Intro pour l’étude sur Vulcain

Hello

Du nouveau sur Cosmicaravan :

– des posts  (qui se veulent) plus courts

– deux nouvelles catégories (Hypothétic & Toc ; et Blogram)

– l’intro d’une nouvelle étude portant sur Vulcain

(Liens autres articles sur Vulcain en bas de page.)

*

Vulcano-Pola-400

*

Comme je l’ai fait pour Pallas, je vais caboter en vue des côtes de Vulcain  -l’hypothétique planète cachée dans la  lumière du Soleil, un moment pressentie et recherchée  -jusqu’ici sans succès-  au plus proche de Mercure. Mais aussi des astéroïdes (Hephaistos, Vulcano) et même un astre hypothétique (Vulkanus)…

*

En explorant les nombreuses entrées possibles, les multiples passages, les détroits…

Entre science et fiction, mythologie et fantaisie, astrologie et astrotypo… avec en tête l’idée d’aboutir à l’esquisse du type Vulcain…

*

Mon premier Blogram ci-dessous en guise de carte ou de menu pour les posts à venir  consacrés à Vulcain :

*

Blogram-Vulcan-01

*

C’est en effet l’occasion de tirer sur les différents fils de la pelote :

– la mythologie (Héphaïstos)

– l’émergence de la conscience machine

– les métaux

–  la fantaisie et ses ressources trop souvent méprisées, Star Trek , etc.

– l’astronomie (Soleil, Mercure, les Vulcanoïdes, poussière zodiacale, Vénus & Mars…)

– l’art (numismatique, statuaire, peinture…)

– l’astrotypo (carré, triangle, ovale et chapeau pointu…)

*

A bientôt

*

Liens autres Articles sur Vulcain à ce jour:

1 – Vulcain Mais où est donc Ornicar

Flash mythologique

Images & mots clefs

Comment utiliser Vulcain en Astro

Pistes pour esquisser le Type.

*

2 – To Be Vulcan or Not to Be – Walter Gropius

Portrait Astrotypo d’un bon candidat au titre de vulcanien: le fondateur du Bauhaus; le mari d’Alma Malher, architecte, designer…

Présentation des marqueurs astrologiques de Vulcain (les « VBs »)

Premières estimations de la pertinence des reflets de Vulcain dans le thème natal…

*

3 – Vulcan Women (1) Linda Goodman

Portrait Astrotypo d’une belle et talentueuse candidate au titre de vulcanienne: la célèbre astrologue du New York Times, dont les livres d’astrologie s’écoulèrent par million dans le monde entier dès les années 70…

*

4 – Vulcan Women (2) Mary Shelley

Portrait Astrotypo de l’auteur célèbre de Frankenstein ou le Prométhée moderne, publié en 1818, alors qu’elle n’avait que 21 ans…

*

5 – Ranx, Lucy, Liberatore – From Vulcan to Utopia

Portrait du dessinateur (et designer) italien Tanino Liberatore, auteur de l’apocalyptico-percutant RanXerox, de la frémissante et australopithèque Lucy.

Avec un détour par la carte du Ciel de Frank Zappa (dont il signa une pochette célèbre)… Car Vulcan, Vulcain, Vulcanus, etc. ont à voir avec la créativité, avec les machines… mais aussi avec la sensualité, ou pour le moins, avec la pression du désir.

*

*

Tsilikat

Advertisements

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

63 responses to “Intro pour l’étude sur Vulcain

  • Tsilikat

    Hum…

    J’hésite, pour commencer, entre le volet astronomique, et le mythologique…

    Ensuite, il faudra bien parler d’astrologie -quand même!

    Puis, le littéraire…
    …en passant par la fantaisie, sans oublier le catastrophisme.

    J’insisterai sur le volet « Vulcain – Émergence de la conscience machine ».

    L’iconographie rapportée au sujet, quelque soit l’optique choisie, est très abondante… Il va me falloir être raisonnable… et choisir.

    A plouss.

  • Tsilikat

    Hum…

    Euh… Oui, les posts plus courts… c’est quel étage?

  • Tsilikat

    Hello

    Du coup, le volet sur lequel je voulais insister, pour lequel j’ai amassé le plus de docs..: Vulcain et l’Esprit-Machine…, je ne l’ai pas encore abordé..
    – Classik!
    – Trop d’info bouffe l’info..

    ..mais je vais y venir.. en passant par des « trucs » qui m’ont percuté au passage (c’est le risque quand on planche sur es astéroïdes: on se ramasse aussi les méteorites [ou bien les mots t’y ro’ôtes… allez savoir -Silly-]…

    A venir, il y a :

    – Vulcain et le Cycle du Souffre
    – Vulcain & les Machines
    – Pallas Versus Vulcan

    – et enfin, Vulcain et l’Esprit-Machine.

    On verra si je peux tenir et couvrir tout cela.

  • galaxie

    Je me demandais… horrifiée où pouvait se situer le courant dit des Transhumanistes (qui voient l’avenir de l’Humain dans une fusion avec la Machine) dans l’univers Vulcanien et je « tombe » (EN ARRET!) sur la phrase « Vulcain et l’Esprit-Machine » de la fin du texte juste au-dessus.
    Si l’Homme-Machine est bien du ressort d’un -voire des quatre-, VB’s, j’y renonce illico-presto. L’humain à naître n’aura plus rien d’humain, il sera un « hybride » doué d’une immortalité… mortelle pour l’esprit. Mais cet humain serait-il « d’essence » Vulcanienne ?

    Bref, Tsilikat, avez-vous pensé à placer ces VB’s dans les cartes du ciel de certains de ces Transhumanistes affichés : Mark Zuckerberg (FB), Larry Page (Google) : Lawrence Edward Page né le 26 mars 1973 à Ann Arbor dans le Michigan,
    Raymond C. Kurzweil, né le 12 février 1948 : co-fondateur du Mouvement (dit) des Transhumanistes (Singularity University).
    John M. Smart, fondateur et président d de « l’Acceleration Studies Foundation.
    Ou William Sims Bainbridge, né le 12 octobre 1940 : co-auteur du rapport NBIC de 2002, validant pour ainsi dire l’Homme-Machine comme projet de société au niveau.. gouvernemental américain.
    Ou quelques autres…

    A moins qu’ils ne soient du registre de l’astéroïde Hybris (lu sur Cosmicaravan): ou une conjugaison « des » Vulcain mariés à cet Hybris… ?

  • Tsilikat

    Hello Galaxie

    Je vous découvre bien remontée contre le transhumanisme.
    Je vous réponds et j’en profite pour donner mon sentiment sur ce mouvement et la manière dont il est perçu.

    .

    En effet et comme le signale l’illustration dans le billet au-dessus (le blogram de Vulcain), en amont de l’écriture des différents billets sur Vulcain, j’ai pensé à cet axe important à son propos: l’homme machine, l’esclavage, les robots, les hommes ployés, les ouvriers, les employés, etc.

    [A ce propos la création de la classe ouvrière… accompagnée de l’alcoolisme, au 19ème siècle, par les barons de l’acier et du charbon… c’est à mes yeux déjà une transformation de l’humain par l’humain, faisant de l’homme pauvre une machine aux droits rongés par ses patrons-propriétaires..]

    Une thématique très riche que je comptais aborder une fois les Vb’s un peu mieux installés sinon précisément établis. J’y reviendrais certainement selon l’inspiration, surtout que le gros des recherches est déjà fait.
    .

    Pour ma part, je n’associe pas le transhumanisme exclusivement à la tendance militaro-industrielle et ultra capitaliste… smile, même si elle est en effet dominante dans les budgets et la mise en avant médiatique.

    Je suis pourtant de ceux qui craignent la hausse des dangers menaçant la démocratie, liés aux technologies militaires, qui recueillent toujours plus de budget.

    Quand l’homme s’est saisi d’un caillou pour le tailler et en faire une arme et un outil: le mal comme le bien étaient fait.
    Cela pour dire que l’évolution est changement depuis le 1er instant.

    .

    La partie non militaire et non ultra-capitaliste du mouvement transhumaniste n’est pas dépourvue de charme à mes yeux:

    – elle se détache de la vision renonçante sur la mort et la maladie, sur les infirmités et la douleur. Elle se détache aussi de quelques impératifs moraux discutables et datés -véritables axiomes à portée politique et à buts très ciblés- que professent les religions… surtout pour se maintenir elles-mêmes comme entreprises multinationales..défendant leur « marque » comme le font Nike et Coca Cola.

    Dans quelques années, sans surprise on verra poindre des cas de racisme à l’encontre d’individus modifiés par la technologie: encore des prétextes de pacotille pour exprimer haine, rage, malheur et bêtise en fait.. ainsi que satisfaire au goût du profit par possession des autres.. car depuis les premiers transistors ou la télé, l’humain est déjà modifié au niveau épigénétique.. et transformé par la machine comme il l’est déjà et de façon imparable juste par l’ambiance ou la simple qualité de l’air.

    [En rappelant également que les démocraties s’appuient sur la domination économique de la majorité de la population, au profit de quelques élus… et ce depuis l’antiquité grecque avec sees millions d’esclaves.]

    .

    Ce qui me déplait dans la critique du transhumanisme c’est donc la référence implicite au religieux alors que les religions de tout temps collaborent avec les puissances, les armées, les gouvernements… Ce sont elles qui instituent et « valident » les différences entre les humains pour ensuite les contrôler en masses, en abaisser certains, en relever d’autres…

    En résumé, mon opinion discutable (sur le religieux que je distingue du spirituel qui n’appartient qu’à soi)…: la mauvaise foi est le pétrole du religieux.

    Quant au transhumanisme: il sera ce que l’homme en fera… c’est un peu tôt à mon goût pour être définitif sur le sujet.

    ..
    .

    Merci beaucoup pour votre commentaire, smile

  • Tsilikat

    C’est sans doute sous l’influence de l’héritage mythologique -véritable base, souvent, chez l’astrologue comme chez les psy, ainsi que pour beaucoup d’artistes- … mais j’ai du mal à manquer chez l’humain la tendance prométhéenne… l’homme cherche à échapper à son sort funeste…

    Ce n’est pas exclusif mais ça le définit bien… Et même très bien en cela que ça ne vient pas troubler la définition avec des arguments moraux, dont la nature même les rend discutables et interprétables à l’infini…

    Avec des lunettes astro cette fois, de Prométhée on passe facilement à Uranus; puis on n’est plus très loin de Vulcain: dans la recherche d’un dépassement des limites désolantes de la condition humaine (souffrir, vieillir, mourir).

    J’admets volontiers que les solutions peuvent souvent être dramatiques et viciées par l’intérêt de caste ou particulier…
    Mais je pense qu’en l’homme même réside cette tension fondamentale pour se libérer… Et dont le transhumanisme (non militaire ni ultra capitaliste) peut esquisser une théorie…

    Le gros truc du transhumanisme est également très Verseau dans l’idée.

    En réfléchissant de nouveau sur ce sujet grâce à vous, je réalise que le principal ennemi de ce mouvement sera dans un 1er temps le fondamentalisme religieux. Ensuite, quand il se sera imposé et s’il s’impose, les religions les plus habiles le noyauteront, en prenant les commandes avec des arguments « moraux », jouant la division des peuples et leur esclavage.

  • Tsilikat

    A l’occasion d’un post sur la Transe…
    j’ai déjà abordé le mouvement transhumaniste sur CC

    – lien: https://cosmicaravan.wordpress.com/2012/01/02/ze-green-panther/

  • Tsilikat

    Ce mouvement philosophique (tjrs le transhumanisme) convoque le futur; a ce titre il peut passionner autant l’astrologue que l’amateur de S.F.

    En science-fiction on est habitué à présenter l’homme du futur mêlant plusieurs stratégies de développement.. Les tendances, en gros:

    – les mécas… reposant sur la machine: Dieu est un robot
    – les drogués… avec des drogues « adaptant » l’homme au besoin, au travail souvent, mais aussi aux conditions de vie (pollution, autres planètes, etc.)
    – les psy-religieux: l’homme modifié par la croyance et l’entrainement forcé
    – la génétique bien entendu
    – …

    Mais il va de soi que ces tendances se mélangent: par exemple les drogues peuvent être des nano robots qu’avalent des psy-religieux issus d’un programme génétique, smile [*]

    .

    La 1ère frontière, surtout dans la lignée de Kurzweil , c’est l’avènement de la « conscience machine »… quand l’ordinateur, si c’est un jour possible, développera une conscience..

    La seconde, liée à la 1ère sans doute: la hausse de la longévité vers un rêve d’immortalité prenant progressivement davantage de substance…

    En attendant, de fait, la hausse de longévité, pouvant varier considérablement suivant la fortune du bénéficiaire, au long des progrès technologiques et médicaux… cette longévité croissante déjà possible et qui va s’accentuer chaque année, ça vient déjà poser des problèmes d’une complexité inégalée quand on y songe…

    ..
    .
    Cette poussée vers le possible d’une vie plus longue est inopposable.
    ..
    .
    Le religieux ne pourra que condamner, retarder et contribuer froidement à en rendre l’accès plus cher; avant de s’y rallier, sous conditions, pour y tailler sa part de pouvoir et de privilège, à l’égal d’un intermédiaire tactiquement placé, à l’instar du politique… Soit comme la mouvance religieuse l’a toujours fait, au profit du développement de sa puissance.

    Côté définition, la morale est vertueuse en soi, c’est d’accord.
    Son problème, et il est complexe, c’est qu’elle vieillit souvent, n’étant plus adaptée au temps et agressivement imposée malgré tout ce que le réel suggère.
    Mais surtout elle constitue le vecteur privilégié de la propagande: le religieux, le moral, la norme sont les chiens modelant le troupeau d’un berger le plus souvent indigne, conduisant à la spoliation, aux guerres et aux atrocités.

    Je lui préfère le bon sens, aussi indéfinissable mais autrement bien défendu à l’égard des idéologies toujours plus saugrenues, et visant toutes à aliéner les masses pour jouir de la crème.

    [*]La Saga Dune par Frank Herbert est exemplaire à ce titre.

  • Tsilikat

    Sur ces questions (immortalité à crédit, conscience machine, futur amoral mais réel, etc.), après Frank Herbert et son inépuisable ‘Dune’, l’œuvre de l’auteur Bruce Sterling

    lien billet: https://cosmicaravan.wordpress.com/2011/01/06/futur-et-confitures/

    Notamment son livre:

    Le Feu sacré (Holy Fire), 1996,

    « …à propos d’un monde où la longévité croit de façon continue, et de la culture souterraine marginalisée de jeunes artistes dans un tel monde. »

    … j’aime beaucoup, c’est passionnant, l’auteur a vraiment creusé profondément la question, et en gros, sur ces sujets, plus que la chose en soi, c’est le différentiel, les différences, de statut, de richesse, d’accès… qui posent de graves problèmes:

    – le progrès est devenu source d’inégalité; c’est déjà le constat désenchanté de la jeunesse…
    – les religions divisent et opposent l’humanité jusqu’au génocide

    Smile: il ne reste que l’art non marchand, l’amour éphémère et la fantaisie… c’est infime mais au moins c’est bon.

  • galaxie

    L’Enfer est un lieu qui n’a pas de limites…
    (J.L. Burke)

    Hooola, des commentaires du commentaire en… cascade. C drôle le « filigrane » anti-religieux qui court parfaitement assumé je dirais, à travers vos propos. Les miens ne se basaient pas sur le « religieux ».
    En revanche, je ne rêve pas de devenir un Cyborg, ou un hybride (?!), même en conscience -surtout en conscience- où je serais à moitié machine à moitié humaine.
    Je crois que c’est là où nous sommes… morts en nous-mêmes, que le rêve du Cyborg peut naître, exactement comme ces Organismes Génétiquement Modifiés, rendus stériles puis ré-orientés vers une sorte d’immortalité de synthèse (Monsanto, s’appropriant le Vivant, puis confisquant l’accès des paysans aux semences… naturelles, par exemple, remplacées par des « semences OGM »… stériles, et pour lesquelles les agriculteurs sont asservis… pour l’éternité à devoir les racheter chaque année à… Monsanto).
    Je suis bien sûr d’accord sur ce que vous dites de l’exploitation ouvrière, etc. etc. Mais pour moi, la filiation entre cette forme d’exploitation et l’avènement de l’Homme-Machine participent du même esprit : d’écrasement d’une partie de l’humanité, au profit d’une élite auto-proclamée. Il y a une sorte de loi… d’extermination qui ne dit pas son nom.
    Un auteur (que vous n’aimeriez sans doute pas, car d’athée il est re-devenu chrétien selon son propre aveu) : Guillebaud ; ramène le mouvement des Transhumanistes à une révolution post-industrielle qui serait triple et relierait : l’économique + le numérique + le génétique.
    Déjà la (dite) Révolution industrielle, est une incroyable ingénierie effectivement esclavagiste (fallait sans doute trouver une alternative à l’esclavage récemment aboli… officiellement). Mais l’avènement et le caractère extrèmement contagieux de la Machine dans la vie de l’Humain est une sorte de… Décébration planétaire (à mes yeux). Elle crée une sorte de terrain… addictif en l’être humain.
    Mais au-delà ou juste en-dessous de tous ces effets spéciaux high tech, il y a le triste désir « d’améliorer l’espèce humaine », et donc le « simple » eugénisme.
    Je vois que le Transhumanisme vous fait… rêver. Il me donnerait plutôt des cauchemars.
    J’ai pour dicton privé et pour faire face à l’acharnement-marketing grâce auquel le monde marketing nous affirment « promis-juré-craché », qu’ils font tout pour réaliser nos rêves : ne touchez pas à mes rêves, vous en feriez des cauchemars !
    Voilà, ça ne sert sans doute à rien de s’étendre sur nos opinions respectives sur ce Mouvement, puisqu’elles semblent être diamétralement opposées. Mais j’avoue être conquise par l’incroyable abondance de vos recherches et domaines de curiosité.

    J’espère donc que nous continuerons d’échanger. Au fait, je suis « Marie Septembre », mais comme je m’étais apparemment déjà inscrite sur Cosmicaravan sous un autre de mes pseudos (et BAL), j’ai laissé les choses en l’état.

    Pitite phrase dont j’aime à la fois le son et le… sens
    « L’automate… est une « machine de mort »… parce qu’il représente et « fait vivre » la mort dans notre quotidien ». Et ça, je l’éprouve, donc… j’approuve.

    @+ Tsilikat

    PS j’aurais un très court texte retranscrit d’éphémérides de Vulcain édités par Jean Billon à transmettre.

  • Tsilikat

    Je suis sans doute très « uranien » sur ces questions… de fait Uranus compte souvent chez les astrologues; je l’ai à l’Ascendant. En plus je suis Bélier et il transite justement ce signe en ce moment.

    L’astrologue uranien (redondance quant tu nous tiens) pourrait par exemple prononcer ces mots inqualifiables:  » un astrologue religieux c’est comme un musicien soldat »..

    ..une faute de goût en somme, selon l’esprit prométhéen d’Uranus:

    la Liberté arrachant son collier.

  • Tsilikat

    Hello

    Oui. Vous avez raison. Je m’emballe. Surtout sur le religieux prêt-à-porter que je vois surgir telle une vague déjà menaçante, et tristement, au détriment du spirituel qu’il proclame diffuser.

    Je ne sais pas si vous admettrez avec moi que le religieux, la morale et la norme constituent le verrou essentiel de la plupart des concepts liés au transhumanisme. C’est la voie que j’ai d’abord détectée…

    Mais elle ne m’autorisait pas (smile) à vous assommer comme je l’ai fait avec ma rhétorique de croyant indépendant. loll

    Je vous prie de m’excuser; d’autant que ces échanges me passionnent. Et je serais victime de ma fougue si cette conversation cessait.

    Je capte aussi très bien le fait qu’on répugne à la promesse d’un avenir plein de tuyaux et de machines, dérangeant la chair, s’imposant au quotidien le plus intime: pas besoin d’être religieux en effet pour en concevoir pour le moins de la méfiance.

    Ensuite je suis revenu sur Vulcain, très relié avec cette idée digne de Marx, de la dépossession de l’humain par le travail, la machine, le robot, l’esclave…

    Le final est décevant; smile ou alors on est encore loin de la fin:
    il est difficile de trancher: les machines auront aussi du bon même si elles ont déjà fait preuve du mauvais.

  • Tsilikat

    Les éphémérides de Vulcain par Billon… ça m’intéresse!

    Est-ce que ce sont celles du Vulcain ésotérique, collé à Mercure, jamais loin du Soleil?

    Même si de la part de Billon on s’attend à un astéroïde (?)

    En tous cas ça m’intéresse, smile

  • Tsilikat

    Je reviens pour ajouter sur le fond: le danger « eugénique » autour du déplacement de la normalité qu’impliquent les thèses du Transhumanisme…

    Je ne peux que vous suivre: le danger est là… et surtout comme vous l’avez rappelé, en tenant compte des mouvements de capitaux dans le domaine militaro-industriel, chimique etc. qui fondent comme des vautours, investissant en masse dans ce domaine.

    Pour ma part, de façon « Pluton » cette fois, je considère que le mal est fait, que les possibilités existent déjà et que les faits vont s’enchainer: c’est déjà en route, la nano révolution va encore accélérer l’affaire et dans 20 ans on est en plein K. Dick.

    Le progrès étant dorénavant hors de portée du citoyen de base; l’avenir c’est la piraterie, smile … avec son sort éphémère autant qu’aventureux

  • Tsilikat

    Mais là je visitais surtout les pièces du transhumanisme que vous dénoncez, à raison je crois, smile

    Ce mouvement a d’autres fondations, d’autres rêves et propositions que la main-mise des puissants sur les populations.

    Parmi elles, la lutte décomplexée (vis-à-vis de la religion essentiellement) contre la vieillesse et la mort:

    – c’est vrai, quand on y pense, quel statut, quel pouvoir… quel avenir pour la religion si l’immortalité ou sa simple possibilité s’annonçaient progressivement, smile?

    En deux mots; c’est la recherche théorique sur une nouvelle façon de penser et de vivre qui me séduit dans ce mouvement;

    …un nouveau mode que l’on devra de gré ou de force conjuguer à un certain degré, face à l’irruption des possibles technologiques déjà engagés, et de leurs conséquences.

  • galaxie

    VULCAIN « point vibratoire »
    Ci-dessous, texte introductif aux éphémérides de Vulcain de 1901 à 1999, éditées par Jean Billon.

    Le glyphe retenu par l’auteur en couverture des éphémérides est formé avec un cercle, dans lequel est « incrusté » un « V » faisant carré à l’intérieur du cercle avec sa pointe « fusionnée » avec le centre du cercle. Ce carré (V) ne pourrait-il faire correspondre entre eux les signes du Scorpion et du Verseau au niveau de leurs 15ème degrés. En partant de l’hypothèse intuitive de Dane Rudhyar qui attribuait une valeur « radicale » (et irréversible) à ce « 15ème degré » dans les quatre signes fixes : Taureau, Lion, Scorpion et Verseau.
    Une réalité spirituelle serait contenue/cachée dans cette figure : « La » quadrature du cercle ?! Celle réunissant : le Taureau, le Lion, l’Aigle et l’Ange (du Tarot entre… autres) ?!
    Le glyphe retient les… « rayons » de portée collective que sont le signe du Scorpion et du Verseau. Existerait-il alors un… Vulcain (y compris dans sa représentation) qui ferait le pendant à ce Vulcain collectif et qui serait la part individuelle mise en correspondance avec ce Vulcain ?! Le « Vulcain personnel » serait le carré symétrique à la ligne horizontale (imaginaire) du cercle et donc diamétralement opposé, c’est-à-dire faisant un aspect de carré avec les 15ème degrés des signes du Taureau et du Lion ?!

    Le commentaire ci-dessus n’est que vagabondages ou/et tâtonnements personnels.
    Celui juste en-dessous est la transcription exacte du texte introductif apporté par Jean Billon à « ses » éphémérides.

    VULCAIN « point vibratoire »

    Ce « point vibratoire » intra-mercurien est celui traité dans l’Astrologie Esotérique d’Alice BAILEY.
    La tradition initiatique confère à VULCAIN le rôle du Soleil spirituel central, acteur de la purification totale. Cet astre invisible détruit les illusions de la forme pour amener l’être humain au seuil de son expression spirituelle à travers une volonté impersonnelle.

    VULCAIN régit avec Pluton le 1er Rayon cosmique de : Volonté-Pouvoir. Il peut être considéré comme un octave inférieur de Saturne : l’être face à lui-même, dans la vérité absolue du silence infini.

    Dans le registre de cette planète rapide, un lien existe entre VULCAIN, régent des rapports intensifs, vécus ou latents, et Mercure, vecteur des relations extensives dilatées.

    Mais la planète invisible correspond surtout à Mars, expression de la puissance d’action. Quant à l’univers des astéroïdes, il nous redonne son essence à travers Vesta, élément Feu, sans oublier le planétoïde N°2212 Héphaïstos, découvert en 1978…

    Eléments orbitaux

    Demi Grand Axe : 0,13744 (Terre = 1)
    Excentricité : 0,019
    Inclinaison : 7°30’
    Elongation solaire : 8°17’

    Révolution sidérale : 18,58415 jours (18 j. 14H 1 mn)
    Révolution synodique : 19,5804 jours (19 j. 13h. 54mn)
    Pas zodiacal quot. : 19°22’26’’ (19,3715)
    Pas horaire moyen : 0°48’26’’
    Pas moyen en 6h : 4°50’34’’
    Pas moyen en 12h : 9°41’08’’

    Le programme informatique du calcul de l’éphéméride a été élaboré en janvier 1985 par Jean-Géo TOUTAIN. Date tenant lieu de thème astral horaire de l’éphéméride : 25.01.1985 – 14.45 – Laval (53)

    Les calculs sont établis à partir de deux observations astronomiques de passage d’un point sur le disque solaire :
    +26/3/1859 – TU : 12.00 – Lescarbault – 05°19’ Bélier
    +25/0/1907 – TU : 8.39 – Isbester . – 03°06’ Cancer

    Etudes de Vulcain
    – « The planet Vulcan, History, Nature, Tables » de WESTON, 1920
    – “Vulcain, the intra-mercurial planet”, de Carl STAHL, 1977

    Note technique
    En modèle géocentrique, Vulcain est rétrograde lorsque l’élongation se situe entre 132° (Vulcain stationnaire) et 228° (Vulcain à nouveau direct)
    La rétrogradation dure environ dix jours et demi et la marche direct, treize jours.
    La marche rétrograde couvre un arc de 9° environ, et le mouvement direct, un arc de 28° ½.
    A titre de comparaison, Mercure rétrograde durant vingt-trois jours sur 14° et Vénus durant quarante-deux jours sur 16°.

    J’aimerais beaucoup les réactions de… Tsilikat, tant pour mes « interprétations libres » de début de commentaire que pour les données « brutes » extraites des éphémérides « Le Point Vulcain » de Jean Billon.
    Je viens juste de plonger dans tes écrits sur les VB’s… et ils sont tellement abondants, que soit je m’abstiens de tout avis à priori, de peur de « perdre la face » (en disant de grosses conn….s) soit je me lance, avant même d’avoir tout lu et tout… compru !

  • galaxie

    Les éphémérides de Billon (celles que j’ai en ma possession en tout cas) vont de 1901 à 1999. Les dates sont espacées de 4 jours, et les indications semblent correspondre à ce qu’Astro PC d’Auréas indique pour Vulcain (à 1° près). Donc, il s’agit bien du Vulcan-h55. D’ailleurs, il le dit lui-même, donc… (hoola, drôle de phrase!).
    En fait, il semble que vous ne disiez pas pourquoi vous (tu) avez choisi tel ou tel dessin avec ses particularités : pourquoi Héphaïstos avec ce qui ressemble à une flèche barrée (où l’on pourrait aussi voir le H de… Héphaïstos ou… Homme (vhy not). Bon, Vulkanus-h46 est aussi celui utilisé par les Astrologues Uraniens (Ecole de Hambourg ?) et son émergence par le sommet semble aller de soi : tout shuss, plus d’obstacles. La navette fonce droit à travers l’univers… vers les étoiles. Mais ceux qui m’intriguent le plus sont : Vulcano4464 et Vulcan-h55. Vulcano représente-t-il la part (individuelle) de l’Esprit mais à la fois incomplet et ouvert… vers la terre ? et Vulcan-h55…? Pourquoi ce triangle inférieur à la fois ouvert et un axe qui le traverse verticalement ? Il me rappelle aussi beaucoup le glyphe égyptien avec les trois peaux….

  • Tsilikat

    Faut se lancer car la vie est courte, smile

    Il va me falloir moi-même du temps pour digérer les data que tu as fournies sur le Vulcain ésotérique… une astro que je connais mal et pratiques très peu.

    L’essentiel de ma pratique s’élançant précisément sur une voie opposée: la recherche du ‘Type’, celle de la forme correspondant à l’influx et à sa nature… avec le principe quasi inverse de l’éso, de considérer que: le vrai est lisible dans l’évidence au pied de laquelle on se découvre aveugle. Smile

    Du coup l’astro ésotérique me fascine pas mal, je me dis qu’elle pourrait éclairer mes ombres… mais je me défie encore un peu trop de son registre flou et malléable au gré de sa propre culture symbolique ou de son habileté rédactionnelle.

    Au plaisir d’autres échanges, smile

  • galaxie

    Pour les Transhumanistes, disons que je nourris à leur encontre ce que je pourrais appeler une « passion inversée ». Ce mouvement me fait vraiment peur et pas pour des questions morales ou/et religieuses… et 100% d’accord sur ce que vous dites de l’effet exterminateur des religions sur;.. les dieux et le spirituel de façon général. En revanche, j’ai été élevée dans l’ombre des miradors et autres mémoires concentrationnaires (père déporté et… fier de l’avoir été ; ce qui ne fut pas très bon pour l’ambiance ni pour notre insouciance, mais l’histoire est ainsi faite). Et je… reconnais un certain Esprit. Je pense aussi que l’eugénisme n’est pas né du nazisme mais exactement le contraire. Et que les théoriciens et… techniciens eugénistes ont survécu au nazisme. ça, ça me fait très peur : le fait que le nazisme puisse un jour apparaître comme un bricolage d’amateurs face à ces nouveaux… technoprophètes! Je n’ai pas de… frustration quant à ma nature mortelle, si l’âme est éternelle pourquoi se soucier de nous immortaliser ? Cette technologie taxidermiste me laisse… froide.

    Mais je suis aussi émerveillée par l’incroyable capacité dont vous-même semblez doté, à sembler vous intéresser à presque tout sans rien céder à la qualité. Uranus à votre ascendant… moi au… descendant (second « maître » maison 1 avec Verseau en interception). Ah oui, les Béliers ont beaucoup de chance avec cette traversée de leur « planète initiatique » (Uranus) dans leur propre signe. Doivent être pas mal secoués, mais que de perspectives. Vous avez peut-être un côté Cyborg : je suppose qu’avec une telle compilation Vulcanienne, les quatre doivent être prédominents dans votre ciel.

  • Tsilikat

    Pour les différents glyphes associés aux multiples Vulcain, j’ai dérivé leurs formes de celles du symbole du Soufre, suivant en cela la mythologie et la tradition alchimique…

    Mais je l’avoue, dans l’urgence de la rédaction du billet, sans avoir consacré bcp d’efforts, de recherches ni de créativité pour argumenter telle forme plutôt qu’une autre:

    – le chantier « glyphal » de Vulcain reste ouvert, smile!

    De même, dans le billet qui présentait le topo général avec ses principaux acteurs cosmiques, physiques ou hypothétiques, astéroïdes ou points symboliques… je n’ai pas poussé très loin la différenciation des objets titulaires du brevet de Vulcain… Ce genre de choses prend un temps fou, parfois des années. C’est ainsi. Au mieux, en y consacrant un mois, tout au plus peut-on présenter ses impressions, smile.

    Sauf intuition gagnante (que seul l’avenir peut vérifier), les deux chantiers sont liés: pour établir les glyphes des différents Vulcain de façon véritablement cohérente et respectueuse du faisceau symbolique spécifique de l’objet céleste; il faut auparavant avoir fait le net sur leur spécificité en regard des autres objets cousins…

    C’est ce qui prend vraiment du temps (étude croisée des cartes de découverte, puis longues auscultations des transits au gré des passages significatifs, au long des années, dans le passé, au présent et dans le futur: soit les seules manières ou les plus importantes de valider astrologiquement un nouvel objet.

    L’astro est chronophage et ne rapporte rien sinon des miettes, etc. je ne t’apprends rien.

    Mais je reviendrais sans doute sur le faisceau de Vulcain: Travail, machine, esclave, jalousie, désir, compensation, Vénus, Mars, béquille, génie/démon, Lucifer, lave, etc. C’est passionnant et ce sera toujours actuel. A cette occasion, et si quelqu’un ne l’a pas déjà mieux fait, je me risquerais à distinguer les différents cailloux.

  • Tsilikat

    En ce moment, je suis plus attiré par le distinguo entre Perséphone et Proserpine… :

    https://cosmicaravan.wordpress.com/2010/11/16/proserpine-persephone%E2%80%A6-infernale-douceur/

    Les flammes des hauts fourneaux approchent celles des Enfers, ça peut faire lien avec Vulcain.
    Mais ces créatures sont autrement fascinantes et sexy que l’ingénieux boiteux…

    Je les ai déjà abordées mais il reste tout à faire, notamment plus précisément les distinguer, les étudier… avant d’émettre une opinion fragile, smile

  • Tsilikat

    Échanger avec vous, avec toi, c’est très enrichissant.

    Merci pour les documents sur Vulcain; c’est cool… et désolé encore de ne l’avoir pas été assez, emporté par ma furie du moment, la religion (une période c’était les journalistes; une autre, les médecins… bon, heureusement ça tourne, loll).

    Ce que tu évoques autour du passé concentrationnaire qui menace toujours de passer à l’avenir par un présent trop naïf, faux-cul ou indolent.. ça me parle profondément… et malheureusement, en effet, ça fait ou peut faire lien avec le sujet.. de la modification de l’humain par la machine (en gros)..

    Et là on est en plein cœur de la configuration céleste du moment, qui dure, et qu’on endure: le carré Uranus Pluton… extrémiste à souhait, qui combine astro historiquement (au long de son cycle) la crise économique, les guerres, les racisme, nationalisme et autres folies qu’ont les masses quand elles sont guidées par le diable… en quelque sorte.

    Ce Cycle sulfureux -encore une fois pas si loin du style vulcanien- comprend également les ferments libérateurs explosifs propres à Uranus…

    En espérant que la fameuse libération quelle qu’elle soit, compense au moins en partie les douleurs et périls annoncés.

    Smile ..tout de même.. car la vie est (encore trop) courte

  • galaxie

    Non non, y’a pas de souci… je suis aussi une survolté/révoltée. Tiens, c’est marrant, j’ai eu très récemment ma période prise-de-tête autour du mouvement dit des Médecins-Pigeons… ça a failli tourner au pugilat (même virtuel). Tu n’as pas à policer le ton. Parfois je me dis à moi-même : merde, si tu continues tu vas finir en « taliban de la conscience » à te croire missionner, sans passer aux actes…etc etc.. Et pour qui te prends-tu, etc etc.
    Tiens, les Furies, elles existent en… astéroïdes ? Je suppose que oui.
    Nous avions un peu échangé sur Proserpine et Perséphone : la sensuelle et la cérébrale plutôt froide si je me souviens bien. Tu as tellement bossé sur tous les sujets que je ne fais qu’effleurer.
    Là je fatigue un peu ce soir (trop d’écran… fait écran). Mais je reviendrai à la (les) discussion(s).
    C’est bien de faire plusieurs messages fractionnés plutôt qu’un roman-fleuve en un seul post. Justement, ça repose un peu. J’adopte la technique. Allez, bonne nuit Tsilikat.
    Adoptons le « tu ». Il ne tue pas… après tout.

  • Tsilikat

    Les guerres qui frappent déjà l’Afrique et le moyen-orient, celles qui continuent à ensanglanter l’univers sous le prétexte toujours convoqué, aussi fallacieux qu’apparemment contradictoire avec des vues belliqueuses de la… religion (peut pas m’empêcher loll); plus celles qui menacent d’éclater encore…

    Et plus près de nous, les actes criminels qui rivalisent avec les pires navets des années 90;
    La droite française extrémisée, qui se galvaude dans le « décomplexé » comme si perdre un complexe de ce genre, historique, lâche et tragique, tout en maquillant outrageusement le ridicule, pouvait exonérer de la bassesse qui l’entache.

    Le leg de Sarkozy efface les pas du général.. Paris, Vichy, Versailles, etc. ça marche en canard, fièrement, méchamment et à rebours. Vers un horizon politique où les extrêmes se tailleront la part du lion… Avec en collier la fragile liberté volée puis abattue par les rats.

    [Canards, lions, rats… Bon, je faisais mon La Fontaine désespéré]
    .

    Avec le carré de Pluton Capricorne qui tombe sur Uranus Bélier et sur mon Soleil… je rêve de baignades au soleil, dans les îles…[bon, Neptune Poissons doit aussi jouer… l’océan plutôt que le bénitier].. L’air me manque, le bon air, celui de la joie tressée d’espoirs qui rejettent honteuse l’inquiétude.

    En gros, disons que ça me rend excessif, impatient, et malgré des efforts, facilement intolérant.. Vivement que ça passe.. vu que l’intolérance rend con, smile

  • Tsilikat

    Merci pour ces échanges très fructueux même si un peu agités, smile et au plaisir de nouveaux, plus légers et tout autant passionnants.

    « Une fois le drame posé rien ne rivalise avec la légèreté » aimait à seriner une grande coquette dont je m’inspire volontiers en ces temps lourds, pâles et tristounets

    Smile

  • Tsilikat

    Le résumé en anglais du roman de Bruce Sterling, Holy Fire, 1996:

    ..
    .
    Image hébergée par servimg.com

    ..
    .

    En résumé : Holy Fire

    The 21st century is coming to a close, and the medical industrial complex dominates the world economy. It is a world of synthetic memory drugs, benevolent government surveillance, underground anarchists, and talking canine companions. Power is in the hands of conservative senior citizens who have watched their health and capital investments with equal care, gaining access to the latest advancements in life-extension technology. Meanwhile, the young live on the fringes of society, ekeing out a meagre survival on free, government-issued rations and a black market in stolen technological gadgetry from an earlier, less sophisticated age.

    Mia Ziemann is a 94-year-old medical economist who enjoys all the benefits of her position. But a deathbed visit with a long-ago ex-lover and a chance meeting with a young bohemian dress-designer brings Mia to an awful revelation. She has lived her life with such caution that it has been totally bereft of
    pleasure and adventure. She has one chance to do it all over. But first she must submit herself to a radical–and painful–experimental procedure which
    promises to make her young again. The procedure is not without risk and her second chance at life will not come without a price. But first she will have to
    escape her team of medical keepers.

    Hitching a ride on a plane to Europe, Mia sets out on a wild intercontinental quest in search of spiritual gratification, erotic revelation, and the thing she missed most of all: the holy fire of the creative experience. She joins a group of outlaw anarchists whose leader may be the man of her dreams…or her undoing. Worst of all, Mia will have to undergo one last radical procedure that could cost her a second life.

    In Holy Fire, Bruce Sterling once again creates a unique and provocative future that deals with such timeless topics of the human condition as love,
    memory, science, politics, and the meaning of death. Poignant, lyrical, humorous, and often shocking, Holy Fire offers a hard unsparing look into a world that could become our own.

    [From the Paperback edition.]

  • galaxie

    « Le leg de Sarkozy efface les pas du général.. Paris, Vichy, Versailles, etc. ça marche en canard, fièrement, méchamment et à rebours. Vers un horizon politique où les extrêmes se tailleront la part du lion… Avec en collier la fragile liberté volée puis abattue par les rats ».

    CONS- PLETEMENT ça! J’adhère aux propos et au simple constat ci-dessus de crainte de devenir rat(e) moi-même.

    A cette droite « décomplexée » … je lui rétorque : si je n’étais riche que de mes complexes et de mes scrupules, je les cultiverais encore et encore, ardemment et… scrupuleusement.

    Dommage que je n’ai pu relever certains de tes commentaires sur le Transhumanisme et l’Homme-Machine, mais nous y reviendrons forcément. C’était sérieux : ma « proposition » de monter les thèmes de certaines figures représentatives de ce Mouvement (je n’ai pas les moyens d’accéder à quelques bases de données qui indiqueraient sans doute possible, les coordonnées de naissance de ces Messieurs et… Dames (ah, tiens : surtout Messieurs, en fait).
    Tu disais notamment : « c’est trop tard. Quelque chose est lancé qui ne s’arrêtera pas ». Je le pense aussi, d’où l’urgence de ne pas quitter… l’Humain (sans trop savoir à quoi je fais référence si ce n’est en ressentant vaguement ses « bords » qui le séparent de ces territoires où il n’y est plus : l’Humain).

    Ex : un étudiant de l’Université de la Singularité est interrogé dans son Projet de recherche universitaire.
    Ecoute : « …Facebook emmagasine quantité de données personnelles que nous mettons en ligne : des photos, des anecdotes, mais il ne donne pas véritablement le moi de chacun d’entre nous. A partir d’un profil facebook, il n’est pas encore possible de modéliser la façon dont on pense, dont on agit, ni d’anticiper un comportement. Il faudrait pour ça intégrer beaucoup plus de données que ce que les personnes génèrent d’elles-mêmes. Si on pouvait découpler l’individu de son corps biologique et faillible, on ne serait plus obligé de considérer la mort comme aujourd’hui ; On pourrait sauvegarder nos consciences sur des disques durs ou sur un support numérique, et du coup atteindre une longévité infini. »
    Sur la base de ce « postulat » le jeune chercheur explique comment il ambitionne d’un jour pouvoir accéder au cerveau humain. Et il cherche à comprendre (pour cela) « le schéma mental d’un… vers ». Là, je me suis mise à rigoler derrière mon écran, du style « c’est ça, occupe-toi mon garçon, fais joujou ! ». Mais il continue, et sa séquence complète c’est la modélisation du cerveau humain par : le vers, puis le poisson-zèbre, puis la souris, puis la mouche, puis le chat, puis le chien, puis le singe et enfin… l’humain ! Et là, j’ai arrêté de sourire.
    Parce que ces gens du Transhumanisme ont de gigantesques moyens matériels et financiers. Le docu vidéo met en évidence le fait que leur noyau dur est constitué des… Libertariens (la droite la plus dure de la droite américaine : une quasi droite-extrême de… l’extrême droite !).

    Si ça te dit, je viens (obsessionnellement) de retranscrire par écrit le reportage vidéo complet: « Un monde sans humain ». Traitant du sujet. Parce que je voulais en re-visiter tous les aspects (du phénomène), à tête reposée. Et je suis définitivement de la génération de l’Ecrit et non de l’image et du son (l’écrit-ordinateur n’est déjà plus vraiment de l’écrit ; plus un langage hybride entre l’oral et l’écrit). Donc à toi de voir si ça te dit : que je t’envoie (par le moyen que tu jugeras bon) cette retranscription écrite. Faite évidemment d’interviews et autres dialogues autour du sujet. J’ai vraiment trouvé le document vidéo excellent (et il y a forcément des parties de ce documents que j’ai du shunter : visites d’usines, de… maisons de retraite, etc). Mais toute la partie « interviews » je me suis escrimée à ne pas esquinter les propos des interlocuteurs.
    Dans la foulée de reportage, j’ai « retrouvé » Jean-Claude Guillebaud et son « Principe d’Humanité ». Une belle analyse après inventaire « sociétal » de ce qui pourrait être/ne pas être humain.

    Je ne sais si les « VB’s » peuvent donner des indicateurs concernant les Transhumanistes, peut-être faut-il aller voir autre part… je ne sais pas !

    Et…. m…e ! C’est pas un « post », c’est un bouquin. Sorry.

  • galaxie

    A propos du document Holy Fire!

    Thanks. But, my dear… je ne suis pas anglophone. Juste quelques résidus de lycée et son usage obligé sur le web.

  • galaxie

    « Une fois le drame posé rien ne rivalise avec la légèreté » aimait à seriner une grande coquette dont je m’inspire volontiers en ces temps lourds, pâles et tristounets. »

    Et même qu’une fois posé, il peut bien rester sur le quai… et le vrai voyage commencer! (bon, c’est pas léger-léger mais « ça » fait des efforts)

  • galaxie

    Aaah, carré Pluton-Uranus… Uranus conjoint ton soleil?! Viva la Revoluçion alors… mais avec la mémoire (Plutonienne ?!) des horreurs révolutionnaires passées, peut-être ; ça bloque. Toutes ces révolutions déjà endurées pour nous amener à l’aube d’une post-modernité fière de ses technicités, et orpheline de son Humanité ???!!!!
    « Chez » moi, Pluton (secteur 12) s’avance dans la zone du « ça passe ou ça casse » du NN (noeud nord) conjoint à Mars. Vais devoir regarder à… droite et à gauche à chaque carrefour!

    PS : on ne peut pas insérer de photos ou/et documents sur ton blog ?

  • Tsilikat

    Hello Galaxie

    Cool tes commentaires au matin, smile.

    Pour poser des images en commentaire c’est possible mais il faut passer par un hébergeur d’images et cloquer le lien image via par exemple: http://www.servimg.com/ … c’est gratuit et, une fois ton image téléchargée, il faut opter pour le lien généré intitulé: « Montrer l’image à un ami »… smile.

    J’enchaine, comme on en a pris le pli, smile, avec une série de bouts de pensée sur le sujet…:

  • Tsilikat

    A propos des libertariens américains, de la mouvance ultra capitaliste, souvent du même coup, ultra nationaliste, ce qui jure avec le concept « pas d’état » au passage. En effet: à ne pas confondre avec les libertaires, le plus souvent anti capitalistes.

    Je suis déjà « tombé » sur plusieurs reportages à leur propos moi aussi, y compris autour de Kurzweil et de ses principaux contacts…

    Ce qui m’a frappé souvent c’est que ceux qui militent et œuvrent pour l’immortalité via la technologie sont souvent âgés au point que selon leurs propres calculs ils devraient rater le coche et finalement mourir avant de profiter d’un éventuel rab de destiné.

    L’humour grinçant de la Mort sans doute.

    Je te suis donc moi aussi complétement… quand il s’agit de transhumanistes libertariens de l’hyper droite comme ici…

    Mais le transhumanisme rassemble tous les courants, même les cocos, les socialos, les artistes bohèmes, les pro communauté, comme les Robinson…

    La forte « pub » autour des têtes d’affiches à droite fait penser que le mouvement est en totalité de ce bord alors que c’est plutôt l’inverse; ou du moins, vraiment: tous les courants sont représentés: du bouddhiste californien jusqu’au skater mutant berlinois.

    .

  • Tsilikat

    Les transhumanistes qui me plaisent sont plutôt des poètes humanistes qui envisagent les conséquences des progrès techniques tout en analysant et discutant la norme sur le point de changer, une pelote de normes pourtant elle-même déjà la résultante des révolutions techniques et morales passées.

    C’est ce courant qui me passionne car il fait réfléchir sans pour autant déshumaniser.

    La réflexion sur le changement de perspective de la vie humaine et des sociétés à l’orée d’une longévité croissante… ça donne de quoi gamberger, et au passage on réalise le poids qu’on lâche autour du religieux.. qui en gros est un dispositif conçu pour amortir l’angoisse de la disparition…
    Quand le spirituel, qui est affaire intime et privée, permet lui de vivre plus intensément l’existence au pas de l’élévation de sa conscience. S’il faut choisir, y a pas photo.

    Ce courant philosophique (le Tranzuma) quand il n’est pas corrompu par les vautours qui théorisent la domination du monde, fait voyager par dessus beaucoup de nos blocages, vestiges qui datent souvent carrément du médiéval et où la prégnance traditionnelle zébrée des peurs humaines de base, n’aide pas aux miracles de la conscience.

    ;

    Si je n’avais pour image du transhumanisme que ses caricatures ultra… Smile: il n’y aurait plus discussion car je serais rigoureusement aligné sur tes analyses.

  • Tsilikat

    Pour moi … qui continue de découvrir ce mouvement, ce transhumanisme en essence se distingue des politiques de Droite en général, notamment via le décrochage d’avec un Dieu intraitable, spécialement celui de l’ancien testament mais ça colle avec la répudiation de la plupart des religions monothéistes. Les ultras sont massivement religieux.

  • Tsilikat

    Par exemple un transhumaniste cool accueille volontiers le débat et la possibilité du changement de sexe, du mariage homosexuel, de la refondation des principes de la famille, du couple et de l’éducation des enfants, etc. Le rapport à la femme est également éclairant: chez les ultra la femme reste une bonniche bonne à pondre là où on lui dit… les cools sont tout de même plus romantiques, smile

    Un transhuma ultra au contraire se crispera sur ces questions et tendra à imposer la force et la coercition sous un prétexte moral qu’il, bien sûr ,s’autorise à bafouer à titre personnel malgré ses diatribes passionnées qui se veulent orthodoxes.

  • Tsilikat

    Sur la question du travail, le statut « civil » et citoyen, la liberté individuelle protégée et affranchie de l’autorité même au travail: voilà aussi une énorme différence entre les deux familles: les ultra et les cool.

    L’ultra défend l’autorité du riche. L’ultra ne peut prétendre comme il le fait au travers de ce mouvement hystérique et déréglé (les Libertaryens), à la liberté ou à l’humanisme. … Sans parler du côté « Trans ».. qui le fera toujours tousser smile

  • Tsilikat

    Les cool sourient au principe d’évolution encapsulé dans ce mouvement de pensée; les ultra n’y adhèrent en fait que par soif de « conservation ».

    Cette capacité du transhumanisme à faire se croiser sur la marge des options aussi opposées milite pour la vigueur et l’ampleur de ce mouvement philosophique, qui, d’essence humaine, n’est ni tout blanc ni tout noir.

    Les prochaines années, au gré des progrès médicaux et technologiques, viendront certainement nous percuter sur ces questions parfois dérangeantes: la longévité, les machines, les traitements, les modifications de schémas sociétaux…

  • Tsilikat

    J’ajoute une définition du transhumanisme (chaque faction a la sienne) datant du début des années 90:

    En 1990, Max More créa sa propre doctrine transhumaniste qu’il exprima sous la forme des Principles of Extropy (« Principes de l’Extropie »), et jeta les bases du transhumanisme moderne en lui donnant une nouvelle définition:

    « Le transhumanisme est une classe de philosophies ayant pour but de nous guider vers une condition posthumaine. Le transhumanisme partage de nombreuses valeurs avec l’humanisme parmi lesquelles un respect de la raison et de la science, un attachement au progrès et une grande considération pour l’existence humaine (ou transhumaine) dans cette vie. […] Le transhumanisme diffère de l’humanisme en ce qu’il reconnaît et anticipe les changements radicaux de la nature et des possibilités de nos vies provoqués par diverses sciences et techniques […]. »

    Wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme

  • Tsilikat

    J’ajoute la Vulcan Map de Raymond Kurzweil, suivie du rappel des différents Vulcain en plus de leur position sur sa carte… On pourra commenter, smile:

    ..
    .

    Image hébergée par servimg.com
    ..
    .

  • Tsilikat

    Les différents Vulcain (rappel)
    ..
    .

    Hephaistos [2212] : un astéroïde catégorie Apollo
    … 8° Taureau chez Kurzwiel ; conjoint Cérès Taureau…

    Vulcano [4464] : un astéroïde de la ceinture principale
    … à 20° Taureau chez Kurzwiel ; conjoint Tête du Dragon.

    (Tous deux dotés d’une période orbitale autour des 3 ans.)

    .

    Vulcan [h55] : L’ésotérique Vulcain intra-mercurien

    … à 22° 39’ Verseau : conjoint quasi exact au Soleil de Kurzwiel !
    Même si il faut considérer que le Vulcan ésotérique n’est jamais loin de Mercure ou du Soleil, ce qui minimise l’extraordinaire de ces conjonctions.

    Vulkanus [h46] : L’hypothétique & trans-neptunien Vulcain de l’Astrologie Uranienne
    … à 21 ° Gémeaux, conjoint Uranus !! chez Kurzwiel

    .

    [ 2212,4464,h46,h55 ] : les codes à coller sur astro.com pour la carte des Vulcain.

  • galaxie

    L’HUMANITE EXTROPIEE… Je m’disais aussi!

    MAGNIFIQUE… Je vais devoir modérer mes propos, et ciseler mes « affirmations ». Tsilikat est un connaisseur des Transhumanistes. Donc : Transhuma… cool et Transhuma… ultra. Et les Ultra-Cool c’est quand Copé se s’ra pacsé avec Fillon ? (smile).
    Mais avoue que le thème (Vulcani…sé) de Kurzweil dépasse toutes les « espérances ».
    Comme il représente le courant des « ultra », va falloir trouver le ciel d’un « cool » : (ton) Max More !?
    J’y reviendrai (sur la carte) : elle n’est pas très lisible pour moi (écran) et je ne l’ai pas encore imprimée (ce fond bleu nuit sera-t-il transféré sur le papier ?!).
    Vraiment, le ciel de Kurzweil : j’en suis restée scotchée. Ces 4 VB’s affolent mon tableau de bord.

    Signé
    Le Zèbre médiéval

  • Tsilikat

    hello

    oui le bleu… sinon c’est pâle, smile.

    Bon, Vulcain s’est vrai, colle pas mal avec plusieurs des trucs transhumanistes, spécialement autour des machines et des extensions bio mécaniques, etc.

    Mais je ne pense pas qu’on puisse limiter son faisceau à ce genre de choses.
    De même, les Vbs ne sont sans doute pas les seuls marqueurs à pouvoir informer sur ce sujet.

    Prenons par exemple Uranus, Chiron, entremêlés avec Vénus et Mars, contrariés par Saturne, etc. un exemple de config qui pourrait tout autant le faire que les Vbs…

    Du coup c’est très intéressant de voir si les Vbs en force sur un thème sont comme confirmés par ce genre de config planétaire allant dans le même sens.

    Max More? Malgré sa définition toute en douceur,c’est aussi un tenant de l’économie de combat, rapide et sans collier.

    .. et donc nous voilà avec le problème suivant: on peut avoir les Vbs super saillants sans pour autant défendre de quelque manière que ce soit le transhumanisme. (je ne sais pas, par exemple un garagiste, un mécano ??)

    Mais kurzweil n’est pas passé au travers, c’est sûr, smile

    .

    Et sinon je reviens sur ton entame: « l’estropié »…
    ça déchire car ça fait lien malicieusement avec le boiteux de l’Olympe

  • galaxie

    « Max More ? Malgré sa définition toute en douceur, c’est aussi un tenant de l’économie de combat, rapide et sans collier ». Ah, c’est le croisement d’un pitbull et d’un chihuahua ? Je vais chercher de l’info sur ce type… intrigant.

    « « l’estropié »…
    ça déchire car ça fait lien malicieusement avec le boiteux de l’Olympe »

    Ah… ben, j’aime bien (et me targue de) maitriser mes traits d’esprit et mes lapsus mais pour le coup, cet extropisme détourné m’a joué un petit tour (ou « le boiteux » a validé… à sa façon).
    Ceci dit, l’Homme-Machine, que j’appelle aussi l’Homme-Prothèse est un peu voire très… estropié.

    Hola, tu vas très vite… ne me suis pas penchée sur la carte de RK. Juste « vu » les 4, grâce d’ailleurs au petit résumé de leurs positions que tu as fait en fin de texte.

    S’cuse, j’ai le cerveau légèrement embrumé. Donc dernier commentaire (assez pauvre) du soir.

    Bonne nuit

  • Tsilikat

    Max, Max More… Quand même, quel nom de pointe pour un hyper libéral.

    Le « croisement d’un pitbull et d’un chihuahua » donne une belle image, en effet, des qualités nécessaires pour accrocher sur un tel terrain.

    Sinon, et je le regrette, peu de gens à ma connaissance disent qu´ils l´ont vu voler

  • galaxie

    Aaaah yes. « Qu’il est liiiiibre Max…. » (nostalgie nostagie).
    J’avais pas osé des variations autour de Max et de More (ou de…. mort). C’est drôle d’ailleurs de redoubler à ce point le… more. Si c’était un Ultra (courant Kurzweil) je me dirais qu’en devenant immortel, il veut doubler la mort. Du coup, je ne sais plus si ce More est un hyper ou un coollibéral.

    « peu de gens à ma connaissance disent qu´ils l´ont vu voler »
    Ah bon… ?! les ultra-libéraux en ont fait leur métier !

    Et… pour revenir à la « validation du Boiteux » via… l’extropié, c’est là où l’invalide valide. La boucle est bouclée et les carottes sont cuites… un max.

    Et je me demandais aussi : cette démesure… -des hyper, ultra (même cool) qui en veulent toujours plus et se contentent d’un max- qu’est-ce qui la signerait dans une carte du ciel ?

    Uranus, sans doute (avec oppositions ou/et carrés), mais ça ne suffit pas.
    Et tu me dirais, comme pour les VB’s, ça n’est pas une présence Vulcanienne accentuée qui ferait d’un individu un Transhumaniste ; çà pourrait tout aussi bien être un mécanicien ou un garagiste… alors pour ces deux catégories, ne pourrait-on chercher une présence plus affirmée du côté des objets matériels (astéroïdes) plutôt que des « objets » mathématiques.

    Et une présence plus affirmée des 2 VB’s « objets » mathématiques pour des types comme les Kurzweil and Co (pas vérifié sur carte RK)

    Ou encore, envisager que les garagistes et les mécaniciens ont dépassé leurs… limites (smile).

    Ultime interrogation
    Cette notion « d’Extropie » (pas regardé encore les docs wiki et autres sources inter(pas)net) est une sorte d’… affranchissement de l’entropie (Yeeah, les Transhumanistes et autres Libertariens se sont libérés de l’Esclavagiste !)
    Donc, les… « extropiés » appartiennent bien à un système entropique, dont ils s’affranchissent en… s’extropiant !?
    Mais l’entropie a son… « territoire » opposé. La néguentropie n’est-elle pas la qualité d’un système ordonné ? Et s’il existait un « système » avec des capacités… d’auto-guérison et d’auto-régénération !?

    Pourquoi alors… s’externaliser d’un système entropique, tout en continuant malgré tout à l’entretenir quand même !?

    Sinon, en lisant ce terme, j’ai pensé à la… téléportation.
    Bon, je ne devrais pas bavouiller sans m’être un peu cultivée sur le sujet des Max et des More. Mais l’imaginaire survolté (conjonction Lune-Jupiter-Uranus) finit toujours pas dicter sa loi.

    Puis je me permettre de te demander (ouah, ça augure mal !) si tu aurais quelque chose à dire à propos de :
    -conjonction (à 1°) de Vulkanus-h46/VESTA
    -conjonction (même degré) de Vulcano 4464/NEPTUNE
    -d’un Héphaïstos sur degré exact pointe maison 5
    -trigone (exact) Vulcan-h55/Ascendant

    Liiiiiiiiibre à toi de shunter ce dernier point (et les autres aussi d’ailleurs).

    @+

    PS : cette notion de « l’extropie » qui me donne l’idée d’un arrachement et d’un sacrifice en même temps. En relisant ce passage dans le texte, j’ai revu l’épisode d’un jeune gars (Américain?) qui après une chute dans une crevasse de montagne, s’était retrouvé piégé avec une de ses mains bloquée sous une énorme pierre. Il était resté ainsi plusieurs jours, puis avait fini par accepter et réussi à s’amputer de sa main bloquée pour sauver sa vie. Ce reportage m’avait aussi fait penser en parallèle à l’un des romans de Stephen King (complètement visionnaire pour le coup) où il mettait en scène une femme menottée et captive sur un lit. Elle est seule (il n’y a aucune suggestion salace). Toute l’histoire est une scène… totalement immobile. Suspens pourtant ahurissant et une sensation d’action extrême (Tension absolue) dans une immobilité insoutenable. Elle a fini elle aussi, par sectionner sa main menottée pour pouvoir se libérer. C’est (à mes yeux bien sûr) l’un de ses meilleurs romans : « Carrie » je crois (le titre).
    Encore des vagabondages : mais il y aurait du Vulcain dans ces manifestations… ? Bon leur irruption groupée dans ma psyché ne m’a pas fait que du bien apparemment. Ça déborde !

  • galaxie

    Ah oui… encore moi. Je me doute bien que « l’extropie » n’est pas la réduction au dépens de laquelle je me suis un peu amusée juste ci-dessus. Mais je crois vraiment que les… mots ont une filiation (peut-être au fond assez simple) qui en dit parfois plus long que toutes les explications et autres professions de foi qui parfois les accompagnent. Et ne rien savoir de celles-ci m’aide à saisir l’essence du mot en question.

  • Tsilikat

    Alex Trophy & Max More…

    Brillant, Galaxie, ton déroulé sur l’extropie couac ça puisse être, tu l’as désossée comme un poissons… et je me suis régalé. Smile

    Je reviendrai dans la journée pour te retourner les volants: tu as relancé l’histoire de belle façon.

    Smile

  • Tsilikat

    Les pistes en vrac (pour ne pas oublier) après ton rebond:

    .

    « Du coup, je ne sais plus si ce More est un hyper ou un coollibéral. »

    Il a dû dépasser le seuil des 100 millions de dollars (depuis 1990 et sa définition douce des Transhumas) et passer au stade où le chiffre l’emporte sur l’humain (?)… Si peu d’info sur lui sur le web.. En plus, son blaze pourrait être un pseudo… ou alors je délire, prenant sa chevalière pour de l’humour.

    Oui; malgré mes réserves sur la pertinence façon blanquette du lien entre Vulcain et cette chose hétérogène qu’est le transhumanisme, tes remarques inspirées autour du tropisme entropique extropié [le T.E.E. soit le support de la balle de golf avant qu’on ne la satellise) me ramènent à la raison. Y a quand même du Vulcain dans cette affaire!

    Une conjonction Lune Jupiter Uranus!? Mazette! ça a l’air cool en effet.

    On pourrait jouer à s’interpréter (toujours sur ce mode triphasé) nos ‘Vulcan cartes’ respectives (?)

    Le renard pris au piège qui se bouffe la patte avant de s’échapper, rougissant la neige… Oui, ça me ramène sur ma principale piste à propos de Vulcain: la compensation; soit la frustration excitant le désir: Héphaïstos entre Vénus & Mars; Vulcain jeté de l’Olympe par ses parents… qui y remonte à leur demande, après qu’il ait obtenu ses CAP de designer et bijoutier. … La bio non officielle rapporte qu’ensuite il tourne rapidement fabricant/vendeur d’armes.

    Une tendance (que j’appelle par euphémisme compensation) qu’on retrouve, très nette, dans le thème de Kurzweil par exemple.

    A + dans la journée Smile

  • galaxie

    Alex Tasy

    (nostalgie nostagie). Ben pour le coup, la nostalgie… redoublée qui a perdu son « l » c’était une vraie coquille.

    Je ne « carbure » pas bien sûr à l’ecstasy.
    Viens d’entendre la Stasi (contenue dans le mot).
    « Ils » sont vraiment partout!

  • galaxie

    Max More… litanie

    Dis donc. L’existe pas sur gougleu ton « gars ». C’est quoi c’t’embrouille? J’avais mentalement souligné l’ex-tra-or-di-nai-re coïncidence de ce « patronyme » avec les valeurs fondamentales des ultra-libéraux.
    Nou-nouille je fais.
    Me sens un peu comme une… Moldu tiens du coup.

    Sam Mord
    … et qui fut mordu mordra!

  • Tsilikat

    Jo le Taxi passant le check point… c’est vieux tout ça.

    J’ajoute l’astro vulcan map de Mittal, le roi de l’acier qui met les ouvriers en boite, sorte de Tapie du fer doublé de Midas… Vulcain, Pluton + tous les marqueurs du commerce.

    L’occasion de vérifier que le Vulcain ésotérique est encore conjoint au Soleil… et que ça ne compte donc pas. Mais les autres, tout comme les astres opposés au Soleil (relevant au passage l’éventuel effet du Vulcain ésotérique), sont bien eu rendez-vous…

    la carte de Lakshmi Mittal sans l’Ascendant, dressée pour le lever du Soleil en Inde:

    .
    Image hébergée par servimg.com
    .

    • galaxie

      Oui, sympa (merci). J’y avais pensé à Lakshmittal… (inévitable quasi).

      « L’occasion de vérifier que le Vulcain ésotérique est encore conjoint au Soleil… et que ça ne compte donc pas. »

      Heu, ça ne compte pas… dans quel sens (sans jeu de mots hein)?. En fait je n’arrive pas à distinguer sur les cartes « l’idendité » des Vulca (à part Hépha… bien sûr). Viens de voir qu’ils figurent entièrement nommés en dessous du thème…. mais illisibles à l’écran.
      Bon, tant pis je ne vais pas non plus tout engranger.

      • Tsilikat

        oui on voit à peine… je parlais du vulcain intra mercurial, quelque soit le bonhomme, on le retrouvera toujours conjoint au Soleil (qui le cache précisément à l’oeil des humains) ou pas loin.

        Du coup, étant dans cette condition pour tous, il constitue un marqueur trop faiblement discriminant (sous le Soleil..), peu utile sur le plan astro pratique.

        En gros ses Transits sont illisibles car aveuglés par le Soleil… On peut du précédent filer l’idée d’une possible composante vulcanienne du Soleil mais on ne peut guère tester l’objet Vulcain caché sous le Soleil et transitant à son pas.

        Avec pour conséquence que les conjonctions systématiques du Vulcain ésotérique au Soleil ne comptent pas lourd pour avancer quoique ce soit.

        Mais bon, il suffit que le Soleil soit très aspecté (et le Vulcain éso avec lui) pour qu’on suspecte davantage d’effet de sa part (?)

        Suivant sa plus ou moins grande proximité au Soleil, des nuances peuvent sans doute aussi être extirpées… mais bon ce n’est pas l’éclaireur le plus pratique.

        Plus qu’une lune, une larme de lave solaire . D’autres disent un éternuement..

        Les systèmes astrologiques travaillant dans le micro temps (en minutes et sur des orbes très réduits) peuvent peut-être en faire un outil subtil, possiblement utile, je ne sais pas

  • Tsilikat

    « ..quelque chose à dire à propos de :
    -conjonction (à 1°) de Vulkanus-h46/VESTA
    -conjonction (même degré) de Vulcano 4464/NEPTUNE
    -d’un Héphaïstos sur degré exact pointe maison 5
    -trigone (exact) Vulcan-h55/Ascendant »

    .

    Lançons-nous.

    La prise en compte, essentielle, de la trame globale du thème va manquer; mais à sec, smile:

    Vulcain + Vesta (le signe manque, etc.) mais on ne peut que souligner la tendance passionnelle de la combinaison. Une passion dirigée mais qui peut tout de même consumer (?) La pile atomique.

    Vulcain + Neptune … entre l’hélice et le hammam smile très artisan du rêve

    Héphaïstos + Maison V .. Tout un programme… Parfois la frénésie des moyens pourrait l’emporter sur l’objectif (?) le jouet est un outil

    Vulcain Harmonique + Ascendant … le refus des tatouages sur sa prothèse loll

    C’est plutôt pas facile mais j’ai essayé

    • galaxie

      – la pile = OUI
      – l’hélice et le hamman = je vois la pirouette de l’auteur là !
      – frénésie des moyens (pourrait) l’emporte(r) sur l’objectif = OUI
      – refus des tatouages sur sa prothèse (ouaih, trrrrrès drôle, j’aime)

      D’emblée, je vois que tu sembles ne pas distinguer les Vulcain dans leur « lecture »…??! Ou si!!

      Et comment associer ces 4 VB’s selon qu’ils impactent ou inclinent fortement en aspectant des cuspides maisons (terrestro-terrestre) ou planètes perso ou collectives par exemple… ou bien des étoiles. Je veux dire quand il y a un « marqueur » individuel : Astéroïde(s) ou planètes perso ou cuspide (voire les trois) + 1 étoile.
      Ce qui est le cas pour : (Vesta+Vulkanus)+ Polaris en 5 à moins de 3° pointe de 6, le tout en carré au Soleil.

      En fait, sur tes 4 « essais » : il y a deux pirouettes quand même. Mais en l’absence de toutes autres indications + certains autres aspects, pas facile, c’est sûr.

      Je ne pourrai pas te renvoyer la balle (dans l’immédiat/sur tes données perso) : je viens de découvrir ces VB’s et j’avais laissé dans un coin de mon thème/tête le Vulcan-h55 (Carteretien) dont je me sens… abstraitement plus proche, jusqu’à en avoir oublié sa position.

      Bon, je vais me familiariser avec leur observation/maniement.

      • Tsilikat

        Smile: des pirouettes oui, je l’avoue sans fard; sans doute car le champ est si large que le définir à l’aveugle serait fautif de tout ce que ça écarte… c’est ma piètre excuse.

        Les prendre en compte en groupe est une autre pirouette, surtout, tant que chaque objet n’a pas été suffisamment distingué des autres.

        Dans mes différents essais et billets quand j’usais des Vbs;
        c’est essentiellement grâce à la trame du thème en dessous que je parvenais à leur faire dire quelque chose; souvent en me guidant sur une particularité de la configuration qui semblait elle-même les mettre en avant et les confirmer.

        Ainsi, les signes de Mars, de Vénus & de Mercure, aux parages d’Uranus semblent plus particulièrement les présenter en valeur sur les cartes de personnalités aux caractéristiques vulcaniennes prononcées…

        Mais pour avancer davantage, je crois qu’il est incontournable d’étudier longuement les objets, les tester abondamment, avant de consolider les intuitions en d’éventuelles convictions.

        Ce que j’ai déjà couvert -de manière assez leste comme souvent- n’est vraiment qu’une intro très générale sur ce faisceau de Vulcain, captivant mais complexe.

        Dès qu’on aborde les astéroïdes, ou les objets et points nouveaux en général, on est vite amenés à capter que le plaisir si ‘fresh’ des modestes découvertes reste sanglé d’incertitudes.

        .

        P.S.: Le blog Le gravier Cosmique a poussé la réflexion également sur Vulcain, tout en faisant le point sur les études à ce sujet. Et j’ai bénéficié grandement des échanges et des pistes…:

        http://cosmicgravel.blogspot.fr/2010/09/va-donc-vulgariser-vulcain.html

        .

        Et sinon j’ai complété les defs des positions il y a quelques temps, smile

  • Tsilikat

    De mon côté aussi, c’est vrai, les Vbs sont plutôt forts:

    – en Bélier autour de Mars & mon Soleil; collé au Descendant pas si loin de Vénus; et sur la pointe de XI sextile à la cuspide de 1 et conjoint Vesta…

    Les machines m’ont vite lassé et sont devenues à mes yeux aussi excitantes que le mobilier urbain, je les pratique vaguement; et même vis-à-vis des voitures… je trouve qu’on est mieux à poil dans les vagues au soleil… mais bon, c’est sympa l’hiver.

    D’un autre côté, ce maillage serré des Vbs pourrait en ajouter une couche sur la tendance prométhéenne que le Bélier, le Verseau et Uranus (+ tous les signes de Feu) peuvent déjà défendre: l’insatisfaction en l’état et le besoin de fraicheur, d’intensité, de craquant, de feu… le supplément de vie ?

  • Tsilikat

    Le post que j’avais fait autour de l’auteur de la BD Rank Xerox, Tanino Liberatore

    Sa BD contant en gros les amours trash entre un androïde et une gamine dans les bas-fonds tendance post apocalypse…

    Assez Vulcain pour moi… le triangle Vénus Mars Vulcain… l’homme, la femme & la machine (?)

    https://cosmicaravan.wordpress.com/2009/12/24/ranx-lucy-liberatore-from-vulcan-to-utopia/

  • Tsilikat

    Les nuances ouvrières, domestiques.. les « classes inférieures » (le lien Vulcain Machine Esclave..) ainsi que l’érotique particulière, mêlant le sado/maso à l’exotisme induit par l’intimité du non-soi, de l’étranger, objet inerte ou vivant, en soi… menant droit à la fourche Possession/Affranchissement, qu’on retrouve dans la technique, dans le sexe, les classes sociales et dans la drogue… jusque sur le damier du spirituel, la chair & l’esprit..

    ..
    .
    Image hébergée par servimg.com
    ..
    .
    Vulcain fait aussi très constipé, très ‘Vierge’ et Cérès, et semble se prendre la tête à s’en retourner les pieds, smile, sur ces questions.

    .

    Les différentes couches sont très bien restituées par cette bd Rankxerox de Liberatore (années 80).. Le carton visuel et sensitif de l’époque

    ..
    .
    Image hébergée par servimg.com
    [Ranx & Lubna flanant]
    ..
    .

    L’auteur -que je place dans le rond central en BD- fut sans doute influencé par le punk italien qui sévissait alors (sorte de disco trash underground) re-conjuguant le New York piqué des eighties ..
    C’est coloré et texturé comme de belles lasagnes.

  • Tsilikat

    Dans cet exemple, les personnages échappent au procès d’abus sexuel ou d’inceste du fait que la mineure s’éclate avec un robot. C’est gonflé. Très eighties.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :