que je sais elle est aussi en conjonction 1° avec ma part de fortune. L’axe des nœuds lunaires dans l’axe Scorpion/Taureau les deux maitres Mars et Vénus qui avance sur le Nœud sud bien valorisé à un lien étroit avec le passé qui se répète et actuellement JupiterR est maitre du Nœud nord en mondial, à voir lorsque Jupiter passera sur le Nœud sud du thème de la découverte…. Lorsque une planète rétrograde demande de reconsidérer quelque chose de connu ou de faire évoluer la symbolique de l’astre sur le plan de la conscience, de ce qui est à l’intérieur de nous même ou de lus personnel et lorsque cet astre est en phase rétro au nœud nord qui ne devrais pas être connu et qui devrais aider à l’évolution de l’être ou d’une cause … le nœud nord est encadré par JupiterR et SaturneR , c’est un retour qui doit se faire sur une nouvelle recherche ?, ou quelque chose qui sera remis en cause ?, y aurait-il pas une certaine « involution », ne faudrait-il pas revoir l’aspect social relatif a Sappho ?
    La poétesse Sappho du 7ème siècle ne pratiquait pas l’écriture comme un exutoire pour palier à ces attirances amoureuses atypiques ?, ce qui créait une poésie originale qui aurait donné lieu a une reconnaissance sociale traversant les siècles (très tendance Scorpion cette survivance après la mort et la présence de JupiterR dans ce signe)….

  • Tsilikat

    Hello Lunesoleil

    Merci pour cette relance sur Sappho, comme sur l’approche & le maniement des astéroïdes en général d’ailleurs.

    Ton commentaire est dense.

    Je pense comme toi (même si un simple Mercure rétrograde est loin d’avoir livré tous ses secrets), que la rétrogradation doit être prise en compte quand on observe un astéro.

    De même, à propos des encadrements, cette méthode rapide & visuelle d’appréciation du ciel qui peut paraître trop simple pour être honnête, reste un outil incontournable.. qui marche également à merveille avec les astéroïdes, et ce, qu’on les suive sur leur propre carte de découverte, ou qu’on interprète leur effets possibles dans le thème d’après leur voisinage.

    Au passage, cette efficacité constatée des encadrements vient dilater et relativiser beaucoup des certitudes & quiproquos sur la sempiternelle question des orbes.

    Sur la carte de découve de Sappho, on la retrouve entre Jupiter/Scorpion & Junon/Sagittaire… tous 3 sont rétrogrades.. ce groupement retentit évidemment sur l’interprétation de l’objet Sappho.

    La prise en compte progressive et étendue des astéros par les praticiens ramène à l’usage conscient de nombreuses techniques utiles qu’on néglige volontiers avec les planètes mais sur lesquelles on va plus s’appuyer quand il s’agit de cerner le sens et l’effet d’un objet-symbole encore mal connu.

    un astre qui rétrograde semble aussi cligner de l’œil

    Très bonnes Fêtes!

  • Lunesoleil

    Voilà j’ai été zieuter Sappho rétro qui aurait poussé jusqu’au 21ème degré en Scorpion à 1° près de mon Sappho, j’ai l’œil du phénix ; ce qui donne une conjonction certaine avec JupiterR et le nœud nord en Scorpion en relation a la transmutation , l’argent des autres […] pour ce dernier il faudrait faire des recherches pour voir si effectivement Sappho aurait un lien avec les finances …

    Joyeux Noël !!!

  • Tsilikat

    Hello

    °
    Je viens de relire ce billet sur Sappho, .. et p’t..n! je délirais sévère.

    Bon, d’un ‘ott’côté, ça envoie bien.

    °°°

    Ce qui me rassure?..

    Cék’dan les Commentaires, c’était pas,

    non plu, piqué à Charonta.
    Sourire…

    °

    VA+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :