Pallas et le palladium

* Pallas Athéna *

* Pallas Athéna *

*

 

Vouloir capturer le portrait de la Déesse alors que l’objet céleste auquel on a donné son nom reste flou: c’est à une sorte de « jeu de la chouette »  -l’oie était prise- que  je vous convie, très chers (& innombrables) lecteurs.

– Une enquête?!

Pallas a le palladium pour métal comme Vénus a le cuivre.

Je vais croiser les données connues de la déesse avec celles de l’astéroïde et du métal/élément.

– Ah ouais!?

Dans le but d’assembler peu à peu les traits du visage-Type de Pallas, je débute avec Pallas & le Palladium une série de billets dédiée à Athéna.

*

 

* Pallas in Virgo *

* Pallas in Virgo *

*

Ceux et celles qui intègrent l’étude de cet astéroïde dans leur pratique astrologique, savent déjà qu’il reflète de façon suffisamment pertinente la geste et les pouvoirs de la Déesse, en soulignant (entre autres) certains des points suivants:

*

– vivacité mentale & physique

– indépendance, autonomie

– coordination, médiation, communication

– compétence, talent, performance

– percée (pionnier & pionnière)

– vision, sens civique & social

– stratégie, tactique, défense

*

Il y a deux « Pallas »: la Déesse et l’objet céleste.

Et il y a deux « Palladium »: le métal rare & précieux et la statuette culte représentant Pallas.

*

– Pallas Athéna, la Déesse associée aux valeurs de la civilisation grecque elle-même.

Fille de Métis & de Jupiter, alliant finesse, force et le pouvoir que confère la vision d’ensemble; on peut aussi la relier aux arts appliqués comme à l’image de la femme libre.

*

– 2 Pallas, l’astéroïde, second en taille, situé dans la ceinture principale d’astéroïdes entre Mars & Jupiter, découvert par Olbers en 1802.

*

 

* Enée emporte Anchise et le Palladium *

* Enée emporte Anchise et le Palladium *

*

**

 

Le "Palladium"

**

*

– Le Palladium, métal rare & précieux. Elément chimique, découvert par Wollaston la même année qu’est découvert l’astéroïde 2 Pallas. Il est associé au nom de la Déesse et symbolisé par le même glyphe:

Pallas_symbol

*

– Mais le Palladium est tout d’abord la statuette de Pallas-Athéna, garantie de la protection de Troie, qu’Ulysse aidé de Diomède doivent dérober (avec l’aide de Pallas elle-même) pour enfin parvenir à défaire la cité. (L’Iliade.)

Dans la version romaine de la guerre de Troie, Enée emmène la statuette magique hors de Troie en flammes. (L’Enéide.)

En quelque sorte: l’âme de la cité.

*

 

* Oeil pers & mer *

* Oeil pers & mer *

*

Métal blanc, très difficile à fondre, très malléable

Le palladium est un élément chimique métallique rare (0,015 ppm dans la croûte terrestre), du groupe du platine, de symbole Pd et de numéro atomique 46.

Le palladium est le moins dense des métaux du groupe du platine.

*

 

* Perle de Palladium *

* Perle de Palladium *

*

 

* Micro-Mousse de Palladium *

* Micro-Mousse de Palladium *

*

Applications courantes:

Le palladium est un élément de composants électroniques (téléphones cellulaires, ordinateurs, fax, électronique embarquée des véhicules…).

Utilisé aussi comme capteur d’hydrogène, et dans les piles à combustible, dans les couronnes dentaires, comme catalyseur pour l’industrie chimique parfois en remplacement du platine, et dans les pots catalytiques pour automobiles.

Son prix est très variable en fonction de l’activité industrielle, et, à ce propos, son cours peut être intéressant à suivre dans la perspective d’une étude de l’astéroïde en astrologie mondiale:

*

 

Ex. d’un graphe du cours du Palladium (Paladium Index sur Boursorama.com)

*

 

 

* Courbe du prix du palladium *

* Courbe du prix du palladium *

*

 

William Hyde Wollaston

*

Né le 6 août 1766 en Angleterre, il est le fils d’un prêtre -astronome.

Médecin, il s’intéresse aussi à la chimie, à la cristallographie, à la métallurgie et à la physique.

Egalement l’auteur de travaux importants en optique; en 1807, par exemple, il invente la Camera Lucida.

*

 

* Wollaston Map *

* Wollaston Map *

 

*

 

Sa carte du ciel (établie sans l’Ascendant) le révèle plus marqué par Cérès et Junon.

Mais c’est surtout un chercheur déterminé à trouver, avec ses pôles Vierge et Capricorne, relevés par Uranus Bélier et l’éclat des Luminaires en Lion.

Doté d’une Pallas en Capricorne, conjointe Pluton (7°) et à l’opposition de Vénus; au trigone de Mercure (125°), et au quinconce au Soleil (151°).

Bel exemple de placement palladien pour ce chercheur avisé et couronné de succès!

Le palladium fit sa fortune.

*

Son histoire remarquable:

Cessant la pratique de la médecine, il se procure du platine de Jamaïque par contrebande (avec l’aide d’un ami et associé plus fortuné), installe son labo au fond du jardin, et parvient au bout de 5 ans à produire le palladium, un nouveau métal, un nouvel élément.

(En 1789, Lavoisier a défini l’élément comme le dernier terme auquel parvient l’analyse.)

Il mentionne dans son carnet la découverte du palladium en juillet 1802, qu’il nomme d’abord ceresium, avant de le renommer Palladium en août de la même année.

Au fort de la course menée avec les chimistes français, afin d’établir la paternité de sa découverte, et au lieu du truchement habituel des publications scientifiques, il utilise la presse et la publicité.

Dans une annonce publiée en avril 1803, il informe que le palladium (New Silver) est en vente dans une boutique de Soho à Londres; il va jusqu’à promettre une récompense si on parvient à en produire en public devant 3 chimistes confirmés!

*

Astrotypo de William Hyde Wollaston:

*

*

 

* Wollaston Portrait n° 1 *

* Wollaston Portrait n° 1 *

*

Portrait n° 1 (Tableau)

– Son visage apparait bien marqué par les signes du Lion & Capricorne mêlés.

– Mercure souligne les paupières inférieures et le regard. Il s’ajoute à Vénus sur la lèvre supérieure.

– Saturne allonge les traits, dégarnit le front, dessine les sourcils (droits puis plongeant), déverse la lèvre inférieure (qui reste cependant assez ourlée grâce à Vénus).

Enfin, mêlé avec cette dernière et aussi avec Mars, il sculpte le menton.

– Le signe du Lion (soutenu par les luminaires dans son thème) élargit le cadre, relève et rend plus touffu les sourcils (que Saturne & le Capricorne déprimaient). Il signe un nez parfait bien que fort, et ajoute cet air de majesté bien caractéristique.

*

 

* Wollaston Portrait n° 2 *

* Wollaston Portrait n° 2 *

*

Portrait n° 2 (Médaille)

Le profil permet de vérifier que ce beau front (haut & large) n’est pas seulement dû à la calvitie.

*

Rappel des premières applications du palladium:


*

On utilise vite sa découverte dans la fabrication:

– des plaques graduées utiles aux instruments scientifiques

– des sextants

– des plumes de stylo!

En alliage avec de l’or, le nouveau matériau s’avère très résistant à la corrosion.

Le palladium permet aussi (sous forme de sels) de réaliser des empreintes photographiques aux tons plus riches et durables qu’avec les sels d’argent.

*

Organe-Vision

*

Cette balade alchimique sinon chimérique, souligne en les confirmant les éléments suivants:

*

Invention, détermination, indépendance, vision, science, incorruptibilité, communication et… catalyse!

*

Si l’on considère ces différentes caractéristiques dans la perspective astrologique, une première trame se forme:

Il est possible d’envisager le type Pallas comme une combinaison Mercure Uranus Pluton.

*

**

 

Pallas, Pegase, Pallas, Zeus...

**

 

*

Ce n’est bien-sûr qu’une première approche. Il y en aura d’autres. Croisons les doigts!

C’est notre premier indice (la première trame) pour aider à dessiner le visage-type de Pallas.

Mais à ce stade, son portrait n’est encore qu’un puzzle, secoué en tous sens par une chouette malicieuse et taquine…

*

Deesse-Pallas-Phare

**

*

*

Lien:

*

– Billet lié (avec le 2ème indice!): Ebauche du Type Pallas d’après le Ciel de Découverte


*


À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

11 responses to “Pallas et le palladium

  • Tsilikat

    Hello

    Pallas me tarabuste depuis un bon moment déjà.
    Plusieurs billets consacrés à la Déesse ne seront pas de trop pour y voir plus clair, et tenter de forger le type-Pallas.

    Je reviens sur Wollaston, le découvreur du palladium, il parvient à le produire en l’extrayant du platine en 1802, environ 4 mois après la découverte de l’astéroïde 2 Pallas par Olbers (le 28 mars); et en 1807, lorsque ce même Olbers découvre cette fois Vesta, Wollaston remet ça, et invente sa caméra Lucida!!

    Le ciel comme trait d’union, ces deux là!

  • Tsilikat

    Hello [smile]

    On dirait bien… que j’ai la plage pour moi tout seul; je vais en profiter pour remercier et « mentionner » plusieurs de mes sources & ressources sur ce « dossier »:

    – D’abord, le livre de Jean Billon: « L’Univers des Astéroïdes », qui reste inépuisable d’inspiration même s’il n’est peut-être plus réédité (?)

    – Un spécial « Thank’s » à l’Oeil d’Horos, qui rassemble vraiment beaucoup d’info sur les astéro, et qui fait tourner:

    http://mapage.noos.fr/oeildhoros/odh_Encyclo%20_Astero0.htm

    – Un site d’astro perso en anglais par un astrologue au ton gracieux et dont le travail est très pertinent:

    http://chirotic.wordpress.com/

    Bon, malgré les grosses erreurs de saisie et les heures de naissance parfois rocambolesques (et fausses), astrotheme.com m’a été très utile.

    Et bien-sûr: Wikipédia, que j’utilise (et pille) beaucoup, pour apprendre, pour planter le décor… comment ferait-on sans Wikipédia?!?
    Il faudrait l’inventer!

    Bises

    à plous

  • Ursa Major

    Bravo Tsili,

    Je suis ravie de ton initiative de « tirer le portrait » de cet astéroïde.🙂
    Et je suis toujours aussi étonnée de la correspondance entre les découvertes du ciel et de la Terre.😉

  • Ebauche du Type Pallas d’après le Ciel de découverte « CosmiCaravan

    […] précédant Pallas et le Palladium détaille plusieurs points mentionnés […]

  • Tsilikat

    Hello Ursa [Smile de la rentrée]

    Merci!

    Je vais récidiver, Pallas est encore bien mystérieuse, j’ai plusieurs axes à tenter pour mieux l’éclairer… avant de proposer éventuellement une (ou des) Planches du Type Pallas.

    Bises

  • L'Oeil d'Horos

    Bravo pour ces intéressants articles innovants et inédits !

    Une micro précision mythologique sur le Palladium, un objet très intéressant sur le plan psychologique aussi…
    Il est porteur de la culpabilité d’Athéna (cette culpabilité qui existe surtout quand les gens se sentent responsables de quelque chose dont tout le monde les dédouanerait pourtant en évoquant le « simple accident »…)…

    Le palladium était une petite statue représentant Pallas, la soeur de lait d’Athéna.
    Lorsque Pallas a été tuée accidentellement lors d’un entrainement amical (impliquant l’Egide) Athéna a été ravagée de chagrin. Par une opération magique, elle a mêlé et tissé un charme avec la statue qui conférait l’invulnérabilité à son porteur.
    Pallas est morte… parce qu’elle était mortelle et vulnérable ! Par un jeu très courant dans la mythologie et le symbolisme le palladium est devenu un symbole exactement contraire d’invulnérabilité.

    Néanmoins, cet objet était détenu par les villes en tant que talisman magique pour leur garantir « l’inexpugnabilité » (le fait qu’elles ne seraient jamais prises par un ennemi). Le côté magique peut prêter à sourire aujourd’hui, mais c’est à peu près l’équivalent actuel d’une « arme de dissuasion ».

    Je ne connais que trois villes (peut-être y en a-t-il d’autres) qui ont conservé le Palladium : Troie, Athènes et Rome (où il était conservé au Temple de Vesta).

  • Tsilikat

    Hello L’Oeil d’Horos

    *
    Tout d’abord, désolé pour mon temps de réponse tortueusement long… j’ai décroché méchamment depuis 1 mois… et j’vais encore être hors zone pour un moment; je vais juste pouvoir connecter ici ou là pour 2 – 3 jours…

    *
    Merci pour cet encouragement qui me va droit au cœur, surtout de la part d’une personne pour qui l’intérêt de ces cailloux ne fait pas de doute.

    Très intéressant cet axe psychologique: Pallas – la culpabilité!

    …Sur ta lancée, je vais penser tout haut et « gloper » quelques idées… quitte à être un peu long ou redondant sur certaines des choses déjà abordées à propos de Pallas, ça rattrapera peut-être mon retard [Smile]

    C’est vrai que ne voir que l’aspect inoxydable de la déesse est réducteur.

    Alors que penser également à ses failles contribue à rappeler que 2Pallas, malgré ses spécificités, et comme la suite des astéroïdes de la ceinture entre Mars & Jupiter, reste tout de même dans le sillage de 1Céres:

    La fille de Zeus exige tant d’elle-même qu’elle peut tomber dans les affres du « manque de résultats », et plus tard, accéder à la conscience douloureuse des conséquences d’une surestimation initiale (les fameuses pertes collatérales).

    *
    Toujours au sujet de la version du mythe de la Pallas malchanceuse, l’amie et victime…

    Avec la notion de « l’Accident »… qui constitue la grande peur aux yeux de l’Excellence :

    -Peux-t-on toujours se tenir sur ses gardes?-

    …ce qui mène à la nécessité de « marge », les fameuses marges de sécu bien connues de la joueuse de tennis:
    Le « viser l’intérieur des lignes » plutôt que le « pleine ligne ».

    – Être à la hauteur de ses propres dons, d’une part.
    – Et d’une autre, comprendre la responsabilité qu’ils impliquent.

    En ses temps de recherches effrénées de gain de productivité, et du risque zéro, ça me parle bien…

    Même si la touche Pallas reste surtout celle de la qualité.

    *
    L’ensemble évoque le faisceau psy de la Vierge.

    Entre audace ajustée de Pallas et circonspection du 6ème signe:

    (Donc, mais en acceptant de tenir compte d’une relation astro-logique entre le le signe de la Vierge et Cérès, ainsi qu’entre Cérès et Pallas.)

    – la cuirasse, la préservation… et aussi, sur un autre plan encore,
    – le sas, les murailles, l’enceinte… et l’hymen, la virginité, le pur, l’insouillé…

    Soit la ville, la cité, la communauté (mais aussi l’âme ou l’esprit) vues, perçues ou présentées comme un corps, une entité organique… dont « l’intégrité » est défendue.

    *
    En suivant cette ligne, on peut imaginer (reste à le mettre en évidence par le test) que Pallas puisse intervenir d’une manière pertinente comme facteur clef dans l’analyse ou l’évaluation des défenses immunitaires (en astro médicale par exemple).

    *
    En lâchant le médical… on peut aussi penser aux limites de la virtuosité:

    – La qualité d’une partie ne valant au final que par celle de sa relation à l’ensemble.-

    Toujours le même problème: le cercle ou la pointe, l’ouverture englobante ou la fermeture pénétrante…

    Pallas est au carrefour, elle chevauche le poste d’aiguillage:

    Entre femme et enfant, entre fille et son père, entre femme et homme (à l’égard du statut), entre force et finesse, entre l’individu et le groupe…

    !………………………… !Entre! ……………………!

    La notion de médiation implique le mouvement, la circulation, les échanges et relais entre les parties ou les groupes constitués. La coordination.

    Si chaque membre, chaque plexus…
    Si chaque centre de pouvoir est une boucle, Pallas y glisse sa navette et lie le tout.

    *
    A propos du Palladium (la statue effigie de la déesse), dans la version grecque, c’est Pallas elle-même qui aide et conseille Ulysse et Diomède pour la dérober afin que Troie puisse tomber.

    (Je reviendrai sur ce qui suit à l’occasion d’un article avec des propositions de planches types.)

    – « L’Ulysse aux mille ruses » laisse aisément déceler l’influence de Mercure (Hermès).
    Ses ruses, son rôle de conseiller, de messager et d’envoyé…

    Je pencherai pour une probable co-influence du Scorpion…
    (son séjour en Enfer, l’épisode vengeur du massacre à l’arc de prétendants de Pénélope, sa nature ingénieuse, courageuse, cruelle mais toujours tactique et concertée…)

    Soit, sur un plan typique (planètes-types & septénaire) pour Ulysse:

    – Mercure & Mars –

    Quant à Diomède, c’est le guerrier total, et à ce titre, Mars est probable.
    Il est aussi le plus jeune (quasi adolescent) parmi les grecs engagés contre Troie pour ramener la belle Hélène; ici c’est à Mercure que l’on pense comme co-dominante.

    Soit, comme planètes types pour Diomède:

    – Mars & Mercure –

    On retrouve ainsi, sur la palette limitée du septénaire, la combinaison typique Mercure-Mars comme correspondance à Pallas… comme correspondance au métal palladium également.
    La force et la finesse, l’audace ajustée, la défense ingénieuse, l’industrie, la tactique… tous ces traits correspondent pieds et mains à cette combinaison.

    *
    Autre chose, pour finir…
    …… -mais en très anecdotique!!!-
    …………………… à propos des atributs de la déesse:

    – la lance (ou pique), arme défensive avérée même si l’on peut en user pour l’attaque… elle permet de frapper à distance.
    – l’aiguille (tricot, tapis, médecine…)
    – le bouclier (parfois, le miroir)

    …Avec un brin de fantaisie, si l’on prend les éléments précédents, et si l’on considère la grande fréquence de Pallas dans le thème des joueuses de tennis de premier plan…

    – Reprenons… Avec l’aiguille, la lance, le bouclier(..???…):
    (…)
    – on tient la raquette de tennis!

    Le manche pour la lance
    Le tamis pour le bouclier
    Et l’aiguille?! …………. – Pour le filet!

    *******

    Au plaisir

    Tsilikat

  • Lunesoleil

    Oui passionnant cet article sur le Palladium , a la première vue je me suis demandé ce que c’était . Chez moi Pallas est en Poissons rétrograde en conjonction Chiron et l’arrivée prochaine de Neptune d’ici 2014 . Pallas est actuellement sur ma Junon . J’ai écris aussi un article sur Pallas
    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/05/12/2492855_le-retour-des-asteroides-ceres-pallas-junon-et-vesta.html
    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/12/09/2656891_le-quatuor-celeste-de-vesta-neptune-chiron-et-pallas-sous-les-feux-de-l-actualite.html
    Je n’ai pas encore abordé Pallas sans escorte astéroïde es-ce le fait qu’elle se trouve en Poissons chez moi? , je l’ai aussi évoqué dans mes réflexions sur les phases de la Lune , comme l’étoffe d’une Jeanne d’arc . Le pouvoir de Pallas est intérieur , agit sur la conscience en s’octroyant une liberté d’agir pour retrouver l’âme d’une guerrière qui a perdu son trône. …

  • Tsilikat

    hello Lune So

    J’ai moi aussi Pallas en Poissons (avec chiron Mercure Saturne etc.)… ça me semble pas si mal pour l’intuition… le goût des transpositions osées,
    les glissades félines, acrobatiques ou maladroites.. smile.. Heureusement: pas le pire pour retomber sur ses pattes.

    Bien joué d’être revenue dans ton billet sur les astéroïdes présentés par Billon.

    Smile

  • Lunesoleil

    Un news anniversaire grandiose de Pallas en Poissons , ça change de son positionnement quelque peu effacé dans ce dernier signe d’eau qui ce vit sous un mode intériorisé ,
    Sur le post je l’avais évoqué lorsque Pallas en 2011 était rétrograde sur
    le Soleil de Sarko en duo avec Vesta . Ce sont des symboles reliés au féminin . Faut surtout pas nous les prendre (mdr) , … on n’a plus qu’a attendre le passage de Pallas sur Uranus ….
    bon weekend ) à toi🙂

  • Tsilikat

    Tu as raison… Pallas sur Uranus devrait déménager.. en Bélier en plus.. mais ce sera assombri par le carré de Pluton.. smile, on fera avec ce qu’on a

    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :