Casanova (1) Ciels incisifs

Trois billets sur Casanova

Dans l’élan pour un billet astrotypo (Ciels & Portraits) à la rencontre de Giacomo Casanova, l’illustre vénitien, le calibre imposant du personnage m’entraîne à procéder en 3 étapes.

Outre la courte présentation, ce premier volet Casanova (I) Ciels incisifs va s’attacher à planter le décor :

  1. Hommage, et mise au point
  2. Son ciel de naissance
  3. Remarques sur la difficulté à arrêter l’Ascendant
  4. L’extrait de son portrait par le prince de Ligne
  5. Les Cartes du Ciel commentées de plusieurs moments forts

Le billet suivant Casanova (2) De Vénus à Mars, la Ligne de Cuivre tentera de capturer l’Insaisissable : soit l’étude astrotypo des portraits de jeunesse de Giacomo, en regard de son thème natal.

Avec, en guise de transition avant le 3eme volet : les commentaires de 2 portraits de l’âge mûr, où Uranus et le signe du Verseau viennent occuper l’avant-scène.

Enfin, Casanova (3) De Mars à Pluton, la Ligne de Fonte s’attachera à l’étude des portraits de Casanova plus âgé.

La conclusion esquissera (très légèrement) la théorie des âges planétaires et leur conséquence :

la rotation des dominantes – avant d’y revenir plus à fond, prochainement, dans un autre article.

*

*** (fig.00)

*** (fig.00)

*

1. Hommage, et mise au point

Les esprits mesquins ne voient en lui que le débauché, s’attardant avec envie et blême concupiscence sur sa vie sexuelle, accolant à son nom, en affectant une mine dégoûtée, l’épithète aventurier (pourtant si belle), allant jusqu’à dénigrer la qualité vivifiante et ainsi immortelle de sa prose.

La mauvaise foi érigée en bouclier fangeux face à la grandeur. Un motif  tristement rabâché.

Venant de rien (à l’époque où le rang fait tout, des parents comédiens, c’est dire), il eut tous les courages, même celui d’écrire ses Mémoires et sans rien omettre.

Si on soupçonne au passage quelques exagérations –c’est probable-, des générations successives de casanovistes possédés par la fureur de la recherche ont attesté la précision de son témoignage.

Il eut maintes fois l’occasion pour se caser, auprès de riches et jolis partis, à l’époque ou «grands» bourgeois et autres « seigneurs »  arborant les certificats de moralité les plus clinquants, entretenaient des maîtresses en bas-âge tout en écoulant leur progéniture au plus offrant.

Giacomo choisit l’amour, la jouissance sans doute ! et ses douleurs… la liberté, le hasard, la solitude.

Quant à ceux qui rabâchent encore sur sa déchéance l’âge venu, isolé, malheureux, édenté, parcourant les couloirs glacés du château de Dux (en Bohême), en qualité de bibliothécaire du comte de Waldstein :

Qu’ils s’alignent ! Que l’on compare leur valeur, leurs écrits, leurs vices étriqués assortis de morale en rond de serviette… comme unique joyau dans leur retraite rabougrie au bout d’une vie minuscule.

« Quel est l’homme auquel le besoin ne fasse faire des bassesses ? »

Condamné à l’exil par les inquisiteurs de Venise, régulièrement chassé des contrées européennes qu’il sillonne sans-cesse, prince des berlines ou des voitures de poste, Casanova pourrait tout aussi bien incarner le symbole éternel du Voyage.

« Pour que le plus délicieux endroit du monde déplaise, il suffit qu’on soit condamné à y habiter. »

2. Son ciel de naissance
* Ciel de Casanova * (fig. 01)

* Ciel de Casanova * (fig. 01)

*

Positions remarquables :

– Soleil Bélier

Nu d’aspect sinon un demi-sextile échangé avec Mars en Poissons.

– Lune Sagittaire (Position imprécise, en fonction de l’heure)

Conjointe Lilith, Opposée Neptune, Trigone Mercure, en « famille » avec le Soleil (Sagittaire bélier) et carré Jupiter.

– Amas Poissons : conjonctions Mars Jupiter & Vénus Mercure.

– Uranus Scorpion, conjoint Queue du dragon, opposé Chiron.

– Opposition précise Mercure Pluton. Mercure est aussi sextile à Neptune.

– Neptune trigone précis Pluton (tous 2 toute fin Taureau & Vierge).

– Figure du Rectangle, de l’Enveloppe ou encore de la Carte à Jouer, formé des sextiles & oppositions reliant Mercure Lune Pluton Neptune.

(Cette « carte » est divisée dans la longueur par le Dragon et l’opposition Uranus Chiron qui le chevauche.)

* Gros Plan Ciel Casa * (fig. 02)

* Gros Plan Ciel Casa * (fig. 02)

« Rien de tout ce qui existe n’a jamais exercé sur moi un si fort pouvoir qu’une belle figure de femme. »

Sur les Maisons Solaires, les dignités & détriments, les Astéroïdes & points fictifs:

(Pour le thème d’un Bélier, avec le système des maisons égales, c’est particulièrement simple de situer les secteurs… par ex. : la Lune Sagittaire est dans la Maison IX.)

– Forte occupation de la XII avec (entre autres) Vénus et Jupiter dignifiés

– Saturne dignifié en X

– Mercure en exil et chute en Poissons mais déjà en I., ce qui le rehausse et le renforce (en plus de la conjonction à Vénus, du trigone Lune, et du sextile à Neptune (en écho au signe des Poissons qu’il occupe).

Lilith conjoint Lune Sagittaire, opposé Neptune et carré Jupiter.

Cérès Verseau au double carré du Dragon et d’Uranus Chiron.

Chiron conjoint Tête du dragon.

Junon conjoint Saturne Capricorne, culminante.

3. Remarques sur la difficulté pour arrêter l’Ascendant

Les traits du visage de Giacomo tels qu’ils apparaissent sur les portraits, tiennent un peu de ceux des signes du Scorpion et du Verseau.

Bélier, il présente une opposition précise entre Mercure et Pluton, à laquelle s’ajoute un fort Uranus accolé au Dragon, en Scorpion justement…  rien d’étonnant.

« Ma mère me mit au monde à Venise, le 2 avril, jour de Pâques de l’an 1725. Elle eut la veille une grosse envie d’écrevisses. Je les aime beaucoup. »

Jeune, Vénus et Mercure sont clairement visibles.

Mature, Uranus prend le haut de l’affiche.

Plus vieux, Saturne et Pluton s’imposent.

Astrotheme lui décrète un Ascendant fin Scorpion.

Giani –plus fin-, un Ascendant Verseau, avec le mérite de placer Saturne (Capricorne) en XII, en écho à ses incarcérations.

Soit Uranus maître d’Ascendant juché en Scorpion.

Cela reste ainsi dans les possibles physionomiques.

L’impact de l’Ascendant sur la physionomie (et sur l’aspect physique en général) est trop important en regard du sujet qui nous préoccupe pour se lancer à l’aveuglette.

Comment s’en assurer pour un natif du 18eme siècle, sans référence fiable indiquant l’heure de naissance ?

J’ai choisi de traiter son thème natal via les Maisons Solaires.

La méthode s’avère cependant très pertinente pour mettre en relief les dominantes planétaires.

(Lorsqu’on l’applique à son cas, nonobstant l’Ascendant, on recueille une impression très vive et rafraichissante de son propre thème. Essayez pour voir.)

Casanova était un homme de grande taille pour son siècle, ajouté à sa fougue naturelle, il fut un bretteur redoutable et redouté. Entre les aventures galantes, les parties de jeu régulières et son honneur chatouilleux, son allonge l’a soutenu dans de nombreux duels.

(Voir plus loin : le duel avec le comte Branicky.)

-La taille et le physique en général sont des indices utiles pour qui voudrait arrêter son ascendant.

4. Portrait de Casanova par le prince de Ligne (extrait)

« Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté.

Il rit peu, mais il fait rire. Il a une manière de dire les choses qui tient de l’Arlequin balourd et du Figaro, ce qui le rend très plaisant. (…)

Il y a toujours du trait, du neuf, du piquant et du profond. C’est un puits de science ; mais il cite si souvent Homère et Horace, que c’est de quoi en dégoûter. La tournure de son esprit et ses saillies sont un extrait de sel attique.

Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable. Un million qu’on lui donnerait ne rachèterait pas une petite plaisanterie qu’on lui aurait faite. (…)

Il ne croit à rien, excepté ce qui est le moins croyable, étant superstitieux sur tout plein d’objets. Heureusement qu’il a de l’honneur et de la délicatesse, car avec sa phrase, « Je l’ai promis à Dieu », ou bien, « Dieu le veut », il n’y a pas de chose au monde qu’il ne fût capable de faire. Il aime. Il convoite tout, et, après avoir eu de tout, il sait se passer de tout. (…)

S’il a profité quelquefois de sa supériorité sur quelques bêtes, hommes et femmes, pour faire fortune, c’était pour rendre heureux ce qui l’entourait. Au milieu des plus grands désordres de la jeunesse la plus orageuse et de la carrière la plus aventureuse et quelquefois un peu équivoque, il a montré de la délicatesse, de l’honneur et du courage.

Il est fier parce qu’il n’est rien. Rentier, ou financier ou grand seigneur, il aurait été peut-être facile à vivre ; (…)

Sa prodigieuse imagination, la vivacité de son pays, ses voyages, tous les métiers qu’il a faits, sa fermeté dans l’absence de tous les biens moraux et physiques, en font un homme rare, précieux à rencontrer, digne même de considération et de beaucoup d’amitié de la part du très petit nombre de personnes qui trouvent grâce devant lui. »

5. Les Cartes du Ciel commentées de plusieurs moments forts

« La sorcière de Muran », le 2 août 1733. (fig. 03)

« Marzia ma grand-mère, dont j’étais le bien-aimé, vint à moi, me lava le visage avec de l’eau fraîche, et à l’insu de toute la maison me fit monter avec elle dans une gondole, et me mena à Muran. C’est une île très peuplée distante de Venise d’une demi-heure. »

Au début de ses Mémoires L’Histoire de ma vie, il fait le récit de la guérison de l’affection dont il souffrait enfant (de perpétuels saignements de nez qui l’affaiblissaient, le laissant hébété, apathique). Sa grand-mère, Marzia, l’emmène en gondole consulter la « sorcière de Muran », une guérisseuse qui, par des passes, des onguents, des dragées, fumigations, emmaillotages et autres conjurations, parvient à le délivrer.

* Sorcière de Muran * (fig.03)

* Sorcière de Muran * (fig.03)

Suite à quoi :

« L’organe de ma mémoire se développa au commencement du mois d’août de 1733, soit à l’âge de 8 ans et 4 mois. (…) Venons actuellement au commencement de mon existence en qualité d’être pensant. »

Uranus a rejoint la Lune natale en Sagittaire et forme, avec la Conjonction Soleil Mars (les 2 maîtres du bélier) en Lion, une configuration favorable liant les principaux opérateurs vitaux.

Saturne quitte le Bélier.

Pluton  dépasse l’opposition au soleil natal, et trigone Neptune céleste.

Jupiter entre en Scorpion (secteur VIII).

Neptune conjoint Chiron natal (en Gémeaux & secteur III).

La Tonsure, le 14 février 1740 (fig. 04)

– juste avant ses 15 ans.

Giacomo est engagé sérieusement dans la voie d’une carrière ecclésiastique… comment le spirituel le touche ?

* La Tonsure Map * (fig. 04)

* La Tonsure Map * (fig. 04)

*

Pluton conjoint Uranus natal en scorpion !

Jupiter conjoint Neptune natal

Neptune entre en Cancer

Lilith (pour l’effet de marquage physique et de purification sacrifice) est carré à Pluton céleste qui est sur l’Uranus natal en Scorpion.

Cérès (pour le coté service et je coupe les blés) est conjoint Vénus natal !

Incarcération sous les Plombs de Venise (la Bastille de Venise), le 26 07 1755 (fig. 05)

– Pour ses 30 ans.

Uranus conjoint Mars Natal Poissons et Secteur solaire XII !

(Avec Jupiter en opposition et Pluton au double carré).

Saturne rétrograde est autour du Saturne natal (la trentaine).

Mars est à la conjonction du Neptune Natal.

* Incarcération sous les Plombs de Venise * (fig. 05)

* Incarcération sous les Plombs de Venise * (fig. 05)

***

Fuite des Plombs, nuit du 31-10 au 01-11-1756, Venise (fig. 06)

Il choisi soigneusement cette date (fête religieuse, pont, personne alentour).

* Fuite des Plombs * (fig. 06)

* Fuite des Plombs * (fig. 06)

Amas Scorpion : Jupiter Soleil Mars Mercure Cérès.

Pluton au trigone du soleil Natal.

Neptune trigone Soleil natal (depuis le Lion).

Uranus de retour à la conjonction au Mars natal (et carré Pluton céleste).

Saturne n’est plus rétrograde, il a quitté le Capricorne et il sextile la Lune depuis le verseau en s’approchant de Cérès natale.

Il fut le seul à s’échapper de cette cruelle prison à l’épais toit de plomb, glaciale l’hiver, infernale l’été.

Cet épisode fantastique de sa vie, constitue à lui seul un puissant et poignant petit ouvrage (disponible en poche).

***

Duel avec Branicky (Pologne), le 05-03-1766 (fig. 07)

Casanova se bat en duel au pistolet près de Varsovie (à Vola) avec le comte Branicky, grand chambellan de la Cour. Il blesse au ventre son adversaire. Il est lui-même blessé superficiellement, au niveau du nombril mais la balle, ricochant, a pénétré sa main gauche.

Le menaçant de gangrène, on veut la lui couper, et le bras avec elle, (les médecins cherchant sans doute à satisfaire ainsi la coterie de son prestigieux et malheureux adversaire ; il résiste, il refuse (…) et s’en tire.

Conjonction Lune Mars Sagittaire au double carré de l’opposition Mercure Pluton natale.

Saturne conjoint Neptune natal, au double carré du Dragon et d’une opposition Mercure Neptune.

Pluton monte au carré du Soleil natal depuis la X solaire.

Branicky (l’offenseur) au su de la longueur de l’épée maniée par Casanova, manœuvre pour l’affronter au pistolet, avec lequel il excelle ; Giacomo ne peut ici compter sur sa terrible allonge.

Outre le péril du duel, il doit survivre à ses suites, les nombreux amis du comte ont le sabre facile.

* Duel avec Branicky * (fig. 07)

* Duel avec Branicky * (fig. 07)

En positif (pour Casanova) :

Soleil conjoint Mars natal en Poissons.

Vénus conjoint Soleil natal.

Ce duel  suscita l’intérêt européen : « le fameux gentilhomme vénitien Casanova (…) le ventre effleuré d’une balle et outre cela la main gauche blessée (…) pour sa propre sécurité, s’est réfugié au couvent des Récollets (…) »

Casanova dut quitter la Pologne.

Branicky survécut.

D’autres dates :

5 mai 1725 : baptême (Jupiter au sextile du Soleil natal)

1743, le 18 mars : mort de sa grand-mère.

1745, le 1er juillet : départ pour Constantinople.

1768, du 20 au 25 novembre : quelques jours en prison (Torre de Barcelone).

3 septembre 1774 : grâce accordée par les inquisiteurs et fin de l’exil (pour une courte durée).

1785, septembre : engagement comme bibliothécaire au château de Dux (Bohème) par le comte de Waldstein.

Eté 1789 : probable début de la rédaction des Mémoires (« 1er manuscrit »).

Eté 1794 : Début révision du « 2eme manuscrit » des Mémoires.

4 juin 1798 : mort de Casanova.

Suite :

(Articles liés, portraits astrotypo)

Casanova (2) De Vénus à Mars, la Ligne de Cuivre

Casanova (3) De Mars à Pluton, la Ligne de Fonte

Tsilikat

Publicités

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

5 responses to “Casanova (1) Ciels incisifs

  • Tsilikat

    *
    La Ligne de Cuivre : [Chiromancie] tonalité Mars Vénus, le métal chaud, vigueur et douceur, fort instinct mais délicatesse.

  • Casanova (2) de Vénus à Mars, la Ligne de Cuivre « CosmiCaravan

    […] Article précédent : C. Ciels Incisifs (Introduction & Cartes événementielles commentées) […]

  • Tsilikat

     » La Lune de Giacomo »

    Hello

    Je reviens sur L’étude astrotypo (en 3 volets) de Giacomo Casanova…

    Elle date de juin 2009; depuis j’ai pu noter l’importance considérable des aspects les plus précis.

    Les astres concernés par des aspects quasi exacts, surtout s’ils entretiennent en outre un rapport avec l’ascendant, les Luminaires, leurs maitres, s’inscrivent nettement sur le visage.

    Avec 3 mois de recul (qui me paraissent curieusement une éternité), je vais « tester » mon étude avec la « méthode des aspects précis à exacts »…

    … et vérifier ainsi si les types planétaires mis en évidence par l’analyse astrotypo des différents visages de Casanova collent avec les planètes que pointent les aspects les plus exacts.

    *
    Dans le cas de Casanova, au vu des informations contradictoires, j’ai préféré ne pas tenir compte d’un ascendant s’il est hypothétique (voir au début de ce billet: « Difficultés à arrêter l’ascendant »).

    Du coup, et du fait de sa vitesse de déplacement, je ne dispose pas de la position précise de la Lune…

    …qui se trouve cependant dans l’orbe probable:

    1- du sextile à Pluton
    2- du carré à Jupiter
    3- et de l’opposition à Neptune

    Pluton, Jupiter, Neptune… retenons ces 3 astres.

    Au regard de sa vie de Bohème avec ses incessants voyages, de la place et force des femmes, de celle de la littérature, de l’importance des plaisirs de la table… autant de traits lunaires,
    il est à parier que l’astre des nuits ne compte pas pour rien dans le ciel du fameux vénitien!

    Placée en Sagittaire (la Lune)
    – et carré à son maître Jupiter (en Poissons et secteur solaire XII), elle signe bien le voyageur qui ne s’embarrasse pas de manières!

    – opposée à Neptune toute fin Taureau, elle rappelle la force de l’enfance, la fertilité de l’esprit… la sensibilité et l’imaginaire disputées par la sensualité et la superstition.

    – sextile à Pluton rétrograde toute fin Vierge, le magnétisme et la pénétration.

    Avant de considérer les aspects de Mercure (plus loin) qui vont tracer comme de juste un portrait ludique & jouisseur digne d’un masque du carnaval, notons au passage l’aspect suivant:

    – Jupiter Trigone Uranus (1°37)

    Le maître lunaire est précisément lié à Uranus rétrograde Scorpion; ce dernier est puissant!

    Sur les portraits de Jeunesse…
    Voir: De Vénus à Mars, la Ligne de Cuivre

    https://cosmicaravan.wordpress.com/2009/06/19/casanova-2-de-venus-a-mars-la-ligne-de-cuivre/

    …la Lune est en effet bien visible, mêlée tour à tour à Jupiter, Neptune, Vénus, Pluton et Mercure.

    *
    Voyons maintenant plus spécifiquement les aspects de Mercure:

    Mercure Opposition Pluton( 1°19)
    Mercure Sextile Neptune (2°04)
    Mercure Conjonction Venus (5°31)

    3 aspects relativement précis, ils comptent.
    On note que Pluton et Neptune reviennent.
    L’ensemble suggère un talent combinatoire, des goûts aiguisés, un « esprit » jouisseur!

    *
    Pour finir, fixons notre attention aux aspects les plus proches de l’exactitude:

    – Venus Sextile Saturne (0°42)

    – Neptune Trigone Pluton (0°45)

    Ensemble, ils suggèrent une profondeur, une philosophie, jusqu’à une métaphysique… qui nous éloignent considérablement du cliché sempiternel et des poncifs à dix sous sur le grand séducteur… et qui n’aurait été rien d’autre…
    Au contraire, on y retrouve bien la « voix » de ses mémoires.

    Dans le 3ème volet…
    https://cosmicaravan.wordpress.com/2009/06/20/casanova-3-de-mars-a-pluton-la-ligne-de-fonte/
    … où je conclus sur ses portraits du grand âge, Pluton & Saturne sont en puissance, à l’époque où il reprend ses notes, ses carnets, et qu’il rédige précisément la version finale de l’histoire de sa vie, en langue française….

    *
    Ma foi, ça ne colle pas si mal.

    à plous!

    Tsilikat

  • Visages de Sade « CosmiCaravan

    […] – 3 billets sur Casanova […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :