La curieuse éminence de l’homme chauve

moby-dick-500

La vogue pour l’homme dégarni, ou rasé va et vient à travers les âges : des égyptiens à César (et ses lauriers), du moyen-âge monastique à l’épilation catholique…

Les temps modernes avec le diktat de l’Image, et l’individualisme qui glisse dans chaque main…  une tondeuse par exemple;

seche-022

les coupes garçonnes des années 20, la revendication lesbienne ou gay, la récupération du style marin, de la coupe militaire, puis les sportifs… les temps restent assez durs pour le poil aujourd’hui, et l’ample chevelure coûte, fait moins propre, moins pratique, moins « executive » peut-on entendre encore.

Deux tendances semblent s’affronter : ou bien l’on se rase et s’épile, pour « se purifier » et faciliter ainsi l’échange avec les divinités ; ou bien au contraire, on développe chevelures et barbes généreuses, afin d’augmenter la surface de contact avec le Dieu immanent, ses esprits et autres créatures.

En résumé, l’épilé fait « clean » et sans confession ; le chevelu, magnétique mais un peu louche.

Ces quelques lignes pour motiver (sinon justifier) le lien entre la coiffure , le poil et Neptune ! (et oui, c’est un blog d’astrologie au départ, mais nous ne ferons  pas de manières.)

film-bas-de-soie

Avant de basculer, de plonger pour traquer Neptune/Poséidon au cœur de son royaume, au de-là de la barrière de corail, dans le flux des bancs multicolores de l’image…

C’est le moment de sortir le plan, la boussole la carte:

C’est osé mais nos allons prendre le poil, le cheveu, ou son absence, comme fil conducteur, comme cable guide de profondeur…

Quel est l’objet de cet article?

Explorer les méandres et repêcher quelques unes des formes revêtues par Neptune… elles sont le plus souvent malléables, instables et filent entre les doigts, mais à l’image du Dieu marin, elles concourent à modeler subtilement l’époque, nos humeurs comme nos croyances.

La calvitie et son inverse, la chevelure abondante, comme la pilosité et ses variables semblent entretenir des rapports astrologiques avec le couple Jupiter Saturne (L’avancée en âge), ou bien avec celui de Mars et Vénus (la balance hormonale) mais c’est surtout Neptune (combiné avec les autres), selon nous, qui illustre le mieux le caractère flottant des manifestations pileuses.

pilosemap

Ce sera l’occasion de se pencher sur le retour de Neptune, après les années Uranus, la divinité océane rassemble déjà sa flotte et contrôle l’extrémité des ondes. Jupiter rencontre l’astre fin Verseau avant qu’il arrive à bon port, en Poissons.

Au hasard des embruns, nous verrons défiler des visages, établirons les cartes du ciel, sonderons le dernier passage de Neptune dans ces eaux, ce qui nous amènera à faire des pronostics sur la mode, et des glissades inattendues…

Nous rejoindrons ainsi le travail de Tsilikat sur les planches de Neptune, et les variantes le distinguant de Jupiter.

Vous rappelez-vous de Yul Brynner?

Du chauve au chevelu, je n’aborderai pas le chapeau… pas cette fois…

On associe plus généralement la chevelure au signe du lion, en référence à sa crinière.poseidon-puro-copie1

Neptune est dit exalté dans ce signe, d’autre part, personne ne lui conteste la facilité à exposer une barbe touffue.

Ce qui mène au cas du chauve barbu, mais nous y reviendrons plus bas. Plus haut, dans la suite en fait…

Voyons d’abord ce que l’on connait de la nature des cheveux :

« Une chevelure normale compte environ 100 000 à 150 000 cheveux implantés obliquement dans le cuir chevelu, avec une densité de 150 à 250 cheveux au cm2.

[Tiens !?]
Ces cheveux ne poussent donc pas de façon continue ; ils poussent pendant plusieurs années, puis tombent et sont remplacés : on parle de cycles pileux.

Ce cycle « croissance/chute » est commandé en priorité par l’action des hormones sexuelles mâles. »

A tort ou à raison, un lien surgit entre la chevelure, le poil et… le sexe.

Nous y reviendrons avec le cas de Kojak, ses cigares et ses sucettes…

kojak-sucette-chapeau1

Donatello, illustre sculpteur, marbrier et bronzier italien (Florence), aux œuvres monumentales qui ouvrent littéralement la période de la Renaissance est l’auteur d’un chauve célèbre, surnommé « Lo Zuccone » : la grosse courge… il sut tirer parti du coté expressif d’une telle caractéristique.

donatello_zuccone-la-grosse-courge1

Habacuc, surnommé  » Lo Zuccone, « la grosse courge », en raison de la calvitie du personnage représenté.

Il s’agissait d’une série sur les prophètes (Neptune, encore ?)

Embarquons maintenant pour une petite visite jusqu’à la dernière boucle de Neptune fin Verseau (comme aujourd’hui), soit 164 ans en arrière… donc (mais j’imprime mal les nombres)… 1845 :

Ciel 1845 - Neptune fin Verseau

Ciel 1845 - Neptune fin Verseau

De nombreux événements tournent autour de l’arrêt de l’esclavagisme, mais cela rapporte encore tellement qu’on note surtout beaucoup de mauvaise volonté.

La crise a saisi l’Europe, c’est le début des terribles famines en Irlande, le chemin de fer poursuit sa route en Angleterre… mais pour ce qui nous concerne, je retiendrai 3 éléments :

Le départ de Marx pour la Belgique, sommé de quitter la France (et oui, avec sa terrible barbe en bataille, on l’a vite repéré), la naissance de Gabriel Fauré (cette fois, c’est la moustache !), et enfin La Comtesse d’Haussonville, le portrait d’Ingres (: est-elle neptunienne ?)

La comtesse, Ingres 1845

La comtesse, Ingres 1845

-Un peu, sur une base lunaire, puis vénus Mercure… On note le volume, la forme ovoïde élargie, presque circulaire du crâne, caractéristique du morphotype neptunien (dans le reflet du miroir).

Mais tout cela n’aide pas beaucoup… plongeons dans les années 70, voulez-vous ?

Arpentons les Series, déroulons le visuel des années « modernes », des années télé :

Traquons le chauve comme Achab Moby Dick, en gardant un œil tendre pour quelques chevelus qui se sont fait remarquer…

Lubitsch entre les mains du coiffeur

Lubitsch entre les mains du coiffeur

Plan suite (aléatoire comme il se doit) :

Kojak

Mais aussi Yul !

Puis, passage en France :

Avec M. Propre

L’effet coupe du monde et Barthez

Zidane qui se rase

Toujours Bruce Willis

Coté chevelu, il y avait Demis Roussos…

…Mike Brant… tout de même.

Placer aussi le Bouddha, Achab et Moby Dick (je peux déterrer Moby, l’électro pop man…)

Quant à Batman, avec sa capuche, il est chauve comme une bille (et c’est avec du sang de chauve-souris qu’on épilait les sourcils… si ! Si !

Ensuite il faudra conclure en évoquant le retour des chapeaux, des moustaches (ail !), des bas de soie, des gants de chevreau (mais c’est horrible !) ;  toute la panoplie des neptuniennes…

(Beaucoup de mots commençant par « cha » seraient d’essence neptunienne!?)

Mais c’est un autre post, une autre page… la vie défile à combien d’images seconde déjà ?!

misscelluloid-smaller

Miss Celluloïd…

À propos de Tsilikat

Astrologue, astrophile, astrocat... de gouttière. ... engagé dans le rébus miroitant des correspondances entre le Ciel & ses reflets, les planètes & l'apparence; le physique, le sensible et la lumière: la Typologie Planétaire. Voir tous les articles par Tsilikat

6 responses to “La curieuse éminence de l’homme chauve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :