Archives de Tag: Silent Era

Les Pivots délicats de Bessie Love

.

Une nouvelle séquence Ciné-Cara sur CosmiCaravan, mettant à l’honneur une actrice des années 20, fortement marquée par le Type Virgo.

.

.

L’occasion de revenir sur…

- l’Axe Gémeaux/Sagittaire & la naissance du Cinéma;

- l’hyper-faisceau mercurien, articulant en pivot les pôles dur & doux…

- avec Mars Uranus & Pluton -Versus- Lune Vénus & Neptune;

- et l’effet "accordéon" de la paire antagoniste Jupiter/Saturne…

.

Tout en déroulant la trajectoire bio et filmographique de Bessie Love, saupoudrée de remarques Astrotypo, au gré de ses portraits multiples & de ses traits extrêmement mobiles.

.

2 Portraits de Bessie Love sous son aspect Virgo & Cérès

.

Plan

I. Eléments biographiques et filmographiques

II. Carte du Ciel

Avec…

1. L’hyper-faisceau mercurien

2. La naissance Cinéma

3. Le pôle féérique

4. Les trois familles de formes et le charme "pivotant" des Stars du Noir & Blanc

5. L’accordéon Jupiter/Saturne

III. Liens

.

Mercury Women

.

I. Eléments biographiques et filmographiques

Bessie Love (de son vrai nom Juanita Horton) est une actrice américaine née le 10 septembre 1898 à Midland (au Texas).

Star du cinéma muet et des premiers « talkies » (ou films parlant), elle jouait les jeunes innocentes, mais aussi les « flappers » ("genre" féminin indépendant et plein de fantaisie qui fleurit dans les années 20), puis les femmes équilibrées et sensées… Au passage, on reconnait dans cette gamme de rôles, les caractéristiques de la Vierge (lunaire et uranisée).

.

Pour illustrer Mercure/Cérès + Lune + Uranus

.

Son père, un cow-boy aventureux, tente sa chance comme chiropracteur à Hollywood… où Bessie attire vite l’attention (par son pétillement et sa facilité de jeu) de David W. Griffith,  qui lui offre des petits rôles dans ses productions prestigieuses (comme The Birth of a Nation  en 1915, et Intolerance en 1916).

Elle change alors son nom pour Bessie Love, partage ensuite la tête d’affiche avec Douglas Fairbanks dans plusieurs films et devient rapidement une des actrices les plus en vue, signant un contrat avec la Vitagraph, qui la présente en vedette d’une série de films sentimentaux et de comédies dramatiques.

.

.

Les années 20 confirment son succès ; en 25 notamment, elle est l’héroïne du Monde Perdu (le film de SF adapté du roman de Conan Doyle) avant de se faire brillamment remarquer comme la première actrice à danser le Charleston (dans King on Main Street, réalisé par Monta Bell)… « Une prestation qui contribua à démocratiser chez les blancs cette danse jusque là réservée aux afro-américains ». Les films s’enchaînent… En 1928, c’est Frank Capra lui-même qui la dirige dans Bessie à Broadway  (The Matinee Idol).

.

Bessie Love (au centre) au côté de Frank Capra, The Matinee Idol, 1928

.

En 29, dans Broadway Melody (d’Harry Beaumont), elle réussit parfaitement la transition du parlant en décrochant une nomination aux Oscars pour le rôle.

La même année, Bessie épouse le producteur William Hawks (le frère de Howard), lui fait un enfant (en 1932), s’écarte sensiblement des projecteurs, avant de s’installer en Angleterre et de revenir à la scène (en 1935, après son divorce).

.

Bessie Love in Broadway Melody, 1929

.

Les années de guerre suivent… Bessie s’investit activement au sein de la Croix Rouge, avant de reprendre sa carrière des deux côtés de l’Atlantique, en apparaissant dans les rôles secondaires d’une cinquantaine de films (ciné & télé). On la retrouve par exemple dans Le voyage fantastique (1951) et La Comtesse aux pieds nus (en 1954, au côté d’Humphrey Bogart).

Vers la fin de sa vie (en 1986), elle tourne pour Warren Beatty (Reds – 1980), Milos Forman (Ragtime – 1981), et Tony Scott (Les Prédateurs – 1983).

Avant d’être couronnée pour son joli minois « WAMPAS Baby Star - 1922 », Bessie avait déjà écrit le scénario d’un film, A Yankee Princess en 1919. Auteur d’une pièce de théâtre The Homecoming en 1958, elle publie également une autobiographie From Hollywood with Love en 1977.

En comptant les productions sur petit & grand écrans, Love a joué dans 131 films.

.

Bessie en ambassadrice du Charleston... comme Josephine Baker et Louise Brooks... le combiné Mercure Vénus agité par Uranus & Pluton

.

II. Carte du Ciel

1. L’hyper-faisceau mercurien

Un thème natal sans l’Ascendant, avec un amas solaire en Vierge, comprenant Mercure, Cérès & Pallas… cette dernière en aspect d’Uranus, lui-même à la conjonction de Vesta: Un très fort faisceau mercurien favorisant la mobilité, le jeu, les traits affinés…

.

Carte du Ciel de Bessie Love - sans l'Ascendant

.

La Vierge, Cérès, Mercure, Pallas, Uranus… présentent tous des traits affinés, mobiles, privilégiant l’aigu. Leur combinaison valorisée favorise le Type général de Mercure, correspondant peu ou prou dans les formes avec celles du triangle… (Liens Cérès écuyère & Cérès-Mercure-Gemini-Virgo – Prés en Bulles .)

La présence en Gémeaux de Neptune & Pluton, peut être vue comme encore renforçant ce pôle.

- Nous verrons plus loin comment le fort influx lunaire, encore soutenu dans les formes par l’important Neptune, vient arrondir et modeler plus "gracilement" son visage (lien billet Mercure & Neptune ).

- On peut également noter l’importance de Saturne -conjoint Uranus, carré Mercure & Cérès, quinconce précis Mars…-, qui vient allonger quelque peu les traits tout en appuyant sur le menton.

Ces deux co-influences (Lune & Saturne) font dévier légèrement son visage du Type Cérès.

- En outre, sur certains portraits, Bessie apparaît assez proche du Type Vesta, qui restitue en combinaison, les influx Lune Saturne Mercure & Pluton (lien billet Vesta à l’œil nu).

L’Ascendant inconnu m’incline encore davantage à privilégier la piste des Aspects Précis pour hiérarchiser les différentes familles planétaires & formelles.

.

Bessie Love in Broadway Melody

.

2. La naissance Cinéma

C’est en tournant un billet sur Eisenstein (le grand cinéaste & créateur russe) que j’ai pris conscience de l’écho qu’entretient le septième art avec l’Axe Gémeaux/Sagittaire (soutenu par l’opposition des 2 conjonctions, Neptune-Pluton en face des Uranus-Saturne… comme dans les Thèmes de Bessie, de Louise Brooks ou de Michel Simon)…

C’est aussi le cas de Georges Méliès (la carte est présentée en vignette, en haut, sur la colonne de droite). Cet axe appuie sur la communication, la diffusion, la projection… et sa composante Uranus-Neptune fait particulièrement lien avec l’image animée.

Au passage, j’avais été surpris par l’aspect quasi identique des thèmes d’Eisenstein et de Joseph Kessel: c’est que ces caractéristiques générales de communication-diffusion-projection collent autant au Cinéma qu’au grand journalisme… Les deux phénomènes (cinéma et journalisme) ont percé dans la même période historique, le début du vingtième siècle (Albert Londres présente aussi cette même valorisation).

Bessie, très fortement mercurienne, a également écrit (scénarios, pièces, autobiographie), mais chez elle, l’image est la plus forte…

.

Bessie Love - Triplette jeunesse

.

Les finesses mercuriennes, nappées et "trompetées" par la rondeur lunaire

.

3. Le pôle féérique

Le triptyque au-dessus rappelle l’aisance souvent flatteuse avec laquelle se mêlent les influx Mercure & Lune (tous deux corrélés à la jeunesse, à la fiction et au mouvement).

La Lune Cancer (en trône), alignée précisément sur le Dragon, est au sextile de Cérès, Mercure et du Soleil: que d’atouts pour un fondu fluide des influx, comme pour exprimer (Mercure) les différentes nuances du sentiment ou de l’émotion (Lune). La Lune est en outre au carré de Jupiter (second Maître du Cancer par exaltation) et en large conjonction de Mars: ce qui peut aider cette configuration essentiellement sensible (Vierge Cancer) pour oser et s’afficher. L’univers d’illusion, c’est connu, est bien rendu astrologiquement par la Lune & Neptune; Mercure ajoute le jeu avec une pointe de prestidigitation; Uranus l’électricité, l’excitation… et parfois jusqu’à l’angélisme (Verseau). Tous les ingrédients sont en place!

.

Bessie Love - Duo

.

4. Les trois familles de formes & le charme "pivotant" des Stars du Noir & Blanc

Je n’avais pas encore mentionné Vénus… la Déesse des Amours, du Charme et des attractions ne compte pas pour rien dans le Ciel d’une actrice. Son influx mélodieux se mêle sans effort avec ceux de la Lune & Mercure; ensemble, ils continuent d’illustrer la Jeunesse et la grâce.

- La Vénus de Bessie est conjointe à Junon qui la souligne encore; elle sextile Cérès & Pallas, et trigone Neptune & Mars… depuis le signe du Scorpion. Ajoutée au Pluton Sagittaire (carré Soleil & Cérès, conjoint Neptune, trigone Jupiter, et quinconce quasi exact au Nœud Nord):

- Voilà qu’émerge un volet sensuel & magnétique suffisamment puissant pour jouer en contrepoint des sages courbes virginiennes…

Nous retrouvons le motif ternaire & pivotant, caractéristique des Stars des débuts du Cinéma, permettant aux héroïnes d’alterner le temps d’un souffle ou d’une mimique, les affres douces de la Pureté (Virgo), un tempérament volcanique (Vénus "serrée" par Mars & Pluton), et la souplesse joueuse et enfantine de l’arlequine (Mercure).

Des actrices comme Pola Negri, Clara Bow, Kay Francis, Louise Brooks, Evelyn Brent, Mary Brian, Claudette Colbert… presque toutes avec l’identique configuration des lentes sur l’Axe Gémeaux/Sagittaire, présentent ce fameux "charme pivotant" des Stars du Noir & Blanc.

.

Bessie Love - Duo 02 - L'accordéon Jupiter/Saturne

.

5. L’accordéon Jupiter/Saturne

Les deux astres correspondent avec l’avancée en âge, la maturité avant la vieillesse… Jupiter, poussant à l’expansion, élargit le cadre, les joues et la taille. Saturne allonge, durcit et rétracte. Sur la base Mercure-Vénus (très fréquente chez les actrices: le jeu & le charme), l’alternance soulignée de ces deux influx antagonistes (au gré des bonnes & mauvaises fortunes, des régimes et de l’âge) détermine cet effet "accordéon", si difficile à domestiquer par celles et ceux dont l’image est un métier.

- Avec Mercure, Cérès, Uranus, Pallas… favorisant les lignes plus tenues… dans l’orbe de Saturne;

- Et Lune, Neptune, Vénus, Junon… développant les courbes plus en ampleur… dans l’orbe de Jupiter.

Lorsque les deux faisceaux d’effet opposé Mercure/Neptune sont également défendus dans le thème, le visage multiplie encore davantage les métamorphoses… avec le souci permanent de la prise de poids (l’exemple de Clara Bow) mais avec la richesse inégalable de la palette d’expression (cf.: Michel Simon).

.

Bessie Love Big Smile

.

Le visage de Bessie, totalement transformé par le sourire…

L’évidence de la signature mercuro-lunaire

…avec Saturne en trace, lestant quelque peu le menton.

Je reviendrai sur l’entrelacement des Types ‘Virgo’ & ‘Lune’ sur le visage de Bessie Love à l’occasion de la présentation du Type Lunaire dans le Syllabaire planétaire… Avec sa Lune Cancer, parfaitement alignée sur le Dragon et au sextile du Soleil…

..

.

III. Liens

- Bessie Love Bio +

- Wikipédia Bessie Love + Le Monde Perdu

- Bessie Love – Fiche Cinéma

- Photos Bessie Love

.

Les combinés Cérès-Saturne & Mercure-Cérès de Bessie Love sont discutés et illustrés dans Les Commentaires

*

**

*

Tsilikat


%d bloggers like this: